Mac4Ever Refurb PrixMac Guide d'achat Apple - Des conseils sur toute la gamme Apple Débuter sur Mac
Mac4Ever.com - Toute l'actualité Apple, iPhone, iPad, iPod, et Mac mise à jour quotidiennement
Actu Dossiers Forum Photos/Podcasts Petites Annonces
3323 connectés
Approvisioné il y a 2 heures
Les betas d'OS X 10.9.5 suivent un rythme bien régulier (on ne peut pas en dire autant d'iOS 8...) et Apple a soumise ce soir une nouvelle mouture à ses développeurs.



Numérotée 13F24, Cupertino demande laconiquement à ses membres de bien observer l'USB, , les pilotes, Safari, le Thunderbolt, et Gatekeeper.

https://developer.apple.com/devcenter/mac/index.action
Re/code faisait jusque là partie des rares sites à avoir une ligne directe avec Cupertino et pourtant, notre confrère retourne sa veste ce soir : pour John Paczkowski, l'iWatch sera finalement annoncée en septembre. Mieux, la montre sera présentée aux côtés de l'iPhone 6, qu'il complète parfaitement. Il faut dire que l'arrivée d'HealthKit et d'un iOS 8 clairement orienté « traqueurs » et « domotique » ne ferait pas meilleur mariage. Pour autant, il parait difficile de faire confiance aveuglément à cette nouvelle rumeur : aucun composant, boitier ou même élément hardware n'a fuité jusque là, et les récentes rumeurs concernant la montre connectée évoquaient encore des tractations avec différents partenaires. Bref, réponse le 9 septembre, une date que le site semble avoir également actée. [Source]
Gameloft vient d'offrir aux joueurs de son titre Asphalt 8: Airborne une nouvelle mise à jour qui va les faire voyager et découvrir un nouveau circuit : « Welcome to Dubaï ».



Grâce à un contenu séduisant, Asphalt 8 promet aux joueurs des parties mouvementées et de nombreuses heures de jeu. Au programme, une large gamme de voitures (56 véhicules « haute-performances » dont des modèles renommés tels que la Lamborghini Veneno ou la Bugatti Veyron), un mode carrière conséquent et contenant 8 saisons et plus de 180 courses, des circuits variés et différents modes de jeu (contre la montre, infecté, slalom...). Le mode multijoueur permet d'affronter jusqu'à 8 joueurs en ligne et des amis en courses asynchrones.

Aujourd'hui la mise à jour gratuite contient un nouveau circuit se situant à Dubaï, 5 voitures inédites et quelques autres nouveautés.

Le jeu contient de nombreux achats in-app (des packs de voitures, de crédits etc) mais rien n'est indispensable pour jouer et progresser.

Asphalt 8: Airborne est gratuit sur iPhone et iPad.

Les Sims 4 sortiront dans une semaine sur PC, et probablement quelques mois plus tard sur Mac.

Très attendu par les fans, le titre fait également craindre le pire côté graphisme : avec une 3D toujours plus pointue et une intelligence artificielle plus efficace, le jeu va-t-il tourner sur les petites machines ?



Dans sa FAQ, Maxis semble vouloir rester raisonnable, et permettre à une bonne partie des machines en activité (portables compris) de profiter du jeu.

Jugez plutôt la configuration minimale :

ROCESSEUR: 1,8 GHz Intel Core 2 Duo, AMD Athlon 64 Dual-Core 4000+ ou équivalent (Pour les ordinateurs utilisant des chipsets graphiques intégrés, le jeu requiert 2,0 GHz Intel Core 2 Duo, 2,0 GHz AMD Turion 64 X2 TL-62 ou équivalent)

MÉMOIRE: Au moins 2 Go de RAM

DISQUE DUR: Au moins 9 Go d’espace disque disponible avec au moins 1 Go d'espace supplémentaire pour le contenu personnalisé et les parties sauvegardées.

DVD-ROM: Lecteur CD/DVD-ROM requis pour l'installation uniquement

CARTE GRAPHIQUE: 128 Mo de RAM vidéo et compatibilité avec Pixel Shader 3.0. Cartes graphiques compatibles : NVIDIA GeForce 6600 ou supérieure, ATI Radeon X1300 ou supérieure, Intel GMA X4500 ou supérieure.


En clair, même avec un MacBook Air, ça devrait passer. Avec un vieux CoreDuo ou Core2Duo en revanche, ça risque d'être un peu juste.

En revanche, comme le supputent nos confrères de Kotaku, il est probable qu'Electronics Arts ait fait de grosses concessions sur les graphismes, au point que les petites configs risquent d'être assez frustrées. La configuration « conseillée » est d'ailleurs peu explicite (core i5 ou +, 4 Go de RAM, NVIDIA GTX 650 ou supérieure), et il faudra certainement attendre les premiers retours pour avoir une meilleure idée des configurations réellement adéquates.
Le Khronos Group, papa de l'API OpenGL, ne semble pas décidé à se laisser distancer par ses principaux concurrents.

Les développeurs ont ainsi annoncé suivre les directives proposées par Microsoft/DirectX 12 et par AMD/Mantle, à savoir de proposer une API capable de dialoguer plus directement avec le hardware. Cela permettra à la fois de soulager les appels au CPU, mais surtout, de court-circuiter les pilotes graphiques, une couche qui a souvent beaucoup d'incidence sur les performances. C'est une très bonne nouvelle pour nos Mac, OpenGL étant la seule API graphique disponible pour les créateurs de contenus 3D en temps réel, comme les jeux (Direct3D reste l'apanage des systèmes Windows)



Les éditeurs (notamment Electronic Arts) ont accueilli la nouvelle avec une certaine excitation et ont salué la démarche, qui se généralise désormais à toutes les API populaires. Seule inquiétude, Apple accumule déjà beaucoup de retard sur l'implémentation d'OpenGL sous OS X et toutes ces belles promesses pourraient mettre des années à se concrétiser dans nos Mac.

Source
Si la date de présentation des nouveaux iPhone n'est plus vraiment un mystère, celle de leur commercialisation n'a pour le moment fait l'objet que de spéculations hasardeuses et autres calculs basés sur les dates de lancement des années précédentes. Le premier site techno (auto-proclamé) de Chine prétend avoir reçu des informations plus solides concernant la date à laquelle les Apple Store accueilleront enfin le prochain smartphone pommé, et celui-ci débarquerait finalement entre le 16 et le 19 septembre, soit au bas mot une semaine après sa présentation officielle le 9. Cette fourchette coïncide avec les précédentes rumeurs, qui voulaient que l'iPhone 6 soit en vente aux alentours du 19 septembre.Seul le modèle de 4,7 pouces devrait toutefois être concerné par cette annonce, la plus grande déclinaison pourrait attendre le mois de décembre avant d'être disponible publiquement, et en quantités plus restreintes. [Via]
Si certains ont déjà trouvé mille et une astuces pour attacher leur GoPro à leur animal de compagnie, ce harnais pour chiens devrait leur faciliter la vie, tout en protégeant Médor, et faisant en sorte que la caméra ne se retrouve pas dans une flaque de boue.


Le nouveau harnais Fetch de GoPro permet de fixer une caméra sur le dos d'un chien, histoire d'avoir une vue panoramique de ce que Médor voit, ou sous son torse, histoire d'être aux premières loges en cas de bain de boue. La caméra sera d'ailleurs protégée si le chien décide d'aller faire trempette et son propriétaire pourra facilement la récupérer grâce au système conçu par GoPro.

Puisque ce harnais est spécialement conçu pour les chiens de 7 à 55kg (ce qui couvrira une large majorité des espèces et même quelques chats obèses), il ne risquera pas de blesser Médor ou de lui pincer les poils. De quoi avoir un aperçu des journées folles qu'il vit (entre la chasse aux pigeons, les jeux avec les copains et le sieste) en toute sécurité.

Le Fetch est disponible sur le site de GoPro pour 59$ aux Etats-Unis, 69€ en France et 119.- en Suisse.

Source (via)
Après iAd, c'est au tour de Twitter Ads de débarquer en Suisse. Quatre ans après le lancement des tweets sponsorisés, l'arsenal promotionnel du site de micro-blogging, incluant des comptes sponsorisés et depuis peu, des vidéos commerciales, est désormais disponible dans 12 nouveaux pays d'Europe dont le Portugal, l'Autriche, la Roumanie et la Suisse, ce qui porte à 35 le nombre de pays dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) qui bénéficie du service. [Source]
Depuis la présentation de Passbook, le porte-cartes virtuel intégré à iOS 6, les rumeurs à propos d'une solution de paiement maison chez Apple vont bon train, sans toutefois déboucher sur des annonces concrètes, du moins pour le moment.

Un brevet déposé par la firme de Cupertino et récemment publié par l'USPTO décrit pour la première fois le fonctionnement d'un véritable portefeuille numérique, capable non seulement de conserver des coupons de réductions à l'instar de Passbook, mais également d'effectuer des transactions grâce à des QRcodes, via le Cloud ou encore en utilisant une puce NFC autorisant le paiement sans contact. Ce nouveau système serait également en mesure de supporter de grands pics de trafic, attendus notamment lors du lancement de nouveaux produits.


Les équipes de Business Insider Intelligence, épaulées par plusieurs experts indépendants, ont analysé le document validé par l'USPTO, et en ont conclu que le brevet décrivait un « omni-portefeuille » capable d'échanger des données de manière ultra-sécurisée, empêchant toute interception d'informations sensibles. Le système prendrait également en charge les cartes de fidélité et coupons de réductions des différents commerces, ces derniers seraient par ailleurs utilisables sans avoir à lancer les applications de chaque enseigne émettrice, ce qui faciliterait leur utilisation.

En proposant sa propre solution de paiement, Apple pourrait profiter de son avance considérable sur ses concurrents en matière de comptes clients, la grande majorité de ces comptes étant de surcroit liés à une carte de crédit.


Un autre point important abordé dans ce brevet concerne l'utilisation de monnaies virtuelles au sein de la nouvelle solution maison d'Apple. Si l'on pense rapidement aux fameux Bitcoins et autres cryptocoins nés sur la toile il y a quelques années, Reed Jessen, un analyste de brevet professionnel, précise toutefois qu'il convient de ne pas écarter la possibilité qu'Apple puisse un jour lancer sa propre devise numérique et distribuer des « AppleCoins » à ses clients par le biais du nouvel « omni-portefeuille ».

Source
Lorsqu'il s'agit d'annoncer l'arrivée d'un nouveau membre dans la famille, il y a les adeptes du bon vieux faire-part en carton, ceux qui préfèrent laisser bébé parler dans un sms, et enfin, il y a les fans inconditionnels d'Apple. Andreas Kleinke fait partie de la dernière catégorie.

Le jeune papa est un ancien directeur de la formation pour les Apple Store en ligne. Il affirme avoir eu cette idée en décembre dernier, alors qu'il venait tout juste d'apprendre qu'il allait avoir un bébé. Alors qu'il se baladait dans une boutique Pommée de Cupertino et il y a vu un body avec écrit « tout nouveau mini ».

L'homme a donc décidé de préparer son faire-part à la façon dont Apple présente ses nouveaux produits. Sur le site dédié au nouveau né, on peut lire que Jonathan a « 10 doigts méticuleusement alignés qui permettront de donner une expérience multi-touch parfaite ». De plus, il a un « époustouflant haut-parleur centré avec un volume maximum qui ira jusqu'à 120dB ». Bien entendu, le mode « veille » des parents est désactivé par défaut.

Avec ce faire-part, il semble qu'Andreas Kleinke ait réussi à faire fondre le coeur du monde entier puisque le site dédié à son bébé est actuellement indisponible : « les réactions ont été géniales » affirme-t-il, « nous avons déjà reçu des milliers d'emails de partout dans le monde et il n'y en a pas un seul qui soit méchant ». L'hébergeur web d'Andreas semble lui un peu moins content et l'a apparemment appelé pour se plaindre du trafic qu'il a généré.




Source (via)
Le fait que Snapchat cherche à lever des fonds depuis quelques mois n'est plus un secret. Le géant du e-commerce Alibaba était pressenti, fut un temps, pour mener de front ce tour de table mais il semble qu'avec ses projets d'IPO, les discussions soient tombées à l'eau. Aujourd'hui, selon les sources du Wall Street Journal, Kleiner Perkins Caufield & Byers, fond de capital-risque bien connu en Silicon Valley pour avoir investi très tôt dans Google et Amazon, aurait pris le relai. KPCB investirait 20 millions de dollars aux côtés d'autres acteurs encore inconnus et permettrait ainsi à Snapchat de se valoriser à 10 milliards de dollars, soit autant qu'Airbnb ou que Dropbox. Si à l'heure qu'il est, le service de messagerie éphémère ne génère pas de revenus, 100 millions de personnes s'y connectent chaque mois, dont 2/3 le font chaque jour. Les investisseurs espèrent tirer partie des millions d'ado' et d'étudiants qui utilisent la plateforme et qui deviennent de plus en plus difficiles à atteindre par des moyens « traditionnels » de promotion. Et vous, utilisez-vous Snapchat ? [Source]
La sortie d'iOS 8 le mois prochain sera synonyme d'ouverture dans de nombreux domaines. Parmi les nouveautés annoncées, on sait par exemple qu'il sera possible de personnaliser le système en ajoutant différents claviers provenant d'éditeurs tiers.

Si l'on connaissait déjà les intentions de plusieurs développeurs, comme ceux de Fleksy, TouchPal ou SwiftKey, qui prévoient de publier leur solution maison au moment de la distribution du nouvel OS, il faudra également compter sur QuickBoard. Ce clavier d'un nouveau genre se démarque par sa capacité à ne pas proposer de saisie de texte, mais plutôt un ensemble de phrases et expressions définies à l'avance par l'utilisateur.

Concrètement, QuickBoard se compose de trois panneaux distincts, « TextBoard », « MeBoard », et « LocationBoard », chacun ayant une utilité bien particulière : « TextBoard » permet de donner un accès immédiat aux phrases types préparées en amont par l'utilisateur, « MeBoard » comporte un raccourci vers toutes les informations relatives au propriétaire de l'appareil (ce qui simplifie considérablement le remplissage de formulaires en ligne), et enfin « LocationBoard » permet d'insérer facilement sa géo-localisation.

En plus de ces fonctions, trois touches supplémentaires ont tout de même été prévues par son développeur : on pourra ainsi insérer un espace, passer à la ligne suivante ou supprimer la dernière saisie sans avoir à changer de clavier. Pour taper à nouveau du texte de manière classique, une simple pression sur l'icône en forme de globe permettra de revenir au clavier de base d'iOS ou à une de ses alternatives installées sur l'appareil.


Comme ses concurrents, QuickBoard sera également accessible sous forme d'une application sur l'écran d'accueil de nos iPhone et iPad. L'app permettra notamment d'enregistrer les différentes expressions et informations de contact qui seront ensuite disponibles sur la vue clavier.

Pour le moment, QuickBoard est encore au stade des tests internes, toutefois son développeur a confié à MacRumors que l'application devrait être finalisée peu après la sortie publique d'iOS 8, à un tarif encore indéterminé.

Après avoir longuement teasé ce nouveau SUV 7 places, et avoir notamment posté une vidéo présentant l'interface utilisateur de CarPlay intégrée à ses nouveaux modèles en mars dernier, Volvo a enfin dévoilé son nouveau XC90 à Stockholm hier. Si la présentation s'est attardée sur le style du véhicule et ce qu'il cache sous son capot, aucune mention n'a été faite de CarPlay. Pourtant, le constructeur a assuré récemment que le système serait intégré à son XC90, qui devrait être mis en vente au printemps 2015. Quant à Pioneer, qui comptait à l'origine lancer les premiers autoradios compatibles fin juin, et s'était finalement rabattue sur une sortie début août, il semble que l'entreprise attende toujours le feu vert d'Apple. [Source]
Les étudiants connaissent bien le programme « Apple On Campus » mis en place par Apple depuis de nombreuses années : via une boutique en ligne spécifique, la marque offre des réductions assez importantes aux élèves, à condition qu'ils soient capables de justifier leur scolarisation dans un établissement partenaire.



Coup dur pour cette rentrée, les élèves suisses et belges ont vu les différentes boutiques fermer leurs portes. Depuis le 30 juin dernier, il n'existe plus de programme « Apple On Campus » dans ces deux pays. L'information nous a été confirmée par Apple Suisse. « Oui, Apple on Campus a été arrêté. En revanche, les tarifs spécifiques de l'Apple Education sont évidemment toujours valables. » Derrière cette réponse un brin laconique se cachent cependant des réductions assez faibles, pas plus de 5% sur la fameuse boutique, et pas sur tous les produits.

Apple : la faute aux établissements ?

Apple On Campus est en fait constitué d'un partenariat direct entre l'Apple Store et certaines facultés/universités; de nombreuses écoles possèdent même leur propre boutique « privée ». Cela permet à Apple de filtrer les étudiants -et de s'assurer qu'ils sont bien scolarisés- tout en utilisant le tunnel de vente en ligne de la marque, le même que nous connaissons tous lorsqu'on achète son Mac ou son iPhone.

Nous avons donc contacté l'Apple Store, qui nous a confirmé la nouvelle. Selon les responsables commerciaux joints par téléphone, aucun accord n'aurait été trouvé cette année avec les établissements partenaires. Pour autant, la fermeture conjointe du programme en Suisse et en Belgique pourrait laisser penser qu'Apple ait durci ses conditions et que ces dernières aient été refusées par les établissements concernés.

Une décision "qui vient d'en-haut"

La réalité est en fait toute autre : contactés par nos soins, plusieurs établissements nous ont confirmé au contraire que la décision avait été prise de manière unilatérale de la part d'Apple. « C'est un choix politique qui vient d'en haut » nous confiait un responsable. « On n'a pas eu de moyen de négocier. ».

Il faut savoir que dans ce type de « partenariat », les écoles et autres universités ne participent pas directement financièrement à l'opération, qui reste à la charge du constructeur. En revanche, les établissements proposent souvent du support technique à leurs étudiants et offrent aussi une belle vitrine pour les marques.

Quelques programmes épargnés

En Suisse, presque tous les programmes sont touchés, notamment la boutique « Poseidon » bien connue des étudiants. Apple nous précise que le projet Neptun -qui permet d'obtenir deux fenêtres de réduction dans l'année- est a priori conservé. Il aura lieu du 1er au 29 septembre 2014. Il ne faudra donc pas rater le coche si vous comptez acheter un Mac cette année, ou alors attendre le mois de février pour la prochaine période de promos.

Le responsable du projet nous a confirmé qu'Apple avait donné son accord pour les promotions de septembre et probablement pour janvier. Quant à savoir si ce programme sera, à terme, lui-aussi fermé, notre contact ne s'est pas montré très rassurant « Avec Apple, vous ne savez jamais ce qui peut se passer ! ». A l'heure où nous écrivons ces lignes, Neptun reste a priori la seule alternative pour les étudiants suisses désireux de profiter de réductions importantes tout en achetant son matériel en direct sur l'Apple Store.



Quelles solutions pour l'avenir ?

Interrogés quant à la suite à donner à cette affaire, la plupart des établissements nous ont confié réfléchir à un partenariat local (revendeur, grossiste), permettant d'obtenir des réductions similaires. Il faut dire qu'Apple a souvent été citée comme le plus « petit » partenaire sur le plan financer : le constructeur n'accordait que 12% sur ses machines, tandis que ses concurrents proposent parfois jusqu'à 50% sur certains modèles. « Il arrive même parfois que de grandes enseignes, comme Mediamarkt, puissent obtenir des rabais plus importants que nous ! » s'exclamait un de nos contacts, un peu blasé.

La fin d'Apple On Campus en Europe ?

Apple On Campus reste pour le moment accessible en France et dans de nombreux pays. Cependant, la Suisse et la Belgique pourraient être les premiers à en payer les pots cassés, alors même qu'ils avaient été parmi les derniers à rejoindre le programme. La décision est d'autant plus étonnante que la part de marché d'Apple est particulièrement élevée en territoire helvètique. « Nos étudiants plébiscitent fortement le matériel Apple, mais cette année, nous n'avons presque aucune solution comparable à leur proposer. » s'étonne un responsable. Précisons que depuis les années 80, Apple a toujours mis un point d'honneur à nouer des partenariats avec l'éducation, dans l'idée qu'un élève qui a fait toutes ses études sur un Mac, sera d'autant plus fidèle à la marque par la suite.

Nous avons contacté Apple France concernant l'avenir d'Apple On Campus dans l'hexagone et nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Philippe Chaurand n'est pas un inconnu pour les professionnels du théâtre et de l'opéra qui nous lisent. Le développeur a déjà notamment sorti Millumin, un programme qui permet de réaliser des shows vidéo sur scène, comme nous il l'expliquait dans une interview.

Aujourd'hui, Philippe nous présente Glypheo, une application de surtitrage qui se destine une nouvelle fois au théâtre et à l'opéra. Le programme existe depuis quelques temps, mais de manière encore confidentielle, histoire -on l'imagine- de présenter une application suffisamment mature le moment venu.

« A la différence des sous-titres, les surtitres sont enchainés en temps réel pour coller aux dialogues et à la musique (dont le flot n'est pas calé à la seconde comme dans les films). Le logiciel s'adresse bien sûr à une niche du secteur du spectacle vivant, mais qui a des besoins très précis. »

Glypheo est gratuit jusqu'en janvier 2015 et les utilisateurs intéressés sont invités à contacter l'éditeur pour en savoir plus via cette adresse e-mail : contact [at] glypheo.com

http://glypheo.com

Accéder aux archives des news
     

Conseils d'achat

  • Macintosh

  • iPhone, iPad & iPod

Mac Mini Indicateur rouge Informations 10/2012 599 € De nouveaux Mac mini sont attendus très prochainement, avec des puces Intel plus rapides et un GPU intégré "Iris" plus puissant. On vous conseille vraiment d'attendre ou de vous orienter vers le Refurb.
iMac Indicateur vert Informations 06/2014 1099 € L'iMac a été mis à jour le 18 juin 2014, avec l'arrivée d'un modèle low-cost. On vous déconseille cependant cette version, largement sous-équipé (mais moins chère), Préférez le Refurb pour ce type de machine. Le reste de la gamme garde de bonnes caractéristiques (même si elle n'a pas évolué), on aurait notamment aimé l'arrivée du Thunderbolt 2 et d'un écran Retina. Nul doute qu'Apple mettra à jour ces machines prochainement, mais sans doute pas avant la fin de l'année.
Mac Pro Indicateur vert Informations 10/2013 2999 € Le Mac Pro est enfin disponible depuis décembre 2013. (Un processeur Intel Xeon E5 jusqu'à 12 cœur, jusqu'à deux processeurs graphiques AMD FirePro D700, jusqu'à 1To de stockage flash, avec son tout nouveau design). Il ne vous reste plus qu'à vous faire votre configuration idéale, et pour cela, n'oubliez pas d'aller lire nos tests complets pour orienter votre choix !
MacBook Pro Indicateur vert Informations 07/2014 1099 € Les MacBook Pro ont été mis à jour en juillet 2014 : +200Mhz côté CPU et 16GO de RAM sur tous les modèles. Pas de changement côté GPU, et pas de gros renouvellement prévu avant 2015. Vous pouvez acheter en toute sécurité, même si les plus geeks préféreront attendre une "vraie" mise à jour l'an prochain.
MacBook Air Indicateur vert Informations 04/2014 899 € Le MacBook Air a été mis à jour en Avril 2014, mais les améliorations sont peu nombreuses (+ 100MHz et 100€ en moins). Si vous avez besoin de ce modèle, jetez un œil sur le Refurb avant de vous décider. Vous pourrez trouver une machine de 2013 avec des caractéristiques quasi similaires. Si vous optez pour une machine neuve, le 11" est le portable par excellence qui pourra vous suivre partout. Et n'oubliez pas de booster la RAM à 8Go et, si possible, de choisir le SSD de 512Go.
Téléchargez nos
applications mobiles
À découvrir sur Mac4Ever
b 1  b 2  b 3  b 4  b 5 
Mon Mac4Ever
Pour participer, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, vous pouvez en créer un gratuitement !
Identifiant :
Mot de passe :
Sondage
Quel critère pourrait vous convaincre d'acheter une "iWatch" ?
3462 votes
Prixmac
  • Nouveautés

  • Promos

  • Top Vente

app
A propos | Mentions légales | Contacts | Emploi | RSS | Apps