Mac4Ever Refurb Guide d'achat Apple - Des conseils sur toute la gamme Apple Débuter sur Mac
Test de l'iPhone 11 et de l'iPhone 11 Pro
Actu Dossiers Forum Photos/Podcasts Petites Annonces V.I.P.
3781 connectés

Test de l'iPhone 11 et de l'iPhone 11 Pro

Le 09/10/2019 à 21h03
L'iPhone 11 /11 Pro devait être le symbole d'une « année blanche » pour Apple, qui a carrément raté le virage de la 5G, faute de partenaire compétent et sous fond de procès mondial avec Qualcomm. Pour autant, ce nouveau modèle semble prendre le contrepied de ses critiques, avec quelques nouveautés pertinentes, notamment en matière de photo et de vidéo.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous propose de (re)faire le tour de l'iPhone 11 et de l'iPhone 11 Pro avec notre chère Anaïs !



Faire oublier l'absence de 5G


Les ventes d'iPhone ne sont plus au beau fixe, une tendance de fond après des années de croissance sans discontinuer. Il faut dire que l'augmentation des prix et la concurrence acharnée des modèles Android découragent certainement les acheteurs de dépenser un saladier tous les ans pour s'offrir le nouveau modèle, pas toujours très différenciant du précédent. En plus, leur durée de vie s'allonge, alors que le marché de la seconde main (et des modèles précédents ou reconditionnés) vient lui-aussi court-circuiter les ventes -on trouve d'ailleurs des iPhone reconditionnés sur le Refurb officiel d'Apple.



Plus étrange encore, l'iPhone ne parvient plus autant à conserver son leadership dans des domaines aussi notables que la qualité de l'écran, le design, la connectivité ou encore les capacités photos, face à des Huawei, Google et autres Samsung qui parviennent parfois à creuser l'écart, y compris sur la durée. Cette année encore, tous les modèles Android arrivent avec une déclinaison 5G, une avancée majeure (si vous avez suivi notre vidéo ci-dessous) dont l'iPhone devra se passer pendant encore un an ! Même si en Europe, le déploiement reste assez marginal (sauf en Suisse et dans quelques Etats), ces réseaux sont déjà bien installés aux USA et en Asie, et il est étonnant que le smartphone le plus cher du marché ne propose pas ce qui se fait de mieux sur chacune de ses caractéristiques.

Magnéto !



Si vous avez aimé ce reportage, n'hésitez pas à liker la vidéo, vous abonner à notre chaine YouTube et à souscrire un abonnement VIP ! Cela nous permettra d'en faire d'autres !


2019 devait donc être une année compliquée pour Apple, avec un iPhone XS "S" sans évolution majeure et des ventes en très nette baisse, une prédiction que soutenaient quasiment tous les analystes cet été. Mais ce qui se passe ces derniers semaines -forte demande, augmentation de la production, cours de l'action qui retrouve son niveau de 2018- défie finalement tous les pronostics : l'iPhone 11 se vendrait même plutôt bien ! On le voit d'ailleurs avec les audiences sur le site, qui ont été plutôt bonnes sur les contenus dédiés à l'appareil.



Comment expliquer ce regain d'intérêt de la part des utilisateurs ? Déjà, la nomenclature est plus simple : l'iPhone XR (connoté bas de gamme) est devenu l'iPhone 11 -plus gratifiant- dont le prix d'entrée est désormais autour de 800€, soit dans la moyenne des smartphones haut-de-gamme. Ensuite, Apple semble avoir réussi son pari stylistique, là encore, contre toute attente : à chaque changement esthétique majeur (comme ici, le triple capteur ou avec les iPhone 6 et leur grand écran, qui détiennent toujours le record de ventes), les clients semblent plus réceptifs qu'à l'accoutumée. L'iPhone étant désormais un marqueur social, il est de bon ton de renouveler son appareil lorsqu'on peut le différencier des modèles précédents, n'est-ce pas ?



Enfin, il semble que l'attrait pour les capacités photos ait été largement sous-estimé par Apple, leader à l'époque des iPhone 4/4s, mais qui a pris un retard monumental sur ses concurrents depuis 3 ou 4 ans : mode nuit, capteurs secondaires, IA, partenariats avec de grands constructeurs, comme Leica... Sur ce plan, l'iPhone 11 semble enfin rattraper ses congénères, et même les dépasser dans certains cas.

Comme souvent lorsque les ventes baissent, Apple se montre donc plus à l'écoute, et finit par cocher les cases manquantes. Suffisant pour sortir la tête de l'eau, peut-être, mais les fidèles de la marque doivent-ils désormais se contenter de voir Apple rattraper simplement son retard ?

Design : du verre moins fragile et une prise de poids


Je tairais ici les (très) nombreuses critiques envoyées à l'époque des premières maquettes d'iPhone 11 publiées sur la toile. D'ailleurs, nous faisions évidemment partie du lot, lorsque ce gros carrés de capteurs a fait son apparition sur les sites de rumeurs début 2019 : « Apple va surement trouver une solution plus élégante », espérait-on à l'époque, refusant cette pustule de plus en plus imposante sur la face arrière. Mais petit à petit, et à force de voir les premières maquettes arriver, le design s'est affiné, et vous étiez d'ailleurs plutôt optimistes à l'époque :

Magnéto !



Si vous avez aimé ce reportage, n'hésitez pas à liker la vidéo, vous abonner à notre chaine YouTube et à souscrire un abonnement VIP ! Cela nous permettra d'en faire d'autres !


En proposant un dos en verre recouvrant la base des objectifs et un effet mat (ou lisse sur le Pro) très réussi reprenant en transparence la couleur de fond, Apple a finalement gagné son pari stylistique : elle se renouvelle dans la continuité, technique initiée par l'automobile allemande qui évite toute rupture d'une année sur l'autre.




Mieux, en gagnant quelques dixièmes de millimètres d'épaisseur sur la version Pro (0,4mm très exactement), l'ensemble parait plus harmonieux : les capteurs sortent moins du boitier, et le tout se montre de facto plus stable une fois posé à plat.


Le bord brillant est classe, mais très sensible aux rayures, contrairement à l'alu.



En revanche, le poids augmente, pour des appareils déjà très denses une fois en mains : +11 g et +18 grammes pour les modèles Pro et Pro Max, l'iPhone 11 fait le même poids que le XR.



Si les contours du téléphone évoluent peu (Alu brossé en entrée de gamme, Inox sur le haut de gamme), la face arrière de la version Pro arbore un look de verre dépoli très réussi. On ne connait pas le procédé exact utilisé par Apple, qui se vante simplement d'avoir créé le verre le plus résistant sur smartphone. Mais du verre reste du verre, et il se brisera toujours après une chute sur du béton, même s'il se montre en revanche moins glissant que les précédents -sauf sur les bords, qui sont d'ailleurs toujours sujets aux rayures. Bref, visuellement, l'iPhone XS a déjà pris un sérieux coup de vieux !




Toutefois, à plus de 800€ et jusqu'à 1500€ pour le haut-de-gamme, difficile de laisser ces iPhone tout nus. Apple propose sur son site une multitude de coques, que nous avons pu tester ci-dessous. Seule nouveautés marquante cette année, cette version en plastique transparent qui ne jaunit pas dans le temps et qui permet de profiter des couleurs de son iPhone, désormais disponible sur tous les modèles. Seul bémol, elle est épaisse et difficile à enlever, mais plutôt résistante et de bonne facture, malgré un tarif salé (~50€).

Les iPhone 11/Pro chez Apple
Les iPhone 11/Pro chez sur Amazon
Les iPhone 11/Pro chez chez les revendeurs
Les iPhone 11/Pro chez chez les opérateurs
Les coques iPhone 11 officielles
NoReve - Mujjo

Magnéto !



Si vous avez aimé ce reportage, n'hésitez pas à liker la vidéo, vous abonner à notre chaine YouTube et à souscrire un abonnement VIP ! Cela nous permettra d'en faire d'autres !



Ecran : LCD (11) ou OLED (11 Pro) ?


La dalle constitue sans doute la différence la plus marquée entre l'iPhone 11 et l'iPhone 11 Pro : LCD pour le premier -pardon, Liquid Retina- et OLED pour la seconde. A plus de 800€, l'utilisation des cristaux liquides fait d'ailleurs assez pâle figure sur « l'entrée de gamme », alors que la quasi-totalité des modèles Android proposent déjà de l'OLED à ce prix là.

A l'avant, donc, l'iPhone ne change pas d'un poil : l'encoche réduit cet impression d'écran infini apparu avec le X et ces gros bords -toujours très présents sur le 11- donnent une impression de lourdeur, voire de modèles un peu datés.


L'écran de l'iPhone 11/11 Pro n'est toujours pas "sans-bord"


Outre la bordure, plus épaisse sur le 11, c'est surtout la luminosité qui fait la différence. L'iPhone 11 Pro est en effet capable d'être jusqu'à deux fois plus lumineux en extérieur (1200 nit en crête), ce que nous avons pu largement observer lors de nos tournages en plein soleil.


Difficile de le voir avec les reflets sur l'écran, mais l'iPhone Pro (à gauche) est bien plus lumineux que le 11 en extérieur !


En pratique, tout est une question d'habitude... et de sensibilité. Beaucoup me disent qu'après avoir passé 1 à 2 ans avec un écran OLED, jamais ils ne reviendraient à du LCD. Il est vrai que le taux de contraste est hallucinant, avec des noirs totalement noirs et une dynamique exceptionnelle... à condition d'y faire attention. Si vous êtes amateur de vidéo et de photo, les écrans OLED restent ce qui se fait de mieux aujourd'hui (y compris sur les TV) :


Entre un écran OLED (gauche) et LCD (droite), les noirs paraissent plus "noirs" sur l'OLED


Enfin, la densité de pixels a aussi son importance : après avoir eu un X et un XS, on « voit » clairement les pixels sur le 11, par exemple pour le nom des apps. Là encore, tout dépend d'où vous venez, mais l'iPhone 11 a effectivement une dalle un peu moins flatteuse à regarder :


XR/11 en haut, où l'on voit les pixels, XS/11 Pro en bas, bien plus nets



La charge rapide dans la boite, mais pas d'USB C


Tous les iPhone 11 et 11 Pro gèrent la charge rapide, c'est le cas depuis l'iPhone 8/X... à condition d'avoir le bon chargeur.



Cette année, Apple a été un peu moins pingre et offre un adaptateur secteur USB C de 18W, le même que celui de l'iPad Pro :



Mais attention, sur l'iPhone 11, on reste en 5W ! A plus de 800€, cette décision est vraiment scandaleuse, car il faudra rajouter au minimum une trentaine d'euros pour s'offrir un câble USB C et un chargeur adapté, plutôt 50 si vous passez par Apple.



En revanche, malgré son appellation « Pro », on reste en Lightning sur tous les modèles cette année. Là encore, on ne comprends pas bien Apple : quel intérêt a cette connectique, en dehors de la rétro-compatibilité avec les accessoires précédents ? En 2019, l'USB C est partout, et j'aimerais vraiment pouvoir n'emmener qu'un seul chargeur pour tous mes appareils électroniques !


Dernière année pour le Lightning ?


UGreen propose un kit équivalent à celui d'Apple pour moins de 30€ :

Chargeur rapide UGreen (18W, USB C et 13,99€)
Câble UGreen ( MFi, USB C, 11,99 €)


L'ultra grand-angle : pratique, mais peut mieux faire


Disons-le tout haut : c'est LA nouveauté de l'année. L'arrivée d'un ultra-grand-angle était très attendue sur l'iPhone, dont le cadrage imposait souvent beaucoup de recul. Photographier un paysage ou même des pièces de son appartement était parfois impossible, sauf à multiplier les clichés et les réassembler.


Grand angle (en dessous) sur l'iPhone 11


Vaut-il mieux intégrer un ultra-grand-angle ou un zoom ? Les deux mon capitaine ! Mais depuis l'iPhone 7 Plus, Apple avait tranché : le zoom optique permet non seulement de se rapprocher d'éléments trop éloignés mais aussi de réaliser un mode portrait plus efficace, en créant une carte 3D de l'environnement, ce qui est nettement plus efficace pour détourer son sujet. Or depuis l'iPhone XR, Apple a progressé en Intelligence Artificielle et parvient à réaliser de jolis bokehs avec un seul capteur -ce que d'autres avaient déjà fait bien avant, y compris des éditeurs iOS, mais passons. Rester sur deux capteurs permet donc de contenir les tarifs, mais impose alors l'un ou l'autre aux clients.

Quelques exemples de champs de vision avec l'Ultra-grand-angle, par rapport au capteur principal et au zoom x2








L'ultra-grand-angle capte un champ bien plus large, mais attention au cadrage ! Ici certains éléments (comme le panneau à gauche) ou un bout de mon doigt viennent gâcher un peu la photo


Cette histoire d'index qui apparait à l'image reste en fait plutôt marginale dans mon cas d'utilisation, et dépend beaucoup du positionnement des doigts. Le mieux reste de tenir l'iPhone comme ceci :



Ou comme cela :




Mais il faut éviter ça :




Mieux, vous pouvez cocher l'option « Photo hors-cadre » dans les option de l'appareil photo et il vous sera alors possible de venir recadrer votre image après-coup, en utilisant le grand angle :




A l'usage, avoir un ultra grand-angle sous la main s'avère très pratique : prendre en photo un groupe de personnes sans devoir s'éloigner, immortaliser un paysage en une prise, se filmer lors d'une activité.... L'avoir intégré sur l'iPhone 11 est donc une excellente nouvelle, comme le confirmait Anaïs, la jeune photographe qui nous a accompagnés durant la prise en main de l'appareil. Néanmoins, avec l'iPhone 11 pour seul compagnon, et ayant l'habitude du zoom depuis de nombreuses années, son absence m'a manqué plus d'une fois ! Le mieux reste donc d'avoir les trois, mais à quel prix...



Au pied de la Tour Eiffel, sans l'ultra grand-angle, impossible de prendre en photo l'édifice entier !


Autre déconvenue, l'ultra-grand-angle choisi par Apple est bourré de compromis : il n'est pas stabilisé, il ne gère pas (encore ?) le format RAW, il offre une image un peu déformée (mais c'est habituel sur ce type de focale)



En mode ultra-grand-angle, les lignes (surtout sur l'extérieur) paraissent littéralement courbées. Cet effet "oeil de poisson" est courant avec des focales aussi courtes, mais pas toujours très heureux malgré tout.


Et surtout, il n'est pas très lumineux (ƒ2.4). Sur des petits capteurs, une telle ouverture est en effet médiocre et engendre du bruit assez rapidement. Impossible, donc, de l'utiliser pour le mode nuit (voir plus bas) ni en soirée et encore moins pour immortaliser de beaux couchers de soleils. Si la stabilisation n'est pas dramatique en photo, ça l'est en vidéo (voir plus bas), qui se contente de stabilisaiton logicielle où l'on est encore loin de ce que propose une GoPro !


Cliquez pour zoomer


De nuit, l'ultra grand-angle est inutilisable


Même en lumière de soirée, ça manque cruellement de détails :





Alors, fausse bonne idée ce grand-angle ? Pas du tout ! Mais il se bonifiera certainement avec le temps, j'espère vraiment qu'Apple lui offrira une meilleure ouverture et peut-être de la stabilisation l'an prochain. En l'état, il faudra se contenter de plans en journée, bien éclairés et éviter les mouvement brusques, surtout en vidéo.

Du mieux pour le zoom et surtout, la caméra de façade !


La caméra principale stagne

12MP, ƒ1.8, le capteur principal de l'iPhone 11 n'évolue pas. Ou plutôt, pas beaucoup, car il y a quelques différences ! Le développeurs d'Halide révèle en effet une meilleure montée en ISO et des temps d'exposition minimum plus rapides. Si ces spécifications sont utiles pour le mode nuit (ci-dessous), elles n'apportent rien de visible en journée, où le capteur est quasiment identique à celui du XS.



Résultat ? On fait toujours de belles photos avec un iPhone, mais on gagne ni en ouverture, ni en nombre de pixels, et la qualité d'image stagne donc depuis plusieurs années déjà.

Cliquez pour zoomer










Un vrai bokeh sans tricher avec le mode portrait !






Le Smart HDR s'améliore encore un peu mais il était déjà très bon l'an dernier et là encore, les différentes sont ténues :


Si l'image est un peu plus chaude sur le XS (à gauche), les différences restent minimes : l'image bruite beaucoup sur le blouson (à contre-jour) même si le niveau de détails semble à l'avantage du 11 Pro, notamment sur le muret ou dans le fond (cliquez pour zoomer). On notera les ombres un peu mieux débouchées à droite (11 Pro) et sur la coque du bateau, ou encore sur les cheveux, mais l'éclaircissement n'est pas toujours très heureux -comme ici sur les cheveux.


Un zoom plus lumineux

Côté zoom (x2), il y a du mieux : avec une ouverture à ƒ2.4 à ƒ2.0, je m'attendais à de très bonnes performances en soirée.



Le capteur monte aussi mieux en ISO, ce qui devrait s'en ressentir très nettement sur les clichés. En pratique, c'est un peu la douche froide : l'image est certes moins bruitée et plus détaillée en basse lumière, mais on est encore nettement en dessous du capteur principal, la différence reste assez contenue. Il n'est même pas suffisant pour activer l'exposition longue du mode nuit (ci-dessous), Apple utilisant le zoom numérique dans ce cas-là.


Cliquez pour zoomer


A droite, sur le 11 Pro, l'image est moins bruitée, mais les détails à peine mieux définis.



Cliquez pour zoomer


De loin, nos deux images (à gauche le XS, à droite le 11 Pro) ne sont pas tant différentes. En zoomant, la photo du Pro est certes plus nette et plus détaillée (sur les lumières, les arbres, le ciel) mais je m'attendais à un vrai gap entre les deux !.


Mode portrait en progrès... ou presque !

Je m'attendais aussi à un mode portrait mieux détouré, mais là encore, les différences restent faibles. L'algo de mapping 3D ne semble pas meilleur cette année, laissant toujours apparaitre des zones non floutées là où elles auraient dû l'être ! En revanche, la qualité du sujet est en nette hausse, avec une image bien plus nette et détaillée -sans doute aussi liée à une meilleure stabilisation.


Cliquez pour zoomer


Regardez ici les détails des cheveux et des vêtements, c'est incomparable ! En revanche, le détourage n'est pas meilleur sur le 11 Pro



Cliquez pour zoomer


Même constat avec Belinda, dont les cheveux sont assez mal détourés. L'algo se rattrape sur le niveau de détails (cheveux, vêtements) avec un sujet bien plus net.


On retrouve aussi toujours ces problèmes de zones non-floutées qui auraient du l'être :



Regardez ici les cheveux d'Anaïs ou entre ses bras et son corps, il y a plein d'artefacts :




Ce n'est pas encore parfait, mais parfois l'appareil s'en sort vraiment bien, comme ici avec la petite mèche qui se fait la malle et qui n'est pas (trop) floutée :



Sur le 11 Pro, grosse nouveauté vous pouvez réaliser un mode portrait sans utiliser le téléobjectif, comme sur le XR, histoire d'avoir un peu de recul sur votre sujet. On s'étonne d'ailleurs que la fonction ne soit pas proposée sur le XS avec iOS 13, même si ici, le 11 Pro s'épaule évidemment de l'ultra-grand-angle comme second capteur :



Le mode portrait avec le grand Angle sur le Pro, jusque là réservé au XR !


Quant à l'iPhone 11, il ne permet toujours pas de faire des portraits rapprochés, mais l'arrivée du double capteur améliore un peu les plans, comme ici, où la mèche qui se détache est bien prise en compte :



C'est donc souvent meilleur sur les contours... mais parfois moins bien, comme ici avec les lunettes de Christelle :




Le XR (à gauche) s'en sort mieux que le 11 pour les lunettes mais moins bien pour les cheveux


Enfin, vous pouvez photographier des animaux avec le 11, chose impossible avec le XR. Et ça marche même avec les poneys :


Cette image (prise à contre jour avec l'iPhone 11) est impressionnante, surtout au niveau des pattes et de la queue, un peu moins sur la crête. (Le XR ne fonctionne qu'avec les visages humains)


J'ai essayé avec des objets lambdas, on arrive parfois à quelque chose, mais c'est beaucoup moins efficace :



L'iPhone 11 (non pro) se débrouille assez mal avec les objets en mode portrait


De meilleurs selfies et des stories à plusieurs

L'une des nouveautés les plus visibles cette année concerne plutôt le capteur en façade : il passe de 8 à 12MP, filme en 4k et surtout, il offre enfin un grand-angle ! Les utilisateurs d'Instagram et autres fans de stories seront aux anges : pour eux, le gap est phénoménal !



Avant, ce genre de photo était impossible sans perche à selfie


Si vous voulez juger de la qualité, sachez que les plans ci-dessous (en face caméra) avec Belinda ont été tournés à 100% sur la caméra de façade de l'iPhone 11 sur cette vidéo de l'Apple Watch Series 5 :

Magnéto !



Si vous avez aimé ce reportage, n'hésitez pas à liker la vidéo, vous abonner à notre chaine YouTube et à souscrire un abonnement VIP ! Cela nous permettra d'en faire d'autres !


Mais la qualité générale du capteur est également en en net progrès. Regardez la dynamique entre ces deux images, face au XS : ce dernier brûle totalement le ciel alors qu'il apparait très nettement sur l'iPhone 11 :


L'iPhone XS (à gauche) fournit un ciel totalement brûlé alors que le 11 (à droite) a une bien meilleure dynamique


Or là encore, tout n'est pas rose. La qualité intrinsèque de ce petit capteur reste médiocre, tout comme son ouverture, si bien que l'image bruite rapidement, et crame aussi très vite au soleil. Regardez nos cheveux ci-dessous, on dirait que l'on a 20 ans de plus ! Je vous présente le filtre vieillissant !


La qualité reste moyenne, y compromis en pleine lumière -regardez nos cheveux, totalement blanchis !


Enfin de la photo de nuit !


Depuis plusieurs années déjà, les Pixel et autres Huawei proposent des « mode nuit » sur leurs smartphones, un retard qu'Apple comble seulement avec l'iPhone 11. Pourquoi avoir attendu si longtemps ? Mystère. La Pomme a assez d'ingénieurs pour la partie logicielle et une force industrielle suffisante pour obtenir le hardware adapté. Mon hypothèse est plus pragmatique : le mode nuit, tout comme la gestion des périphériques USB sur iOS, fait partie de ces petites fonctions que Tim Cook se garde en réserve pour les années plus calmes, comme... 2019.

Alors, comment fonctionne le mode nuit ? Est-il vraiment efficace ? Mieux que des mots, nous vous expliquons tout... en vidéo !



Le mode nuit n'est pas miraculeux, Apple s'inspire en fait de la photographie traditionnelle pour créer des images exploitables, avec un hardware limité. Car si l'ouverture est plutôt bonne sur le papier (ƒ1,8), la montée en ISO reste faiblarde (3000, mais je vous laisse imaginer le bruit à ce niveau), et surtout, la quantité de lumière reçue insuffisante pour obtenir un niveau de détail convenable en faible éclairage. Il faut donc jouer sur les temps de pause, entre 1 et 3 secondes en fonction de la luminosité ambiante.



Si vous avez un trépied, vous pouvez régler un temps de pause plus long, comme sur un Reflex.





En revanche, impossible d'utiliser le zoom et le grand-angle, dont les spécifications sont insuffisantes pour générer une belle image. Malgré la progression de l'ouverture du zoom (ƒ2.0), ce n'est pas assez pour le mode nuit. Ne parlons même pas de l'ultra-grand-angle, qui capte finalement très peu de lumière :



Pas de mode nuit avec le grand-angle, dont l'objectif est peu lumineux...


Mais le mode nuit de l'iPhone n'est pas juste une exposition longue. Apple utilise de l'IA pour combiner plusieurs clichés, puisque le temps de pause maximum n'est que d'une seconde par image. En clair, il est assez difficile de faire des petits dessins avec la torche de l'iPhone par exemple : parfois ça marche, parfois pas, car Apple considère qu'il s'agit d'un parasite et tente de gommer la trace.

Parfois ça marche....




Et parfois pas...



En terme de qualité, pas de miracle, même en forçant les temps de pause et les contrastes, n'espérez pas en faire des fonds d'écran ou des impressions papier. Cela reste des images sympas à regarder sur le téléphone, mais qui montrent rapidement leurs limites.



Le photos de nuit sont belles... de loin


Vos photos de nuit !

Voici enfin quelques images envoyées par nos lecteurs, certaines étaient réellement impressionnantes :














Avec un trépied, le résultat est même assez impressionnant, avec une bonne conservation des détails, et une nette réduction de bruit :



Et Deep Fusion ?

En cas de luminosité moyenne (intérieur, début de soirée), Apple activera (avec iOS 13.2) Deep Fusion sur le capteur principal et le téléobjectif, afin d'améliorer le niveau de détails des images. Le procédé doit notamment aider à un meilleur rendu de la peau ou des textures de vêtement par exemple.

A priori, il faudra impérativement une puce A13 (iPhone 11 ou iPhone 11 Pro) pour en profiter. Apple utilise en effet le Neural Engine de son dernier SoC pour réaliser le traitement en un temps record. Car derrière ce nom très marketing, se cache un procédé permettant de débruiter, de rajouter des textures et d'augmenter le niveau de détail de chaque cliché. Pour cela, l'iPhone prends une succession de photos, d'abord 3 clichés avec une vitesse d'obturation rapide, puis 3 autres avec des temps d'exposition plus longs, et l'appareil les combine enfin entre elles pour augmenter le niveau de détail -un procédé que l'on avait déjà vu chez Google, par exemple.

Deep Fusion sera actif par défaut, et il ne sera pas possible de le désactiver sauf à cocher l'option "hors cadre" -attention, donc, si vous voulez bénéficier de Deep Fusion ! C'est l'un ou l'autre ! Il ne sera pas non plus possible de prendre des photos en rafale. L'ultra grand-angle ne gérera pas Deep Fusion, qui sera cantonné aux deux autres capteurs (ou au capteur principal sur l'iPhone 11).


L'exemple d'Apple est superbe, mais difficile à reproduire


Et ce premier test est plutôt... mitigé. Je ne vois pas beaucoup de différences entre les deux images, même si les contrastes ont l'air un peu plus forts en mode Deep Fusion, surtout sur le tapis -difficile de savoir s'il a bien été activé, Apple ne précisant rien au moment de la prise de vue. Parfois, l'image parait beaucoup moins bruitée, mais pas forcément plus détaillée.

Si vous parvenez à de meilleurs comparatifs, n'hésitez pas à nous envoyer vos clichés !

Sans Deep Fusion / Avec Deep Fusion (a priori)


cliquez pour zoomer


Sans Deep Fusion / Avec Deep Fusion (a priori)


Sans Deep Fusion / Avec Deep Fusion (a priori)



Vidéo : Apple nous a-t-elle menti ?


Durant la keynote, Apple a fait (un peu) rêver les vidéastes avec des fonctionnalités inédites, comme le zoom optique fluide sur 3 capteurs, le mode haute dynamique à 60FPS, la caméra en façade capable de filmer en 4Kp60 ou encore son ultra-grand angle permettant de concurrencer (dans une certaine mesure) les caméra sportives. Mieux, il sera bientôt possible d'enregistrer deux flux en simultané, via des applications tierces.



Pour couronner le tout, Tim Cook a présenté des images de qualité quasi cinématographique durant la conférence, laissant entendre que son petit smartphone pourrait venir chatouiller les grosses caméra utilisées dans les longs métrages. Il est vrai que les films produits sont vraiment impressionnants, surtout comparé à ce dont était capable l'iPhone encore 4 ou 5 ans plus tôt.



Mais Apple nous a-t-elle dit toute la vérité ? Dans la vidéo ci-dessous, nous revenons longuement sur les améliorations apportées cette année (avec des tonnes d'exemples) mais aussi sur les petits détails omis durant la keynote, comme certains défauts de l'ultra grand-angle, des fonctionnalités absentes d'iOS 13 ou encore des limitations déjà en place. Grâce à François de la chaîne Explique-Moi Encore, on causera aussi de ces images pseudo-cinématographiques et du discours un peu enjolivé du marketing de Cupertino en matière de vidéo.

Magnéto !



Si vous avez aimé ce reportage, n'hésitez pas à liker la vidéo, vous abonner à notre chaine YouTube et à souscrire un abonnement VIP ! Cela nous permettra d'en faire d'autres !


WiFi 6, U1, 4G : du mieux dans la connecitivité


WiFi 6 : meilleurs débit !

Les évolutions silencieuses sont parfois les plus utiles sur le long terme. Par exemple, en adoptant le WiFi 6, Apple offre à son appareil un potentiel intéressant pour ces prochaines années. Cette nouvelle norme permet surtout une meilleure gestion du réseau (moins de latence, moins de congestion...) mais aussi de meilleurs débits.




Grâce à Netgear (Merci à eux !) qui nous a envoyé un routeur AX12 (399€ sur Amazon), nous avons pu comparer WiFi ac et WiFI 6 et vous allez voir que les différences sont malgré tout intéressantes pour ceux qui ont la fibre !

Magnéto !



Si vous avez aimé ce reportage, n'hésitez pas à liker la vidéo, vous abonner à notre chaine YouTube et à souscrire un abonnement VIP ! Cela nous permettra d'en faire d'autres !


Même si l'augmentation n'est pas spectaculaire, elle est bien là ! Entre 20 et 30% de débit en plus avec nos tests, depuis une connexion fibre 1Gbps symétrique et un modem Netgear AX12 capable de gérer 12 flux simultanés (8 flux en 5Ghz et 4 en 2.4Ghz)


Attention, il est possible d'obtenir des débits différents, voire supérieurs de votre côté, en fonction de l'encombrement des réseaux à votre domicile. L'important est surtout de voir le gain apporté ici par le WiFi 6 !


A noter que l'iPhone 11 ne gère que deux flux à 80Mhz, soit un débit théorique autour de 1,2Gbps en WiFi 6, plutôt 700Mbps en pratique.

Un radar intégré à l'iPhone ?

C'est LA grosse nouveauté d'iOS 13 spécifique aux iPhone 11 et iPhone 11 Pro : AirDrop se transforme désormais en radar de poche !

En effet, grâce à la technologie Ultra Wideband (UWB), l'appareil peut offrir un système d'orientation dans une pièce. Par exemple, vous pourrez savoir si un iPhone 11 « regarde » un autre iPhone 11, histoire de lui envoyer un fichier par AirDrop par exemple.

L’iPhone 11 Pro dispose de la technologie Ultra Wideband (UWB), ce qui en fait le premier smart­phone avec une capacité de perception de l’espace. Conçue par Apple, la nouvelle puce U1 exploite la technologie Ultra Wideband (UWB) pour localiser de façon précise d’autres appareils Apple équipés de la puce U1. Cela revient plus ou moins à doter l’iPhone d’un tout nouveau sens, ce qui ne manquera pas de lui ouvrir de nouvelles perspectives.

Avec la puce U1 et iOS 13, lorsque vous pointez votre iPhone vers celui d’une autre personne, AirDrop donne la priorité à cet appareil pour faciliter l’échange de fichiers. Et ce n’est qu’un début.


Enfin ça... c'est la théorie. Car en pratique, je ne suis pas souvent arrivé à un quelconque résultat. Certes, tous nos iPhone 11 sont sous iOS 13.x, la petite roue fonctionne bien (en apparence...) mais la liste ne se réarrange pas toujours en fonction de la position des téléphones autour de nous. Voici donc une (très courte) vidéo où l'on voit le radar en action : Apple demande de lever le téléphone, et permet ensuite (théoriquement) de réarranger le tri en fonction de l'iPhone vers lequel vous pointez votre appareil.

On a également quelques tests avec des comptes iCloud différents sur chaque téléphone. Ça fonctionne (un peu) mieux, mais ce n'est pas encore très concluant.




4G+ et Double-SIM

Enfin, Apple annonce des débits théoriques plus élevés en 4G sur l'iPhone 11, mais nous n'avons pas pu démontrer de quelconque différence sur les réseaux français/suisses. N'oublions pas non plus que tous ces appareils sont double-SIM, ce qui est vraiment pratique si l'un de vos opérateurs gère la eSIM ! Je vous avait d'ailleurs fait un petit retour d'usage après quelques mois cet été, un verdict très concluant pour une fonctionnalités vite indispensable si vous avez déjà 2 lignes de téléphone :

Magnéto !



Si vous avez aimé ce reportage, n'hésitez pas à liker la vidéo, vous abonner à notre chaine YouTube et à souscrire un abonnement VIP ! Cela nous permettra d'en faire d'autres !


Adieu 3D Touch, bonjour l'autonomie !


Jusqu'à présent, il y avait trois types d'utilisateurs sur iPhone :

- ceux qui utilisaient 3D Touch
- ceux qui l'utilisaient sans le savoir
- ceux qui ne l'utilisaient pas



Rien à faire, Haptic Touch reste plus lent que 3D Touch :(


A partir de l'iPhone 11 (et de l'iPhone XR), les deux premiers seront largement pénalisés. Ce capteur de pression était en effet bien utile pour déplacer le curseur, activer la lampe torche, faire du « Peek & Pop »... et une fois que l'on a pris l'habitude, il devient compliqué de s'en passer. De mon côté, j'utilisais au moins 100 fois par jour la possibilité d'appuyer sur le clavier pour avoir un pointeur à l'écran, et corriger du texte. Désormais, vous devrez appuyer une bonne seconde sur la touche Espace (c'est donc plus long), mais cette astuce ne fonctionne pas avec le clavier des Emojis ni celui des chiffres, pour composer un numéro.


Difficile de déplacer le curseur sur ce clavier !


Alors pourquoi avoir supprimé 3D Touch ? La réponse est simple : pour gagner 4H d'autonomie. Ce capteur prenait en effet beaucoup de place en épaisseur, et Apple a préféré gonfler un peu la batterie cette année. 3D Touch pourrait donc revenir plus tard, si les accus se montrent un jour plus véloces, mais n'y crois pas trop.



Vais-je regretter 3D Touch ? Assurément. Certaines personnes handicapées seront peut-être aussi impactées. Mais pour la plupart des clients, ils ne verront sans doute pas la différence. Entre autonomie et capteur de pression, le choix est vite fait. Finalement, le seul reproche fait à Apple aura été de nous proposer une telle fonction pendant 5 ans, avant de nous l'enlever sans prévenir.

L'autonomie, vraiment meilleure ?

L'autonomie est toujours compliquée, voire impossible à chiffrer : elle dépend des usages, des processus en tâche de fond, de la qualité du réseau, de la luminosité ambiante. Vous pouvez faire deux tests rigoureusement identiques 2 jours de suite, les résultats peuvent varier de 20 à 30% !

Une chose est sûre, la capacité (exprimée ici en mAh) reflète généralement assez bien l'autonomie générale :

iPhone 11 : 3110 mAh (contre 2942 mAh pour l'iPhone XR)
iPhone 11 Pro : 3190 mAh (contre 2658 mAh pour l'iPhone XS)
iPhone 11 Pro Max : 3500 mAh (contre 3174 mAh pour l'iPhone XS Max)


Après plusieurs semaines à jongler avec les iPhone XR, XS, XS Max, 11, 11 Pro et 11 Pro Max, voici mes conclusions :

- L'iPhone 11 Pro Max a la meilleure autonomie, je finis souvent la soirée à 30/40%
- L'iPhone 11 et l'iPhone XR ont une autonomie excellente et quasi identique, pas très loin du Pro Max
- L'iPhone 11 Pro a une autonomie bien meilleure que le XS, je dirais +30 à +50% environ. C'est l'appareil où la différence est la plus marqué à l'usage
- L'iPhone 11 Pro reste un peu en retrait face au 11, malgré une batterie assez proche




Bilan : acheter ou attendre la 5G ?


L'iPhone 11 est étonnamment une bonne cuvée d'iPhone, même si Apple se contente surtout de rattraper son retard sur certains modèles Android, comme pour le grand-angle, la photo de nuit ou encore l'autonomie. Mais pour les inconditionnels de la marque, cela permet pour la première fois de s'affranchir de la frustration constante face à la concurrence, qui s'était un peu installée ces dernières années. Rajoutez à cela les qualités intrinsèques d'iOS et des applications souvent plus abouties que sous Android, et vous obtenez l'une des meilleures cuvées jamais produites par la Pomme. Certes, on pourra toujours trouver des écrans plus grands et arrondis chez Samsung, un zoom x5 chez Huawei ou encore de la charge plus rapide que l'USB C de 18W des iPhone, mais la concurrence trouvera toujours un moyen de se démarquer un peu de Cupertino.... et c'est tant mieux !



Pour autant, on peut aussi se montrer plus attentiste : dans 3 à 6 mois, les Samsung et autres Google proposeront certainement des améliorations sensibles pour des tarifs beaucoup moins élevés, avec de la 5G, et des écrans un peu moins étriqués. Il suffit de se balader à la Fnac pour se rendre compte que cette dalle entourée de grosses bordures et surmontée d'une encoche assez imposante, parait déjà un peu vieillotte face aux Huawei, OnePlus et autres Samsung, dont l'écran déborde parfois sur les côtés et sont même souvent un peu plus grands. Sans jouer l'avocat du diable, et malgré tout l'attrait que représente encore un iPhone à nos yeux, l'appareil n'a plus autant d'« effet wahou » que par le passé pour le grand public.


Sans encoche et avec des bords plus fins, les smartphones Android sont un peu plus beaux de face...


Ils sont aussi souvent un peu plus grands que les iPhone
(ici un Mate 20X 5G à côté d'un iPhone XS Max)


Quel iPhone choisir ?

Faut-il ou non acheter le nouvel iPhone ? La question revient continuellement dans nos boites mails et sur les réseau sociaux. La réponse n'est évidemment pas universelle, tant elle dépend de votre budget, de votre propre cycle de renouvellement et donc, du téléphone d'où vous venez.



Je dirais qu'en dessous de l'iPhone X, le passage au 11 ou au 11 Pro constituera un seuil suffisamment marquant pour que le jeu en vaille la chandelle : Face ID, grand écran, autonomie en hausse, qualité photo/vidéo en net progrès, puce plus véloce, charge rapide, WiFi 6... Autant d'éléments qui constituent un vrai gap à l'usage.

Depuis l'iPhone X ou le XS, la différence restera minime : photos de nuit, ultra-grand-angle, autonomie et c'est à peu près tout. Si vous passez sur le 11 (Non Pro), vous perdez même l'écran OLED ou encore 3D Touch ! Mieux vaut sans doute attendre 2020 voire 2021 et une version 5G, avec certainement des capacités photos encore améliorées.

iPhone XR ou iPhone 11 ?

D'ici Noël, l'iPhone XR devrait être largement bradé, on le trouve d'ailleurs déjà autour de 600€ environ. C'est déjà 200€ de moins que l'iPhone 11 pour un produit qui n'a pas tant évolué ! En effet, le 11 apporte surtout l'ultra grand-angle, la puce A13, les photos de nuit et... c'est à peu près tout. L'autonomie ne bouge pas, l'écran non plus et ce n'est pas encore le WiFi 6 et l'UWB qui va changer la donne. Pour la différence de prix, vous pouvez surtout opter pour un modèle 128Go contre seulement 64Go en entrée de gamme.

Bref, si votre budget est plutôt de 600 à 800€, le XR reste une bonne affaire. Si vous avez de quoi prendre le 11 en 128Go, alors là, foncez, c'est un des meilleurs rapports qualité/prix de la gamme cette année.



Et le XS, une bonne affaire ?

Comme pour le XR, on trouve désormais l'iPhone XS a des tarifs très proches de l'iPhone 11, alors qu'il s'agit d'un modèle du segment supérieur. Mais avec son double capteur, sa puce A13, ses photos de nuits, sa caméra frontale en net progrès, et son autonomie de chameau, il ne reste au XS que son écran OLED... plus petit, et son zoom, bien-entendu -plus pratique en mode portrait. Donc oui, le XS reste un excellent téléphone, mais le 11 l'a désormais bien rattrapé, voire carrément dépassé sur un grand nombre de sujets.



iPhone 11 ou iPhone 11 Pro

Avec un budget plus large, on peut effectivement se poser la question de savoir si les 300€ de différence (minimum) sont vraiment justifiés pour passer de l'iPhone 11 à l'iPhone 11 Pro. Il faut dire que le 11 est déjà bien équipé, en embarquant les mêmes capteurs photo -à l'exception du zoom-, la puce A13 et une autonomie quasi-identifique. Ne reste donc que l'écran, plus grand au format max, et mieux défini. Les inconditionnels de l'OLED (voir plus haut) auront également bien du mal à retourner à du LCD.



Je dirais que le Pro se destine surtout à ceux pour qui l'iPhone est devenu l'appareil photo principal ou qui seconde un gros Reflex, bref, des gens pour qui l'usage des 3 capteurs a réellement de l'importance au quotidien. Dans mon cas, perdre le zoom me manquerait presque autant que 3D Touch ! Le mode portrait est quand-même plus agréable avec le téléobjectif, tout comme les photos en montagne, où le 28mm est souvent frustrant. La version Max est également un critère important, que ce soit pour regarder des vidéos en plein écran ou surfer sur le web -je ne dirais d'ailleurs pas non à une dalle encore plus grande ! A l'inverse, le 11 Pro, plus compact que le 11, peut se montrer plus agréable en main.



Reste enfin la question du design... Et oui, certains adorent les couleurs plus vives du 11, tandis que d'autres, comme Anaïs, ont littéralement flashé sur ce dos en verre très mate, qui ne prend pas trop les rayures et tient bien en main. Le Pro fait également plus massif avec ses 3 capteurs, là où le 11 offre peut-être un côté plus « féminin », et moins ostentatoire. Mais là encore, les avis divergent largement autour de moi.

La note


iPhone 11

  • Design
  • Performances
  • Photo/vidéo
  • Fonctions/Prix
Les Plus : • Enfin un double-capteur !
• Le grand-angle, bienvenu
• Le capteur avant en net progrès
• Le mode nuit
• Les capacité vidéo (4Kp60 etc.)
• L'autonomie toujours excellente
• La finition du boitier
• Le WiFi 6 20/30% plus rapide
• Le palier en 128Go
Les Moins : • Un peu lourd/dense
• Chargeur de 5W
• Pas de zoom...
• Prix en 128Go
• Ecran LCD, à ce prix !
• Pas vraiment "sans-bord"
• La résolution un retrait face au Pro
Prix : Dès 809€ (64Go)
Souvent moins cher sur sur Amazon
4.5/5



iPhone 11 Pro

  • Design
  • Performances
  • Photo/Vidéo
  • Fonctions/Prix
Les Plus : • L'Ultra Grand-Angle bienvenu
• Le capteur avant en net progrèsLe mode nuit
• Les capacité vidéo (4Kp60 etc.)
• L'autonomie en net progrès
• La finition du boitier
• Le WiFi 6 20/30% plus rapide
• Le chargeur de 18W inclus
Les Moins : • Le prix
• 64Go de base
• Pas de 5G
• Pas d'USB C
• Un peu lourd/dense
Prix : Dès 1059€
Souvent moins cher sur sur Amazon
4.5/5



watchOS 5.3.2 pour ceux qui ont un "vieil" iPhone

Refurb : les MacBook Air et MacBook Pro de juillet/mai 2019 à partir de 1059 et 2499€

chargement des réactions

Réagissez à ce dossier !

Pour réagir directement dans le forum, cliquez ici.
Pour réagir, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, créez-en un !
Identifiant :
Mot de passe :
Gras Italique Souligné Image URL Smiley confus Smiley cool Smiley M. Vert Smiley malsain Smiley mort de rire Smiley geek Smiley surpris
Important : soyez concis, courtois et pertinents. (plus d'infos ?) Les messages injurieux et hors sujet seront effacés. En cas de non respect de ces instructions, le compte d'un utilisateur pourra être bloqué sans préavis.
Pour toute erreur dans un article, merci de nous le signaler en nous contactant ici.

Conseils d'achat

  • Macintosh

  • iPhone, iPad & iPod

iMac 27" 5k Indicateur orange Informations 03/2019 2099 € L'iMac 27" (Retina) a été mis à jour le 18 mars 2019 avec des modèles Coffee Lake ( 6 à 8 coeurs) et des GPU Radeon Vega. Vous pouvez acheter sans crainte, les iMac ne sont mis à jour qu'une fois tous les 12/18 mois en moyenne. Une mise à jour n'est pas à écarter début 2020 !
iMac 21,5" 4k Indicateur orange Informations 03/2019 1499 € L'iMac 21,5" (Retina) a été mis à jour le 18 mars 2019 avec des modèles Coffee Lake ( 6 à 8 coeurs) et des GPU Radeon Vega. Vous pouvez acheter sans crainte, les iMac ne sont mis à jour qu'une fois tous les 12/18 mois en moyenne. Une mise à jour n'est pas à écarter début 2020 !
Apple TV 4k Indicateur rouge Informations 09/2017 199 € L'Apple TV 4k est une petite évolution de l'Apple TV pour les téléviseurs 4k. Il gère le HDR, le HDMI 2a et tous les codecs récents. Si vous avez une télévision OLED 4k, il s'agit du modèle idéal. Son prix est raisonnable par rapport à la version HD, qui reste au catalogue. Attention, une rumeur évoque un modèle plus puissant pour la fin 2019.
iMac Indicateur rouge Informations 06/2017 1299 € L'iMac 21,5" (non Retina) a été mis à jour le 5 juin 2017 avec Thunderbolt 3 et puces Kaby-Lake. On attendait des modèles Coffee Lake (à 6 coeurs) d'ici le courant du printemps/été 2019 mais Apple n'a pas renouvelé cette version.. qui ne vaut plus vraiment le coup en 2019.
iMac Pro Indicateur rouge Informations 12/2017 5499 € L'iMac Pro est actuellement le Mac le plus puissant du marché, même s'il a déjà 2 bonnes années d'existence. Apple a rajouté une petite option GPU Vega 64X et 256Go de RAM courant mars 2019, mais rien de bien folichon. N'hésitez pas à consulter nos tests et nos vidéos avant de vous décider ! A noter qu'Apple va sortir un Mac Pro fin 2019, donc si vous n'êtes pas trop pressé, il sera + modulaire...
Mac Mini Indicateur orange Informations 10/2018 899 € Le Mac mini a été mis à jour fin 2018 avec un tout nouveau CPU à 4 coeurs. Une mise à jour n'est pas à écarter fin 2019, début 2020 !
Mac Pro Indicateur rouge Informations 10/2013 3339 € Apple a annoncé un nouveau Mac Pro pour la rentrée, plus modulaire et moins fermé que la version actuelle. Attendez la rentrée !
MacBook Pro 13" Indicateur vert Informations 05/2019 1499 € Surprise ! Le MacBook Pro 13" (haut de gamme) a été mis à jour le 21 mai 2019, mais sans changement majeur : le CPU gagne 100MHz et Apple a installé un énième "nouveau" clavier censé régler le problème de blocage des touches. On espère une "vraie" nouvelle version en 2020. A noter que le modèle sans Touch Bar (entrée de gamme) a été remplacé par une version quad-core avec Touch Bar le 9 juillet 2019, plutôt intéressante malgré le SSD faiblard.
MacBook Pro 15" Indicateur orange Informations 05/2019 2799 € Surprise ! Le MacBook Pro 15" a été mis à jour le 21 mai 2019, avec une nouveauté de taille (la seule) : le CPU passe à 8 coeurs sur le haut de gamme et Apple a installé un énième "nouveau" clavier censé régler le problème de blocage des touches. Attention, on parle d'un tout MacBook Pro 16" courant novembre/décembre 2019 ! Mieux vaut peut-être attendre :)
MacBook Air Indicateur vert Informations 07/2019 1349 € Le MacBook Air a fait son grand retour après 4 ans sans mise à jour ! Le 9 juillet 2019, il gagne un écran True Tone (mais c'est tout). Préférez plutôt le Refurb qui le propose à moins de 1000€ !
Apple TV 2015 Indicateur rouge Informations 10/2015 159 € L'Apple TV 2015 est sortie fin 2015 et Apple le garde au catalogue malgré l'arrivée de la version 4k. Avec en prime, une petite baisse de prix ! Si vous n'avez pas de TV 4k, cela reste une bonne affaire.
Téléchargez nos
applications mobiles
À découvrir sur Mac4Ever
b 1  b 2 
Mon Mac4Ever
Pour participer, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, vous pouvez en créer un gratuitement !
Identifiant :
Mot de passe :
Sondage
Qu’avez-vous pensé de la Keynote 2019 ?
9787 votes
app
A propos | Mentions légales | Infos Cookies | Contacts | Emploi | RSS | Apps