Pour Tim Cook, la comparaison Windows / Android n'est pas bonne

Par arnaud, le

Sam Grobart, pour Businessweek, a pu discuter avec Tim Cook, ainsi que Jony Ive et Craig Federighi, désormais en charge du design logiciel et matériel des produits pommés. Une interview sans grande révélation, où les principaux responsables d'Apple réaffirment leur obsession du détail, leur préférence pour des fonctionnalités vraiment utiles, plutôt qu'un catalogue de fonctions destinées à être un argument marketing.

Un marché du smartphone qui se scinde



Tim Cook revient assez longuement sur l'évolution du marché des mobiles. Selon lui, celui-ci n'est pas animé par la seule tendance à des smartphones toujours moins cher, il est en train de se diviser, de manière de plus en plus marquée. Il y a toujours, dans tous les marchés électronique, une grande partie du spectre occupé par des produits de mauvaise qualité. Mais nous ne sommes pas dans le business des produits de mauvaise qualité. Il existe un segment du marché avec des clients qui veulent vraiment un produit qui fasse beacoup de choses pour eux, et je veux me battre comme un furieux pour ces clients. Je ne vais pas perdre le sommeil en pensant à cette autre partie du marché, simplement parce que ce n'est pas ce que nous sommes. Heureusement, ces deux marchés sont suffisamment gros, et il y a tellement d'utilisateurs qui veulent une excellente expérience avec leur tablette ou leur smartphone, qu'Apple a vraiment un bon business devant elle.

Pour Tim Cook, la comparaison Windows / Android n'est pas bonne


L'iPhone 5c figure, selon Cook, ce qu'Apple peut faire de mieux en partie de prix, tout en conservant les qualités qui en font un vrai iPhone. Notre objectif principal est de vendre un bon smartphone qui offre une excellente expérience, nous avons trouvé le moyen de le faire à un prix plus réduit.


Non, Android, ce n'est pas Windows



Encore une fois, Cook débine Android, pointant du doigt la fragmentation du marché des smartphones Android. Je ne considère pas Android comme une chose unique, explique-t-il. Si 45 % des utilisateurs Android sont sous Jelly Bean, 21 % sont encore sous GingerBead, un système sorti fin 2010, et 22 % sur IceCream Sandwich, sorti en octobre 2011 pointe Cook. Cette fragmentation pose des problèmes, qui se manifestent chez les développeurs, mais aussi chez les utilisateurs qui ne peuvent pas avoir accès à certaines apps. Ça va se voir aussi sur les questions de sécurité car si vous ne faites pas migrer votre base d'utilisateurs vers la dernière version de votre système, alors vous devez constamment aller en arrière pour combler les trous de sécurité de vos vieilles versions, ce que généralement les gens ne font pas.

Et pour Cook, cette fragmentation montre que la comparaison iOS/Android Mac/Windows n'est pas pertinente. Microsoft conserve les choses en place, l'expérience de base intacte, et le niveau de fragmentation n'était pas du tout comparable.

Pour Tim Cook, la comparaison Windows / Android n'est pas bonne


N'allez pas imaginer que Redmond, pour autant, trouve grâce aux yeux du patron d'Apple, qui manie l'ironie : commentant le rachat de Nokia par Microsoft, il note tout le monde essaye d'adopter la même stratégie qu'Apple (NDR : contrôler le logiciel et le matériel) et si nous ne cherchons pas la validation de notre stratégie à l'extérieur de notre entreprise, nous imaginons que ça montre que celle-ci rencontre un certain succès.

Source

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

30 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

Dossiers Divers

Plus de dossiers Divers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos