Actualité

L'iPad a enfin ses pages sur le site français d'Apple

Par Contributeur, le

Ça aura été long, cette fois, avant que les différents sites d'Apple disposent de leurs propres pages iPad, traduites. C'est désormais le cas. Rien de nouveau sous le soleil, l'iPad est donné comme disponible fin mars pour le modèle WIFI et en avril pour le modèle 3G plus WIFI.

On peut bien sûr s'inscrire sur cette page - qui affiche un super franglais, ailleurs, c'est pire - pour être tenu informé. Toutes les références au iBook Store ont été soigneusement enlevées d'ailleurs, un signe pas très positif pour la disponibilité en Europe de la "librairie" Apple.

L'iPad a enfin ses pages sur le site français d'Apple


Source


iPad : c'est comme une voiture avec une boîte de vitesses automatique

Par arnaud, le

Les commentaires de l'ami John Gruber sur l'iPad méritent d'être un peu rapportés, pertinents qu'ils sont, comme à l'habitude. Pour lui, l'iPad c'est comme une voiture avec une boîte de vitesses automatique, comparé à une voiture avec une boîte manuelle : C'est là qu'Apple amène l'informatique. Une voiture avec boîte automatique continue de passer les vitesses ; le conducteur n'a juste pas besoin de le savoir. Un ordinateur embarquant l'iPhone Os continue d'avoir un système de fichiers hiérarchise ; l'utilisateur ne le voit juste jamais, explique-t-il.

Alors certes, commente-t-il, il y a des conséquences négatives : les amateurs ou les spécialistes des voitures continuent d'avoir des boîtes manuelles, qui offrent plus de finesse dans le contrôle. Mais l'immense majorité des voitures vendues aujourd'hui ont des boîtes automatiques Et il en ira de même avec les ordinateurs dont l'immense majorité sera bientôt comme l'iPad en ce sens qu'ils cacheront la complexité de l'ordinateur. Les "ordinateurs manuels" comme les Mac ou les Pc vont doucement glisser vers un marché de niche, quelque chose qui n'intéressera que les experts, les amateurs ou les programmeurs..

Autres commentaires de l'ami Gruber : L'iPad introduit des nouveaux éléments d'interface, comme ces palettes "popover", un mélange entre les boîtes de dialogue, les palettes d'inspection et les menus déroulants. Pour les cacher, il suffit de taper ailleurs sur l'écran et, assure-t-il, ça marche parfaitement.

Autre indication, la densité de l'écran sur l'iPad est, grosso modo, de 132 pixels par pouce, contre 162 pixels par pouce sur l'iPhone. L'impression de finesse, cependant, reste la même : l'iPad se tient plus éloigné des yeux que l'iPhone. Le clavier, proposé par Apple en option, n'est pas encore très fonctionnel : il ne fait que saisir du texte et se montre, par exemple, incapable de passer d'une zone de saisie à une autre, comme on le ferait avec Tab sur un Mac. Une petite impression de sortie précipitée.

Enfin, dernière remarque, les e-books, avec une petite déception : le texte n'est pas tellementmieux rendu que sur les autres lecteurs de e-books. La justification reste approximative, il n'y a pas de réglage "fer à gauche".

iPad : c'est comme une voiture avec une boîte de vitesses automatique



Source


Vidéo : Steve Jobs sortant de la keynote

Par Didier, le

Steve Jobs étant désormais une célébrité, les photographes sont à l'affut du moindre de ses déplacements en public. C'était le cas à la sortie de la keynote, avant hier.



Le moins que l'on puisse dire, c'est que notre cher iPapy n'avait pas l'air très... enthousiaste. Mais, on le sait, l'homme n'aime pas vraiment être la cible des paparazzis et journalistes un peu trop curieux.

L'iPad est-il fait pour les vieux ?

Par Didier, le

La réflexion apparait sur les blogs depuis la keynote : et si l'appareil était destiné à un public d'un âge avancé ? Gizmodo développe un peu l'idée et arrive à la conclusion que la population idéale serait celle du baby-boom de l'après-guerre. Ces personnes ne sont pas nées avec l'ordinateur, qui n'est apparu que lorsqu'ils approchaient la trentaine, et se passeraient volontiers de tous les paramètres complexes que constituent un ordinateur d'aujourd'hui.

SalesForce.com convaincu par l'iPad

Par Didier, le

Le CEO de SalesForce.com, Marc Benioff, est actuellement à Davos. TechCrunch en a profité pour lui demander ce qu'il pensait de l'iPad.



Je pense que Steve Jobs l'a fait encore une fois ! s'exclame l'homme, qui en profite pour nous dire que son groupe travaille évidemment à une version iPad de son application. (On se rappelle que SalesForces avait participé à un keynote pour démontrer les possibilités du téléphone...). La meilleure fonctionnalité ? L'autonomie ! répond Benioff sans hésitation.

Un iPad Chinois en vente depuis plusieurs mois ?

Par arnaud, le

Ce genre de chose amuse beaucoup la presse généraliste laquelle titre sur le P88, un "iPad" chinois, disponible depuis près de 6 mois sur le marché local. L'engin, fabriqué par Shenzhen Great Loong Brother Industrial Co., ressemble trait pour trait à un iPhone XXL et embarque Windows XP.

Évidemment, la comparaison s'arrête là : 1H30 de durée d'utilisation sur batterie, un écran plus grand, des ports USB et un poids nettement supérieur sur la balance. Reste, pour l'amusement, la réaction du PDG de l'entreprise chinoise qui... Accuse Apple de l'avoir copié. Nous ne comprenons pas. Pourquoi ont-ils fait la même chose que nous ? Nous l'avons lancé avant !.

Un iPad Chinois en vente depuis plusieurs mois ?

Un iPad Chinois en vente depuis plusieurs mois ?


Source

Merci heero

Mac4Ever : l'avis des programmeurs sur l'iPad

Par arnaud, le

Mac4Ever a voulu recueillir les impressions de quelques programmeurs, pour iPhone et/ou Mac, à propos de l'iPad, la nouvelle tablette multitouch d’Apple. Avec beaucoup d'acuité, ils nous décrivent les intérêts qu'ils attribuent au périphérique, pointent ses défauts et affichent leur impatience de commencer à le programmer. Le tout respire quand même fort l'excitation et augure bien de la nouvelle ruée vers l'or logiciel, annoncée par Phil Schiller.

Nous remercions très sincèrement nos camarades développeurs qui nous ont fait l'amitié de nous donner leurs impressions et commentaires, à chaud :
Frédéric Bayle, le programmeur, notamment, d'isort pour iPhone,
Raphael Sebbe, pour Creaceed et propose, notamment, vocalia sur l'App Store,
Jonathan Karp, qui édite squaro,
Vincent Dondaine, le PDG de bulkypix, un éditeur de titres ludiques très productif
Cyril Anger, le programmeur de icompta, disponible pour Mac et en version iPhone et iPod touch. Lire la suite de l'article

Mac4Ever : l'avis des programmeurs sur l'iPad


Lire la suite de l'article

Allociné et le gouvernement sur iPhone

Par Didier, le

Deux applications notables sont de sortie aujourd'hui :

- gouvernement, une application du... gouvernement français. Le programme vous tient informés des divers meeting et annonces réalisés par nos dirigeants.

Allociné et le gouvernement sur iPhone


- AlloCiné, l'application du site éponyme. Très populaire en France, Allociné est devenu incontournable pour trouver une salle, un horaire ou des avis sur les films projectés dans les cinémas hexagonaux.

Allociné et le gouvernement sur iPhone


Merci à tous ceux qui nous l'on signalé (Thomas, Laventin, Marie...)

iPad : vers des applications "Universelles" à tous les étages ?

Par La rédaction, le

iPad : vers des applications "Universelles" à tous les étages ?
Avec l'introduction de l'iPad, Apple a également remis au gout du jour l' Application Universelle, qui n'est pas sans rappeler le terme utilisé pour désigner les programmes compatibles Intel et PowerPC sur Mac OS X. Sur iPhone OS, elles désignent les applications capables d'être exécutées aussi bien sur iPhone, iPod Touch et iPad. Plus précisément, l'interface et les fonctionnalités s'adapteront en fonction de la taille de l'écran ou des capacités mises à disposition du programme. Apple recommande fortement aux développeurs de concevoir les applications de la sorte; cette méthode serait la plus transparente pour l'utilisateur, qui n'a pas à télécharger autant de versions qu'il n'a d'appareils.

Sur le papier, l'idée est excellente, mais les développeurs vont-ils jouer le jeu ?



L'iPad a une surface d'écran cinq fois plus grande que celle de l'iPhone. Cette donnée est capitale au moment de la conception : peut-on raisonnablement imaginer concevoir une application similaire avec une telle différence d'écran ? Si l'idée générale peut être semblable au départ, il est évident que les possibilités offertes par l'iPad, en terme de place à l'écran, ou de vitesse d'exécution permettra de décupler les fonctions de certaines applications.

Les développeurs "purement iPhone", semblent assez tentés de réaliser une interface adaptée. Il est d'ailleurs probable que beaucoup passent par cette voie, avant de repenser vraiment leur programme en profondeur. Pour les vieux de la vieille du Cocoa, tout ne sera pas aussi simple, et une bête adaptation ne sera sans doute pas pleinement suffisante. Dans une série de questions/réponses à des développeurs Mac/iPhone, la tendance suit cette réflexion. De nombreuses applications iPhone ne vont pas faire la transition facilement, sans vraie réflexion de la manière de les re-concevoir. déclare Rory Prior de Thinkmac Software. Avoir PCalc qui tourne sur l'iPad ne nécessite presque aucun effort. Pour le voir tourner de manière optimale, il va falloir réécrire toute l'interface ! Ironiquement, les applications qui sont le mieux dessinées pour fonctionner sur un petit écran, comme celui de l'iPhone, auront probablement le plus de difficultés à tourner sur l'écran de l'iPad ! confirme James Thomson deTLA Systems.

iPad : vers des applications "Universelles" à tous les étages ?


Question de prix



La question se pose : l'application iPad et son pendant iPhone forment-elles réellement une même application ?

Si le travail réalisé sur l'iPad surclasse largement les ressources engagées pour l'iPhone, comment positionner le prix de l'application ? Quel tarif sera le plus juste ? Pas sûr que les possesseurs d'iPhone aient envie de financer la version iPad. A l'inverse, une fois la version iPad achetée, pourquoi remettre la main au porte-monnaie pour la version iPhone ? Nous verrons comment les développeurs vont faire face à ce problème sans multiplier les différentes versions.

Quid de la visibilité ?



Difficile de savoir ce qu'a prévu Apple sur l'iTunes Store pour différencier (ou non) les applications spécifiquement conçues pour l'iPad. Ce paramètre pourrait s'avérer un facteur clé en terme de visibilité : l'iPhone restera majoritaire en terme de volume et un classement global noierait totalement les applications iPad et universelles dans les bas fonds de l'AppStore.

iPad : vers des applications "Universelles" à tous les étages ?


Un problème de ressources



Pour des applications susceptibles de sortir sur les deux appareils, un vrai problème se pose : est-il bien raisonnable de mettre systématiquement dans un binaire iPhone, toutes les fonctionnalités et éléments d'interfaces de l'iPad ?

Si sur un Mac, avoir un programme un peu plus gros ne pose pas de problème particulier, la chose est bien différente sur l'iPhone. La fameuse barrière des 10Mo (ne permettant pas le téléchargement en 3G) est alors rapidement atteinte sur un binaire contenant des éléments d'interface s'exécutant en 1024x768 ! Par ailleurs, sans une gestion rigoureuse de la mémoire, l'iPhone pourrait se retrouver avec de nombreuses classes chargées en RAM et qui lui seraient totalement inutiles ! Si Apple documente clairement la chose (et avertit les développeurs de bien séparer les chargements), en pratique, c'est une autre histoire. Sur de l'embarqué, ce genre de détail fait toute la différence. Un iPhone de base (non 3GS) ne possède pas plus de 30Mo de RAM disponible. Par ailleurs, les modèles à petite capacité (8Go) sont encore largement majoritaires et risquent de ne pas apprécier si chaque application venait à doubler de taille !

iPad : vers des applications "Universelles" à tous les étages ?


Une chance pour les applications Mac OS X ?



Et si les meilleures applications pour iPad ne venaient pas d'iPhone OS mais de... Mac OS X ?

Nous sommes vraiment très excités à propos de l'iPad, et nous envisageons de mettre à jour OmniFocus afin de tirer parti de ce grand écran. Nous envisageons aussi des adaptations de plusieurs de nos applications professionnelles, comme OmniGraffle. révèle Ken Case d'OmniGroup. Et la tendance pourrait bien être là : des applications productives, un AppStore qui réglerait le problème du piratage et de la visibilité, l'iPad pourrait signer le grand retour des applications de bureau. Daniel Jalkut, de Red Sweater Software imagine même une fustion, à long terme, entre Mac OS X et iPhone OS. Je ne vois pas Apple sortir un Mac OS X 10.10 [...] pourquoi pas un Apple TouchOS 1.0 par exemple !

Les bons plans du jour sur l'App Store

Par arnaud, le

Commençons par nous amuser un peu, après tout, le week-end en vient à poindre ! ibomber est gratuit pour quelques heures. C'est un excellent jeu d'arcade où il s'agit de bien viser pour lâcher des gentilles bombinettes sur de vilains japonais, tout ça en 1943.

Les bons plans du jour sur l'App Store


De son côté, ishare est un des nombreux logiciels permettant d'envoyer et télécharger des documents sur votre iPhone ou iPod touch. Il est, lui aussi, gratuit pour un moment. Enfin, le Advanced English Dictionary and Thesaurus est un dictionnaire, en anglais, comprenant pas moins de 140 000 entrées et 1,4 million de mots.

Les bons plans du jour sur l'App Store


ibomber
ishare
Advanced English Dictionary and Thesaurus

Flash sur l'iPad : oui mais non

Par Didier, le

Dans une vidéo de démonstration d'Apple, on pourrait croire que l'iPad supporte le flash :

Flash sur l'iPad : oui mais non


Toutefois, on peut imaginer qu'il ne s'agisse que d'une erreur de montage. En effet, outre le fait qu'Adobe ait déjà directement agressé Cupertino sur ce terrain, qu'Apple n'ait pas infirmé les propos d'Adobe, et surtout, que durant la keynote, Jobs n'a pas été capable d'afficher du flash sur sa tablette (pas plus que les journalistes l'ayant essayée), il y a très peu de chances que cette capture révèle quoi que ce soit.

Notez enfin que la plupart des vidéos commerciales sont des montages, et que les images défilant sur les produits sont très souvent rajoutées dans un second temps par la production.

Source

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

A lire

Voir tous les dossiers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos