Par Laurence A+  A-   2/01/2018 - 16:07
Rémunération : comment décrypter les primes des dirigeants d'Apple ?
Ces derniers temps, il est à nouveau question des rémunérations des cadres dirigeants d'Apple, dont notamment celles de pour Tim Cook. Chuck Jones, spécialiste chez Forbes, s'est penché sur les modes de calcul de ces sommes à plusieurs millions.

Il rappelle que le plan de financement est basé sur les objectifs des revenus et des bénéfices d'exploitation. Il existe ainsi trois niveaux de performance à atteindre : un Seuil (« Threshold »), un niveau Cible (« Target ») et un dernier niveau Maximum (« Maximum »), avec des paiements envisagés de 100%, 200% et 400% des salaires de base. Apple décrit même ces niveaux de la manière suivante : le Seuil est le niveau de performance minimum attendu. La Cible indique des résultats financiers difficiles à atteindre, alors que le Maximum révèle une performance financière exceptionnelle.



Le journaliste revient ainsi sur les années précédentes. En effet, l'exercice 2014 a connu une croissance de 7% du chiffre d'affaires et de l'exploitation. En regardant rétrospectivement, les objectifs de 2015 ont été évalués à un niveau plutôt bas, ce qui a permis à la direction d'enregistrer un bonus Maximum de 400% de leur salaire de base. Suite à cela, la plupart des objectifs de 2016 ont été inférieurs aux résultats de 2015.

En effet, les objectifs 2016 ont pris en compte les bons résultats de 2015. Le chiffre d'affaires réel a baissé de 8%, se situant entre le niveau Seuil et le niveau Cible, tandis que les bénéfices d'exploitation ont chuté de 16%, ce qui était très proche du niveau Cible. Corrélativement, les cadres ont ainsi obtenu une prime de 89,5% de leur salaire de base.

Pour 2017, le chiffre d'affaires et le résultat d'exploitation ont navigué entre les niveaux Cible et Maximum. Les revenus ont augmenté de 6% et les bénéfices d'exploitation ont affiché un gain positif de 2%. Conséquence mathématique : les dirigeants de la société ont reçu 155,5% de leur salaire de base.

Pour 2018, il ne s'agit que de suppositions. En effet, les objectifs demandés par le Conseil d'Administration ne seront pas connus avant un an, mais Chuck Jones note qu'«  il sera intéressant de voir à quel point ils ont été agressifs ou conservateurs puisque l'iPhone 8 et X auront eu un impact majeur sur les résultats ».

Source
Version : Classique | Mobile