Actualité

Vogue cède aux sirènes des entreprises tech pour maintenir ses marges

Par Laura, le

Vogue cède aux sirènes des entreprises tech pour maintenir ses marges
Comme nous vous en parlions la semaine dernière, Marissa Mayer fera la une de Vogue en septembre prochain. Les lecteurs de ce type de presse, a priori plus accoutumés aux défilés de la Fashion Week qu'aux conférences de la WWDC, feraient bien de s’habituer à ce mélange des genres car la célèbre bible des fashionistas semble être à l’avant-garde d’une révolution dans le monde des magazines féminins.

Vogue, qui présente en moyenne des produits de luxe d'une valeur de 4375$ peut se targuer de s’adresser à une clientèle haut de gamme qui a les moyens de s’offrir des sacs à main hors de prix mais aussi les derniers produits high-tech. Finis les accessoires geeks incompatibles avec le swag féminin, le Nike Fuelband se porte désormais à merveille avec un bracelet Love de Cartier et les blogueuses de mode s’exposent avec des Google Glass.

Il faut dire que le monde a évolué : les femmes s'intéressent de plus en plus aux nouvelles technologies et les entrepreneures aux jolis minois s'exposent sur la toile plus que dans les showrooms. Dans le même temps, la presse papier voit ses revenus s'écrouler et aimerait bien avoir sa part du gâteau digital. Vogue, bien obligé de suivre la tendance, a mis ses pendules à l'heure et incite désormais ses lecteurs à télécharger sa version numérique. Le magazine sème également ça et là des QR code donnant accès à du contenu exclusif où Anna Wintour elle-même vous donne ses tips. Côté publicité, les fashionistas en herbe peuvent également les flasher pour les rendre interactives et avoir accès à des bandes annonces ou des tuto maquillage.

L'industrie des nouvelles technologies est donc devenue un moyen de générer des revenus complémentaires pour les magazines féminins mais aussi une cible publicitaire. Reste à savoir si Vogue est en train de vendre son âme pour maintenir sa rentabilité ou si la rédaction pense réellement que le geek est swag. Espérons en tous cas que cet engouement de la presse encouragera les jeunes filles à envahir la planète Tech où elles sont encore sous représentées !

Vogue cède aux sirènes des entreprises tech pour maintenir ses marges


Source

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

3 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

Dossiers Divers

Plus de dossiers Divers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos