Par Didier A+  A-   6/08/2015 - 15:55
Mac4Ever : un point sur AdBlock, les abonnements VIP et la publicité
Mac4Ever existe depuis plus de 15 ans sur le web, et si nous sommes encore là aujourd'hui, c'est en grande partie grâce à vous, chers lecteurs; on ne vous remerciera jamais assez pour votre soutien, et votre fidélité à travers toutes ces années !

Une économie encore balbutiante

Si certains nous suivent depuis longtemps, d'autres n'ont découvert le site que très récemment et parfois même uniquement sur l'iPhone ou l'iPad. Depuis 2001, le web a beaucoup changé, nous sommes passés d'un modèle économique quasi-inexistant, rappelant l'époque des radios libres animées par des bénévoles, à un écosystème mieux structuré, qui s'est doucement professionnalisé. Bien qu'on ne puisse pas encore parler de totale maturité pour la presse en ligne, elle continue de se chercher, et nous sommes sans doute à un tournant dans la façon dont nous consommons l'information sur le web. Si vous ne l'avez pas encore lu, n'hésitez pas à consulter cet article que nous avons publié -sans langue de bois- début 2015, et qui vous explique comment un site comme Mac4Ever fonctionne, se rémunère et se structure, pour lui permettre de relever les défis d'aujourd'hui et de demain.



Mac4Ever ne peut pas (encore ?) se passer de publicité

En début d'année et en marge de cette volonté de transparence, nous avions également lancé une offre VIP. Beaucoup nous la réclamaient depuis longtemps et il était de notre devoir de proposer une alternative à une partie de notre lectorat qui cherchait à la fois un moyen de nous soutenir directement, mais aussi de bénéficier d'un certain nombre d'avantages : un RSS complet, la mise en avant des petites annonces et évidemment, l'absence de publicité sur tous les supports. Plusieurs mois se sont écoulés, et vous êtes déjà des centaines à avoir souscrit un abonnement, parfois mensuel, souvent annuel. Un seul mot : merci, merci, merci. Les sommes récoltées nous ont permis de développer de nouveaux services, de renouveler du matériel, ou encore de financer quelques reportages inédits. A terme, si vous nous renouvelez votre confiance, nous allons bien entendu recruter de nouveaux rédacteurs afin de vous proposer toujours plus de contenus de qualité. D'ailleurs, nous avons ouvert quelques postes de pigistes et de stage ces dernières semaines...



Malgré le bon départ de cette offre VIP et un soutien sans faille de nos abonnés, nous sommes en revanche encore loin de pouvoir fonctionner sans publicité pour maintenir nos activités. Nombreux sont ceux pour qui le modèle actuel permet d'avoir un accès libre et sans limite à l'information. La publicité a permis au plus grand nombre d'avoir accès à un savoir jusque-là payant, et nous sommes très attachés à l'idée qu'on puisse découvrir et consulter un site comme Mac4Ever librement. En parallèle, l'idée de payer pour quelques sites sur lesquels on consacre parfois plusieurs heures par jour fait son chemin : beaucoup ont compris que le modèle publicitaire tirait souvent la qualité vers le bas et ne donnait pas toujours les moyens suffisants aux petites rédactions pour se développer sans tomber dans les travers des annonceurs.

Fermetures de sites : l'hécatombe annoncée est déjà une réalité

Vous l'avez vu cette année, de nombreux sites -français et américains- ont mis la clef sous la porte, faute de rentabilité. L'hémorragie tant redoutée a bien eu lieu et va malheureusement continuer à se propager si l'on ne trouve pas vite un nouveau modèle de financement. Ces dernières années, les revenus publicitaires ont été divisés par deux à audience égale, mais ce n'est pas la seule raison qui explique ces fermetures : si les sites consacrés aux nouvelles technologies et aux jeux vidéos ont été particulièrement touchés, c'est aussi fortement lié au phénomène des AdBlockers. Le public « geek » sait parfaitement installer AdBlock sur son navigateur et sur des sites très technophiles, les taux d'usage de ces plug-ins dépassent désormais allègrement les 50%. Le truc, c'est qu'AdBlock fonctionne de manière inversée : le programme commence par punir tout le monde -en bloquant la pub quelque soit les efforts du média- et c'est à l'utilisateur de placer ses sites préférés sur liste blanche, une démarche pas ou peu suivie. Certains, comme Google ou Taboola, ont les moyens de payer AdBlock pour laisser filer leurs encarts, chose impossible pour de petits médias, contraints de sensibiliser leur lectorat, en leur demandant poliment de bien vouloir laisser leurs publicités s'afficher, au risque de mettre la clef sous la porte.



Un lectorat sensibilisé, à l'heure du choix

C'est malgré tout cette stratégie « éducative » que nous avons décidé d'adopter : si un lecteur utilise un AdBlocker sur Mac4Ever, nous allons bientôt lui afficher un petit encart humoristique et explicatif (ci-dessus) lui proposant, soit de mettre le site sur liste blanche, soit de prendre un abonnement VIP. Nous trouvons cette solution juste pour tout le monde : si le modèle gratuit vous convient, la publicité finance la bande passante consommée et le travail des journalistes. Si la publicité n'est pas souhaitée, Mac4Ever la bloquera pour vous, moyennant le prix d'un café tous les mois. Comme vous le savez, le nombre de bannières est déjà très limité sur le site et nous n'avons jamais placé d'encart gênant la lecture ou en surimpression sur nos articles. Nous mettons également régulièrement la pression à nos régies pour avoir des annonceurs de qualité et limiter au maximum la gêne à la lecture. Même si vous souhaitez conserver le modèle publicitaire, nous ferons toujours le maximum pour que le site et les apps restent agréables à utiliser.

Les premières victimes des adblockers ne sont jamais les multinationales comme Facebook ou Google, qui ont largement les moyens de payer AdBlock ou de compenser les pertes par d'autres activités plus lucratives ou via des formes détournées de publicités. Les premiers lésés sont et seront toujours les petites structures, indépendantes, souvent spécialisées, pour qui les moyens sont plus limités. Comme nous le mentionnions dans notre article, même en France, la plupart des sites d'informations dits « pure player » (qui sont nés sur le web) sont désormais majoritairement détenus par des régies publicitaires ou des grands groupes médias. Autrement dit, sur ces sites, la publicité et les contenus sont gérés par la même entité. Si certains parviennent à garder une certaine intégrité dans leur travail, la frontière entre information et publi-information n'est souvent plus très claire pour le lecteur. Avec la croissance d'AdBlock, c'est malheureusement ce modèle de contrôle de l'information qui -pour le moment- survivra. Pour que le web indépendant ne disparaisse pas, il devra probablement passer par un mode de financement plus direct de son lectorat, à l'image des magazines papier.

Comme l'expliquaient très justement nos camarades de Gamekult en relançant leur offre premium, la balle est désormais dans le camp des lecteurs. Si Mac4Ever continuera probablement de vivre encore de nombreuses années, peu importe le modèle choisi, c'est maintenant à vous de nous donner les moyens (ou non) de nous développer.

Quoique vous choisissiez, nous ne vous remercierons jamais assez pour votre fidélité et vos encouragements, qui nous touchent énormément. Mac4Ever est et restera animé par une bande de passionnés, et nous espérons pouvoir continuer encore longtemps l'aventure à vos côtés !
Version : Classique | Mobile