Mac4Ever Refurb Guide d'achat Apple - Des conseils sur toute la gamme Apple Débuter sur Mac
Test de l'iPad Air 2
Actu Dossiers Forum Photos/Podcasts Petites Annonces V.I.P.
5342 connectés

Test de l'iPad Air 2

Le 05/11/2014 à 16h26
L'année dernière, la sortie de l'iPad Air premier du nom pouvait laisser supposer que la tablette de 10 pouces suivrait la voie tracée par l'iPad mini. Cette année, Apple offre à sa grande ardoise un nouveau souffle la propulsant loin, très loin devant sa petite soeur de 7,9".

L'iPad Air 2 n'est pas ce que l'on pourrait appeler une révolution, mais il se définit comme une très bonne évolution de l'iPad Air de 2013, avec des efforts concentrés sur plusieurs points-clés pour former un ensemble toujours plus agréable à utiliser au quotidien, pour du divertissement ou pour ses activités professionnelles.





Design, tout en finesse


Même si l'on possède la première version de l'iPad Air, la finesse et la légèreté du nouvel Air 2 surprennent dès la sortie de la boîte. 18% plus fine que la mouture précédente, seulement 6,1mm d'épaisseur pour 437 grammes, l'iPad Air 2 est clairement la tablette 9,7 pouces la plus compacte et mobile du marché. Dès la première prise en main, on comprend aisément pour quelle raison Apple poursuit irrémédiablement sa quête de la finesse, quitte à faire quelques (maigres) concessions sur l'évolution de l'autonomie et de la puissance de l'appareil.


Cette année, Apple a également unifié sa gamme d'appareils mobiles en proposant une déclinaison dorée de ses tablettes, en plus des traditionnels modèles « argentés » et « gris sidéral ». On aurait pu imaginer que ce nouveau coloris, appliqué sur tout le dos de l'iPad Air 2, serait un poil trop clinquant, toutefois une fois face à l'appareil ce sentiment disparait assez rapidement. Finalement, et bien que cette donnée soit assez subjective, la teinte saumonée qui tapisse l'arrière de l'iPad et le contour du capteur Touch ID me parait assez bien adaptée au grand format de la tablette.

Touch ID justement, est surement l'élément le plus flagrant pour différencier en un coup d'oeil le nouvel iPad Air de son prédécesseur. Son intégration est aussi réussie que sur les smartphones pommés, et l'on s'habitue assez rapidement à ne plus déverrouiller sa tablette en glissant sur l'écran. L'utilité d'un tel composant sur un iPad est néanmoins plus discutable, l'objet étant davantage orienté vers un usage familial et sédentaire, le verrouillage par code est en général largement suffisant, une option qui reste bien entendu possible même si l'on enregistre ses empreintes sur la tablette.


À l'usage, la numérisation de l'empreinte est très rapide, moins d'une seconde après avoir posé le doigt sur le bouton Home, l'accès à la tablette est libéré, et la sortie d'applications prenant en charge le verrouillage par Touch ID devrait vite ajouter de la valeur à ce nouveau composant de l'ardoise pommée. Compte tenu du fait que l'on partage souvent son iPad avec le reste du foyer, on aurait apprécié de pouvoir conserver davantage d'empreintes en mémoire, afin de permettre à au moins 2 personnes de sauvegarder ses deux pouces et index. Actuellement, les 5 emplacements permettent déjà de définir plusieurs utilisateurs à condition de limiter le nombre de phalanges à garder en mémoire pour chacun d'entre eux.

L'iPad Air 2 offrant autant d'emplacements pour les empreintes que les iPhone 5s, 6 et 6 Plus, on aurait pu s'attendre à ce que ces données soient synchronisées automatiquement entre tous nos appareils. Néanmoins, ce fonctionnement aurait été au détriment de l'élément de base de la sécurité du système, qui conserve dans une mémoire sécurisée nos empreintes, sans accès au réseau pour éviter tout risque de piratage.

La disparition de l'interrupteur latéral -permettant de couper le volume ou de verrouiller l'orientation de la tablette- est assez déroutante dans un premier temps, Apple ayant fait le choix de le supprimer pour réduire encore l'épaisseur de l'iPad Air 2.


Pour le remplacer, un nouveau raccourci a pris place dans le Centre de Contrôle pour mettre la tablette en mode silencieux (celui permettant de bloquer l'orientation de l'interface étant déjà présent depuis la création du Centre de Contrôle). Ce nouveau bouton est certes pratique, mais nécessite de relever la protection Smart Cover, impossible donc de passer en silencieux une tablette rangée dans sa sacoche sans la sortir, ou savoir en un coup d'oeil si l'on a coupé le son de l'iPad posé sur la table, il faudra désormais compter uniquement sur le logiciel pour gérer le volume et l'orientation. La finesse et la légèreté extrême ne sont pas sans quelques concessions, celle-ci est un poil frustrante parfois, mais reste largement acceptable à la longue.


Autre détail visible pour différencier rapidement l'iPad Air 2 de son prédécesseur, la nouvelle version ne comporte plus qu'une seule rangée de haut-parleurs à sa base, contre deux sur le crû de 2013. Malgré cette réduction, le volume de la tablette n'a pas été lésé, bien au contraire. Le nouvel iPad offre une puissance sonore supérieure à toutes les autres ardoises de la gamme, si bien que lorsque l'on pousse le son au-delà de la moitié des capacités de l'appareil en écoutant une musique un poil riche en basses, la tablette tremble rapidement sous la puissance des hauts-parleurs.

L'écran : laminé et lumineux


Pour parvenir à réduire l'épaisseur de la tablette, le plus gros progrès a probablement été de fusionner les trois couches de l'écran en une seule, sans pour autant faire de concession sur la qualité de l'image, bien au contraire. L'iPad Air 2 dispose ainsi d'un écran laminé, dans lequel le panneau de verre, la surface tactile et la dalle LCD ne forment plus qu'un, ce qui procure de surcroit le sentiment que l'image est encore plus nette et proche de la surface qu'elle ne l'était sur la génération précédente. Cette nouveauté tant mise en avant par la Pomme est une évolution parfaitement logique de la tablette, qui accusait un certain retard sur les autres produits de la firme. À titre de comparaison, ce type d'affichage est disponible sur nos smartphones depuis l'iPhone 4, et l'iMac dispose d'un écran laminé depuis son dernier relooking fin 2012.


Si la dalle de l'iPad Air 2 conserve la même définition de 2 048 × 1 536, soit 3,1 millions de pixels au total, l'effort d'Apple s'est porté sur le rendu des couleurs et le contraste, pour proposer une expérience au plus près de la réalité. La fusion entre les différentes couches permet en outre d'augmenter encore l'angle de lecture. Sur ce point, la Pomme proposait déjà une expérience plus que confortable sur les derniers iPad, et l'on ne ressent pas une différence marquante entre le Air de 2013 et son successeur.


La vitre a également été traitée pour éliminer un maximum de reflets (56% de réflectance en moins, précise Apple), un point que l'on apprécie lors d'un usage en extérieur ou dans un endroit très éclairé, mais qui ne permet pas encore de profiter d'un bon livre en plein soleil. Si l'iPad Air 2 se targue d'être « la tablette offrant la plus faible réflectance au monde », on ne peut s'empêcher d'éprouver une petite déception lors des premiers essais sous le soleil.

Quid de la beauté intérieure ?


Cela ne suffit pas d'être plus fine, plus légere et plus agréable à regarder, Apple promet chaque année une puissance toujours supérieure pour sa tablette, et l'iPad Air 2 ne déroge pas à la règle. La nouvelle ardoise est ainsi équipée du nouveau processeur A8X, le plus puissant de toute la gamme mobile de la Pomme (les nouveaux iPhone 6, jusque là les mieux lotis question puissance, sont dotés de la puce A8). Avec l'A8X, Apple continue de faire évoluer sa tablette sur une architecture 64 bits, et propose désormais une version triple coeur de l'A8 dual-core qui équipait la génération précédente, tout en doublant la mémoire vive de l'appareil.

Une tablette vraiment plus puissante ?


Les benchs réalisés avec les deux tablettes confirment rapidement que les efforts de la Pomme ont porté leurs fruits, l'iPad Air 2 surclasse aisément son prédécesseur, ainsi que l'iPhone 6 et sans surprise, l'iPad mini 3. Il ne s'agit toutefois que de résultats théoriques, à partir desquels il est relativement difficile de tirer des conclusions en rapport avec l'usage que l'on peut avoir au quotidien de l'appareil. Pour cela, nous avons opposé l'iPad Air au Air 2 sur différentes applications, des jeux les plus gourmands à la navigation sur le web, voici le résultat :



On le voit clairement, la nouvelle itération de l'ardoise est certes beaucoup plus puissante sur le papier, la différence de quelques dixièmes de secondes au lancement des applications ne justifie pas vraiment que l'on se rue sur l'iPad Air 2 si l'on possède le modèle de l'année dernière. Si, en revanche, vous êtes habitué(e) à un iPad plus ancien, la différence est beaucoup plus appréciable, et la puissance offerte sur la nouvelle tablette devrait vous assurer d'avoir un appareil fluide et capable de faire tourner des applications gourmandes sur le long terme.

L'iPad est finalement un bon APN

Ce gain permet au logiciel d'étendre ses fonctions pour se rapprocher du panel offert aux iPhone récents, le nouvel iPad est ainsi capable de capturer des vidéos en slow-motion à 120 images par seconde, soit autant qu'avec l'iPhone 5s (les iPhone 6 et 6 Plus autorisent un ralenti à 240 ips), et propose également un mode vidéo Time-Lapse ainsi qu'une prise en rafale de photos.

Sur le plan matériel, la Pomme a aussi fait progresser son ardoise, le capteur photo offre désormais une résolution de 8 millions de pixels, à la hauteur de ce qu'Apple propose sur ses smartphones. Les clichés sont à présent en 3 264 x 2 448 par défaut et les vidéos en haute résolution 1080p.


La progression est bien visible, néanmoins en basse lumière les photos montrent encore quelques faiblesses, et il faudra probablement attendre encore quelques mois / années avant de profiter d'un module flash, bien que son utilité sur une tablette soit encore discutable.


Sur la face avant, la caméra FaceTime passe elle aussi au niveau supérieur. Avec une ouverture à ƒ/2,2, on peut à présent profiter des appels vidéo même en cas de luminosité réduite. La Pomme promet un gain de l'ordre de 81%.


Touch ID sur iPad, est-ce vraiment utile ?

Si Touch ID est le détail qui permet au premier coup d'oeil de distinguer le nouvel iPad Air de son prédécesseur, il est aussi l'élément que beaucoup attendaient sur la tablette depuis sa découverte sur l'iPhone 5s. Son arrivée décalée peut s'expliquer par le fait que l'iPad est davantage orienté vers un usage sédentaire, bien souvent depuis le fond de son canapé, néanmoins on apprécie immédiatement le gain de temps procuré par le capteur, en plus de la possibilité de sécuriser les applications compatibles. Si l'on a l'habitude de partager sa tablette avec les membres de son foyer, le fait de pouvoir verrouiller certaines applications permet notamment de conserver à l'abri ses apps professionnelles, en fermant par exemple l'accès à ses notes sur Evernote ou OneNote, ou encore préserver un espace DropBox contenant des documents sensibles, voire quelques photos coquines. Comme sur l'iPhone, on apprécie également de ne plus avoir à saisir son mot de passe pour télécharger de nouvelles applications dans l'App Store.


L'arrivée de Touch ID sur l'iPad devrait en outre faciliter l'adoption de la tablette par les commerciaux et autres professionnels de terrain, qui pourront sans risque transporter l'appareil lors de leurs déplacements, voire le laisser quelques instants à la vue de tous sans se soucier que l'on profite d'un moment d'inattention pour fouiller dans des documents privés.


Si l'on opte pour un verrouillage rapide, voire instantané de l'ardoise, les accessoires de type Smart Case et Smart Cover perdent en revanche leur principale qualité, à savoir l'accès instantané à l'écran d'accueil d'iOS. Ce petit défaut n'en est toutefois pas vraiment un, et l'on aurait perdu plus de temps en saisissant un code manuellement à chaque ouverture de la protection, mais l'on a vite fait de transposer l'habitude prise sur son iPhone vers sa tablette, alors même que les usages des deux appareils sont assez différents. Verrouiller automatiquement son iPhone par code ou Touch ID est assez naturel, l'appareil étant appelé à être pris avec soi lors de la plupart de ses sorties, alors qu'un iPad qui reste à son domicile la plupart du temps pourra généralement n'être verrouillé qu'au bout de plusieurs heures. Finalement, dans le cas d'un usage sédentaire, le Touch ID de l'iPad Air 2 sera surtout utile pour acheter rapidement de nouvelles apps et protéger l'accès à certaines apps sensibles.

Une autonomie en (légère) baisse

La batterie de l'iPad Air 2 a beau être plus compacte que celle du premier Air, l'autonomie annoncée par Apple reste inchangée. Cette promesse repose sur un nouveau composant, le co-processeur M8, qui succède au M7 et permet au processeur de déléguer une partie des tâches qui lui sont soumises afin de préserver son énergie.

En situation réelle, les résultats sont toutefois un poil moins réjouissants, la finesse et le gain de puissance de l'iPad Air 2 ont finalement raison d'une partie de l'autonomie, bien que l'on reste dans une sphère tout à fait raisonnable.


Grosso modo, d'après nos tests, la nouvelle tablette accuse une baisse d'environ 5 à 10% de son autonomie. D'un peu plus de 8h30 en navigation web, on passe à environ 7h30 en conservant les mêmes réglages de base, tandis que l'écart lors de la lecture de vidéos a été relativement moins important, de l'ordre du quart d'heure. Bien entendu, la différence dépendra ensuite de l'usage que chacun aura de son appareil, ainsi que des paramètres de connectivité et de luminosité, qui jouent un rôle important dans la longévité de la tablette.

Sans fil mais encore plus connectée

Contrairement à bon nombre de tablettes concurrentes, à commencer par la Surface de Microsoft, plus personne n'attend de l'iPad qu'il se dote de ports USB ou d'un lecteur de cartes. Il ne fait aucun doute que la voie qu'Apple réserve à sa tablette est celle de la finesse et de la mobilité, mais cela ne doit pas se faire au prix d'une fermeture sur le monde. L'iPad Air 2 met ainsi l'accent sur la rapidité des transferts sans fil, et promet des débits jusqu'à 2,8 fois plus rapides en WiFi et 50% plus rapides en 4G. Pour profiter de ce gain de vitesse sur son réseau domestique, il faudra toutefois investir dans une borne WiFi compatible avec la norme 802.11ac.

Haut-parleur : du lourd, et de la "vibe"

D'une double rangée de haut-parleurs sur l'iPad Air, on passe désormais à une ligne unique de trous à la base du Air 2.


Cette réduction, probablement entrainée par la perte d'épaisseur de la tablette, ne se fait pas toutefois aux dépends du volume, qui est au contraire plus puissant sur la nouvelle génération. Cette progression, couplée à la légèreté de l'iPad, a en revanche un effet pervers : si l'on pousse le son au-delà de la moitié de la jauge sur une bande audio riche en basses, la tablette a tendance à trembler assez fortement. Ce comportement s'avère particulièrement gênant lorsque l'iPad est posé sur une table ou une surface creuse, qui peut amplifier le bruit des vibrations et procurer un effet assez désagréable. Dans ce cas, la solution sera relativement simple, il suffira de poser la tablette sur une surface souple, telle qu'une serviette, une nappe ou un coussin.

La qualité sonore est encore une fois très acceptable, surtout sur un appareil de cette taille, et si l'on n'envisagera pas de sonoriser une soirée avec les seuls haut-parleurs de la tablette, ceux-ci seront largement suffisants pour profiter d'un bon film depuis le fond de son canapé.

Prise de son, sans S

Il est loin le temps du tout premier iPad totalement dépourvu de caméras, désormais l'appareil s'oriente de plus en plus vers la capture de vidéos, et devait donc logiquement proposer une prise de son de bonne qualité.


Cette année, les micros ont donc été replacés afin d'offrir un enregistrement optimal tout en réduisant les bruits alentours. Deux micros-ouvertures sont ainsi visibles sur la tranche et à l'arrière de la tablette, respectivement au-dessus des boutons de volume et à côté de la caméra arrière de l'iPad.

NFC : oui, mais pourquoi ?

Contre toute attente, l'iPad Air 2 est doté de la puce NFC « 65V10 » de NXP (tout comme les iPhone 6 et 6 Plus), toutefois la tablette ne comporte aucune antenne fonctionnant de concert avec ce composant, empêchant ainsi tout paiement via Apple Pay. Pour le moment, la Pomme n'a dispensé aucune information quant à l'utilité d'un tel composant dans sa tablette, alors que celle-ci pourra uniquement payer en ligne avec Apple Pay, avec une validation sur Touch ID. Certains émettent l'hypothèse que le nouvel iPad pourrait être utilisé en tant que caisse enregistreuse, et accepter les paiements NFC, ce qui ne pourrait se faire qu'après qu'Apple ait activé cette nouvelle puce mystère.


On aurait aimé


Pouvoir enregistrer davantage d'empreintes pour Touch ID

Contrairement à l'iPhone, l'iPad est un appareil familial, que l'on laisse volontiers à disposition du foyer. Par conséquent, pouvoir enregistrer 10 empreintes au lieu de 5 dans la mémoire du nouvel iPad aurait été un effort bienvenu de la part d'Apple, à défaut d'offrir un mode multi-session qui, il n'est pas interdit de rêver, pourrait s'activer automatiquement selon la phalange déposée sur Touch ID.

Plus d'applications optimisées pour la puissance de l'appareil

Pour le moment, les apps tirant parti du nouveau processeur A8X 64 bits et de l'API Metal d'iOS 8 sont encore relativement rares, et il est par conséquent difficile de comprendre l'étendue des nouvelles possibilités de la tablette. Sur ce point, ce n'est bien sur qu'une question de temps avant que les développeurs ne proposent des solutions dédiées.

Une entrée de gamme à 32 Go

Un stockage de 16 Go est clairement difficile à envisager sur une tablette optimisée pour lire des contenus de haute qualité tout en ayant quelques jeux sous le coude. Le passage direct de 16 à 64 Go tend clairement à inciter les clients à dépenser 100€ de plus pour passer au stockage supérieur, et le choix de l'option 16 Go sera clairement réservée à une utilisation bien spécifique de l'appareil, où l'on se contentera de quelques applications simples et sur laquelle on fera un tri régulier des photos et vidéos à conserver sur soi.

Une paire d'EarPods

Comme chaque année, la déception est au rendez-vous en constatant qu'aucun jeu d'écouteurs n'est fourni avec la tablette, alors même que celle-ci s'oriente de plus en plus vers une utilisation mobile, en extérieur. Quiconque souhaitera profiter d'un bon film dans le train devra donc dépenser une trentaine d'euros supplémentaires pour s'offrir une paire d'EarPods, à moins qu'Apple ne considère que la plupart des acquéreurs de sa tablette possèdent déjà un iPhone, et ainsi une paire d'écouteurs à utiliser avec tous ses appareils.

Conseils d'achat


Finalement, l'iPad Air 2 est une belle évolution du premier iPad Air, mais ne justifie pas à elle seule que l'on change de matériel si l'on possède le modèle de 2013. Le processeur 64 bits et les 2 Go de RAM pourront probablement faire hésiter les possesseurs d'une tablette plus ancienne, qui constateront immédiatement un gain de réactivité dans les tâches courantes, tout en profitant de la légèreté et de la mobilité du nouveau modèle. La baisse du prix de la première génération de l'iPad Air permet en outre de s'offrir une tablette puissante à moindres frais, d'autant plus que l'on trouve aujourd'hui de plus en plus de bonnes affaires sur le Refurb.

Où l'acheter


L'iPad Air 2 est disponible dans les rayons de l'Apple Store à partir de 499€ pour la version WiFi et 619€ pour la version WiFi + Cellulaire.


Pour ceux qui préféreraient d'autres boutiques, sachez que l'iPad Air 2 est également disponible :

À la Fnac
Chez Darty
Chez Boulanger

Et n'oubliez pas Smart Case et Smart Cover pour que votre iPad Air 2 ne se balade jamais tout nu.

  • Design
  • Équipement
  • Autonomie
  • Performance
Les Plus : Performances (en légère hausse)
Finesse et poids
Finitions
Touch ID
Nouvelle déclinaison dorée
Les Moins : Autonomie en baisse
Suppression du switch volume / orientation
Prix
Prix : À partir de 499€
4.5/5

partage email

Test de l'iPad mini 3 : une mise à jour minime pour un public spécifique

Notre test de l'iPad Mini 4 : un mini iPad Air 2, ou presque ?

chargement des réactions

Réagissez à ce dossier !

Pour réagir directement dans le forum, cliquez ici.
Pour réagir, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, créez-en un !
Identifiant :
Mot de passe :
Gras Italique Souligné Image URL Smiley confus Smiley cool Smiley M. Vert Smiley malsain Smiley mort de rire Smiley geek Smiley surpris
Important : soyez concis, courtois et pertinents. (plus d'infos ?) Les messages injurieux et hors sujet seront effacés. En cas de non respect de ces instructions, le compte d'un utilisateur pourra être bloqué sans préavis.
Pour toute erreur dans un article, merci de nous le signaler en nous contactant ici.

Conseils d'achat

  • Macintosh

  • iPhone, iPad & iPod

iMac 27" 5k Indicateur rouge Informations 06/2017 2099 € L'iMac 27" (Retina) a été mis à jour le 5 juin 2017 avec Thunderbolt 3, GPU dédié et puces Kaby-Lake. On attend des modèles Coffee Lake (à 6 coeurs) d'ici le courant du printemps/été 2018.
iMac 21,5" 4k Indicateur rouge Informations 06/2017 1499 € L'iMac 21,5" (Retina) a été mis à jour le 5 juin 2017 avec Thunderbolt 3, GPU dédié et puces Kaby-Lake. On attend des modèles Coffee Lake (à 6 coeurs) d'ici le courant du printemps/été 2018.
Apple TV 4k Indicateur vert Informations 09/2017 199 € L'Apple TV 4k est une petite évolution de l'Apple TV pour les téléviseurs 4k. Il gère le HDR, le HDMI 2a et tous les codecs récents. Si vous avez une télévision OLED 4k, il s'agit du modèle idéal. Son prix est raisonnable par rapport à la version HD, qui reste au catalogue.
iMac Indicateur rouge Informations 06/2017 1299 € L'iMac 21,5" (non Retina) a été mis à jour le 5 juin 2017 avec Thunderbolt 3 et puces Kaby-Lake. On attend des modèles Coffee Lake (à 6 coeurs) d'ici le courant du printemps/été 2018.
iMac Pro Indicateur vert Informations 12/2017 5499 € L'iMac Pro est actuellement le Mac le plus puissant du marché. Il ne sera pas renouvelé avant une bonne année, sauf surprise. N'hésitez pas à consulter nos tests et nos vidéo avant de vous décider ! A noter qu'Apple va sortir un Mac Pro courant 2018 (ou 2019), donc si vous n'êtes pas trop pressé, il sera + modulaire...
Mac Mini Indicateur rouge Informations 10/2014 549 € Le Mac mini a été mis à jour fin 2014, avec quelques améliorations notables, comme Thunderbolt 2, WiFi ac. Son prix a également fortement baissé, mais au prix d'un boiter moins évolutif (RAM soudée) et d'absence de quadri-coeur. Actuellement, la machine est un peu vieillotte, et l'on vous déconseille de l'acheter, sauf pour de la petite bureautique. On espère vraiment qu'Apple renouvellera le Mac mini cette année... Regardez aussi du côté du Refurb, où l'on trouve régulièrement des modèles à partir de 459€ !
Mac Pro Indicateur rouge Informations 10/2013 3339 € Apple a annoncé un nouveau Mac Pro courant 2018 (voire 2019), plus modulaire et moins fermé que la version actuelle. Dans tous les cas, surtout n'achetez pas les modèles "tube" datant de 2013 et désormais assez dépassés.
MacBook Pro 13" Indicateur vert Informations 07/2018 1499 € Le MacBook Pro 13" a été mis à jour le 12 juillet 2018 avec une nouveauté de taille : on passe de 2 à 4 coeurs, soit un doublement de la puissance CPU ! La partie GPU gagne 15% et le SSD peut grimper à 2To. Si les prix restent inchangés, les options sont toujours facturées très chères... Ces machines ne seront pas renouveler avant mi-2019. N'oubliez pas de regarder du côté du Refurb si votre budget est trop serré !
MacBook Pro 15" Indicateur vert Informations 07/2018 2799 € Le MacBook Pro 15" a été mis à jour le 12 juillet 2018 avec une nouveauté de taille : on passe de 4 à 6 coeurs, soit un bon de performances jamais vu d'une génération à l'autre ! La partie GPU n'évolue pas vraiment mais le SSD peut grimper à 4To. Si les prix restent inchangés, les options sont toujours facturées très chères, presque 8000€ pour le modèle ultime ! Ces machines ne seront pas renouvelées avant mi-2019. N'oubliez pas de regarder du côté du Refurb si votre budget est trop serré !
MacBook Air Indicateur rouge Informations 06/2017 1099 € Le MacBook Air a été "mis à jour" le 5 juin 2017, avec des fréquences légèrement supérieures, mais aucune autre nouveauté. Attention ! Alors que l'on pensait la machine en fin de vie, une rumeur insistante évoque la sortie d'un MacBook Air "Low Cost" entre avril et juin.
MacBook Indicateur rouge Informations 06/2017 1499 € Le MacBook a été mis à jour le 5 juin 2017, avec peu de nouveautés, en dehors du passage à Kaby-Lake. Une MAJ interviendra sans doute durant le printemps/été 2018.
Apple TV 2015 Indicateur vert Informations 10/2015 159 € L'Apple TV 2015 est sortie fin 2015 et Apple le garde au catalogue malgré l'arrivée de la version 4k. Avec en prime, une petite baisse de prix ! Si vous n'avez pas de TV 4k, cela reste une bonne affaire.
Téléchargez nos
applications mobiles
À découvrir sur Mac4Ever
b 1  b 2 
Mon Mac4Ever
Pour participer, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, vous pouvez en créer un gratuitement !
Identifiant :
Mot de passe :
Sondage
Un Apple Pencil sur l'iPhone ?
2202 votes
app
A propos | Mentions légales | Infos Cookies | Contacts | Emploi | RSS | Apps