Par Didier A+  A-   21/09/2016 - 09:40
iPhone 7 Plus : et si Apple n'avait pas dit toute la vérité sur le zoom optique ? (vidéo)
L'arrivée d'un double capteur photo sur l'iPhone 7 Plus est une grande première pour Apple, qui s'essaie cette année au principe de la double focale : l'appareil embarque à la fois un grand angle et un téléobjectif.

Sur le papier, le fonctionnement est simple : si vous ne zoomez pas à l'écran, l'iPhone 7 Plus utilise son grand-angle (équivalent 28mm), comme sur l'iPhone 7. En revanche, si vous tentez de grossir l'image, c'est le téléobjectif (équivalent 55mm) qui prend le relais et qui propose un zoom optique 2x. Enfin, au delà des « 2X », le zoom reste numérique, mais bien plus efficace que sur l'iPhone 7, toujours grâce au téléobjectif.

Sauf qu'en réalité... ce n'est pas toujours le cas, loin de là ! Depuis que l'appareil est arrivé à la rédac', on tente de comprendre son fonctionnement, et vous verrez dans la vidéo ci-dessous que la Pomme ne nous a peut-être pas dit toute la vérité !

Magnéto, Serge !




De l'incompréhension chez les clients

Depuis le 16 septembre, ça grince sur les réseaux sociaux. « le téléobjectif ne marche pas ! » se plaignent certains client sur Twitter. De notre côté, tout a commencé avec notre photo de Hamburger, que l'on a postée le jour de la sortie : plusieurs lecteurs, photographes de profession, nous ont fait remarqué que notre soit-disant « zoom optique 2x » du sandwich... n'était en fait qu'un simple zoom numérique, à partir du grand angle :


Cliquer sur l'image pour agrandir


Effectivement, les données EXIF sont formelles, pas de trace du téléobjectif dans notre cliché :



De son côté, Apple est restée muette -comme souvent- mais Phil Schiller a fini par lâcher une info sur son compte twitter : « Pas de problème. En basse lumière (ou à 10cm en macro), c'est le grand angle (ƒ1.8 + stabilisation) qui est utilisé pour une meilleure photo. » Une petite phrase qui en dit long !



Les limitations du téléobjectif

En réalité, Schiller n'esquisse encore qu'une partie de la vérité. Depuis plusieurs jours, on essaie de décortiquer le fonctionnement de ce capteur, qui n'est pas très aisé à analyser. Parfois, le téléobjectif est bel et bien utilisé, mais dans la plupart des cas, il semble qu'Apple préfère choisir le grand-angle, même si le zoom est numérique !



D'après nos constatations, l'iPhone décide de manière logicielle d'utiliser le grand-angle dans les 4 cas suivants :

- quand le sujet est trop proche (Schiller parle de 10cm, mais dans nos tests, c'est un peu plus que cela...)
- quand la lumière est trop faible : l'ouverture du téléobjectif (ƒ2.8) n'est pas aussi bonne que le grand angle (ƒ1.8) et le capteur est plus petit. Moins de lumière, plus de bruit numérique... Apple préfère donc là-aussi le zoom numérique du grand angle !
- quand l'utilisateur n'est pas assez fixe : en voiture, à pied ou en macro, la main tremble, et le capteur du téléobjectif n'est pas stabilisé. Du coup, plutôt que de risquer une photo floue, Apple préfère... utiliser le grand angle, stabilisé.
- quand la batterie est trop faible : en dessous de 20% (apparemment), le téléobjectif n'est presque plus utilisé, sans doute pour préserver l'autonomie



D'après nos tests, on a jamais accès au téléobjectif entre un grossissement 1x et 2x, ce qui est assez "logique" avec 2 focales fixes, mais un peu dommage de la part d'Apple (qui aurait pu tenter de combiner les deux images, par exemple). Le zoom s'active donc qu'à partir de 2x, si et seulement si les conditions d'utilisation sont optimales.

A l'arrivée, le nombre de cas où le zoom optique n'est pas (ou peu) utilisé est finalement assez élevé ! A se demander si ce fameux téléobjectif présente une réelle utilité.

Un fonctionnement opaque, mais compréhensible

En réalité, le fonctionnement de l'appareil photo est assez logique. Avec un téléobjectif peu lumineux, pas stabilisé, et avec une distance de mise au point élevée, Apple s'est rendue compte que le capteur principal proposait une meilleure prise de vue dans la plupart des cas, peu importe si l'image était recalculée numériquement.



Le problème, c'est qu'Apple n'indique jamais si c'est le zoom optique ou numérique qui est enclenché. Pour s'en rendre compte, il faut venir placer le doigt sur le téléobjectif et de regarder s'il apparait (ou non) à l'image ! Avouez que cela ne fait pas très sérieux. Un petit indicateur à l'écran aurait permis de lever le doute, d'autant qu'Apple aurait pu indiquer également « lumière insuffisante » ou « image instable » par exemple.

A l'arrivée, on peut surtout se demander si la firme a choisi un capteur suffisamment performant pour épauler son grand angle. Avec une ouverture à ƒ2.8 et une fiche technique digne de l'iPhone 4s, la taille de la focale ne suffit pas à offrir des images suffisantes par rapport à un zoom numérique.

Un début de solution

En attendant une éventuelle mise à jour -qui préciserait au moins si le zoom est numérique ou optique- les utilisateurs peuvent se rabattre sur des programmes tiers. En effet, Apple propose une API qui permet d'exploiter les capteur et surtout, de ir quelle optique utiliser !



Avec ProCamera., nous sommes parvenus à forcer l'utilisation du 55mm, même si les condition de prise de vue étaient jugées insuffisantes par l'application « Appareil Photo » par défaut. Il est donc possible d'obtenir un zoom optique quelque soit la situation, et même si vous êtes en dehors de la zone de mise au point.

En revanche, il faut bien se rendre à l'évidence, ce petit exercice prouve surtout que le traitement réalisé par Apple a du sens. En basse lumière, le zoom numérique du grand angle reste nettement plus efficace que le téléobjectif, un comble ! Oubliez les photos en concert ou en soirée avec le zoom activé ! Elles seront certes un peu meilleure qu'avec l'iPhone 6s, mais ça restera bien-sûr du zoom numérique, comme sur l'iPhone 7.

L'iPhone 7 Plus vaut-il le coup ?

A la vue de ces résultats, la question mérite d'être posée. Si l'on comprend aisément les choix d'Apple dans l'utilisation de l'un ou l'autre des capteurs pour réaliser la meilleure prise de vue, on sera plus tempéré sur les choix techniques autour du téléobjectif, qui n'est manifestement pas tout à fait au niveau.



Alors, oui, l'iPhone 7 Plus reste meilleur photographe que l'iPhone 7, on le verra plus en détail dans notre test du capteur photo. Mais le petit modèle bénéficiant désormais d'une meilleure ouverture et d'une stabilisation optique, on peut estimer que la différence est finalement plus faible entre ces deux appareils, qu'entre un iPhone 6s et un iPhone 6s Plus de l'an dernier.



Et vous, qu'en pensez-vous ?
Version : Classique | Mobile