Actualité

De 220 à 290 euros de remise sur les Mac M1 (iMac M1, Mac mini, MacBook Air, MacBook Pro)

Par Laurence, le

Ce matin, les étagères du Refurb sont à nouveau bien remplies, avec le Mac mini M1 de base à 679 euros, ou encore de très nombreuses références d’iMac M1 dès 1 229€. L'iMac M1 est également disponible sur le Refurb suisse, avec le modèle 8/512 Go à 1 609 CHF. Profitez-en car ils partent très vite !

iMac M1 8 cœurs CPU, 7 cœurs GPU 8/256 Go dès 1 229€ (en vert ou en argent)
iMac M1 8 cœurs CPU/8 cœurs GPU 8/256 Go à 1 419€
iMac M1 8 cœurs CPU/8 cœurs GPU en 8/512go à 1 609€
iMac M1 8 cœurs CPU/8 cœurs GPU en 16/512 Go à 1 809€
iMac M12 8 cœurs CPU/8 cœurs GPU en 16/1 To à 2009€

Enfin, on trouve également des MacBook Air dès 959€ avec 8 Go de RAM et 256 Go de SSD (les même avec avec 8 Go de RAM et 512 Go de SSD à 1 199€ et avec 16 Go de RAM et 1 To de SSD à 1 599€) ou encore des MacBook Pro M1 dès 1229€.

De 220 à 290 euros de remise sur les Mac M1 (iMac M1, Mac mini, MacBook Air, MacBook Pro)


Les Mac


Pour recevoir les meilleures offres en temps réel, créez une alerte sur le Refurb Store ou depuis notre app Refurb Store !


L'app iOS "Switch to Android" importerait directement ses données iCloud sur Google Photos

Par Laurence, le

Si Tim Cook aime tout particulièrement mettre l'accent sur les switchers lors de la présentation des résultats d'Apple, les fabricants d'Android comptent bien sur le phénomène inverse ! Ainsi, la prochaine application Switch to Android pour iOS pourrait bien permettre d'importer ses données stockées sur iCloud directement dans Google Photos.

L'app iOS "Switch to Android" importerait directement ses données iCloud sur Google Photos


En effet, depuis l'année dernière, Google travaille sur une application iOS dédiée, afin de faciliter le passage d'un iPhone ou d'un iPad à un téléphone ou à une tablette Android. Cette dernière se veut similaire à la propre application Migrer vers iOS d'Apple.

Cette nouvelle app connectera l'appareil sous iOS à celui sous Android en WiFi (voire même un simple cable Lightning) pour copier les données directement. Elle pourrait ainsi avoir accès aux contacts, aux messages, et aux photos. La méthode via WiFi se veut plus simple que l'actuelle qui consiste à d’abord sauvegarder ses données sur Google Drive et à les restaurer dans une deuxième étape.

L'app iOS "Switch to Android" importerait directement ses données iCloud sur Google Photos

Piratage : des apps malveillantes envoyées par TestFlight !

Par Laurence, le

Dans les piratages du jour, il semblerait que le groupe CryptoRom soit passé par le logiciel TestFlight d'Apple pour distribuer des applications malveillantes à certains utilisateur d'iPhone. Initialement découvertes en 2021, ces attaques ont utilisé une combinaison de médias sociaux, d'applications de rencontres, de crypto-monnaie et du programme Enterprise Developer d'Apple pour dérober 1,4 million de dollars. Pour rappel, TestFlight permet aux développeurs d'envoyer des versions bêta des applications aux utilisateurs avant leur publication sur l'App Store et est soumis à moins de restrictions pour ce faire.

Piratage : des apps malveillantes envoyées par TestFlight !

Test du CalDigit TS4 : le retour du meilleur des docks, cette fois en Thunderbolt 4

Par June, le

Après une version Thunderbolt 3 plus que satisfaisante, le constructeur californien CalDigit propose cette année une nouvelle version de son dock en Thunderbolt 4.



Un dock Thunderbolt 3/4 ? Pour qui, et pourquoi ?



Nous l'avions déjà évoqué lors d'un précédent comparatif, les docks Thunderbolt 3 et 4, et leurs cousins moins musclés en USB-C, profitent en premier lieu aux possesseurs de MacBook Pro/MacBook Air, équipés exclusivement de cette connectique. Il faut alors posséder un bouquet d'adaptateurs, afin d'être certain de pouvoir faire face à toutes les éventualités.

Test du CalDigit TS4 : le retour du meilleur des docks, cette fois en Thunderbolt 4


Les docks Thunderbolt proposent de concentrer en leur sein tous les ports essentiels pour une utilisation sereine. En sus, ils dispensent à l'aide d'un unique câble l'énergie nécessaire au fonctionnement du MacBook Pro/MacBook Air, permettant de laisser le chargeur dans le sac pour les déplacements. Nombreux sont les utilisateurs, même professionnels, à ne plus posséder qu'une machine portable, les docks permettent alors de disposer d'un poste fixe, avec écrans et périphériques constamment connectés, nécessitant la connexion du seul câble Thunderbolt. Bien entendu, les machines de bureau équipées d'un port Thunderbolt peuvent aussi profiter du surplus de ports offerts par ces solutions.

Différences entre Thunderbolt 3 et 4



Le débit maximum du Thunderbolt 4 n'est pas plus rapide que la norme précédente (40 Gb/s), mais les exigences matérielles ont été revues à la hausse. Les périphériques Thunderbolt 4 doivent donc pouvoir se connecter à au moins deux moniteurs 4K, contre un pour le Thunderbolt 3, et la dernière norme prend en charge les lignes PCIe à 32 Gb/s (contre 16 Gb/s pour le Thunderbolt 3). De plus, un périphérique Thunderbolt 4 devra impérativement permettre d'alimenter la machine hôte (ce qui n'était pas forcément le cas avec le Thunderbolt 3), prendre en charge l'USB 4, et intégrer une protection Intel VT-d contre les attaques d'accès direct à la mémoire (DMA).



Les docks Thunderbolt 4 peuvent également proposer jusqu'à 4 ports Thunderbolt 4 (un pour la machine hôte et trois pour les périphériques externes), et les câbles de deux mètres certifiés sont universels et proposeront les capacités maximales de la norme (en Thunderbolt 3, il fallait passer par un câble actif pour cette longueur). Dans la gamme Apple, les Mac Intel depuis 2016 proposent du Thunderbolt 3 (sauf le MacBook 12" qui ne disposait que d'un unique port USB-C), tout comme les Mac M1 malgré l'affichage ambigu Thunderbolt/USB 4 des fiches techniques sur les pages produits officielles. Seuls les derniers MacBook Pro M1 Pro/M1 Max et le Mac Studio disposent de ports Thunderbolt 4.

Test du CalDigit TS4 : le retour du meilleur des docks, cette fois en Thunderbolt 4


Et la suite me direz-vous ? L'été dernier, le vice-président exécutif d'Intel, Gregory M Bryant, a publié sur Twitter une série de clichés provenant de sa visite d'un centre de recherche, avant d'en retirer un sur lequel on pouvait apercevoir une fiche sur le mur évoquant une connexion physique atteignant 80 Gb/s basée sur le connecteur USB-C et s'appuyant sur la technologie de modulation PAM-3 (pour Pulse Amplitude Modulation et permettant d'encoder une information sur 3 bits et deux cycles à l'aide de -1, de 0 et de +1, en lieu et place des 0 et des 1 de l'encodage sur un cycle NRZ) ressemblant fort à ce que pourrait être le Thunderbolt 5. Reste à savoir quand le Thunderbolt 5 sera mis sur le marché et quelles seront les premières machines Apple à le proposer. Cupertino ayant affirmé lors de la sortie du Thunderbolt 4, nous restons attachés à l'avenir du Thunderbolt et le prendrons en charge sur les Mac avec des puces Apple Silicon.

Présentation : le plein de ports , s'il vous plait !



Test du CalDigit TS4 : le retour du meilleur des docks, cette fois en Thunderbolt 4


Le dock CalDigit est livré dans une boîte compacte contestant, outre le dock lui-même, un câble Thunderbolt 4 de 80 centimètres, une alimentation de 230W (19,5V/11,8A) et deux petites barrettes en caoutchouc s'enfilant sur les rainures du châssis en aluminium et permettant de placer le dock à l'horizontale sur le bureau sans abimer la surface de ce dernier ou le boitier, tout en offrant une meilleure stabilité (un patin en caoutchouc permet également de le placer en position verticale).

Test du CalDigit TS4 : le retour du meilleur des docks, cette fois en Thunderbolt 4


Le nouveau venu répond au doux nom de Thunderbolt Station 4 (ou TS4) et permettra d'étendre la connectique d'une machine via un port Thunderbolt 4 avec Power Delivery 98W (ce qui sera suffisant pour la plupart des machines Apple, à l'exception des MacBook Pro 16 pouces lancés au galop et connectés à des périphériques gourmands en énergie), deux ports Thunderbolt 4 (15W), trois ports USB-C 3.2 Gen2 10 Gb/s (2 à l'arrière fournissant 7,5W, et un en façade fournissant 20W), cinq ports USB-A 3.2 Gen2 10 Gb/s (7,5W), trois ports audio en mini jack 3,5 millimètres (un combo en façade, ainsi qu'une entrée et une sortie à l'arrière), une sortie DisplayPort 1.4, un port 2,5 GbE, un lecteur de cartes SD UHS-II et un lecteur de cartes microSD UHS-II.

Test du CalDigit TS4 : le retour du meilleur des docks, cette fois en Thunderbolt 4


A l'usage : le retour du roi ?



Test du CalDigit TS4 : le retour du meilleur des docks, cette fois en Thunderbolt 4


Aux côtés d'un iPhone 12 Pro pour l'échelle


Après quelques semaines passées en sa compagnie, le dock CalDigit n'a pas failli une seule fois, et c'est avéré un parfait compagnon. Les débits sont très bons et équivalents à ce que l'on obtient en branchant les périphériques directement sur la machine hôte (dans la limite, évidemment, des 40 Gb/s répartis sur l'ensemble des appareils connectés), les connections sont stables et ne craignent pas les petits chocs (ce qui pouvait causer des déconnexions intempestives sur mon TS3 Plus), le port 2,5 GbE (point assez rare, seul le OWC propose un modèle Thunderbolt 3 avec un port 10 GbE) ravira ceux qui disposent du réseau adéquat, les ports audio accessibles à l'avant et à l'arrière permettront de nombreuses configurations, le tout dans un format compact et en chauffant moins que son aîné (le TS3 Plus peut en effet devenir assez chaud, sans que cela n'ait jamais perturbé le fonctionnement de mon modèle). Reste le tarif de 419,90 euros, certes élevé, prix à payer pour s'offrir ce qui me semble être le meilleur dock Thunderbolt du marché (ce point est bien entendu subjectif et adaptable en fonction de vos besoins). Attention toutefois, il semblerait que le manque de composants n'ait pas permis au constructeur de produire de nombreuses unités, et les stocks sont donc limités.

Le dock CalDigit TS4 à 419,90€


2 Docks USB C en promo : EZQuest 8 ports à 29,90€, Belkin 7 ports à 49,90€

Par Didier, le

Cette semaine, MacWay brade quantité de produits adaptés au Mac et aux appareils iOS durant les 10 jours fous !

2 Docks USB C en promo : EZQuest 8 ports à 29,90€, Belkin 7 ports à 49,90€
Aujourd'hui, on trouve 2 docks USB C particulièrement intéressants :

• Le Dock USB C EZQuest Multimedia 8 ports permet la charge jusqu'à 100 W, il offre un port HDMI 4K, Ethernet Gigabit, 3 ports USB 3.0 et un lecteur de carte SD et microSD. MacWay le brade à 29,90€ au lieu de 79,90, mais précisions qu'il s'agit d'un modèle reconditionné en "bon état".


2 Docks USB C en promo : EZQuest 8 ports à 29,90€, Belkin 7 ports à 49,90€
• Autre marque réputée, la version de Belkin et sa Station d'accueil 7 ports, avec la charge à 100W, un port HDMI 4K, 3 USB A 3.0, un lecteur SD et microSD, une prise entrée/sortie jack et un port USB C supplémentaire 5.0 Gbit/s. Le dock est bradé à 49€90 au lieu de 79€90.

Spotify améliore le contrôle de ses listes de lecture personnalisées

Par Laurence, le

Dans sa dernière mise à jour, Spotify : Musique et podcasts se veut plus regardant sur les listes de lecture personnalisées, que les utilisateurs peuvent créer et partager avec des amis. Apparue depuis 2020 (en pleine pandémie), la fonction a connu un bel essor depuis. Désormais, la plateforme a ajouté de nouveaux niveaux de vérification pour les créateurs.

Spotify améliore le contrôle de ses listes de lecture personnalisées


Les utilisateurs vont pouvoir examiner de plus près l'identité des personnes qui contribuent et celles qui ajoutent des playlists. La nouvelle itération permet aussi de partager des listes avec de grands groupes publics ou -au contraire- de les laisser en mode privé.

En effet, le créateur d'une playlist exerce désormais un véritable pouvoir de contrôle, en étant en mesure d'inviter ou de supprimer d'autres utilisateurs. Le fait de définir des listes de lecture sur privée permet aussi de déterminer ceux qui travaillent sur la liste de lecture et ceux qui peuvent la consulter. Il est enfin possible d'ajouter ou supprimer des membres à tout moment.


Google I/O : l'édition 2022 virtuelle se tiendra les 11 et 12 mai

Par Laurence, le

Après une annulation en 2020, une édition virtuelle en 2021, Google vient d'annoncer les dates de l'édition 2022 de la Google I/0. Cette dernière se déroulera également en ligne du 11 au 12 mai prochain. L'évènement permettra à la firme de Mountain View de faire les annonces pour ses différentes plateformes (Android 13, Chrome/Chrome OS, l'Assistant Google) mais aussi dévoile quelques nouveaux produits. Il sera retransmis en direct et en accès libre sur YouTube.

Google I/O : l'édition 2022 virtuelle se tiendra les 11 et 12 mai

VE : Audi A6 Avant avec 700Km d'autonomie, un grosse BMW i7 et une ID.Aero chez VW

Par Didier, le

Alors que les grandes berlines françaises électriques se font attendre, les allemands mettent le paquet sur le segment depuis plusieurs années déjà.



Chez Audi, on a présenté (sous forme de concept) la future A6 Avant e-tron, un gros break basé sur la plateforme PPE (Premium Platform Electric) co-développée avec Porsche. Avec presque 5m de long (4,96 exactement) et 1,96m de large pour 1,44m de hauteur, on retrouve ici presque les dimensions de l'E-Tron GT -que l'on a testée en début d'année (ci-dessous).

VE : Audi A6 Avant avec 700Km d'autonomie,  un grosse BMW i7  et une ID.Aero chez VW


Sous le capot, on retrouve une architecture 800V, capable de charge 300km en seulement 10mn, et associée à une énorme batterie autour de 100kWh, ce qui devrait offrir jusqu'à 700 Km d'autonomie WLTP -entre 400 et 500 sur autoroute. Petite déception tout de même sur la motorisation, qui ne fait que 350 kW (cumulée sur 2 moteurs) et 800 Nm de couple, c'est autant qu'une Model 3 par exemple. Comme la Taycan ou l'E-Tron GT, il sera possible de charger à 22kWh en courant alternatif, ce qui est une bonne chose pour la charge accélérée, souvent à 11kW malgré les grosses batteries. Précisons enfin que la plateforme sera d'abord utilisée pour le SUV Q6 e-tron et le nouveau Macan électrique cette année avant d'arriver sur l'A6 e-tron et cette version Avant en 2023.

Par ici notre test de l'Audi E-Tron GT !



On poursuit avec une avec une petite info pour les fans de BMW : le 20 avril prochain, la grande Serie 7 sera accompagnée d'une i7 100% électrique. Pas de détail, mais l'on imagine qu'elle reprendra la plateforme du iX (testé ci-dessous) et de l'i4, avec des batterie de ~80 et 100kWh. Hormis sa grosse calandre, on n'en sait pas beaucoup plus sur le design général, ni les nouveautés technologiques hormis une conduite autonome de niveau 3 et qu'elle offrira la plus grosse puissance de la gamme (thermique compris, donc).

Par ici notre test du BMW iX !



Enfin, on termine avec Volkswagen qui annonce une nouvelle venue dans la famille ID avec l'ID.Aero ! Pour le moment, on a juste droit à un petit coup de crayon d'un concept, mais le constructeur miserait tout sur l'aérodynamisme, histoire de concurrencer un peu mieux Tesla sur ce plan. Cela devrait lui permettre d'atteindre les 700km d'autonomie (décidément !) même si la berline devrait toujours être basée sur l'actuelle plateforme MEB dont l'efficience est jusque là assez moyenne. Avec une sortie prévue en 2023, la Tesla Model 3 a encore de quoi souffler un peu...

VE : Audi A6 Avant avec 700Km d'autonomie,  un grosse BMW i7  et une ID.Aero chez VW

La Batterie Externe MagSafe d'Apple à 89€ (- 20€)

Par Laurence, le

Du côté des petits prix, la Batterie Externe Magsafe d'Apple est en promo à 89 euros au lieu de 109 euros, soit une petite économie de 20 euros ! De la taille d'un iPhone et pour un petit poids de 114 grammes environ, elle permettra de redonner un peu de vie à votre iPhone (s'il est compatible). Profitez-en également pour revoir le test complet de cette dernière.

La Batterie Externe MagSafe d'Apple à 89€ (- 20€)

De nouveaux rendus de l'iPhone 14 sans modification de l'encoche ou du module photo !

Par Laurence, le

A force de voir les rumeurs et les leaks circuler depuis quelques jours sur le web, on pourrait croire que l'iPhone 13 c'est fini ! En effet, après ceux d'hier, on trouve ce matin de nouveaux rendus basés sur des supposés fichiers CAD de l'iPhone 14. Ces derniers montrent un design globalement inchangé par rapport à la précédente génération.

De nouveaux rendus de l'iPhone 14 sans modification de l'encoche ou du module photo !


En effet, MySmartPrice -qui avait d'ailleurs divulgué avec force de précision le design de l'iPad Pro 11 pouces l'année dernière-, dit avoir obtenu ces informations via un sous-traitant non identifié. Une pratique qui devient assez courante ces dernières années.

D'après eux, il n'y aurait aucun changement dans la conception en ce qui concerne l'encoche ou même la zone de la caméra arrière ! Il n'y aurait pas de perforation pilule/trou, mais une mini encoche comme l'iPhone 13. Il n'y aurait pas de modification non plus au niveau du module photo qui conserverait son excroissance pour encore une année.

Notons que ces spéculations vont à l'encontre de certains analystes, comme Mark Gurman, qui prévoit une refonte majeure des modèles Pro (mais il s'était toutefois trompé sur le design de l'Apple Watch Series 7). Ou encore Jon Prosser qui mise sur l'abandon des petites cornes.

De nouveaux rendus de l'iPhone 14 sans modification de l'encoche ou du module photo !

Mac Studio : voici les premiers benchmarks de la puce M1 Max

Par June, le

Après avoir reçu sa machine en avance et nous avoir donné ses premières impressions, notre fameux Simon a voulu voir ce que cette dernière avait dans le ventre.

Mac Studio : voici les premiers benchmarks de la puce M1 Max


La machine étant dotée de la même puce M1 Max épaulée par 32 Go de mémoire unifiée que dans les MacBook Pro 14 et 16 pouces, les résultats sur Geekbench 5 ne seront pas une surprise et sont très proches de ce que l'on a obtenu sur nos propres machines de test (1528/12 307 points) avec un score de 1648 en mono cœur et 12 441 lorsque l''ensemble de la puce est sollicité. On remarque toutefois un léger mieux sur un cœur alors que Geekbench indique une fréquence de 3,11 GHz (on a déjà vu 3,22, ou 3,20 GHz, cela nécessitera peut-être une mise à jour de Geekbench).

Mac Studio : voici les premiers benchmarks de la puce M1 Max


Sur Cinebench, en mettant à profit tous ses cœurs CPU, la puce s'offre un score de 12 236 points, la encore assez proche de ce que l'on obtient avec une puce M1 Max dans un MacBook Pro. Sur un seul cœur, et encore une fois sans surprise, la M1 Max du Mac Studio se place au niveau d'un Mac doté d'une puce M1, les cœurs étant totalement identiques.

Mac Studio : voici les premiers benchmarks de la puce M1 Max


Les premiers benchmarks de la variante M1 Ultra devraient afficher des scores inédits pour les Mac Apple Silicon, mais ces premiers scores permettent d'affirmer que la M1 Max n'est pas boostée au sein du Mac Studio par rapport aux MacBook Pro dotés du même SoC. Cela souligne l'efficacité du système de refroidissement des MacBook Pro M1 Max, même si l'on aurait pu espérer quelques MHz de plus dans ce Mac au système de refroidissement plus important (qui reste toutefois totalement silencieux pendant les benchmarks selon Simon).

Le Mac Studio M1 Max, 32 Go de mémoire unifiée et 512 Go de SSD à 2 299€ chez Boulanger
Le Mac Studio M1 Ultra, 64 Go de mémoire unifiée et 1 To de SSD à 4 599€ chez boulanger

Le Mac Studio M1 Max, 32 Go de mémoire unifiée et 512 Go de SSD à 2 299,99€ à la Fnac
Le Mac Studio M1 Max, 32 Go de mémoire unifiée et 512 Go de SSD à 2 299,99€ chez Darty
Le Mac Studio M1 Ultra, 64 Go de mémoire unifiée et 1 To de SSD à 4 599,99 euros à la Fnac


Faut-il craquer pour le Mac Studio ? On débriefe la keynote !



Si vous avez aimé ce reportage, n'hésitez pas à liker la vidéo, vous abonner à notre chaine YouTube et à souscrire un abonnement VIP ! Cela nous permettra d'en faire d'autres !

Les Mac Studio, iPhone SE et iPad Air 5 ont été expédiés ! (ou presque)

Par Didier, le

Si vous avez commandé un iPhone SE, Mac Studio, le nouvel iPad Air 5 ou encore l'iPhone 13 vert juste après la keynote, ces produits ont normalement été expédiés aujourd'hui, pour une arrivée prévue demain.

Les Mac Studio, iPhone SE et iPad Air 5 ont été expédiés ! (ou presque)


A la rédac', toutes nos commandes ont été expédiées, à deux exceptions près :

• Les Mac Studio CTO (avec des modifications de configuration)
L'écran Studio Display (quelque soit le pied)


N'hésitez pas à nous dire dans les commentaires si vos produits ont déjà été expédiés, et surtout, ce que vous avez commandé !

Amazon et Apple TV+, partenaires particuliers sur une série pour enfant (avec Johnny Depp)

Par Laurence, le

En attendant les sorties de vendredi, on apprend aujourd'hui que Johnny Depp jouera dans l'émission animée pour enfants Puffins Impossible, qui serait diffusée à la fois sur Apple TV+ et Amazon Prime. Mais pour le moment, aucune date de diffusion n'a encore été annoncée.

Amazon et Apple TV+, partenaires particuliers sur une série pour enfant (avec Johnny Depp)


D'après Variety -qui est toujours très bien informée sur ces choses là- la série compterait 18 épisodes et serait actuellement en production en Serbie. Elle serait basée sur les animations Puffins et Artic Friends, elles-mêmes issues du film Artic Dogs sorti en 2019. Johnny Depp reprendra le rôle de Johnny Puff, un ninja tenant compagnie à des super-héros.

Amazon et Apple TV+, partenaires particuliers sur une série pour enfant (avec Johnny Depp)


Mais le plus important est bien l'alliance entre les deux platefomes de streaming, une première pour les deux firmes mais aussi dans l'histoire du streaming en ce qui concerne un contenu inédit. A ce ce jour, ce genre de partenariat peut se trouver pour des événements sportifs en direct qui ont été diffusés simultanément sur plusieurs chaines, ou des films / séries déjà anciennes ou sortis sur les grands écrans diffusés sur plusieurs services. D'autres shows peuvent faire l'objet de contrats de diffusions différents en fonction des pays (par exemple, "Star Trek: Discovery" est une émission Paramount+ aux États-Unis, mais Netflix au Royaume-Uni).

La dernière MaJ de MacOS Monterey brique certains Mac M1

Par Laurence, le

Apparemment, certains Mac M1 n'ont pas supporté la mise à jour de macOS Monterey publié lundi soir. D'après nos confrères US, cette dernière brique certains Mac dont la carte mère a été remplacée.

La dernière MaJ de MacOS Monterey brique certains Mac M1


Dans un fil de discussion du forum Apple Developer, plusieurs utilisateurs ont tenté de mettre à jour leur Mac vers macOS 12.3 à partir de macOS 12.2.1 -ou une version antérieure- mais se trouvent confrontés à des séries d'erreurs ou des boucles de redémarrage. Dans certains cas, le Mac se trouve complètement briqué. Apparemment, les soucis concerneraient seulement les Mac dont la carte mère a été remplacée, en particulier les nouveaux MacBook Pro 14 pouces et 16 pouces.

La seule solution serait de télécharger manuellement le fichier IPSW 12.2.1 et d'utiliser Apple Configurator 2, avec le Mac en en mode récupération, pour charger l'image disque. Cette manipulation devrait permettre au Mac de restaurer son système d'exploitation (version 12.2.1) et de conserver ses données.

N'hésitez pas à nous dire si vous aviez été touché par ce bug !



Studio Display : un câble d'alimentation non détachable, des problèmes au niveau de la caméra

Par Laurence, le

Alors que sortent les premières reviews des Mac Studio et du Studio Display, on apprend quelques détails sur le nouvel écran d'Apple. Ce dernier dispose d'un câble d'alimentation intégré, contrairement à l'Apple Pro Display XDR où il est amovible.

Studio Display : un câble d'alimentation non détachable, des problèmes au niveau de la caméra


C'est en effet la découverte que partage le YouTubeur britannique Oliur sur le modèle de base à 1 749 euros. Il note au passage que les pieds ne sont pas interchangeables, ce qui signifie que les clients doivent choisir le support, y compris un adaptateur de montage VESA, lors du passage à la caisse, car il ne peut pas être modifié à une date ultérieure.

Enfin, les premières critiques semblent assez dures concernant la qualité de l'appareil photo ultra grand-angle de 12 mégapixels (certains ont osé la comparaison avec un vieux BlackBerry). Joanna Stern du Wall Street Journal a d'ailleurs posté quelques clichés sur son compte twitter, histoire de montrer la différence avec le MacBook Pro 14", l'iPhone 11 Pro et le LG UltraFine 5k. En réponse, Apple a reconnu l'existence d'un petit problème (le système ne fonctionne pas comme prévu), mais a voulu rassurer ses clients en annonçant une future mise à jour qui devrait améliorer les performances de la caméra.


Un Apple Display mini-LED 27 pouces en juin ?

Par Laurence, le

Alors que les premiers Studio Display devraient arriver demain chez leurs heureux propriétaires, les rumeurs concernant un nouvel écran 27 pouces refont surface. C'est encore Ross Young de DSCC qui revient à la charge.

Sur Twitter, l'analyste confirme ses précédentes spéculations, affirmant qu'Apple dévoilerait un écran 27 pouces mini-LED aux alentours du mois de juin -à temps pour la WWDC. Ce dernier pourrait même être accompagné du prochain Mac Pro. Pour rappel, en fin de keynote, Cupertino a été très claire sur le sujet en indiquant qu'il ne restait plus qu'une machine pour boucler la transition de la gamme, citant expressément le Mac Pro.

Un Apple Display mini-LED 27 pouces en juin ?


Cet écran viendrait ainsi se caler juste entre le nouveau Studio Display, dévoilé la semaine dernière et le Pro Display XDR. Faisant fi des rumeurs concernant le lancement de produit mini-Led, il maintient qu'il n'est plus question d'un iPad Pro 11 pouces mini-LED pour cette année, (voire pas avant 2024).

Malgré tout, une telle position va à l’encontre de ce qu’a pu esquisser un autre analyste de renom. En effet, Ming Chi Kuo indiquait qu'Apple pourrait ne pas sortir de produits dotés de la technologie mini-LED cette année en raison de problèmes de coûts !


Revue de presse du Mac Studio : performances et silence, pour ceux qui en ont besoin

Par June, le

Après avoir fait grand bruit après sa présentation lors de la dernière keynote, le Mac Studio est depuis quelques jours entre les mains des habituels happy few, qui livrent aujourd'hui leurs premières impressions.

Revue de presse du Mac Studio : performances et silence, pour ceux qui en ont besoin


Pour rappel, le Mac Studio étrenne la version la plus puissante de la M1 à ce jour (qui prend pour l'occasion le nom de M1 Ultra) capable de fournir deux fois la puissance de la M1 Max (il s'agit de deux puces M1 Max en multi-die reliées par une connexion UltraFusion). La puce embarque 114 milliards de transistors, 20 cœurs CPU (dont 16 haute performance, et 4 efficients), 64 cœurs GPU, 2 Media Engine, un Neural Engine 32 cœiurs, 128 Go de mémoire unifiée pour une bande passante monstrueuse de 800 Go/s. Cette nouvelle puce prend place (en sus de la M1 Max) au sein d'un châssis ressemblant à un Mac mini qui aurait été étiré en hauteur, avec un lecteur de cartes SD UHS-II et deux ports Thunderbolt 4 en façade (pour la version M1 Ultra tout du moins, il faudra se contenter de deux ports USB-C à 10 Gb/s sur la version M1 Max), ainsi que quatre ports Thunderbolt 4, un port HDMI, deux ports USB-A, une sortie audio en mini-jack, et un port Ethernet 10 Gb/s au dos de la machine (qui dispose également du Bluetooth 5 et du WiFi 6).

Le Mac Studio M1 Max, 32 Go de mémoire unifiée et 512 Go de SSD à 2 299€ chez Boulanger
Le Mac Studio M1 Ultra, 64 Go de mémoire unifiée et 1 To de SSD à 4 599€ chez boulanger

Le Mac Studio à partir de 2 299,99€ chez Darty

Revue de presse du Mac Studio : performances et silence, pour ceux qui en ont besoin


Avant d'aborder les performances, les journalistes ont apprécié la présence de ports variés sur cette machine de bureau, que ce soit le lecteur de cartes SD en façade pour copier simplement et rapidement les enregistrements vidéo et les photos, ou encore la présence de ports USB-A à l'arrière, comme pour Andrew Marino, responsable de l'audio chez The Verge, ravi de pouvoir brancher son iLok (une clé USB-A encore très utilisée pour stocker les licences des logiciels) sans avoir besoin d'adaptateur.

Revue de presse du Mac Studio : performances et silence, pour ceux qui en ont besoin


En sus des ports, Devindra Hardawar d'Engadget met en avant le format compact de cette machine assez performante pour de nombreux professionnels. Le Mac Studio présente certains avantages qui sont évidents avant même de l'allumer : il ne prend pas beaucoup d'espace au sol ou sur le bureau, il est facile de le déplacer, et son boîtier en aluminium incurvé ressemble à quelque chose que vous trouverez au MoMa. Il n'est pas destiné à disparaître en arrière-plan comme le Mac Mini. Non, le Studio mérite une place de choix sur votre bureau, un symbole indiquant que vous êtes devenu un véritable professionnel de la création. De plus, vous le voudrez certainement sur votre bureau pour accéder facilement à tous ses ports. Tant de ports !

Revue de presse du Mac Studio : performances et silence, pour ceux qui en ont besoin


Ce boitier compact n'est toutefois pas évolutif, la configuration est figée à l'achat, et ce point est relevé par l'ensemble des journalistes. Il faudra bien choisir sa configuration, car vous aurez ce que vous payez, mais cela n'évoluera pas. Pour Jason Snell de Six Colors, cette nouvelle entrée dans le catalogue (cela n'arrive pas tous les jours pour la gamme d'ordinateurs Apple) est un choix intéressant pour ceux qui désirent travailler avec une machine de bureau et qui dispose d'un écran adapté à leurs besoins, précisant que si la puce M1 Max est suffisante et que vous préférez les machines portables, le MacBook Pro M1 Max sera un meilleur choix. Les performances sont en effet équivalentes, les joies de la mobilité en plus.

Revue de presse du Mac Studio : performances et silence, pour ceux qui en ont besoin


Un autre point relevé par la majorité des testeurs, la machine est réellement silencieuse, y compris lors de très lourdes tâches. Si la puissance de la M1 Max a déjà été analysée (vous pouvez retrouver nos vidéos et articles ici et ), les performances de la puce M1 Ultra restent encore à découvrir, et toutes les rédactions n'ont pas reçu cette version haut de gamme. Toutefois ceux qui ont pu mettre les mains sur cette puce ont été impressionnés, avec des scores de benchmark élevés, 24 175 en multicœur sous Geekbench 5 contre 25 372 pour le Threadripper 3970X disposant de 32 cœurs et commercialisé à plus de 2 000 euros à sa sortie (il semble difficile de faire beaucoup mieux sous Pugetbench Premiere et After Effects, y compris avec des CPU AMD Threadripper selon The Verge, en tout cas pas dans cette tranche tarifaire), sans que cela ne se retrouve forcément en usage réel. La puce M1 Ultra est plus puissante que la M1 Max, mais les scores doublés dans les benchmarks ne se traduisent apparemment pas par une machine deux fois plus véloce sur des tâches professionnelles (nous vérifierons ce point). Il faudra alors connaitre ses besoins et le niveau d'optimisation des logiciels utilisés avant de franchir le pas (nous détaillerons tout cela lors de nos tests). Sur certaines tâches, la M1 Ultra fait toutefois parler la poudre, comme pour une vidéo ProRes de 85 Go qui aura mis 2 heures de moins à être traitée par Compressor comparée à la M1 Max dans les mêmes conditions (4h30 contre 2h30).

Revue de presse du Mac Studio : performances et silence, pour ceux qui en ont besoin


La partie GPU de la M1 Ultra a également été testée dans les jeux, et comparée à une RTX 3090 afin de vérifier les dires d'Apple qui estime sa nouvelle puce apte à croiser le fer avec le haut de gamme de Nvidia (la RTX 3090 Ti arrive). Bien qu'il faille actuellement sortir plus de 2 000 euros et disposer d'une alimentation en adéquation pour profiter d'une RTX 3090, les scores de benchmarks semblent largement en faveur de cette dernière. Même si les titres choisis ne tournent parfois pas nativement sur le Mac (il y en a peu), faussant ainsi la comparaison, la M1 Max s'incline largement sur ce plan, ce qui semble presque rassurant. De notre côté, nous publierons au plus vite nos tests détaillés afin de vous donner notre avis sur cette nouvelle machine et sur la puce M1 Ultra.

Revue de presse du Mac Studio : performances et silence, pour ceux qui en ont besoin


Source 1/2/3/4/5/6/7/8

Vidéo : -50% sur plusieurs plugins phares de MotionVFX (FCP, Resolve...)

Par Didier, le

Aujourd'hui, l'excellent éditeur MotionVFX brade à -50% toute une série de plugins pour Final Cut Pro :

mIntro 2 (49$) : permet de créer des introductions inédites à partir de son logo

m16mm (39$) : un effet Retro pour DaVinci Resolve

MLut Movie II (49$) : 50 LUT inspirées de films connus

mMovie Lights (49$) : Des effets de lumière "cinéma" pour Final Cut Pro X

mTitle Simple Pack 4 (39$) : des animations de texte "basiques" pour Final Cut Pro X

Vidéo : -50% sur plusieurs plugins phares de MotionVFX (FCP, Resolve...)

5G : Apple pourrait vendre 30 millions d’iPhone SE 3

Par Laurence, le

Avec la commercialisation de l'iPhone SE 3 (compatible 5G), les analystes se sont penchés sur les perspectives de ce nouveau smartphone. Ainsi, DigiTimes pressent que le petit dernier d'Apple devrait se vendre très facilement : pas moins de 30 millions d'unités en 2022. C'est d'ailleurs sensiblement le nombre d'iPhone SE 2 qu'Apple avait réussi à expédier au cours de la première année suivant sa sortie.

Au vu du contexte économique, la firme de Cupertino aurait prévu un stock suffisant de composants pour environ cinq millions d'iPhone SE 3, et ce, pour le premier trimestre 2022. Mais en pratique, les expéditions réelles devraient être inférieures sur cette période.

5G : Apple pourrait vendre 30 millions d’iPhone SE 3


Les expéditions devraient donc se monter aux alentours de 11 millions d'unités sur le deuxième et le troisième trimestre avant de ralentir au quatrième, juste avant le lancement des iPhone 14. D'un point de vue global, l'iPhone SE3 devrait booster les ventes de smartphones 5G sur l'ensemble des marchés (hors Chine), de nombreux utilisateurs préférant un bouton physique (et Touch ID) à Face ID.

Pour rappel, en 2021, environ 280 millions de combinés 5G ont été expédiés dans le monde (hors Chine), mais ce nombre devrait augmenter fortement (+ 60 %) pour atteindre plus de 450 millions d'unités, soit 63,5 % des volumes mondiaux. En Chine, en revanche, où près de 80 % des expéditions sont déjà des appareils 5G, la croissance des expéditions cette année devrait se stabiliser à un chiffre.

On débriefe la keynote !



Si vous avez aimé ce reportage, n'hésitez pas à liker la vidéo, vous abonner à notre chaine YouTube et à souscrire un abonnement VIP ! Cela nous permettra d'en faire d'autres !

Snapchat propose de nouvelles expériences AR

Par Laurence, le

Ça bouge aussi du côté de Snapchat, qui se veut toujours très inventif dans le domaine de la réalité augmentée. Le réseau vient de dévoiler un nouvel outil dénommé Custom Landmarkers. Disponible dans le Lens Studio, celui-ci permet de créer des expériences de réalité augmentée. Les utilisateurs peuvent ainsi placer des repères personnalisés dans des endroits de leur choix, et ce, afin de poster des news enrichies. Par la suite, les marqueurs pourront être découverts via des Snapcodes physiques (comme on peut en trouver dans certains lieux publics) ou directement sur le profil de son créateur. Mais face aux possibles dérives en matière de confidentialité, l’éditeur n’en oublie pas son rôle de modération, et chaque contenu devra passer par une étape de validation. Une équipe de modération va devoir les approuver avant de les rendre accessibles au public, et ce, en examinant leur conformité face aux Lens Submission Guidelines. 


Domotique : la norme Matter repoussée à l'automne 2022

Par Laurence, le

La nouvelle norme domotique Matter devra attendre encore un peu avant d'être disponible. Sur son blog, la Connectivity Standards Alliance (CSA) -qui comprend notamment Apple, Samsung, Google ou Amazon-, a annoncé aujourd'hui le report de son lancement pour l'automne 2022. La norme est supposée fournir une alternative universelle à AirPlay et Google Cast. Elle promet en tout cas de révolutionner la domotique en offrant un protocole unifié compatible avec les assistants virtuels et écosystèmes des différents acteurs du marché. Annoncée en 2019, elle a déjà été repoussée à plusieurs reprises, d'abord au second semestre 2021, puis à l'été 2022.

Domotique : la norme Matter repoussée à l'automne 2022

Revue de presse Studio Display : parfait pour certains, loin de l'être pour d'autres

Par June, le

Les quelques journalistes triés sur le volet ayant reçu le Mac Studio ont également pu profiter du nouveau moniteur d'Apple.

Revue de presse Studio Display : parfait pour certains, loin de l'être pour d'autres


Pour rappel, le Studio Display embarque une dalle de 27 pouces avec une définition 5K (très proche de celle de l'iMac 5K), soit 5 120 x 2 880 pixels et une résolution de 218 pixels par pouce, une luminosité maximum de 600 nits (500 nits pour l'iMac5K), la fonction True Tone, une couverture de l'espace colorimétrique DCI-P3 (sans pourcentage), et un design assez proche du Pro Display XDR en version miniature. L'option verre nano-texturé est de la partie contre 250 euros, ainsi qu'un pied réglable en hauteur et en inclinaison (proche de celui du Pro Display XDR) contre 460 euros.

Le Studio Display à partir de 1749€ à la Fnac
Le Studio Display à partir de 1749€ chez Darty
Le Studio Display à partir de 1749€ chez Boulanger
Le Studio Display à partir de 1749€ chez LDLC

Revue de presse Studio Display : parfait pour certains, loin de l'être pour d'autres


Premier point commun à l'ensemble des journalistes, le rendu de ce moniteur ressemble fortement -même si Apple prétend que la dalle a été conçue spécialement pour ce modèle- à celui de la dalle de l'iMac 5K (avec un boost de 100 nits pour la luminosité maximum) tout en proposant un design reprenant les codes du Pro Display XDR. Pour certains, comme Jason Snell de Six Colors, cet écran est une aubaine car non seulement les dalles 5K sont plus que rares sur le marché, mais surtout ce moniteur serait le parfait compagnon d'un Mac moderne. Evidemment, le journaliste admet qu'il est largement possible de s'offrir un moniteur satisfaisant pour beaucoup moins cher (ce qui semble une évidence, en sus de pouvoir choisir une diagonale plus grande, ou un format différent).

Revue de presse Studio Display : parfait pour certains, loin de l'être pour d'autres


Selon Nilay Patel de The Verge, les 100 nits supplémentaires par rapport à l'iMac 5K ne sautent pas aux yeux, mais tout comme pour le regretté tout-en-un d'Apple, la qualité est au rendez-vous avec une dalle bien calibrée. Pour DL Cade de DPReview, on ne peut nier la qualité de fabrication des écrans récents d'Apple. Le Pro Display XDR et le Studio Display offrent tous deux une qualité de fabrication et d'assemblage supérieure à tout autre moniteur sur le marché, point final. Logé dans un châssis en aluminium solide, avec du verre bord à bord à l'avant et un design sobre et élégant, c'est un magnifique moniteur.

Revue de presse Studio Display : parfait pour certains, loin de l'être pour d'autres


Mais tout n'est pas rose, et nombreux sont les journalistes à estimer que pour ce tarif, Apple aurait pu doter son moniteur de technologies plus modernes, comme le rétro-éclairage mini-LED, un taux de rafraîchissement plus élevé, ou encore du HDR. Au lieu de cela, Apple a préféré une autre proposition en intégrant des haut-parleurs et des microphones qui semblent très satisfaisants (mais que vous pourriez remplacer par des modèles externes qui seront plus performant si vous y mettez le prix) et une webcam avec cadre centrée (qui semble causer quelques problèmes avec une qualité épouvantable chez certains journalistes, Joanna Stern la comparant à un vieux Blackberry. Apple ayant déjà annoncé une mise à jour logicielle pour améliorer ce point). Jason Snell, qui n'a pas été touché par ce problème de webcam, indique toutefois que la fonction cadre centrée est intéressante bien que moins réactive que sur iPad, du moins pour le moment. Espérons que ce problème puisse être résolu via une mise à jour logicielle.

Revue de presse Studio Display : parfait pour certains, loin de l'être pour d'autres


Ce Studio Display pourra donc convenir à un utilisateur qui souhaite tous ces avantages au sein de son moniteur (par exemple ceux qui avaient un iMac 27 pouces, désormais retiré du catalogue) et qui ne veut pas d'éléments séparés. Pour la majorité des testeurs, l'option verre nano-texturé n'est justifiée que si l'utilisateur dispose d'un environnement particulièrement difficile, le verre de base atténuant déjà correctement les reflets. La nécessité de devoir passer par une option à 460 euros pour disposer sur réglage en hauteur a également du mal à passer (et c'est justifié), ce confort étant offert par de nombreux modèles au tarif nettement plus accessible (et par l'ensemble des moniteurs haut de gamme du marché).

Revue de presse Studio Display : parfait pour certains, loin de l'être pour d'autres


La présence de trois ports USB-C à 10 Gb/s est également un point positif, mais le fait que le Studio Display ne dispose d'aucun réglage physique (tout est géré par macOS, et plus ou moins bien par Windows) rend ce moniteur moins versatile que la plupart des modèles du marché. Son unique entrée en Thunderbolt ne permettra pas de connecter plusieurs appareils simultanément, comme une console et un ordinateur. Bref, si la qualité de la dalle, des haut-parleurs, des microphones est souvent louée, aucun journaliste n'a jugé ce moniteur sans défaut, Joanna Stern allant même jusqu'à estimer que l'utilisateur n'en a pas pour son argent. De notre côté, nous jugerons sur pièce des points positifs et négatifs proposés par ce Studio Display et nous partagerons au plus vite nous conclusions avec vous.

Source 1/2/3/4/5/6/7

La genèse du Mac Studio et du Studio Display par Apple

Par Laurence, le

Comme à son habitude, Apple a envoyé trois de ses cadres pour faire la pub parler de la genèse du Mac Studio et du Studio Display. Tom Boger (Vice President of Mac and iPad Product Marketing), Shelly Goldberg (Senior Director, Mac and iPad Product Design) et Xander Soren (Director of Product Marketing, Pro Apps) se sont donc livrés à cet exercice.

On apprend que leur origine remonte à 2019, alors que l'équipe Workflows Pro d'Apple travaillait sur le Mac Pro, notamment sur les composants très spécifiques et adaptés à la conception 3D, la musique et le montage vidéo. D'après Tom Boger, il s'agissait surtout de la volonté de ne pas oublier et d'être à l'écoute des utilisateurs pro.

La genèse du Mac Studio et du Studio Display par Apple


Notre philosophie n'était pas du tout de prendre un Mac Mini et de le mettre à l'échelle. [...] Nous savions que nous travaillions sur cette puce M1 et nous voulions l'apporter aux utilisateurs désirant des performances, de la fluidité et un système modulaire. Et [nous voulions] qu'il vive directement sur les bureaux des gens afin qu'il soit facilement accessible. De même, ils désiraient une machine intermédiaire, qui se situerait entre l'iMac et le Mac Pro dans la gamme de bureau d'Apple et qui permettrait de fournir plusieurs façons de travailler (allouant une certaine portabilité au Mac Studio).

Autre détail. La firme californienne aurait entendu les nombreuses remarques de ses utilisateurs concernant les ports de ses ordinateurs. Pour rappel, celui-ci dispose d'un lecteur de cartes SD UHS-II et deux ports Thunderbolt 4 en façade pour la version M1 Ultra (deux ports USB-C à 10 Gb/s sur la version M1 Max), ainsi que quatre ports Thunderbolt 4, un port HDMI, deux ports USB-A, une sortie audio en mini-jack, et un port Ethernet 10 Gb/s au dos de la machine (qui dispose également du Bluetooth 5 et du WiFi 6).

La genèse du Mac Studio et du Studio Display par Apple


Mais apparemment Shelly Goldberg a déclaré que le Mac Studio avait été un défi amusant au niveau de l'intégration des performances de la puce M1 Ultra dans un format plus compact, avec surtout le challenge de la gestion thermique.

En ce qui concerne le Studio Display, Tom Boger a déclaré que Cupertino visait un grand écran, très accessible et très grand public pour tous les utilisateurs de Mac. Ce point risque certainement de faire grincer quelques dents par rapport au budget nécessaire, surtout que les premières critiques semblent assez acerbes sur le nouvel écran.

Le moniteur LG UltraFine 5K n'a pas dit son dernier mot

Par June, le

Malgré la sortie du Studio Display d'Apple, le moniteur LG 27 pouces UltraFine 5K pourrait bien continuer sa carrière.

Le moniteur LG UltraFine 5K n'a pas dit son dernier mot


C'est en tout cas ce que confie aujourd'hui le constructeur coréen au Wall Street Journal, assurant que le moniteur conçu en collaboration avec Apple et lancé il y a cinq ans continue de sortir des lignes de production, et que de nouvelles unités seront expédiées dès le mois prochain. Si Apple a complètement cessé de commercialiser l'UltraFine 5K (la non-conformité aux normes européennes de l'alimentation du moniteur avait été évoquée lors du retrait début 2021), certainement pour que le Studio Display puisse briller, le LG reste proposé par les revendeurs tiers (comme ici à 1246€) qui devraient bientôt pouvoir refaire leur stock.

Reste à savoir si ce moniteur vaut encore le coup par rapport au Studio Display, malgré un tarif inférieur (mais au moins il se règle en hauteur). Si le LG (dont vous pouvez retrouver notre test complet ici) dispose de haut-parleurs intégrés et d'une webcam, ces éléments sont moins performants (tout du moins si le problème de la caméra de certains Studio Display est rapidement réglé via une mise à jour) et le moniteur n'a pas une très bonne réputation auprès des utilisateurs rapportant de nombreux bugs. Gageons que les nouveaux éléments produits par LG corrigeront ces défauts, mais rien n'est moins sûr.

Le LG UltraFine 5K à 1246,09€ au lieu de 1399,99€
Le Studio Display à partir de 1749€ à la Fnac
Le Studio Display à partir de 1749€ chez Darty
Le Studio Display à partir de 1749€ chez Boulanger
Le Studio Display à partir de 1749€ chez LDLC

L'UE mise sur fin mars pour sortir sa nouvelle loi pour recadrer les GAFA

Par Laurence, le

Dans ses devoirs du soir, la Commission européenne a emporté de quoi travailler -et de manière accélérée- sur sa nouvelle législation destinée encore aux multinationales techs, comme Apple, Amazon et Meta. Le calendrier semble en effet serré.

Margrethe Vestager, qui a proposé pour la première fois une loi sur les marchés numériques, a déclaré qu'il y avait eu des progrès notables dans les négociations. Pour elle, la Commission devrait parvenir à un accord politique d'ici la fin du mois de mars, évoquant une adoption à la vitesse de l'éclair en cas de consensus.

L'UE mise sur fin mars pour sortir sa nouvelle loi pour recadrer les GAFA


Ce texte entend mettre fin à l'auto-référencement (la promotion de ses propres services et produits) des firmes concernées au sein de l'Union européenne. Il a d’ailleurs été introduit en 2020 parallèlement à la loi sur les services numériques.

Les deux lois disposeraient d’un carcan de sanctions en cas de refus de mise en conformité. Le Wall Street Journal annonce plusieurs milliards de dollars pour Cupertino si elle se dérobait.

En réaction, la firme californienne s'en est tenue à son argumentaire habituel : les gouvernements et les agences internationales ont explicitement déconseillé les systèmes de sideloading, ce qui paralyserait les protections de la vie privée et de sécurité auxquelles les utilisateurs en sont venus à s'attendre. En effet, Apple s'est fermement opposée à cette législation antitrust. En 2021, Tim Cook, a déclaré que les propositions pourraient menacer la sécurité et la confidentialité de l'iPhone.

Les Roomba seront bientôt compatibles avec Siri

Par June, le

La firme américaine spécialiste des robots aspirateurs annonce l'arrivée d'une mise à jour intéressante.

Les Roomba seront bientôt compatibles avec Siri


Le constructeur annonce ainsi dès aujourd'hui le début du déploiement d'iRobot Genius 4.0 Home Intelligence pour les aspirateurs robots Roomba et les robots laveurs de sol Braava Jet connectés en Wi-Fi. Cette mise à jour apporte de nouvelles fonctionnalités intéressantes comme la compatibilité avec Siri (en sus d'Alexa et de Google Assistant), les préférences de nettoyage spécifiques à une pièce (pour les machines compatibles avec la cartographie intelligente Imprint Smart Mapping, permettant par exemple de demander au Braava de projeter davantage de produit nettoyant dans la cuisine), le verrouillage enfants et animaux du bouton Clean pendant une période définie afin d'éviter les démarrages accidentels, et la fonction Ne pas déranger.

Selon Keith Hartsfield d'iRobot, la beauté d'iRobot Genius est que nos robots deviennent plus intelligents au fil du temps et offrent continuellement aux utilisateurs de nouvelles façons de nettoyer où, quand et comment ils le souhaitent. Le déploiement a débuté et la mise à jour devrait être disponible pour tous les utilisateurs disposant du matériel compatible d'ici juin prochain. Cette nouvelle itération de Robot Genius permettra également aux robots aspirateurs de la série j de reconnaitre et d'éviter les vêtements et les serviettes.

Le Roomba j7 à 749,99€
Le Braava Jet M6 à 528,99€ au lieu de 699€

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

A lire

Voir tous les dossiers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos