Test du Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur qui nettoie même sa serpillère

Par June, le

Avec le S7 MaxV Ultra, Roborock entend réduire au maximum les manipulations nécessaires entre deux nettoyages. A 1 499 euros, serions-nous en présence de la mère de tous les robots aspirateurs ?



Présentation



Test du Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur qui nettoie même sa serpillère


La firme, qui développe et produit des robots aspirateurs en son nom ainsi que pour Xiaomi, coiffe désormais sa gamme avec le S7 MaxV Ultra, un modèle présenté lors du CES2022 qui se distingue au premier coup d'œil par cette énorme (42 centimètres en largeur et en profondeur, pour 49 centimètres de haut) station de vidage répondant au doux nom d'Empty Wash Fill Dock.

Test du Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur qui nettoie même sa serpillère


La languette à retirer avant d'utiliser le dock


Cet appendice dispose de trois bacs distincts permettant au robot de faire lui-même le plein d'eau (réservoir de 200 ml, de quoi nettoyer jusqu'à 300 mètres carrés), de nettoyer automatiquement la serpillère grâce à une brosse rotative et de stocker l'eau sale dans un réservoir séparé (également 200 ml), tout en vidant automatiquement (il faut bien penser à retirer une petite languette en plastique pour permettre l'évacuation des déchets vers le sac) son bac à poussière d'une contenance de 400 ml dans un sac pouvant contenir jusqu'à 7 semaines d'aspiration (deux sacs sont fournis). Il faut bien l'avouer, la promesse est belle.

Test du Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur qui nettoie même sa serpillère


Côté fiche technique, la S7 MaxV fait parler la poudre avec une puissance d'aspiration de 5 100 Pa, tout en profitant de toutes les avancées technologiques de la marque, comme la capacité à s'adapter rapidement aux objets sur son chemin afin de les contourner intelligemment, quelles que soient les conditions d’éclairage grâce à la technologie ReactiveAI 2.0 alliant un projecteur, une caméra, un scanner et un LiDAR à une nouvelle unité d'apprentissage automatique. L'appareil est également doté de la très pratique technologie VibraRise (avec jusqu'à 3 000 vibrations par minute) permettant au robot de soulever automatiquement la serpillère et ainsi éviter les tapis et la moquette.

Test du Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur qui nettoie même sa serpillère


La technologie de cartographie 3D et l'évitement des obstacles traitent les données en local et aucune information ne transite par les serveurs de la firme, ce qui rassurera les plus inquiets. Le robot permettra également de converser avec les interlocuteurs que l'appareil croisera grâce à la caméra et au microphone intégré, ou de vérifier qu'il n'y a personne au domicile grâce au mode télécommande. La batterie de 5 200 mAh offre une autonomie atteignant 180 minutes en mode silencieux, mais l'appareil a tout de même fonctionné pendant un peu plus de 90 minutes au maximum de ses capacités lors de nos tests (et il faut environ 3 heures pour refaire le plein une fois sur le dock). Niveau bruit, ce Roborock n'est pas des plus discret avec 67 dB au maximum (dans la moyenne, mais certains modèles, avec une puissance d'aspiration certes moins élevée, sont de meilleurs élèves sur ce point, par exemple les eufy RoboVac). Il sera toutefois envisageable d'amoindrir les nuisances sonores en réduisant la puissance.

Test du Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur qui nettoie même sa serpillère


L'application dédiée est très complète tout en restant simple d'usage et permettra de paramétrer finement le nettoyage (puissance d'aspiration sur 4 niveaux et vibrations de la serpillière sur trois niveaux), d'obtenir une carte détaillée de votre domicile (avec plusieurs modes de vue 3D ou 2D) sur plusieurs étages, de choisir entre laver et aspirer, aspirer ou laver, d'interdire certaines zones (comme les éventuelles gamelles des animaux), de désigner une zone à nettoyer en la touchant, d'opter ou non pour le vidage automatique pendant le nettoyage si le bac est plein, de visionner la caméra du robot pendant le nettoyage, de le diriger via l'application, de consulter le niveau de la batterie, le temps passé à nettoyer, la surface couverte, et d'afficher sur la carte les différents objets et obstacles éventuellement rencontrés.

A l'usage



Lors des premiers nettoyages, le robot va dresser la carte du domicile et sa navigation sera plus efficace une fois cela fait. Le système d'évitement fonctionne, ce qui a pour gros avantage de ne pas obliger l'utilisateur à tout ranger/surélever avant chaque nettoyage. La fonctionnalité est vraiment efficace (particulièrement après la dernière mise à jour) . S'il arrive tout de même que le robot se coince dans un fil un peu trop fin (des lacets laissés au sol pour le test dans notre cas, ou un tissu à plat), cela reste rare et les chaussures, jouets et multiprises ont toujours été évités.

Test du Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur qui nettoie même sa serpillère


La détection des tapis/moquettes est également performante et le robot relève bien la serpillière, évitant ainsi de la rendre inutilisable en quelques secondes et de mouiller les éléments au sol. La puissance d'aspiration annoncée (5 100 Pa) semble bien là et le robot est réellement efficace sur ce point (le plaçant devant le eufy X8 et légèrement derrière le Roomba S9 que nous avons pu essayer) y compris sur de la moquette et les tapis.

Test du Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur qui nettoie même sa serpillère


Comme pour tous les hybrides, les performances en lavage seront satisfaisantes sur un sol lisse et suffisantes pour de l'entretien, mais n'égaleront pas un modèle dédié comme le Braava Jet M6 d'iRobot, et encore moins l'efficacité d'un bon vieux nettoyage manuel, par exemple sur les grosses tâches tenaces et séchées.

Test du Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur qui nettoie même sa serpillère


L'imposante station remplit bien son rôle, le remplissage du réservoir est impeccable, le nettoyage de la serpillière plutôt efficace (un passage de temps en temps à la machine ne fera toutefois pas de mal), et le vidage (bruyant) du bac à poussière fonctionne parfaitement (sauf pour certains déchets un peu longs ou volumineux qui peuvent se retrouver coincés dans la buse ou rester dans le bac, ce qui reste assez rare et commun à tous les modèles avec vidage automatique). Il faudra bien penser à vider le réservoir récupérant l'eau provenant du lavage de la serpillère sous peine d'odeurs peu agréables, et si le dock permet de limiter l'entretien, il faudra de temps en temps nettoyer la base. Les crans permettant aux roues de bien placer le robot ayant tendance à être des pièges à saletés (le fond du bac de nettoyage de la serpillière méritera également un coup de chiffon de temps à autre si vous voulez garder la machine impeccable).

Test du Roborock S7 MaxV Ultra : le robot aspirateur qui nettoie même sa serpillère


Le Roborock S7 MaxV Ultra à 1499€
Le Roborock S7 MaxV Plus à 1099,90€
Le Roborock S7 MaxV à 799,99€
Le Roborock S7 à 499€

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

11 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

Dossiers Domotique

Plus de dossiers Domotique

Dernières vidéos

Voir toutes les videos