Actualité


Google préparerait sa propre console de jeux Android et sa montre connectée

Par arnaud, le

Google préparerait sa propre console de jeux Android et sa montre connectée
Marquage à la culotte : alors qu'on prête à Apple des velléités de nouveaux produits dans le domaine des montres connectées et des consoles de jeux de salon, Google conduirait, de son côté également et en interne, des projets similaires. Une console de jeux Android serait, ainsi, dans les cartons du géant de la recherche, de même qu'une montre intelligente et connectée. Et c'est Google qui développerait ces produits, directement, sans s'appuyer sur Motorola.

Ces deux projets, évidemment non confirmés, pourraient voir le jour avec la prochaine version d'Android, attendue pour cet automne, et pour le moment désignée comme Key Lime Pie. Celle-ci donnerait plus de liberté aux constructeurs pour l'intégrer dans des produits de formes et de fonctions variées, et serait également pensée pour fonctionner sur du matériel peu exigeant, dans l'optique de continuer à dominer les marchés émergents.

Source

Mac4Ever un peu souffreteux ce matin

Par Didier, le

Vous avez pu le constater, le site a quelques ratés ce matin (notamment des images qui ne s'affichent pas bien). Nous avons effectué une grosse maintenance cette nuit (au niveaux des bases de données), et comme toujours, il y a des effets de bord. Tout sera rétabli au plus vite, promis ! N'hésitez pas à nous signaler tout problème sur le site !

Motion Tennis : le couple Apple TV et iPhone joue les Wii

Par arnaud, le

Rolocule Games sort , un jeu pour iPhone 4S et iPod touch 5G (iOS 6), vendu qui exige également de disposer d'une Apple TV 2 ou 3e génération. Ça fait beaucoup ? Oui mais avec ce couple infernal, vous jouez façon Wii, en utilisant votre iBidule comme raquette pour vos matchs de tennis.

Attention à bien assurer la prise en main de l'appareil, ça serait dommage de sacrifier un iPhone pour réaliser ce superbe revers à deux mains virtuel. ;-)

(Invalid youtube)



Interview - DGCCRF chez les grossistes : une enquête sur l'arbitrage d'Apple ?

Par La rédaction, le

Interview - DGCCRF chez les grossistes : une enquête sur l'arbitrage d'Apple ?
Mercredi, nous vous apprenions en exclusivité, qu'une perquisition avait eu lieu chez les principaux grossistes Apple en France. La brigade de la répression des fraudes aurait notamment posé des scellés sur les bureaux qui travaillent autour d'Apple et chercherait des preuves de pratiques quelque peu douteuses entre Apple, les grossistes et les revendeurs.

Depuis, nos sources semblent s'accorder sur un point : il s'agirait a priori d'une enquête relative à l'arbitrage d'Apple sur l'attribution des produits. Il semblerait que la firme fasse pression sur ses grossistes pour ne pas distribuer ses stocks de la même manière à ses clients. Nous avons pu recueillir le témoignages anonyme d'un APR d'un côté, et d'un grossiste de l'autre, qui nous expliquent ces conditions sans langue de bois :

Des revendeurs évoquent une répartition des machines arbitrées par Apple au niveau des grossistes… Est-ce une réalité ? Depuis combien de temps ?

Côté grossiste : Oui c'est bel et bien une réalité, Apple est le seul fournisseur à imposer ses règles, alors que pour les autres fournisseurs, c'est le grossiste qui les impose. Cette pratique de répartition des produits a toujours existé à ma connaissance, mais a été renforcée suite au boom des ventes à la suite de la sortie de l'iPhone en 2007 (bien que nous ne proposons pas d'iPhone, les ventes des autres produits ont bénéficié de ce boom).

APR : C'est une réalité ! Pour preuve, les stocks, surtout au moment des sorties, sont toujours a zéro. Or, en titillant un peu ton interlocuteur, on te dit finalement que des stocks réservés par des confrères te sont finalement attribués... Ça a toujours été comme cela ! Mais Apple n'est pas le seul. Je connais d'autres marques qui pratiquent.

Les grossistes sont-ils habitués à ce genre de pratique ?

Côté grossiste : Les grossistes ayant Apple comme fournisseurs sont habitués à ce genre de pratiques, à l'instar d'Ingram Micro ou TechData, ils doivent se plier aux règles imposées sous peine de perdre leur contrat avec la pomme.

Quel intérêt pour eux de se plier au dictat d'une grande enseigne ?

Côté grossiste : les grossistes sont contraints de respecter ces règles, il est certain qu'ils préféreraient mener la barque comme avec tous les autres fournisseurs, mais n'ayant pas cette option, il ne leur reste que deux choix possibles : proposer une marque de renom au catalogue et dégager un chiffre d'affaires supplémentaire ainsi qu'un bénéfice frontal et arrière (ridicules, cela dit), ou se passer purement et simplement de cela, décevoir les clients et les actionnaires... Le choix est logiquement de référencer la marque, même si elle pose effectivement certaines contraintes.

APR : Cela ne change rien pour le grossiste : il est paye quelque soit le client. Tu remarqueras par exemple que la Fnac ou ex-Planet Saturn, clients de TechData, avaient les sorties avant les APR.

Interview - DGCCRF chez les grossistes : une enquête sur l'arbitrage d'Apple ?


Quels critères sont évoqués par Apple pour préférer un APR plutôt qu'un autre ?

Côté grossiste : Les critères sont multiples et pas toujours bien définis, les deux critères dont nous sommes certains qu'ils importent pour Apple, sont évidemment les niveaux de certification des revendeurs ainsi que leur volume de ventes. Si tu recueilles le témoignage d'un gros revendeur Apple et celui du plus petit, leurs délais ainsi que leurs tarifs n'auront aucuns liens... le petit revendeur te conseillera peut-être même de commander chez Amazon... !

APR : Très peu d'APR sont privilégiés. Il y a une rumeur qui court qu'un ou deux revendeurs fourniraient des infos sur les procédures en cours au sein de l'association des APR en échange d'avantages. Selon moi, Apple cherche depuis quelques années a tuer les APR pour mieux installer des stores et récupérer de la main d'œuvre formée. Apple n'hésite d'ailleurs pas a recruter dans les APR. Il y a eu plusieurs exemples chez nous.

Un grand merci à tous ceux qui nous ont accepté de répondre à nos questions ainsi qu'à tous ceux qui ont pu nous confirmer ces pratique.

Nouveau firmware Freebox : problème avec Time Machine et les disques externes

Par arnaud, le

Nouveau firmware Freebox : problème avec Time Machine et les disques externes
Philippe nous signale un problème avec le firmware déployé hier, en version 2.0, des Freebox Revolution et Time Machine, quand celui-ci fonctionne avec un disque externe branché en USB à la FreeBox. Le disque n'est pas reconnu et le Mac rapport un erreur 22 (les v'là !).

D'autres utilisateurs rencontrent le même souci ce qui laisse supposer qu'il s'agit d'un bogue dans le firmware. En attendant le correctif, il n'y a pour l'heure pas de solution connue.

WiFi Explorer Mac tout savoir, tout régler sur votre Wifi Domestique, en promo

Par arnaud, le

Si vous désirez faire des tests pour déterminer la meilleure configuration Wi-Fi pour votre installation domestique, analyser l'encombrement de telle ou telle bande de fréquences, WiFi Explorer, un utiliaire pour Mac, peut vous intéresser. Il est en promo, vendu WiFi Explorer (3,59 €) et permet de surveiller de près tous les réseaux Wi-F visibles. La dernière mise à jour améliore le support du Wi-Fi ac et des dernières Bornes AirPort Extreme ou Time Capsule.

Le logiciel est en anglais et fonctionne à partir d'OS X 10.6.





L'iPhone (et les autres) bientôt totalement interdits en voiture ?

Par Didier, le

A la WWDC, Apple a annoncé en grandes pompes son programme iOS dans la voiture, en partenariat avec de nombreuses marques (dont aucun constructeur français), l'objectif étant de fusionner les fonctionnalités de l'iPhone avec les équipement intégrés au véhicule.



En Europe, ou du moins en France, le projet de Cupertino pourrait s'avérer presque inutile. En effet, le gouvernement a récemment annoncé vouloir passer sous la barre des 2000 tués par an sur la route. Pour atteindre ce chiffre, toutes les propositions sur sur la table et le Conseil National de la Sécurité Routière a récemment voté l’interdiction du kit mains libres pendant la conduite. Il ne s'agit, pour l'heure, qu'une idée parmi d'autres, mais ce volet sera soumis à Manuel Valls qui sera en charge d'arbitrer sur son intégration (ou non) dans le projet de loi.

Mais le kit mains-libres n'est pas le seul à être montré du doigt : envoi de SMS, de mails, consultation d'applications, réglage du GPS... Lorsqu'on sait que plus de la moitié des conducteurs avouent envoyer des SMS en roulant, on se dit qu'une interdiction totalement des smartphones au volant n'est plus seulement un vieux fantasme des associations dédiées à la sécurité routière, mais pourrait bien devenir une réalité. Reste à savoir si une telle loi sera vraiment applicable, sauf à interdire la présence de l'appareil dans la voiture.

Il serait cependant dommage d'oublier que ces équipements ont, aussi, permis d'augmenter la sécurité des usagers, que ce soit au niveau de la navigation (contournement des bouchons, annonce de travaux, d'accidents, optimisation des trajets) ou sur l'apparition d'interfaces vocales, permettant de libérer l'utilisateur des contraintes manuelles. Mais, on ne peut pas le nier, ils ont aussi créé des besoins et ont contribué à faire perdre un peu d'attention au volant. Espérons que nos politiques trouveront le bon compromis entre le tout-sécuritaire, la liberté des usages et les progrès technologiques.

Source


AirPort Time Capsule 2To : le test de Mac4Ever !

Par Didier, le

La précédente gamme de TimeCapsule avait deux inconvénients : la norme WiFi n a désormais un successeur sur le marché, mais surtout, suivant leur positionnement, la qualité du signal n'était pas toujours au rendez-vous.

Apple a donc profité de la WWDC 2013 pour rafraîchir ses bornes, et les rendre compatibles avec les dernières technologies du marché.

AirPort Time Capsule 2To : le test de Mac4Ever !


Si la qualité globale du produit est toujours irréprochable (et le design plutôt atypique), nous n'avons pas attendu cette publication pour vous faire partager nos tests de débits, d'un WiFi ac très prometteur sur le papier, mais qui se révèle finalement très décevant sur Mac.

Mais tout n'est pas à jeter, bien au contraire ! Cette petite borne est diablement efficace, simple à configurer et constitue sans doute le moyen le plus adapté pour faire ses sauvegardes régulièrement sans même s'en préoccuper.

AirPort Time Capsule 2To : le test de Mac4Ever !

BlackBerry, entre marasme et espoir [MAJ]

Par arnaud, le

BlackBerry a publié les résultats de son premier trimestre fiscal, qui montrent que l'entreprise n'est pas encore sortie de l'ornière. 84 millions de pertes pour un chiffre d'affaires de 3,1 milliards de dollars US. Les analystes espéraient voir à nouveau de menus bénéfices et le titre plonge en bourse (-18 % sur l'After Hour).

Ce trimestre était surtout scruté de près car il est le premier, complet, avec des produits Blackberry 10 à la vente. Et BlackBerry n'a selon toute vraisemblance par encore réussi son pari. L'entreprise a écoulé (distribué) 6,8 millions de smartphones (13 % de moins que l'an passé, 13 % de plus que le trimestre précédent) dont 2,7 millions de smartphones BB10 dans le lot. Ce qui correspond à un petit 40 % des smartphones écoulés. [MAJ : donnée ajouté].

BlackBerry, entre marasme et espoir [MAJ]


Source

La tablette PlayBook de Blackberry n'aura pas BB10, elle est virtuellement décédée

Par arnaud, le

Blackberry, toujours, qui poursuit sa conférence de résultat et vient d'annoncer que BB10 ne serait pas porté sur sa tablette PlayBook, contrairement aux attentes des (rares) acheteurs de celle-ci. L'entreprise canadienne a, d'ailleurs, indiqué avoir vendu 100 000 unités de cette tablette au trimestre dernier. Visiblement, ce sont des questions de performances qui empêchent ce portage, en plus, suppose-t-on qu'un intérêt mineur à effectuer ce travail considérant le faible nombre d'unités vendues, même si BlackBerry affirme qu'il continuera à la maintenir. La tablette PlayBook est virtellement décédée ce jour. Dommage, elle avait quelques vrais atouts.

Opinion : un système conçu pour maintenir les copieurs à distance

Par arnaud, le

Maintenant que les programmeurs ont pu commencer à expérimenter sérieusement iOS7, les plus prolixes partagent leurs constatations. Allen Pike notait, par exemple, les nombreux éléments d'interface exigeant de lourds calculs de la part du smartphone, présents à de nombreux emplacements du système, les effets de flou par exemple. Ce faisant, Apple augmente les exigences matérielles - ça peut toujours contribuer à renouveler les "anciens" iPhone, c'est bon pour le commerce - et met à distance l'armada des smatphones Android pas cher, un peu justes niveau puissance matérielle.

Marco Arment partage certains éléments de l'analyse et y apporte de nouveaux éclairages. iOS, explique-t-il, a été la source d'inspiration, à un degré ou un autre, d'à peu près tous les systèmes d'exploitation mobile. Son influence a même débordé le monde des smatphones, avec des designs de sites directement inspirés de celui-ci. De fait, le look & feel d'iOS avait besoin d'un vrai coup de frais car il n'était plus, en aucune manière, exclusif ou distinctif.

iOS 7 apporte donc ce coup de frais d'interface, et Apple a fait en sorte que celui-ci soit difficile à copier. Quelques brevets, d'abord, en "sécurisent" le périmètre, mais cette protection demeure assez illusoire, en l'état actuel du droit et des procédures.

Copier iOS 7 sera très difficile pour les appareils d'entrée de gamme. il requiert, pour ses éléments dynamiques d'interface, un processeur graphique performant, finement réglé, capable d'embarquer les accélérations matérielles nécessaires. Et cet élément le rendra problématique à copier dans le monde Android. Même si les smartphones haut de gamme Android embarquent la puissance CPU nécessaire, et Android a progressé au niveau de l'accélération graphique des rendus d'interface, la plupart des smartphones Android vendus ne sont pas haut de gamme, ni tellement à jour au niveau du système d'exploitation.

Autre attaque défensive d'Apple dans son interface, l'utilisation de lignes d'un pixel d'épaisseur un peu partout dans le système. Et là, c'est un poil plus vicieux : les smartphones concurrents haut de gamme ont aussi des écrans haute densité, mais la plupart utilisent une matrice de type Pentile constituée de pixels, disposé en quinconce autour d'un pixel bleu (2 verts, deux rouges). Et ce type d'écran a justement du mal, logiquement, a rendre parfaitement les fines lignes ou les petits textes. Est-ce là l'explication de l'amaigrissement considérable des éléments d'interface d'iOS 7. L'hypothèse, en tout cas, ne manque pas d'atouts.

Opinion : un système conçu pour maintenir les copieurs à distance


Pour résumer, estime Marco, iOS 7 exige pour être copié tous les talents d'ingénierie logicielle de la Pomme.

Source

LA 3e bêta d'iOS 7 pour le 7 juillet ?

Par arnaud, le

Apple semble vouloir tenir un rythme d'une version bêta tous les 15 jours pour iOS 7. La première version est sorti le 10 juin, suivi de la seconde, le 24 juin. Logiquement, la prochaine - la beta 3 - sera disponible autour du 7 juillet. BGR a d'ailleurs obtenu d'une source de confiance confirmation que c'est bien cette date du 7 juillet qui est planifiée, en interne, chez Apple.

People : Rita Rusic, Miley Cyrus, Kendall Jenner, Claudia Jordan, Ireland Baldwin

Par Didier, le

Le vendredi après-midi, je ne quitte pas le bureau tant que la news people n'est pas sortie ! nous confiait récemment un lecteur. Tandis qu'un autre nous avouait ne pas pouvoir les lire sereinement au boulot... Hum.

Chez les stars, il y a donc ceux qui bossent et qui restent à Los Angeles, et il y a celles sans actualité, comme Rita Rusic, et qui passent leur temps à la plage, à Miami...

People : Rita Rusic, Miley Cyrus, Kendall Jenner, Claudia Jordan, Ireland Baldwin


Absente de nos colonnes pendant plusieurs semaines, à la demande générale (moins un) Miley Cyrus fait sont grand retour ! Et elle est sortie tellement vite qu'elle a oublié... son... short... non ?

People : Rita Rusic, Miley Cyrus, Kendall Jenner, Claudia Jordan, Ireland Baldwin


Pour Kendall Jenner, c'est journée shopping à New York, bien loin d'Hawai (5.0) :

People : Rita Rusic, Miley Cyrus, Kendall Jenner, Claudia Jordan, Ireland Baldwin


Ah, ça y est, on a retrouvé les shorts de Miley. Elle les avait prêtés à Ireland Baldwin :

People : Rita Rusic, Miley Cyrus, Kendall Jenner, Claudia Jordan, Ireland Baldwin


Claudia Jordan est une warrior. Le sable, l'eau salée... Ça lui fait pas peur. L'iPhone 5, lui, tremble un petit peu :

People : Rita Rusic, Miley Cyrus, Kendall Jenner, Claudia Jordan, Ireland Baldwin


Enfin, trève de bikini mesdames, et place à un homme, un vrai. Enfin, dès qu'il aura passé son bac, le (plus si) petit Justin Bieber :

People : Rita Rusic, Miley Cyrus, Kendall Jenner, Claudia Jordan, Ireland Baldwin


Voilà ! C'est tout pour aujourd'hui ! Vous pouvez retourner notre notre test du nouveaux MacBook Air et de la nouvelle Time Capsule !

Europe : des apps à 0,99€.. et à 0,99$ en même temps !

Par Didier, le

Sur l'AppStore, Apple joue au yoyo avec sa grille tarifaire, qui est basée sur le dollar, et déclinée ensuite monnaie par monnaie.

La firme vient de rajouter une grille alternative pour les développeurs, avec notamment l'introduction d'une nouvelle tranche à 0,99€ :

Europe : des apps à 0,99€.. et à 0,99$ en même temps !


Petite particularité, si le développeur choisit cette tranche, le prix US ne change pas (0,99$) ni le prix suisse (1CHF). En clair, cela permet de proposer des apps à 0,99$ et 0,99€ sur la même application (au lieu de 0,89€).

Je vous laisse en tirer vous-même les conclusions qui s'imposent.

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

A lire

Voir tous les dossiers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos