Actualité

Facebook propose un outil pour savoir si son compte a été siphonné

Par Laurence, le

Face au scandale, le réseau social numéro 1 vient de mettre à jour ses paramètres pour vérifier si ses données ont été récupérées par la firme Cambridge Analytica. En effet, devant les répercussions (et le désaveu mondial), Facebook tente de se racheter une conduite via une importante campagne de communication auprès des utilisateurs.

Facebook propose un outil pour savoir si son compte a été siphonné


Par ailleurs, Mark Zuckerberg se présente devant les parlementaires américains afin de défendre le modèle de Facebook et répondre aux nombreuses questions qui se posent. Très exactement, il sera auditionné mardi lors d’une séance conjointe des commissions sénatoriales de la Justice et du Commerce et, mercredi, par la commission de l’Énergie et du Commerce de la Chambre des représentants.

Même s'il est très peu probable qu'une nouvelle loi soit adoptée sur le sujet par le Congrès américain, la pression médiatique et la politisation du conflit est là. Certains regrettent une absence d'investissement pratique des politiciens au vu de la complexité du sujet. Selon des sources de Reuters, les parlementaires ne comprennent pas le ciblage publicitaire et ils lui poseront probablement un tas de questions destinées à plaire à leurs bases politiques respectives.

Facebook propose un outil pour savoir si son compte a été siphonné


Extraits : Facebook est une entreprise idéaliste et optimiste. Pendant la plus grande partie de notre existence, nous nous sommes concentrés sur les bienfaits apportés en connectant les gens. Au fur et à mesure [...], les gens ont disposé d'un outil nouveau et puissant pour rester en contact avec les gens qu'ils aiment, faire entendre leur voix et bâtir des communautés et des entreprises. Tout récemment, nous avons vu les mouvements #metoo et la March for Our Lives, organisés, en partie, sur Facebook. Après l'ouragan Harvey, les gens ont recueilli plus de 20 millions de dollars de dons. Et plus de 70 millions de petites entreprises utilisent maintenant Facebook pour se développer et créer des emplois.

Mais il est clair maintenant que nous n'en avons pas fait assez pour empêcher que ces outils ne soient aussi utilisés négativement. Cela vaut pour les fausses informations, l'ingérence de puissances étrangères dans les processus électoraux ou les discours de haine, aussi bien en tant que développeurs et protecteurs des données. Nous n'avons pas envisagé notre responsabilité de manière suffisamment large, et c'était une grande erreur. C'était mon erreur, et j'en suis désolé. J'ai commencé Facebook, je le dirige, et je suis responsable de ce qui se passe ici.


Lien vers les paramètres
Source (audition Mark Zuckerberg)

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

3 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

Dossiers Divers

Plus de dossiers Divers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos