Par Didier A+  A-   2/09/2016 - 15:18
Test du clavier Logitech K780 : l'accessoire "multi-device" ultime ?
Logitech a présenté au début de l'été 2016, un clavier « multi-device », le K780 (99€ sur Amazon) capable de passer de l'iPhone au Mac en un clic !

Intrigué par cet accessoire d'un nouveau genre, nous avons décidé de l'utiliser pendant deux mois complets, en lieu et place du modèle d'Apple. Mais peut-il réellement remplacer le clavier par défaut ? C'est ce que nous allons voir dans ce test complet !

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous propose (en compagnie de Nora) de regarder notre test en vidéo !

Magnéto, Serge !





Le clavier à tout faire


Lorsque nous avons reçu ce nouveau K780 de Logitech à la rédac', nous étions très impatients de tester le produit, qui se démarque nettement de la concurrence.



Tout d'abord, il y a cette longue gouttière dont on se dit qu'elle ne sert probablement pas qu'à récolter les miettes ou les gouttes de café. Avec ses petites touches rondes et rigolotes, le K780 est également très avenant et donne rapidement l'envie de venir y poser ses doigts. Et puis, au bout de quelques minutes, on se dit qu'il pourrait peut-être enfin remplacer le sacro-saint modèle d'Apple, qui -malgré ses qualités- n'a pas beaucoup évolué ces dernières années.



Il faut dire que l'idée derrière ce clavier d'un nouveau genre est plutôt cohérente : avec la multiplication des appareils -notamment mobiles, le clavier physique finit toujours par manquer. Sur son bureau, on se retrouve souvent avec un Mac, peut-être un PC (pour jouer, bien-sûr), un iPhone et très souvent l'iPad, mais seul le Mac bénéficie d'un clavier « à plein temps » sur le bureau. Si vous vous reconnaissez dans ces usages, alors le K780 constitue sans doute l'accessoire ultime pour vos travaux.



Je vais tenter d'illustrer mon propos par un exemple simple : lorsque vous travaillez sur le Mac, et que l'on vous envoie un message sur Snapchat (ou tout autre programme n'ayant pas d'équivalent web/Mac), il est impératif de se saisir de l'iPhone pour taper sa réponse avec le clavier virtuel. Avec le K780, il suffit de presser la touche « 2 » pour que le clavier se connecte à votre iPhone et vous permette de répondre instantanément à votre correspondant, avec le confort d'un vrai clavier physique.

L'un de mes collègues me faisait remarquer qu'en entreprise, beaucoup utilisent leur iPhone « personnel » pour répondre à leurs e-mails privés (pendant la pause, bien-sûr !) et que le clavier physique venait rapidement à manquer pour taper de longs messages. Voilà encore un usage assez typique et néanmoins utile de ce K780.



Si vous n'avez pas de Dock, il est même possible de placer l'iPhone juste devant soi, dans la petite gouttière prévue à cet effet, pour faciliter la frappe. Pratique, non ? Ça marche aussi avec l'iPad et l'on peut même y connecter un PC ! En un clic sur la touche correspondante (3 maximum), il est possible de switcher d'un appareil à l'autre sans rien débrancher ou reconfigurer.



Plutôt que de vous proposer une prise en main au bout de quelques jours seulement (comme l'on fait de nombreux sites, car Logitech nous a envoyé le produit 48H avant l'annonce officielle), j'ai préféré opter pour un test « long », pendant pratiquement deux mois. Entre les vacances et les usages professionnels quotidiens, il y avait là un panel idéal pour mettre ce K780 à rude épreuve. Deux mois plus tard, je l'utilise toujours pour écrire cet article, mais vais-je finalement en faire mon clavier principal ?

En attendant le verdict (en fin d'article), je vous propose d'abord de faire le tour du propriétaire !

Un produit de qualité


Logitech possède un vrai savoir-faire lorsqu'il s'agit de proposer des accessoires de qualité sur un segment milieu-de-gamme. Ici, le constructeur suisse ne déroge pas à la règle. Les matériaux sont d'excellente facture, et le design global est une franche réussite. On aime beaucoup ce bi-ton noir & blanc !



Le clavier en lui-même et la couche supérieure ont été moulés dans du plastique dur, mais lorsqu'on presse les touches, la sensation reste agréable : le rebond est doux, assez proche de celui d'Apple. Quand au bruit généré par les "clic", il apparait un peu plus léger que sur le clavier du Mac : si l'on ne tape pas trop fort, pratiquement aucun son ne s'échappe. En revanche, en augmentant la vitesse, on retrouve un tac-tac assez caractéristique des « claviers PC », mais largement mis en sourdine par Logitech. (On reviendra un peu plus bas sur la frappe et les différents changements qui vous attendent) D'autre part, le clavier est Mac/PC et affiche donc les deux symboliques l'une sur l'autre, Logitech ayant choisi une couleur différente pour chaque environnement. Notez que les touches spécialisées (CMD, recherche, volume etc.) fonctionnent avec iOS.



L'autre nouveauté, c'est bien-sûr cette petite gouttière qui court sur la partie supérieure. Très bien pensée, elle permet de placer un iPhone ou un iPad (y compris le gros iPad Pro !) à l'horizontale ou à la verticale, offrant ainsi une bon angle de vision et une excellente stabilité. Cette partie creuse est recouverte de caoutchouc (sous le clavier également), ce qui permet aux appareils iOS de rester bien stables lors de la frappe. Le clavier est d'ailleurs suffisamment lourd (on y reviendra plus bas) pour ne jamais basculer, même avec l'effet levier de l'iPad Pro 12,9". Avec ce dernier, mieux vaut éviter la position verticale, au risque de voir la tablette basculer (Logitech recommande la position horizontale sur ce modèle).



Enfin, le clavier se connecte via le bluetooth, mais de deux manières : soit votre Mac est compatible, dans ce cas, il vous suffit d'allumer le clavier, et de le sélectionner parmi les périphériques. Soit vous n'avez pas de bluetooth, et dans ce cas, vous pouvez installer un petit dongle (fourni) sur un port USB. Sympa, non ?




Le système de batterie est en revanche un peu décevant : pourquoi avoir opté pour des piles, et pas un accumulateur ? Pour ne pas faire grimper le prix, sans doute et pour offrir une meilleure autonomie (Logitech annonce 2 ans). Le compromis se tient, et vous restez libres d'utiliser des piles rechargeables...



A l'usage


La première inquiétude, lorsqu'on change de clavier, c'est de perdre ses repères, et notamment l'espacement des touches. Etant assez sensible à ce type d'argument et venant d'un clavier Apple officiel, je n'ai pas éprouvé la moindre gêne dès la première utilisation. En fait, si vous placez les claviers l'un sur l'autre, celui de Logitech est plus compact, mais le positionnement des touches est finalement assez proche. Logitech économise en fait de la place au niveau du pavé directionnel, placée sous la touche « entrée », comme sur un portable Apple. La seule chose vraiment gênante en matière de frappe, concerne la touche de «  Supprimer  »" (suppression vers la droite), qui se retrouve tout en haut. Même après 2 mois d'utilisation, je n'arrive toujours pas à m'y faire !



En me voyant avec mon K780, on me demande souvent si cette petite gouttière est vraiment utile. En fait, je l'ai beaucoup utilisée cet été lorsque je suis parti en vacances. En l'absence de Dock iPhone, c'était l'endroit le plus naturel pour poser l'appareil, histoire de garder un oeil sur ses notifications ou pour interagir de temps en temps avec les apps. En revanche, une fois rentré, l'iPhone est retourné sur son Dock, qui a la particularité de... charger l'iPhone ! L'air de rien, l'absence de prise lightning empêche tout branchement, même externe de l'iPhone, sauf à venir le placer à l'horizontal ou légèrement de biais.



Autre détail, une fois le téléphone à la verticale, le bouton principal est difficilement accessible avec le pouce. On y arrive, mais le doigt doit forcer un peu sur la base et ce n'est pas très agréable.



L'iPad, lui, viendra se positionner plus naturellement à l'horizontal et l'angle (fixe) est parfait pour travailler. Du coup, on peut brancher la tablette et appuyer sur le bouton principal sans être gêné. En revanche, un autre problème se pose : à moins de placer son écran (ou son MacBook) loin du clavier, la partie supérieure de l'iPad vient vite masquer le bas de l'écran du Mac.


Ce rendu 3D est un peu optimiste : dans la plupart des cas, l'iPad (et même l'iPhone) masque l'écran Apple. Ça ne fonctionne en fait qu'avec un iPad mini placé à l'horizontal et un iPhone 6/6s (non-Plus)... mais c'est tout.


Certaines photos de Logitech destinées à la presse (ci-dessus) sont d'ailleurs un peu « optimistes », laissant entendre qu'il était possible d'avoir l'iPad et un iPhone devant l'écran : en pratique, on y arrive, mais uniquement avec un iPad mini placé à l'horizontal et un iPhone (non Plus). En revanche, avec un iPad Air 2 ou un iPad Pro 12,9", oubliez ! Et si vous avez un iPhone 6/6s Plus (dernière image), il faudra encore éloigner le clavier de l'écran...





Pour pouvoir proposer le « super-swtich » entre les différents appareil, Logitech n'a pas eu d'autre choix que d'utiliser le Bluetooth, ce qui explique en partie que le clavier soit sans fil. Reste que l'on ne comprend pas bien pourquoi l'accessoire ne propose pas une connexion USB optionnelle, qui pourrait recharger le clavier quand vous n'êtes pas en déplacement.



Car finalement, ce clavier est souvent fixe et son poids -875 grammes !- n'encourage pas du tout à le laisser dans le sac ! Malgré tout, le « sans fil » offre un avantage indéniable, surtout en vacances : il permet d'économiser un port USB ! Sur les MacBook récents, Apple n'en place parfois que deux, voire plus qu'un seul sur le MacBook, et il faut alors se charger de hubs et d'adaptateurs.



Un petit mot sur Logitech Options, le programme que l'on peut télécharger (c'est optionnel), et qui offre quelques options de configuration. Rien de vraiment folichon, mais il affiche par exemple une icône à l'écran si l'on active la touche de verrouillage des majuscules (qui n'est pas rétro-éclairée) ou si les piles viennent à manquer. Pratique, mais loin d'être indispensable !

Verdict : presque parfait ?


En préambule, je laissais entendre que ce K780 avait toute les chances de remplacer mon clavier Apple étendu. Après deux mois d'utilisation, j'ai finalement décidé de laisser le modèle de Logitech de côté... mais ça ne s'est pas joué à grand chose ! D'ailleurs, je pense que pour la plupart des gens, il a toutes les chances de devenir LE clavier ultime.



En fait, plusieurs petites choses me chagrinent encore. La première, c'est le fait que ce soit un clavier Mac/PC... avec une dominante PC. Comme vous l'avez vu, la signalétique des touches est d'abord inscrite pour les machines sous Windows, et la police indiquant les symboles du « Mac » sont difficilement visibles. A plus de 100€, on a envie d'un « vrai » clavier Mac ! Dès que l'on cherche une touche spécifique, il faut avoir l'oeil bien affuté.



L'autre grief concerne aussi la frappe : au bout de 2 mois, il n'y a rien à faire, je n'arrive pas à m'habituer à la position de certaines touches, comme celle pour effacer vers la droite, que j'utilise tout le temps ! Et même s'il s'agit certainement de préserver l'autonomie, ça me chagrine de ne jamais savoir si la touche majuscule est activée : il y a bien le petit symbole à l'écran, mais il n'apparait que si vous actionnez (ou non) le verrouillage. Mis bout à bout, ces petits "inconvénients" suffisent donc à me faire revenir chez Apple. C'est réellement dommage, car le reste des fonctionnalité est plutôt plaisant, et bien pensé.



Si ces quelques défauts vous paraissent acceptables, et que vous switchez beaucoup entre le Mac, l'iPhone et l'iPad, alors ce K780 constitue sans doute le meilleur clavier multi-OS du moment. Logitech a réussi un vrai tour de force en proposant un produit simple, efficace et d'excellente facture, pour un prix tout à fait correct.

  • Design
  • Qualité de fabrication
  • Fonctionnalités
  • Qualité/Prix
Les Plus : • Excellente finition
• Compact
• Switch iOS/macOS/Windows
• Frappe douce et peu sonore
• Compatible iPad
• Le dongle bluetooth fourni
Les Moins : • Un peu lourd
• Pas d'accus (piles)
• Touches "PC" prioritaires
• Verr. Majuscule sans LED
• Pas de rétroéclairage
Configuration : Un Mac, un iPhone et/ou un iPad
Prix : 99€ sur Amazon
4/5



Version : Classique | Mobile