Actualité

Les Échos se paient la Pomme : Apple, c'est la Yougoslavie après la mort de Tito

Par arnaud, le

Des résultats trimestriels records mais en deçà des attentes boursières et une stagnation réelle des bénéfices ont fait plonger, hier, le cours de bourse d'Apple (-12,35 % à 450,50 $). Une occasion en or pour les commentateurs d'annoncer la fin de l'âge d'or pommé, et pour les oracles de prédire de grosses difficultés pour le PDG de l'entreprise, Tim Cook. Les Échos, ce matin, publient un billet assez stupéfiant sur le sujet, une sorte de pot pourri à charge qui se conclu par le risque que l'empire se disloque. Rien que ça.

Le quotidien économique a de bonnes sources, du moins l'assure-t-il. Ainsi, un fin connaisseur de la marque à la pomme qui se rend régulièrement à Cupertino estime d'emblée qu'Apple aujourd'hui, c'est la Yougoslavie après la mort de Tito. Un commentaire, estiment Les Échos, qui en dit long sur l'ambiance qui règne au siège social d'Apple. Et de quoi s'agit-il exactement ? D'une supposée guerre des chefs qui opposerait d'un coté les loyalistes comme Phil Schiller et ceux dont il n'est pas sûr que ça soit le cas (NDR d'être "loyaliste") comme Jonathan Ive. Là, forcément, on s'étonne : si conflit il y a bien eu, au sein de la direction d'Apple, c'est essentiellement entre Ive Et Forstall. Ces deux là ne s'aimaient pas, et refusaient même de se rencontrer en tête à tête. Mais Forstall a été remercié fin octobre dernier. D'où Les Échos tirent donc cette animosité supposée entre Ive et Cook ? Mystère. Il faut parfois faire preuve d'imagination dans les métiers de la presse.

Les Échos se paient la Pomme : Apple, c'est la Yougoslavie après la mort de Tito


L'idée, quand même, c'est qu'Apple va mal et que Cook est fragilisé. D'accord, mais par quoi ? Inventaire à la Prévert : la logistique et la fabrication ne se sont pas améliorées, le peu d'innovation depuis sa nomination (un iPad réduit) , l'iPhone 5 a été vendu avec des défauts : outre le problème de l'application Maps, les rayures du dos de l'appareil en aluminium ont été du plus mauvais effet. Tout est pourri au royaume de la Pomme.

Et Les Échos ne s'arrêtent pas en si bon chemin. L'iPhone 5 présente des défauts, passablement originaux et pour tout dire assez nouveaux : quand le smartphone est connecté en 2G, il est incapable de revenir en 3G lorsque son utilisateur repasse dans une zone couverte en haut débit. Alors certes ce charabia n'évoque aucune histoire connue, alors que d'ordinaire le moindre problème un peu significatif fait les gros titres, souvenez-vous de l'antennagate de l'iphone 4. Mais les Échos l'assurent, ils ont de bonnes sources qui se rendent régulièrement à Cupertino. Il faut donc s'incliner.

Le temps de la courbette révérentielle devant ce monument d'investigation, n'hésitez pas à nous dire si vous avez déjà rencontré ce fameux problème de non bascule 2G/3G sur votre iPhone 5.



Source

Merci Boussiko

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

45 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

Dossiers Divers

Plus de dossiers Divers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos