Top Promos Apple Test Apple Antivirus Mac Dock Thunderbolt Chargeur iPhone Nettoyeur Mac Comparatif iPhone Sunology

Tests

Mac

Le MacBookPro : on l'a testé !

Par Didier Pulicani - Mis à jour le

Vous avez dit MacBook ?



Apple a sorti début 2006, le premier Mac portable à base de processeur Intel. Le règne du PowerBook est donc terminé, et cède sa place au MacBook "Pro", appellation plus claire, selon Steve Jobs himself. Nous l'avons testé sous toutes ses coutures pendant quelques mois. Verdict.

Le MacBookPro : on l'a testé !


Core Duo : de la puissance avant tout !



Le MacBookPro : on l'a testé !
Apple a choisi de réaliser une transition vers les processeurs Intel car depuis la sortie du G5, ce dernier n'a jamais réussi à intégrer un portable de la Pomme. Le fossé s'est donc creusé pendant plusieurs années avec les machines de bureaux, dont les performances étaient à des années lumières des portables.

Lorsque les premier MacBookPro sont sortis, les utilisateurs les ont testés sous toutes les coutures. Des "benchs" (tests de performances) ont donc vu le jour un peu partout, et il s'avère qu'un MBP à 2GHz s'est montré pratiquement aussi véloce qu'un PowerMac G5 Bi-2GHz sur la plupart des tâches.

Il faut bien comprendre que d'une part, Apple a changé d'architecture, mais les Core Duo d'Intel permettent de travailler comme si l'on avait deux processeurs distincts, même si il n'y a qu'une seule puce, qui contient en fait deux coeurs bien distincts. Mac OS X étant conçu pour travailler efficacement sur les systèmes multi-processeurs, nous avons donc ici le même confort de travail qu'un PowerMac, par exemple. Voilà qui s'avère très appréciable lorsqu'on touche à de la vidéo ou du traitement d'image, par exemple.

Compatibilité : vous avez dit Universal Binaries ?



Le MacBookPro : on l'a testé !
Si vous vous posez encore des questions sur le passage vers Intel, je vous invite tout d'abord à bien lire cet article que nous avons traité début 2006. Il décrit précisément l'intérêt d'un tel choix, et les conséquences directes. Dans ce papier, nous allons nous contenter de nous intéresser aux conséquences directes : les applications.

Comme vous le savez, si on change de processeur, on doit "recompiler" un programme pour qu'il fonctionne. Recompiler ne signifie pas forcément qu'il faut réécrire le programme, mais juste l'adapter à la nouvelle architecture. Tous les programmes Apple, ainsi que ceux développés avec les outils de développement de Cupertino, sont a priori tous disponibles pour Intel et PowerPC (soit en "Universal Binaires", "binaires universels").

Malgré tout, XCode est très jeune, et de nombreux développeurs (Adobe, Microsoft...) réalisaient leurs applications avec d'autres types d'environnements, non compatibles Intel (Metrowerks est une filiale de Motorola, et n'a évidemment pas voulu porter CodeWarrior sous Intel, on le comprend.) Pour porter Photoshop ou encore Office, il faut donc réécrire une bonne partie du code, ce que certains ne sont pas prêts à faire (Devinez qui : Microsoft et Adobe, également !) Il faudra donc attendre Adobe CS3 et Office d'ici 2007, d'après les derniers communiqués.

Mais ne nous affolons pas, cela veut-il dire que Photoshop et Word ne fonctionnent plus sur les MacBookPro ? Que nenni ! Apple a évidemment tout prévu. Elle inclut dans Mac OS X "intel", un émulateur pour les programmes PowerPC. Encore une fois, je vous renvoie à cet article pour avoir plus de détails sur l'émulation. Pour faire bref, Word, Entourage ou Excel fonctionnent donc très bien, et Photoshop également. Je ne vous cache pas que sur les gros traitements d'images de Photoshop, les performances sont assez diminuées (on a environ les performances d'un Mac PowerPC à 1GHz). Disons que pour du dépannage en attendant la nouvelle version, c'est largement exploitable.

Pour les jeux, c'est un peu différent. Si beaucoup sont disponibles pour Intel, d'autres n'ont pas encore franchis le pas. UT99 par exemple, fonctionnera en émulation, mais sans aucun soucis. Tous les titres un peu anciens ne posent donc généralement pas de problème de compatibilité. Par contre, pour les plus récents, c'est déjà plus délicat. WarCraft3 n'a - à l'heure où j'écris ces lignes - pas encore été porté pour Intel. Si il reste dans l'absolu très jouable, on est loin des performances natives, surtout lorsque le nombre de personnages à l'écran est important. La solution temporaire reste toutefois d'aller jouer sous Windows, mais je détaillerai cela plus loin.

Windows sur Mac, par Apple



Alors que toute la communauté des développeurs s'affairaient à essayer d'installer Windows sur Mac, malgré que le MacBookPro n'ait pas de BIOS (programme qui se lance avant le système sur PC), Apple a sorti BootCamp en catimini. Il s'agit d'offrir la possibilité aux MacUsers d'installer Windows à partir du CD original, mais également de fournir les pilotes aussi bien pour la carte 3D, le son, ou encore le clavier, chose indispensable si l'on veut pouvoir utiliser le système de Microsoft en toute tranquillité.

Le MacBookPro : on l'a testé !
Alors Windows sur Mac, ça donne quoi ? Et bien, c'est à peu de choses près pareil que sur un PC. Vous avez là un Windows XP parfaitement fonctionnel. Toutes les applications s'installent sans soucis. Le Wifi est pleinement supporté, les périphériques USB et FireWire sont reconnus, c'est un vrai régal. Il est même possible d'utiliser sa caméra DV comme Webcam sous MSN !

Par contre, il reste encore des p'tits soucis. Par exemple pour les mots de passe Wifi, il faut un nombre précis de caractères pour qu'XP les accepte. Les touches (son, luminosité...) ne sont pas toutes supportées. Mais les boutons d'alimentation et d'éjection fonctionnent tout à fait. La iSight n'est pas (encore ?) compatible, et c'est assez dommage. Et chose plus ennuyeuse, lorsqu'on branche un casque, les enceintes ne sont pas coupées ! Par contre, la batterie est bien reconnue. Lorsqu'on débranche le Mac du secteur, la carte graphique se met même en basse consommation (c'est désactivable), afin de préserver le courant.

Il reste donc encore des petits défauts de jeunesses, pas vraiment pénalisant pour l'utiliser, et Apple devrait les combler d'ici la prochaine mise à jour. Nous avons donc pour la première fois (ou presque, car Apple avait déjà sortir des Mac avec un processeur X86 dédié à DOS) un Windows véritablement exploitable. Le plus impressionnant concerne les jeux, qui fonctionnent tous sans soucis, et avec une des cartes 3D les plus performantes du marché ! Certains ont d'ailleurs avoué avoir installé Windows principalement pour jouer.

Jouer sous Windows



Le MacBookPro : on l'a testé !
Venons en aux jeux justement. Que ce soit Half-Life ou encore Driver3, voilà que l'on a désormais accès à l'ensemble de ces titres jamais portés sur Mac. Sans parler des ShareWares et autres démos, incommensurablement plus nombreux sous Windows. Pour ce qui est des titres présents sur les deux plateformes, redémarrer sa machine pour aller jouer sur le PC est assez laborieux. Ça va si vous y passer plusieurs heures d'affilée, mais sinon, autant avoir la version Mac.

Alors certes, certains diront qu'on y gagne un peu en performances. Ce n'est pas faux, loin de là. Les drivers sont de très grande qualité sur PC. Mais surtout, les jeux sont d'abord écrits pour Windows et généralement portés après pour Mac, par des boites tierces qui n'ont pas la possibilité d'allouer des années de développement pour optimiser les titres. En clair, que ce soit Doom 3 ou World of WarCraft, ils iront plus vite sous windows, c'est un fait. Mais la gain sera-t-il suffisant pour s'acharner à redémarrer le Mac juste pour quelques parties ?

On peut aisément prévoir qu'à l'avenir, si les boites de portages ne sont pas plus rapides, elles y perdront beaucoup. Il est d'ailleurs possible qu'elles soient désormais intégrées ou travaillent côte à côte des développeurs originaux pour accélérer le développement. Si les délais sont acceptables, seuls les férus de jeux abandonneront Mac OS pour jouer, mais il y a de grandes chances que cela ne représente qu'une minorité, tant les installations/entretiens sous Windows sont rédhibitoires.

Et en 3D ?



Petit mot sur la 3D, point toujours important de nos jours. Avec sa RadeonX1600XT, le MacBookPro embarque une des cartes les plus puissantes du marché. Avec 256MO de VRAM, cette petite est taillée pour l'avenir, et est déjà capable de donner de la vigueur au lourd moteur 3D de Doom3/Quake4, le plus gourmand du moment.

Rien à dire, donc, si ce n'est que tout tourne, que ce soit les jeux ou tout autre effet 3D du moment. Et même si beaucoup clament souvent qu'NVidia a toujours un peu l'avantage en terme de qualité de drivers et de fiabilité sur les jeux utilisant les shaders, la différence est généralement symbolique et cette carte n'a vraiment pas à rougir devant ses concurrentes.

Quelques logiciels sympas



Le MacBookPro : on l'a testé !
Dans la première heure qui suit son ouverture, on ne peut s'empêcher d'aller jouer avec PhotoBooth. Ce petit soft permet de réaliser des effets vidéos en temps réel à partir de la caméra intégrée. C'est tellement bien fait qu'on y passerait des heures si il n'y avait pas d'autres choses géniales à découvrir.

En parlant de logiciel fabuleux, voilà FrontRow. Il s'agit d'un MediaCenter, façon Apple. Grâce à la télécommande fournie, vous pouvez naviguer dans vos MP3, films/photos de vacances ou encore dans le lecteur DVD. L'utilisation est surtout destinée à la télévision : vous arrivez chez des amis, vous branchez le tout, et vous n'avez besoin que de votre petite télécommande pour présenter vos créations.

Revenons sur cette télécommande, d'ailleurs. Apple ne s'est pas contentée de la faire fonctionner avec un seul logiciel, mais avec pratiquement tous ! iTunes, QuickTime ou encore Keynote sont entièrement pilotables avec ce petit bijou de la taille d'un iPod Shuffle.

MagSafe : le "truc" génial



Combien de fois ne vous êtes vous pas pris les pieds dans le cordon d'alimentation ? Difficile de ne pas le nier, MagSafe va vous changer la vie.

Le MacBookPro : on l'a testé !


Le principe est simple : si vous prenez le cordon à pleine main, à bout portant, il est très difficile de le retirer. Par contre, si le fil est tiré depuis une certaine distance, il va se détacher rapidement. Invention géniale que ce mécanisme aimanté, qui nous fera oublié les cables arrachés et les embouts déformés...

Clavier lumineux, trackpad ingénieux



Le MacBookPro : on l'a testé !
Même si ce n'est pas nouveau, le fait d'éclairer le clavier automatiquement dans la pénombre est une idée géniale. Les touches sont visibles dès la nuit tombée sans devoir éclairer toute la pièce.

Autre petit gadget indispensable : le trackpad qui gère le défilement. Au lieu d'y poser un doigt, vous en mettez deux. Cela permet de faire défiler une page web de haut en bas, de gauche à droite, ou un mix de toute cela. Je dis indispensable car ça devient machinal avec le temps, à tel point qu'on est vite surpris quand cette fonction n'est pas présente sur un ordinateur portable !

Un équipement presque parfait



Si le FireWire 800 a été éclipsé, pour revenir sur le modèle 17", son absence ne devrait pas trop manquer. On trouvé désormais des cartes ExpressCard qui permettent de le rajouter si besoin. La sortie DVI/VGA, les entrées/sorties audio, l'Airport 54Mbps, le réseau Gigabit ou encore bluetooth 2 feront de ce petit bébé un véritable concentré de technologie. Tout y est !

Le MacBookPro : on l'a testé !


Petit reproche sur le 15", il manque la gravure double couche. Compte tenu du prix de ces médias, ce n'est pas véritablement un défaut. Mais pour une utilisation professionnelle, on s'orientera d'office vers la version 17", avec FireWire800 par défaut, plus apte à traiter et graver de la vidéo.

Le MacBookPro : on l'a testé !
Terminons par la iSight intégrée, résumée en un seul mot : fabuleuse. La qualité est bien supérieure à tout ce qu'on a connu, et la finesse de la lentille permet à l'écran de garder sa finesse stratégique. On est loin des Webcams proéminentes des PC portables.

Un mot sur la batterie



En utilisation courante, l'ordinateur tient entre 2H30 et 3H, si vous ne forcez pas trop. (Usage DVD, par exemple). En mode intensif (compilation, jeux vidéo...), on descend vers les 2H. Et à l'inverse, si vous vous contentez de Word et de bureautique, vous pouvez aller friser avec les 4H (3H40 disons).

Dernier point, et comme le font remarquer les utilisateurs, c'est un portable qui à tendance à chauffer. Mais ni plus ni moins que la gamme précédente. Un modèle 15" était moins évident à utiliser sur ses genoux des heures durant, il est de toute façon plus agréable de s'en servir sur un support, que ce soit une table ou un bureau.

Quelle version ?



1,83 ou 2,00GHz ? Difficile de répondre à cette question. Pour environ 500 Euros de différence, seuls les 200MHz (X2) ainsi que la carte graphique (256MO contre 128) font la différence. Evidemment, le haut de gamme est toujours plus agréable. Mais la différence de puissance est de l'ordre de 10%, et la mémoire vidéo ne joue pas encore vraiment beaucoup pour les jeux actuels.

Pour une machine principale, j'aurais tendance à vous recommander de craquer, alors que si vous avez un PowerMac à côté, le 1,83 est largement suffisant.

Dernière chose, pensez bien à prendre un disque dur plus rapide (7200Tr, disponible en option). Même si cela entraîne légèrement la température vers le haut, le gain en vitesse est flagrant. L'impact sur l'autonomie et la chaleur n'est pratiquement pas perceptible.

Un ordinateur de confort



Malgré un prix de lancement un peu élevé, le confort est un atout dominant sur cette machine. Ecran lumineux, clavier doux au toucher, trackpad élargi par rapport au PowerBook... Cette prise d'embonpoint est compensée par une finesse accrue de la coque, qui est par contre plus large car l'écran s'est agréablement étendu à 15,4 pouces.

Le bureau mobile n'a jamais été aussi parfait. Confort et puissance sont les mots clefs de ce petit bijou très transportable, qui devrait ravir ceux qui reprochaient aux PowerBook d'être un peu lents.

En guise de conclusion, je dirais que ce portable répond à toutes les attentes. Certes, il faudra harceler votre banquier, mais si l'on sait qu'on peut sans problème faire de ce MacBookPro votre Mac principal (en le connectant à un écran Apple à la maison, par exemple), l'investissement est bien différent.

Il est rare que nous rencontrions des machines qui frisent autant avec la perfection. S'il fallait lui trouver un seul défaut, ce serait sans doute son design, qui ne tranche peut-être pas assez avec la gamme précédente. Mais est-ce vraiment un défaut ?

Prix et disponibilités



Le MacBookPro est disponible sur l'AppleStore sous 24H. 5 à 7 jours pour la version 17". Voici la grille de prix :

- 2149 Euros
MacBookPro 15" - 2,0GHz - 2699 Euros
MacBookPro 17" - 2,16GHz - 2899 Euros
Mac4Ever recrute sur Paris et Nîmes

Mac4Ever recrute sur Paris et Nîmes

Mac4ever renforce ses équipes et recherche plusieurs personnes pour participer à la rédaction de son fil d'actualité, à la création de contenu vidéo, ainsi qu'à l'amélioration du référencement des contenus. Si tu es intéressé, n'hésite pas à postuler !

Le MacBook Air M3 au meilleur prix ! Jusqu'à-340€ !

Le MacBook Air M3 au meilleur prix ! Jusqu'à-340€ !

Les MacBook Air M3 13 et 15 pouces lancés en mars dernier vous font envie mais leurs tarifs restent encore un peu trop élevés ? Il...

Final Cut Pro 2 pour iPad et 10.8 pour Mac sont disponibles ! Quelles sont les nouveautés ?

Final Cut Pro 2 pour iPad et 10.8 pour Mac sont disponibles ! Quelles sont les nouveautés ?

Comme promis lors de la keynote de mai dédiée aux iPad Pro M4 et iPad Air M2, Apple déploie Final Cut Pro 2 pour iPad et Final Cut Pro...

Que vaut le Snapdragon X Elite face aux M3 et M4 d'Apple ?

Que vaut le Snapdragon X Elite face aux M3 et M4 d'Apple ?

Les premiers PC Copilot + sont disponibles et quelques journalistes et influenceurs ont pu les recevoir suffisamment en avance pour publier des scores de...

Une mystérieuse mise à jour pour les Magic Mouse et Magic Trackpad

Une mystérieuse mise à jour pour les Magic Mouse et Magic Trackpad

Après une première vague de bêta, Apple déploie aujourd'hui une mise à jour du logiciel interne pour ses Magic Mouse et Magic...

Apple veut aider les utilisateurs à trouver le Mac idéal

Apple veut aider les utilisateurs à trouver le Mac idéal

Soucieuse de répondre au plus grand nombre (et histoire de ne pas perdre un seul client potentiel), Apple vient de lancer une nouvelle section sur son...

Des MacBook Pro M4 pour Noël ?

Des MacBook Pro M4 pour Noël ?

L'iPad Pro M4 étant désormais posé sur le bureau, beaucoup s'interrogent sur le lancement du reste de la gamme dotée de cette puce...

Adobe attaquée en justice pour ses conditions de désabonnement

Adobe attaquée en justice pour ses conditions de désabonnement

Un beau scandale semble secouer Adobe outre-atlantique. En effet, la Federal Trade Commission (FTC) vient de prendre des mesures contre l'éditeur pour...

Changer de sonneries sur son Apple Watch avec watchOS 11

Changer de sonneries sur son Apple Watch avec watchOS 11

Cette année, watchOS 11 arrive avec de nombreuses améliorations : santé (suivi du sommeil / sieste, récupérations, live...

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

26 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.