Actualité

Apple : l’exclusivité de l’App Store n’est pas un monopole (l’iPhone n’est pas un Android !)

Par Laurence, le

Hier, a commencé le procès entre Epic Games et Apple, et ce dernier ne manque pas de révéler certains détails. Ainsi, en 2011, Phil Schiller aurait demandé à Eddy Cue de réfléchir sur la commission sur les achats intégrés. A l'époque, il pensait qu'elle ne resterait pas figée à 30% pour toujours.

Selon Bloomberg, Phil Schiller a suggéré qu'Apple pourrait éventuellement en modifier le montant une fois que l'App Store aurait atteint 1 milliard de dollars de bénéfices par an. Mais là encore, il ne s'agirait que d'une piste de réflexion et non d'un engagement ferme et définitif.

Rappelons que Cupertino a modifié sa grille tarifaire au fil des ans. En 2016, elle a réduit sa commission à 15 % pour les abonnements dès la deuxième année. En 2020 (quelques mois après le début du litige avec l'éditeur et la multiplication des enquêtes antitrust), elle a lancé un programme qui a réduit la commission d'Apple à 15 % pour les entreprises gagnant moins d'un million de dollars de revenus, sous conditions strictes.

Apple : l’exclusivité de l’App Store n’est pas un monopole (l’iPhone n’est pas un Android !)


De son côté, Tim Sweeney - le CEO d'Epic- a témoigné en premier, exposant ses arguments. Sans surprise, il est revenu sur l'exclusivité de l'App Store (l'exclusion des magasins tiers) et la commission sur les achats in app. Il précise d'ailleurs que sa position est le fruit d'une longue réflexion, nécessitant beaucoup de temps pour réaliser tous les impacts négatifs de la politique d'Apple. Cette explication vient donc répondre à l'accusation de déloyauté, de complot ou de stratégie juridique menée sur plusieurs années.

Il a d'ailleurs présenté son litige comme le seul moyen d'exposer la firme californienne, afin que tout le monde voit qu'Apple exerce un contrôle total sur la disponibilité de tous les logiciels sur iOS.

Epic veut que nous soyons Android, mais nous ne voulons pas l'être. Et nos consommateurs ne le veulent pas non plus. Ils veulent le choix, a répondu Karen Dunn, l’avocate d'Apple. Pour elle, l’exclusivité de l’App Store n’est pas un monopole, mais un modèle économique parfaitement intégré à son écosystème, garantissant la sécurité pour les développeurs et les consommateurs. Elle dénonce d’ailleurs au passage les failles de sécurité du système concurrent.

Apple : l’exclusivité de l’App Store n’est pas un monopole (l’iPhone n’est pas un Android !)

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

40 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

Dossiers Divers

Plus de dossiers Divers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos