Mac4Ever Refurb Guide d'achat Apple - Des conseils sur toute la gamme Apple Débuter sur Mac
Test de l'iMac 2017 : enfin une génération excitante !
Actu Dossiers Forum Photos/Podcasts Petites Annonces V.I.P.
1578 connectés

Test de l'iMac 2017 : enfin une génération excitante !

Le 15/06/2017 à 14h21
Les iMac n'avaient pas été renouvelés depuis fin 2015, une éternité en informatique ! Avant l'arrivée de l'iMac Pro à la fin de l'année, Apple propose donc cet été de nouveaux modèles classiques, mais plus puissants, plus ouverts et avec quelques belles surprises !

Avant de rentrer dans le vif du sujet, faisons ensemble le tour du propriétaire en vidéo !




Design : Jonny Ive en panne d'inspiration ?


Depuis 2012, le design des iMac n'a pas bougé d'un pouce ! Pas même une nouvelle couleur pour lui redonner un peu de pêche ou permettre simplement de distinguer la nouvelle génération. Il est d'ailleurs assez amusant de voir que l'iMac Pro -attendu à la fin de l'année- reprend exactement les mêmes lignes que son petit frère. Alors, Jony, en panne d'inspiration ?



Il faut dire que le minimalisme de la bête -entièrement intégrée derrière l'écran- ne laisse plus beaucoup de place à la fantaisie. L'iMac n'est plus qu'un écran sur un pied, et il semble difficile de faire plus compact. Mais pourquoi ne pas en profiter pour innover un peu ? Par exemple, proposer un écran courbé, un pied réglable en hauteur et qui coulisse sur les côtés, un système sonore plus efficace, ou même un écran tactile, façon Surface Studio, que l'on puisse abaisser au niveau d'une Cintiq tout en profitant des détails de l'écran Retina ? Autre regret, l'iMac reste une machine très (trop) fermée, impossible à faire évoluer : Jonny n'a pas trouvé (souhaité) un moyen de changer le disque dur, la RAM (c'est possible seulement sur le 27") ou même le processeur sans devoir « décoller » littéralement l'écran du boitier. Je ne blague pas : l'écran est collé, avec de l'adhésif !



Reste que sur un bureau, le design de l'iMac a beau dater de 2012, il trône encore fièrement à côté des écrans PC -y compris face au dernier écran LG Ultrafine 5k, dont l'épaisseur est supérieure à celle de l'iMac... alors qu'il ne s'agit que d'un moniteur !

Processeur : 10 à 20%, toujours ça de pris !


Les iMac de 2015 embarquaient déjà une architecture Skylake (assez récente) et Broadwell (sur le 4k) d'Intel, et proposaient des performances tout à fait honorables. Cette année, on passe donc à Kaby-Lake, des puces sensiblement identiques, mais qui gagnent environ 200MHz en moyenne.




Cette montée en fréquence permet d'offrir entre 10 et 20% de puissance supplémentaire, ce qui reste très honorable entre deux générations. Nos tests sous GeekBench/Cinebench confirment à peu près ces chiffres, suivant si tous les coeurs sont utilisés ou non (et à moduler avec la quantité de RAM)





L'iMac 5k est configurable avec le CPU Kaby-Lake le plus rapide du marché, à savoir un Core i7 7700K quadricœur à 4,2 GHz (Turbo à 4.5Ghz). Il s'agit de la même puce que l'on avait placée dans notre « Hackintosh Pro 2017 » et qui faisait déjà des merveilles. Côté perfs, le processeur est évidemment plus rapide que l'ancien modèle Skylake (+10% à 20%), ce qui correspond à peu près à un Mac Pro à 6 coeurs.



Comme vous le savez, le Core i7 reste toujours très intéressant pour les traitements lourds (vidéo, 3D, jeux, photos...), grâce à l'hyper-threading, qui permet de doubler le nombre de coeurs logiques. Ne négligez pas cette option si vous utilisez des programmes comme Photoshop, Final Cut Pro, ArchiCAD ou After Effects !


La puce de l'iMac 4k n'est pas soudée !


Enfin, pour la petite histoire, sur le modèle 4k, les puces ne sont pas soudées à la carte-mère (contrairement aux modèles 2015), ce qui permet a priori de les faire évoluer. Toutefois, cela reste très théorique, car les iMac sont extrêmement difficile à ouvrir, l'un de leurs plus vilains défauts. Par ailleurs, tous les composants intéressants (CPU, RAM, SSD) se trouvent derrière la carte-mère, côté coque... En clair, il faut tout démonter.

Cartes graphiques : enfin de bonnes nouvelles !


Apple s'est-elle enfin aperçue de l'importance du GPU dans ses Mac ? On dirait bien ! Les annonces de la WWDC ont surpris tout le monde, avec notamment l'arrivée de GPU externes, mais aussi de cartes AMD très performantes dans les iMac. Mieux, l'iMac 4k bénéficie enfin d'une carte graphique dédiée !


Le GPU, c'est cette petite puce (en orange) au milieu de la carte-mère - Image iFixIt


Polaris à l'honneur !

Cette année, les iMac adoptent donc la dernière mouture de l'architecture Polaris, avec la série 500 d'AMD. A titre indicatif, ces cartes permettent de jouer en FullHD (voire en 1440p) avec des réglages élevés, mais pas encore en 4k -il s'agit de modèles entrée et milieu de gamme sur PC. En clair, il ne sera pas possible de profiter de la résolution native de la machine en OpenGL (4k/5k), sauf au prix de gros sacrifices sur la qualité des textures.



La Radeon Pro 580 est finalement assez proche de la RX 580 du commerce, mais Apple a limité sa fréquence à 1200MHz alors que les modèles standards sont plutôt autour de 1250 voire 1350Mhz s'ils sont bien refroidis. La bande passante mémoire est également en net retrait (217Go/s contre 256Go/s), ce qui bride un peu sa puissance globale (5,5TFLOPS contre 6,2TFLOPS).

3D/OpenGL : à nous les jeux récents !

Par rapport à l'iMac 4k de 2015, la comparaison est sans commune mesure : le nouveau modèle est deux fois plus performant !



Sur l'iMac 5k équipé de la Radeon Pro 580 (comparable à une RX 580 du commerce), là encore, on gagne 20 à 30% par rapport à la M395X de l'an dernier. Si l'on est encore bien loin de la 1080Ti (presque deux fois plus rapide), on se rapproche de la Double D700 des Mac Pro !






Ces différences de performances sont assez variables dans les jeux, suivant s'ils utilisent des technologies récentes (comme Metal) ou des optimisations pour telle ou telle carte. Devant l'importance donnée à AMD par Apple, on constate d'ailleurs que les éditeurs ont peu à peu mis les GPU Nvidia de côté... dommage, alors que les pilotes pour GPU Pascal et l'eGPU offre des perspectives intéressantes.



GPGPU : +30% pour les professionnels

Côté GPGPU, on retrouve à peu près le même niveau de performances en OpenCL (+35 sur la RX 580), une API utilisé par de nombreux programmes professionnels, comme Final Cut Pro.



Précision intéressante, l'impact du CPU reste important dans les applications. Avec un GPU similaire (460/560), notre MacBook Pro Retina (2016) fait souvent bien mieux que l'iMac 4k muni d'un petit Core i5. Ce n'est pas une surprise, le programme d'Apple utilise encore beaucoup le processeur pour ses calculs.



En plus des tests habituels, j'ai rajouté un bench sur un gros projet récent de notre chaine YouTube (celui des bracelets) avec la dernière version de FCP. On y voit bien l'impact du Core i7 face au Core i5, mais également l'impact important des GPU haut-de-gamme sur les très gros calculs.



Taillé pour la VR ?

Sur la fiche produit de l'iMac, on peut lire « La réalité virtuelle (VR) arrive sur l’iMac : qu’attendez‑vous pour y plonger ? Montez des vidéos à 360° dans des applications telles que Final Cut Pro et créez de sublimes contenus 3D en VR ! » Tous les iMac pourraient donc faire de la VR ? Pas si vite ! Il faut déjà lire les petites lignes : « macOS High Sierra 10.13 requis. L’iMac 27 pouces avec Radeon Pro 580 est recommandé pour la création de contenu de réalité virtuelle en 3D. » Seul le modèle haut-de-gamme permet donc de créer ce type de contenu dans de bonnes conditions, Apple ayant promis une mise à jour de Final Cut Pro à la sortie de macOS High Sierra.



Pour l'heure, on ne sait pas trop quelles seront les capacités VR réelles des iMac, d'autant que les jeux disponibles sur Mac sont quasi-inexistants. Valve a promis que sa plateforme SteamVR serait compatible Mac, et HTC semble également avoir fourni des pilotes pour son casques VR (Le Vive), mais tout cela coûte encore cher : comptez au minimum 800€ pour le casque, en plus de la machine !



Toutefois, l'arrivée de GPU externes devrait normalement permettre à tous les Mac Thunderbolt 3 de prendre en charge la VR dans de bonnes conditions, d'autant qu'AMD dévoilera bientôt son architecture VEGA, qui sera prise en charge par Apple. Mais là encore, bonjours les tarifs ! Il faudra débourser entre 300 et 500€ pour un châssis, encore 300 à 500€ pour un GPU convenable et bien-sûr 800€ pour le casque d'HTC ! Mon petit doigt me dit qu'il faudra un véritable appui d'Apple si l'on veut que la technologie aboutisse vraiment...

Stockage : 2017, encore l'année du disque à plateaux


Apple a toujours été très avant-gardiste dans l'adoption de nouveaux supports. On se souvient qu'elle avait intégré des cartouches ZIP très tôt dans ses Mac, puis avait abandonné la disquette, puis les lecteurs optique... Et voilà qu'elle s'entête pourtant à proposer des disques à plateaux sur ces iMac de 2017 ! Si ces modèles sont certes moins chers que les SSD, ils sont extrêmement lents et brident largement les capacités de le machine. Cette politique est d'autant plus étrange qu'un Fusion Drive n'exige qu'un petit SSD de 24 ou 32 Go, dont le tarif ne doit pas être bien élevés pour une société comme Apple qui les achète en quantité astronomique. Dès lors, ne pas livrer de Fusion Drive dès l'entrée de gamme est tout bonnement scandaleux, surtout à ce niveau de prix ! (L'iMac 4k démarre à 1499€). Même sur le modèle non Retina, à 1299€, l'ajout de ce petit SSD ne devrait pas coûter plus de quelques dizaines d'euros à intégrer...



L'autre problème d'Apple, c'est ce refus catégorique de proposer des SSD SATA en interne. Si vous choisissez l'option SSD, la firme va alors utiliser uniquement des modèle PCIe NVmE dont les tarifs sont très élevés -y compris dans le commerce- alors qu'on trouve aujourd'hui des modèles SATA de 1 à 2To à des prix tout à fait abordables (entre 200€ -pour 1To- et 600€ -pour 2To- contre 1000 à 1600€ chez Apple). Il faut bien comprendre qu'un SSD SATA sera toujours bien plus intéressant qu'un Fusion Drive, dont le SSD est extrêmement limité.

Sur le modèle 4k, par exemple, le SSD ne représente que 32Go -en progrès par rapport aux 24Go de l'an dernier, mais ça reste faible. Si vous copiez un fichier de 40Go (un gros projet Final Cut Pro par exemple), seules premiers Go seront copiés rapidement, le reste devra passer par l'antique HDD.



Et sur l'iMac 5k, si vous sélectionnez le Fusion Drive 2/3To, ce dernier embarquera alors un disque de 128GO -c'est mieux, mais toujours insuffisant si vous copier de gros fichiers ou avez beaucoup d'applications. Par ailleurs, Apple limite les FD à 1To sur les 21,5" et à 3To sur les 27"... alors qu'il existe désormais dans le commerce des disques de capacités bien plus élevées (4, 3 et même 8To !)



Cette année, les SSD d'Apple sont 50% plus rapides -mais ni les capacités ni les prix n'évoluent. Quant aux Fusion Drive (l'option la plus prisée), ils restent dans tous les cas plus lents que les SSD d'Apple, même si cette année, ils les talonnent nettement en lecture. En fait, il s'agit toujours de l'option la plus intéressante à l'achat, d'autant qu'à l'usage, on ne voit pratiquement aucune différence avec un vrai SSD -sauf dans quelques cas bien particuliers.








Finalement, si vous souhaitez limiter les dépenses, optez pour un Fusion Drive et rabattez-vous sur un SSD externe. Sur ces machines, on peut même opter pour les modèles Thunderbolt 3, capables de proposer des débits comparables aux meilleurs SSD internes (2,5Go/s). Mais le plus économique reste les disques SATA dans des boitiers USB 3 (on trouve par exemple des modèles de 1To à 200€ et 2To à moins de 600€). Dernière alternative, vous pouvez opter pour des disques en USB 3.1 (comme ce modèle de SanDisk) qui offrent des débits avoisinant 1Go/s en USB et à des tarifs très honnêtes.

Quel dommage qu'Apple ne soit pas plus souple sur le stockage interne... Il est aujourd'hui pratiquement impossible de changer le SSD interne et extrêmement compliqué de remplacer le HDD (à plateaux) sans faire sauter la garantie ou risquer d'endommager la machine.

USB A et Thunderbolt 3 : un pas vers le futur, sans renier le passé


Alors que tout le monde pensait qu'Apple retirerait les prises USB classiques (USB A), surprises, elles sont toutes là ! Et les quatre s'il vous plait !



Grand seigneur, Cupertino a même laissé le lecteur SD et le port Ethernet (gigabit). Dommage en revanche de ne pas avoir mis la prise casque (et éventuellement le lecteur SD) en façade ou sur le côté de la machine. Il faut souvent s'armer de patience pour trouver les prises à l'aveugle...

Mais la vraie nouveauté cette année, c'est bien-sûr l'arrivée du Thunderbolt 3 ! Sur les précédentes générations, le Thunderbolt n'avait qu'un intérêt limité et beaucoup auraient sans doute préféré qu'Apple rajoute un ou deux ports USB à la place. Cette fois, la donne est différente !

Tout d'abord, le Thunderbolt utilise des ports USB C. En clair, même si vous n'utilisez pas le TB3, vous pouvez tout à fait brancher des hubs et autres disques durs munis du connecteur USB C. Le port est compatible avec l'USB 3.1 Gen2 à 10Gbps, soit deux fois la vitesse de l'USB 3 classique ! Cela vous permet (par exemple) de brancher des SSD externes à 1Go/s (comme ce modèle de Sandisk que l'on avait testé il y a quelques mois).

Le Thunderbolt 3, c'est aussi une bande passante de 40Go/s, ce qui permet de brancher un écran 5k ou jusqu'à 2 écrans 4k.



Vous pouvez également profiter de hubs bien plus polyvalents que les modèles USB C, avec plus de prises USB 3, de la connectivité réseau gigabit et la possibilité de brancher des moniteurs 5k. Cette année, de nombreux constructeurs ont annoncé leurs modèles (OWC, StarTech.com, Elgato, Belkin...) et nous vous proposerons bientôt un gros comparatif sur le sujet.



Enfin, le Thunderbolt 3 ouvre la voie à l'eGPU,ces boitiers externes qui peuvent contenir une carte graphique dernière génération. Pour le moment, Apple limite l'usage à High Sierra (Beta) et aux cartes AMD récentes (480/580). Notre 1080Ti (Nvidia) ne fonctionne pas, et le constructeur ne propose pas encore de pilotes adaptés. Il faut également un boitier récent (Sonnet, Akitio) pour que macOS le reconnaisse sans bidouille. Nous vous fournirons un aperçu de ces solutions dès que nous aurons reçu notre Radeon 580 (en rupture de stock actuellement).

Un clavier sans fil étendu et un écran plus lumineux


Les nouveautés ne se limitent pas au CPU, au GPU et à la connectique ! Cet iMac réserve également quelques surprises intéressantes.

Un clavier sans fil étendu : enfin !

Depuis quelques années, les iMac sont livrés par défaut avec un clavier sans fil, mais surtout, sans pavé numérique. Cette année, pour 30€ de plus, vous pouvez opter pour un modèle sans fil, mais AVEC le pavé :



Cette version est relativement proche de son équivalent filaire, à deux exceptions près :

- on perd le hub USB (logique)
- le clavier est plus "plat", et on ne peut pas le relever autant que son devancier (avec fil)



Pour le recharger, il faut donc avoir un câble Lightning à portée de main, qui peut également resté connecté en permanence (le clavier repasse alors en USB).

Est-ce vraiment si important de couper le cordon du clavier ? Autant sur une souris, on peut comprendre que le fil soit gênant, autant sur un clavier à vocation sédentaire, cela revient cher le bureau "épuré. C'est d'autant plus dommage qu'Apple ne vend plus de clavier filaire, et que ce nouveau modèle est proposé à 149€ pièce !

Un moniteur plus lumineux

Apple annonce un écran 43% plus lumineux sur cette nouvelle génération d'iMac.



En réalité, la firme se met en phase avec les dernières dalles du marché -notamment des modèles Ultrafine de LG- qui affichent déjà 600 nits. A l'usage, je n'ai pas tellement vu la différence, mais cela permet aussi d'atténuer les reflets inhérents aux écrans brillants. Je pense d'ailleurs que l'on est arrivé à une certaine limite en terme de luminosité : la luminosité maximale est parfois un peu forte pour les yeux, surtout si la pièce n'est pas parfaitement éclairée.

Cahier de doléances

Si cette génération d'iMac frôle une certaine perfection, il y a toujours des petites choses à redire... et d'autres qui ne passent pas ! Je chipote un peu -c'est vrai- mais j'espère parfois qu'Apple nous lit et nous écoute... Il parait qu'un département entier passe son temps à éplucher les médias et les réseaux sociaux.

Cette année, j'aurais donc aimé qu'Apple place des caméras 1080p dans tous ses Mac. Manque de chance, tant dans les derniers MacBook Pro que pour cet iMac, le capteur reste bloqué à du 720p. Sur un écran Retina, la qualité "HD" n'a plus grand chose de « haute définition », lorsque vous appelez votre maman, sa tête ressemble plus à un personnage de Doom 1 qu'à un membre de votre famille.



Je râle, je râle, mais je n'arrive toujours pas non plus à utiliser une souris Apple. Trop plate, pas assez réactive, elle glisse aussi très mal par rapport à ma Razer et manque cruellement de précision lors des détourage dans Photoshop. Pour un ordinateur dédié à la création, Apple a sans doute oublié qu'un mulot ne devait pas être simplement joli, mais aussi productif. J'admire tous ceux qui arrivent encore à utiliser une Magic Mouse au quotidien : de mon côté, j'en ai rempli un tiroir, où elles hibernent sagement.

Enfin, le son de l'iMac n'est pas horrible (il a bien progressé), mais il reste médiocre. Le moindre kit 2.1 à 50€ fera bien mieux. Ce n'est pas tellement la faute d'Apple, car avec un boitier si fin, même BOSE n'arriverait pas à faire de miracle pour les audiophiles. Néanmoins, même pour montre une vidéo YouTube à un pote, j'ai les oreilles qui saignent tant les basses font « plastique » et le reste du spectre parait venir du mur du voisin.

Bilan : un très bon cru !


Malgré ses petits défauts et les quelques pingreries habituelles d'Apple côté stockage, ce nouvel iMac s'avère être un excellent millésime !

Rapide, robuste, design, silencieux, la machine peut désormais prétendre à des capacités graphiques convenables, y compris en entrée de gamme (Ceux qui ont craqué pour un iMac 4k en 2015 doivent amèrement regretter leur choix... mais ce n'est pas faute de les avoir prévenus.). Le Thunderbolt 3 et l'eGPU ouvrent tout à coup le champ des possibles, et pourraient en faire une machine de premier choix pour du montage vidéo ou de la Réalité Virtuelle (VR).



Pour une fois, Apple a résisté à la tentation d'augmenter les prix, même si l'écran Retina semble toujours se payer très cher, alors que le prix de ces moniteurs (au détail) a considérablement baissé ces dernières années. Mais avec l'iMac, on paie aussi le prix de cette intégration inédite, avec un seul câble à brancher à la sortie de la boite. On l'oublie parfois, mais cette machine reste LE Mac de référence sur les ordinateurs fixes.

Nos conseils d'achat


4k ou 5k ?

La question est délicate. L'écran de 20" est moins encombrant mais aussi moins confortable pour travailler. Si vous avez le budget, le 5k est nettement plus agréable, surtout si vous devez afficher plusieurs fenêtres côte à côte. Toutefois cette année, avec le Thunderbolt 3 et les GPU tiers, le modèle 4k offre finalement des performances tout à fait convenables pour beaucoup moins cher. Et rien nous vous empêche d'aller lui brancher un LG 5k Ultrafine par exemple.



Seules vraies différences (en dehors de l'écran) : les GPU proposés sont quand-même moins performants sur le 4k, et il n'est pas non plus possible de changer la mémoire sur ces machines (contrairement au 5k). Enfin, Apple bride volontairement les capacités maximales sur le petit modèle, dont le Fusion Drive et les SSD sont plus limités (1To maximum sur le 4k, 2 à 3To sur le 5k).

Stockage : évitez les HDD !

N'achetez pas d'iMac sans l'option "Fusion Drive", ne faites pas cette erreur de débutant qui vous conduira à une machine lente et poussive. Quant à l'option tout-SSD, elle n'est utile que si vous traitez des gros fichiers (plusieurs dizaines de Go) dans des applications lourdes.



Pour le reste, gardez votre argent, et privilégiez le stockage externe, les options sont désormais nombreuses (TB3, USB 3, SATA, USB 3.1...)

CPU/GPU : pour quels usages ?

Les options CPU/GPU dépendent de votre activité : si vous souhaiter jouer de temps en temps ou que vous travaillez beaucoup en 2D/3D, privilégiez les GPU les plus rapide (560 sur le 4k, 580 sur le 5k). Si vous utilisez des programmes lourds (Final Cut Pro, Photoshop etc.), l'option Core i7 est vraiment intéressante.



Quelle quantité de RAM ?

En 2017, placez au moins 16Go pour assurer une bonne durée de vie à la machine : même si on peut théoriquement rajouter de la mémoire sur le modèle 4k, c'est très compliqué à réaliser et ça fera sauter la garantie.



Sur l'iMac 5k, laissez le minimum et achetez la mémoire dans le commerce ! Elle sera toujours moins chère que celle proposée par Apple... et tout aussi efficace !



Et l'iMac non-retina ?

Oubliez ce modèle, déjà obsolète (pas de retina, disque à plateau...) : si vous cherchez un iMac pas trop cher, privilégiez plutôt le Refurb. L'iMac 4k est souvent bien dégriffé et sa dalle Retina est incomparable !

La note !




L'iMac 4K (2017)


  • Design
  • Equipement
  • Performances
  • Qualité/Prix
Les Plus : • Un écran fantastique
• GPU dédié, enfin !
• Fusion Drive plus rapide
• 2 ports Thunderbolt 3
• USB 3.1 @10Gbs
• USB A, SD, Ethernet
• eGPU bientôt dispo !
• Silencieux
Les Moins : • Encore un HDD de base !
• Stockage limité
• Pas d'accès à la RAM
• Pas d'accès aux SSD/HDD
• SSD 32Go sur le FD 1To
Prix : 1499€
4/5



L'iMac 5k (2017)


  • Design
  • Equipement
  • Performances
  • Qualité/Prix
Les Plus : • Ecran fantastique
• GPU puissant
• Fusion Drive très rapide
• 2 ports Thunderbolt 3
• USB 3.1 @10Gbs
• USB A, SD, Ethernet
• eGPU bientôt dispo !
• RAM accessible
• Silencieux
Les Moins : • Encore un HDD de base !
• Pas d'accès aux SSD/HDD
• SSD 32Go sur le FD 1To
Prix : 2099€
4.5/5



partage email

Test des iMac 4k et iMac 5k (2015)

chargement des réactions

Réagissez à ce dossier !

Pour réagir directement dans le forum, cliquez ici.
Pour réagir, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, créez-en un !
Identifiant :
Mot de passe :
Gras Italique Souligné Image URL Smiley confus Smiley cool Smiley M. Vert Smiley malsain Smiley mort de rire Smiley geek Smiley surpris
Important : soyez concis, courtois et pertinents. (plus d'infos ?) Les messages injurieux et hors sujet seront effacés. En cas de non respect de ces instructions, le compte d'un utilisateur pourra être bloqué sans préavis.
Pour toute erreur dans un article, merci de nous le signaler en nous contactant ici.

Conseils d'achat

  • Macintosh

  • iPhone, iPad & iPod

iMac 27" 5k Indicateur vert Informations 06/2017 2099 € L'iMac 27" (Retina) a été mis à jour le 5 juin 2017 avec Thunderbolt 3, GPU dédié et puces Kaby-Lake. Pas de mise à jour prévue avant de longs mois !
iMac 21,5" 4k Indicateur vert Informations 06/2017 1499 € L'iMac 21,5" (Retina) a été mis à jour le 5 juin 2017 avec Thunderbolt 3, GPU dédié et puces Kaby-Lake. Pas de mise à jour prévue avant de longs mois !
iMac Indicateur vert Informations 06/2017 1299 € L'iMac 21,5" (non Retina) a été mis à jour le 5 juin 2017 avec Thunderbolt 3 et puces Kaby-Lake. Pas de mise à jour prévue avant de longs mois !
Mac Mini Indicateur rouge Informations 10/2014 549 € Le Mac mini a été mis à jour fin 2014, avec quelques améliorations notables, comme Thunderbolt 2, WiFi ac. Son prix a également fortement baissé, mais au prix d'un boiter moins évolutif (RAM soudée) et d'absence de quadri-coeur. Une renouvellement pour la rentrée (voire fin 2017) est possible, même si Apple n'a pas l'habitude de mettre à jour cette machine très souvent. Regardez aussi du côté du Refurb, où l'on trouve régulièrement des modèles à partir de 459€ !
Mac Pro Indicateur rouge Informations 10/2013 3339 € Apple a annoncé un nouveau Mac Pro courant 2018 (voire 2019), plus modulaire et moins fermé que la version actuelle. Dans tous les cas, surtout n'achetez pas les modèles "tube" datant de 2013 et désormais assez dépassés.
MBP Retina 13" Indicateur vert Informations 06/2017 1749 € Le MacBook Pro 13" a été mis à jour le 5 juin 2017, avec peu de nouveautés, en dehors du passage à Kaby-Lake. Vous pouvez acheter tranquillement, aucune mise à jour prévue avant de longs mois !
MBP Retina 15" Indicateur vert Informations 06/2017 2799 € Le MacBook Pro 15" a été mis à jour le 5 juin 2017, avec peu de nouveautés, en dehors du passage à Kaby-Lake et de "nouveaux" GPU. Vous pouvez acheter tranquillement, aucune mise à jour prévue avant de longs mois !
MacBook Air Indicateur orange Informations 06/2017 1099 € Le MacBook Air a été "mis à jour" le 5 juin 2017, avec des fréquences légèrement supérieures, mais aucune autre nouveauté. Cette machine est en fin de vie et Apple ne lui accordera plus aucune vraie mise à jour. Achetez le plutôt sur le Refurb !
MacBook Indicateur vert Informations 06/2017 1499 € Le MacBook Pro 13" a été mis à jour le 5 juin 2017, avec peu de nouveautés, en dehors du passage à Kaby-Lake. Vous pouvez acheter tranquillement, aucune mise à jour prévue avant de longs mois !
Apple TV 2015 Indicateur orange Informations 10/2015 199 € L'Apple TV 2015 est sortie fin 2015 et commence à dater un peu : pas de 4k, des performances réseaux moyenne et un prix encore élevé. La rumeur évoque une évolution courant 2017, avec la 4k et le HDR. Le boitier reste malgré tout une bonne affaire... si vous la prenez sur le Refurb !
Téléchargez nos
applications mobiles
À découvrir sur Mac4Ever
b 1  b 2 
Mon Mac4Ever
Pour participer, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, vous pouvez en créer un gratuitement !
Identifiant :
Mot de passe :
Sondage
Quel sera votre prochain iPad ?
3130 votes
app
A propos | Mentions légales | Contacts | Emploi | RSS | Apps