Mac4Ever Refurb Guide d'achat Apple - Des conseils sur toute la gamme Apple Débuter sur Mac
Le français Aquafadas fête ses 10 ans ! Auto-interview de Claudia Zimmer et Matthieu Kopp
Actu Dossiers Forum Photos/Podcasts Petites Annonces V.I.P.
3832 connectés

Le français Aquafadas fête ses 10 ans ! Auto-interview de Claudia Zimmer et Matthieu Kopp

Le 13/10/2016 à 10h22
Les éditeurs français spécialistes autour d'Apple et qui affichent plus d'une décennie d'existence doivent certainement se compter sur les doigts d'une main !

Aquafadas fait partie de ces pépites de la « French Tech » qui n'ont cessé d'enchainer les succès. D'iDive -un logiciel pour gérer des bibliothèques de cassettes- en passant par Ave Comics -le système de lecture de BD sur iOS- jusqu'aux solutions de publishing numérique, la firme basée à Montpellier a su se développer intelligemment et trouver de nouveaux relais de croissances année après année.


L'équipe d'Aquafadas


En 2012, la société se fait racheter par Kobo, lui-même acquis par le japonais Rakuten, mais Aquafadas garde son indépendance et son savoir-faire. De seulement deux personnes en 2006 -Claudia Zimmer et Matthieu Kopp-, ils sont désormais 75 collaborateurs, et sont présents sur près de 25 marchés dans le monde !

Reportage


Puisqu'on ne fête pas ses 10 ans tous les jours, je vous propose de revoir le reportage que nous avions tourné en 2012 dans leurs locaux, et où nous revenions justement déjà sur ce joli succès :




L'auto-Interview


A l'occasion de cet anniversaire, les deux entrepreneurs se sont prêtés au jeu de l'auto-interview, l'occasion de découvrir une véritable petite pépite française que l'on adore et qui -on l'espère- inspirera les nouvelles générations. Saviez-vous par exemple que la société a été largement soutenu par Apple, mais aussi par Pixar et Disney ?

Comment vous est venue l’idée de créer Aquafadas ?

Claudia Zimmer : Vivre à Londres a été une grande aventure et une belle leçon de vie. Nous y avons passé 6 ans. Matthieu travaillait pour une startup et je dirigeais mon cabinet d’architecte. Mais le soleil nous manquait, comme beaucoup d’étrangers vivants au Royaume-Uni ! Nous ne supportions plus le mauvais temps et rêvions d’une simple piscine, pas d’une grande entreprise.

Matthieu Kopp : Exactement, c’est comme ça que nous avons démarré. Nous nous imaginions au bord d’une piscine avec nos Macs, en train de coder et d’avancer sur nos projets communs installés au soleil.

Avez-vous réalisé votre rêve ?

CZ et MK : {Rires} Oui et non, effectivement nous avons retrouvé le soleil du Sud de la France mais nous avons vite réalisé qu’avec les ordinateurs de l’époque (des années 2000), travailler dehors n’était pas possible : l’anti-reflets contre le soleil n'existait pas ! Donc, comme la plupart des startups nous avons fini dans notre garage à travailler sur le projet d’Aquafadas. Voilà nos premiers pas !

Est-ce qu’il y a un lien entre la natation, l’eau et le nom d’Aquafadas ?

MK : En fait, le nom vient de notre première passion et inspiration : Mac. J’ai toujours voulu coder pour Mac, j’appréciais les fonctionnalités et l’affichage innovant. Aqua correspondait à l’interface graphique de Mac OS X d’Apple.

CZ : Fada signifie en Occitan “inspiré par” ou “fou de quelque chose”. Donc Aquafadas veut dire “inspiré par Mac”. Vous avez surement remarqué que notre logo représente un poisson avec un regard fou !

MK : De la même façon, tous nos logos s’inspirent de la même idée : ronds, légers, ressemblant à une goutte d’eau. Cette inspiration trouve son origine dans le design des anciennes versions de Mac Aqua qui s’inspirait du thème de l’eau, des gouttes et de la fluidité.

Comment est né iDive et Banner Zest, vos premiers outils ? Comment en avez-vous fait la promotion ?

MK : Comme la plupart des créateurs de startup, nous avons réalisé qu’il y avait un réel besoin. En effet, dans de nombreuses familles se conservaient des boîtes remplies de vieilles photos et vidéos de famille prenant de la place. Je parle de ces mini-discs ou CD-roms, que les digital natives n’ont pas connus, et qui prenaient littéralement la poussière. Nous avons décidé de mettre de l’ordre dans tout ça : le slogan d’iDive c’était “créer et organiser votre catalogue numérique de vidéos” et les gens ont adoré ! Notre deuxième outil, BannerZest, a été créé dans le but d’aider les utilisateurs dans la création “de diaporamas animés” - simple mais très utile.

CZ : J’étais en charge de faire connaître la marque dans le monde. Nous étions une petite équipe : Matthieu s’occupait du code et je faisais tout le reste. Je contactais les blogueurs, les geeks, les férus des nouvelles technologies et tout ceux qui travaillaient dans le monde du digital. J’encourageai aussi nos futurs clients à tester nos outils et à parler de nous autour d’eux. Ce qu’ils font toujours aujourd’hui.

MK : Nous avons été contactés par Ed Catmull, le président de Pixar Animation Studios et des Walt Disney Animation Studios, qui a découvert notre logiciel iDive. C’était incroyable et fou pour une petite startup de deux personnes d’avoir été contacté par ce grand nom. Ainsi débutait notre relation avec Pixar, et même des années après, nous sommes restés en contact avec Michael B. Johnson de Pixar qui a travaillé avec nous sur le projet de bande dessinée.

CZ : N’importe quelle petite entreprise espère ce type de moment - que l’on n’est pas prêt d’oublier !



Avez-vous été soutenus ou contactés par d’autres personnalités influentes ?

MK : Nous avons rencontré quelques célébrités qui ont influencé Aquafadas. J’ai un bel exemple, que les fans de musique pourront apprécier. Avez-vous entendu parler d’Elliott Landy ? C’est un photographe renommé spécialisé dans la photo de groupes de rock, il était le photographe officiel du Woodstock festival de 1969. C’était l’un de nos fidèles utilisateurs d’iDive, avec qui nous sommes restés en contact longtemps.

CZ : Nous avons aussi eu la chance de collaborer avec un acteur majeur : Apple. Michel Sutter, responsable mondial des relations développeurs, travaille chez Apple depuis 25 ans. Il a eu beaucoup d’influence en créant des ponts entre les jeunes entrepreneurs et les grandes entreprises : il nous a donné des conseils, encouragé nos développeurs à aller au bout de leurs idées et à toujours veiller à la qualité de ce qu’ils livraient.

Bertrand Serlet, également, un ancien vice-président des développements logiciels d’Apple, nous a soutenus et aidés lorsque nous avons créé une version numérique de la célèbre bande dessinée Luke Luke pour les éditions Dargaud.

Sans oublier la contribution et les encouragements de John Geleynse, Directeur de l’évangélisation technologique et de l’expérience utilisateur au sein d’Apple.

Par ailleurs, notre présence au Festival d'Angoulême nous a permis de nous diversifier en nous éloignant un peu des logiciels pour nous rapprocher du monde des bandes dessinées numériques. Ce festival, très célèbre en France et partout dans le monde, rassemble des milliers de fans et de professionnels du milieu. Ils fêteront en 2017 leur 44e édition !

En 2008, un de nos stagiaires passionné a simplement contacté les organisateurs par e-mail et au téléphone : grâce à sa persévérance, nous avons fini par travailler avec eux. Nous avons ainsi créé la première librairie digitale de bandes dessinées pour iPhone ! Cela a été un vrai succès avec plus de 120 000 téléchargements - ce qui était incroyable au début des smartphones ! Notre relation avec le festival a duré pendant des années, ce qui nous a permis de nous rapprocher des éditeurs de bandes dessinées.



Le numérique a donné une nouvelle vie à la bande dessinée qui est passé d’une version imprimée à l’écran des smartphones : Aquafadas a joué un rôle important dans cette transformation.

CZ et MK : Oui, la bande dessinée nous tient vraiment à coeur et nous sommes fiers d’avoir eu un impact considérable dans sa transformation digitale.

Après le lancement du premier iPhone, il y a 10 ans maintenant, nous avons été contactés par Mediatoon (groupe Media Participations), l’éditeur de l’une des séries les plus connues et vendues d’Europe : Lucky Luke. Ils nous ont demandé de convertir le dernier tome “L’homme de Washington” en une version numérique pour smartphones. Nous étions très enthousiastes à l’idée de travailler sur la numérisation de cette célèbre BD. Certaines articles de presse ont parlé de révolution digitale dans le monde de la bande dessinée, conduite par une petite startup dans le Sud de la France, nous !

Aquafadas a aussi influencé une autre grande révolution - celui de la presse papier vers la presse numérique.

MK : C’était un grand défi à relever. Les éditeurs voyaient les revenus du papier diminuer, mais ils n’avaient pas forcément une personne en interne dédiée au digital, et surtout, à l’époque, les modèles économiques n’étaient pas bien définis. Les smartphones venaient tout juste de sortir.

CZ : C’est pourquoi nous avons travaillé, avec nos clients du monde de l’édition, sur des fonctionnalités et des outils qui s’appuient sur leur matériel existant tels que les fichiers PDF. Nous nous sommes assurés que nos outils puissent être utilisés par un graphiste qui ne sait pas coder. Nous avons également ajouté des fonctionnalités de marketing - comme par exemple la possibilité d’envoyer des notifications push et d’éditer des codes promos - pour augmenter les ventes des éditeurs.

Tout cela n’aurait pas été possible sans les personnes influentes que nous avons rencontrées alors : des PDG visionnaires, enthousiasmés par l’innovation, tels que Alain Weill de NextRadioTV et Alain Augé de Bayard.

MK : Un entrepreneur comme Bruno Bonnell (co-fondateur d’Infogrames et ex-président d’Atari à la tête de Robopolis) a également été d’une grande aide en nous faisant part de ses suggestions et idées, et en nous accompagnant dans le lancement de notre startup.



Aujourd’hui vos produits s’adressent aux entreprises. En quoi Aquafadas peut-elle les aider ?

CZ : Nous sommes entrés dans une nouvelle ère de transformation digitale. Nous nous associons avec les entreprises pour les accompagner dans leurs projets cross-plateformes. Grâce à l'expérience que nous avons acquise dans le domaine de la bande dessinée et de l’édition numérique, nous pouvons conseiller les entreprises dans leurs stratégies et leurs défis digitaux. C’est un challenge pour le marketing, le service IT, la communication et les ressources humaines. Ils doivent être capables de s’adapter, évoluer, et apporter de nouvelles compétences dans leurs équipes mais surtout accompagner un changement de mentalité. C’est le plus stimulant.

MK : Nous avons développé une application Next Gen, permettant aux équipes marketing de créer eux-mêmes le design de leur application et d’y apporter des changements en temps réel ! Avec nos outils, les entreprises peuvent créer des applications d’aide à la vente, de relations investisseurs, de communication interne et externe, et de formation eLearning.

Aquafadas est basée au Montpellier International Business Incubator. Cela vous rapproche- t-il des startups ? Partagez-vous votre expérience ?

MK : Oui, nous n’oublierons jamais nos premiers jours, beaucoup d’excitation mais aussi beaucoup de défis. Être un entrepreneur c’est comme faire un tour de montagnes russes ! Nous pensons souvent à nos débuts quand nous étions très proches des passionnés de nouvelles technologies et lorsque chaque nouveau lancement était très attendu. En tant que startup, on ne reste jamais en place, on évolue sans cesse, en essayant de nouvelles choses sans grands moyens. On essaie et on teste, on réussit et on échoue.

CZ : Pour toute nouvelle entreprise, il est important de garder un esprit créatif et flexible afin d’apporter de nouvelles idées et d’acquérir de nouveaux talents. Il faut aussi rester au plus près de la demande du marché.

Cela s'applique aussi à nous. Aujourd'hui nous sommes une PME, bien implantée et reconnue mais nous veillons à être les plus innovants possibles, les plus créatifs et à avoir une longueur d’avance.
Nous partageons la connaissance issue de cette expérience. Matthieu et moi sommes tous les deux présents dans des groupes consultatifs : l’International Digital Publishing Forum et Transfert LR (l’Agence Régionale de l'Innovation du Languedoc-Roussillon).



De quoi êtes-vous le plus fiers aujourd’hui ?

CZ : Nous sommes heureux de voir que la créativité est toujours présente, que les résultats sont visibles et que nos outils sont efficaces. J’étais architecte et je pense que les mêmes principes s’appliquent autant dans le développement de logiciels que sur un chantier de construction. Grâce à nos outils, nous posons les fondations pour générer du business. Avec notre aide, les entreprises sont capables de se démarquer et d’augmenter leur efficacité avec de nouvelles procédures.

MK : Oui, c’est fantastique de voir que toutes les opportunités et possibilités offertes par notre solution sont utilisées d’une manière à laquelle nous n’avions même pas pensé.

Vous faites partie du Groupe Rakuten et travaillez avec des partenaires partout dans le monde. Les défis sont-ils différents ?

CZ : Nous sommes présents partout dans le monde grâce à notre réseau de 25 entreprises partenaires. Nous faisons également partie du Groupe Rakuten (leader mondial sur les services informatiques et internet). Quotidiennement nous communiquons avec des petites, moyennes et grandes entreprises présentes sur plusieurs continents et de nouveaux enjeux apparaissent : des modèles économiques différents, des mentalités différentes etc. mais aussi des problèmes liés à la connectivité et à la vitesse de connexion internet.

MK : Par exemple, en Europe et en Amérique du Nord nous adorons utiliser Facebook, Twitter, Instagram etc. mais cela change selon les pays. En Chine, WeChat est l'application la plus utilisée, et au Japon c’est Line. Par conséquent, les fonctionnalités de notre outil d'édition numérique doivent s’adapter en fonction du pays.

CZ : Il en va de même pour le modèle économique. Quand certains contenus mobiles connaissent une baisse de rentabilité pour les éditeurs en Europe ou aux USA, ils représentent une source de revenus croissante pour les pays émergents. En Indonésie ou en Thaïlande par exemple, la vente de magazines papier n’a jamais vraiment décollé à cause de problèmes de distribution. Les outils d’édition numérique comme celui d’Aquafadas ont vraiment ouverts des portes et permettent de toucher plus de personnes qu'auparavant.

Pouvez-vous résumer vos 10 dernières années en 10 idées ?

MK & CZ : L’innovation
Le pouvoir du mobile et des contenus numériques
L’élégance numérique
Une communauté de geeks
Le besoin constant de nouvelles fonctions indispensables dans un monde où les nouvelles technologies évoluent vite
La puissance des chiffres : 25 millions de lecteurs et 25 partenaires dans le monde
Être un partenaire qui a une vision et qui n’est pas effrayé par la technologie
Le futur : chatbots et Apple watch
L’ esprit entrepreneurial
Apple et Mac - qui continuent de nous ont inspiré dans notre aventure

partage email

Le jeu Alto's Adventure à moitié prix sur iOS et l'Apple TV pendant une durée limitée

Google va fermer le service de partage de photos Panoramio

chargement des réactions

Réagissez à ce dossier !

Pour réagir directement dans le forum, cliquez ici.
Pour réagir, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, créez-en un !
Identifiant :
Mot de passe :
Gras Italique Souligné Image URL Smiley confus Smiley cool Smiley M. Vert Smiley malsain Smiley mort de rire Smiley geek Smiley surpris
Important : soyez concis, courtois et pertinents. (plus d'infos ?) Les messages injurieux et hors sujet seront effacés. En cas de non respect de ces instructions, le compte d'un utilisateur pourra être bloqué sans préavis.
Pour toute erreur dans un article, merci de nous le signaler en nous contactant ici.

Conseils d'achat

  • Macintosh

  • iPhone, iPad & iPod

iMac 27" 5k Indicateur rouge Informations 10/2015 2099 € L'iMac Retina a été mis à jour le 13 octobre 2015 avec une architecture Skylake, et de nouvelles cartes graphiques. En revancge, Apple n'a pas intégré de post USB C ou de prise Thunderbolt 3. La mise à jour est attendue courant 2017, donc mieux vaut attendre !
iMac 21,5" 4k Indicateur rouge Informations 10/2015 1699 € L'iMac Retina 21,5" a été mis à jour le 13 octobre 2015 avec une architecture Broadwell, mais perd sa carte graphique dédiée. Apple n'a pas non plus intégré de post USB C ou de prise Thunderbolt 3. La mise à jour est attendue courant 2017, donc mieux vaut attendre !
iMac Indicateur rouge Informations 10/2015 1249 € L'iMac 21,5" (non Retina) a été mis à jour le 13 octobre 2015 avec une architecture Broadwell. La mise à jour -si elle a lieu- devrait avoir lieu fin 2016.
Mac Mini Indicateur rouge Informations 10/2014 549 € Le Mac mini a été mis à jour fin 2014, avec quelques améliorations notables, comme Thunderbolt 2, WiFi ac. Son prix a également fortement baissé, mais au prix d'un boiter moins évolutif (RAM soudée) et d'absence de quadri-coeur. Une renouvellement pour la rentrée (voire fin 2016) est probable, même si Apple n'a pas l'habitude de mettre à jour cette machine très souvent. Regardez aussi du côté du Refurb, où l'on trouve régulièrement des modèles à partir de 459€ !
Mac Pro Indicateur rouge Informations 10/2013 3339 € Les rumeurs évoquent maintenant un nouveau Mac Pro courant 2017, avec 10 ports USB (USB C et Thunderbolt 3 ?). Dans tous les cas, surtout n'achetez pas les modèles actuels datant de 2013 et désormais assez dépassés.
MBP Retina 13" Indicateur vert Informations 10/2016 1699 € Les MacBook Pro Retina 13" ont été mis à jour le 27 octobre 2016 mais attention ! Il y a deux modèles différents ! L'entrée de gamme n'a pas de TouchBar et seulement 2 ports Thunderbolt 3, contrairement à la seconde version, mieux équipée (mais plus chère). Il s'agit des machines les plus puissantes et des mieux équipées des portables 13" de la Pomme, mais attention à la connectique, qui nécessitera de nombreux adaptateurs ! Notez qu'Apple conserve "l'ancien" modèle au catalogue, avec son ancienne connectique et un prix inchangé.
MBP Retina 15" Indicateur vert Informations 10/2016 2699 € Les MacBook Pro Retina 15" ont été mis à jour le 27 octobre 2016, avec une "TouchBar" tactile et 4 ports Thunderbolt 3. Il s'agit des machines les plus puissantes et des mieux équipées des portables de la Pomme, mais attention à la connectique, qui nécessitera de nombreux adaptateurs ! Notez qu'Apple conserve l'ancien modèle au catalogue.
MacBook Air Indicateur orange Informations 03/2015 1099 € Le MacBook Air a été mis à jour en mars 2015, et semble désormais abandonné par Apple. Si vous avez besoin de ce modèle, jetez un œil sur le Refurb avant de vous décider. Notez qu'Apple a fait disparaitre la version 11" depuis octobre 2016, mais on trouve encore ce modèle sur le Refurb.
MacBook Indicateur orange Informations 04/2016 1449 € Le MacBook Retina 12" a été mis à jour le 20 avril 2016, avec très peu de nouveautés : un CPU qui stagne, une nouvelle couleur rose et un SSD 3x plus rapide. Avant de craquer, lisez bien notre test complet ! Notez que le Refurb propose le modèle de l'an dernier avec de belles réductions. Enfin, il est probable qu'il soit renouvelé autour d'avril 2017... même si aucune rumeur n'a vu le jour pour l'instant.
Apple TV 2015 Indicateur orange Informations 10/2015 199 € L'Apple TV 2015 est sortie fin 2015 et commence à dater un peu : pas de 4k, des performances réseaux moyenne et un prix encore élevé. La rumeur évoque une évolution courant 2017, avec la 4k et le HDR. Le boitier reste malgré tout une bonne affaire... si vous la prenez sur le Refurb !
Téléchargez nos
applications mobiles
À découvrir sur Mac4Ever
b 1  b 2 
Mon Mac4Ever
Pour participer, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, vous pouvez en créer un gratuitement !
Identifiant :
Mot de passe :
Sondage
Comptez-vous monter un hackintosh ?
2719 votes
app
A propos | Mentions légales | Contacts | Emploi | RSS | Apps