Actualité

Niel regrette n'avoir pas convaincu sur la nocivité des subventions opérateur

Par arnaud, le

Le Figaro publie une petite interview de Xavier Niel, patron et fondateur de Free, où celui-ci revient sur le lancement de Free Mobile, presque un an après celui-ci, intervenu le 10 janvier 2012.

L'homme estime qu'il aurait pu faire encore mieux et déplore ne pas avoir réussi à convaincre les Français qu'un mobile subventionné coûte, au bout du compte, plus cher qu'un mobile acheté nu, sans abonnement. Prenant à rebrousse-poil les accusations de ses concurrents sur l'effet supposément dévastateur du low cost en matière d'emploi dans le secteur du mobile, il se félicite d'avoir voir créé de l'emploi et avoir rendu un grand service aux plus démunis en baissant les prix.

Niel regrette n'avoir pas convaincu sur la nocivité des subventions opérateur


Toujours polémique, Niel estime être motivé par l'état de guerre qu'il ressent autour de sa personne et de ses offres. On n'est jamais aussi bon que quand on est attaqué, explique Xavier Niel. Notre ego est touché sur le moment, mais les abonnements explosent. Les acteurs établis n'aiment pas cet état de guerre, mais les vrais entrepreneurs s'y sentent bien. C'est ce qui les pousse à se surpasser, précise-t-il.

Niel ne revient pas sur la manœuvre controversée du blocage des pubs imposé sur ses lignes ADSL. Et, heureusement pour ses abonnés serait-on tenté de dire, l'interview n'est pas disponible en vidéo sur YouTube.

Source

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

43 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

Dossiers Divers

Plus de dossiers Divers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos