Test de l'iPhone SE

Par Didier, le

La sortie d'un nouvel iPhone ne se fait jamais en catimini. Mais pour l'iPhone SE, la présentation fut d'une grande sobriété, une keynote à l'image de l'appareil dont le design est calqué sur l'iPhone 5s et dont le nom -SE pour Edition Spéciale- ne fait pas spécialement rêver. Pourtant, vous verrez dans ce test que l'appareil révèle quelques bonnes surprises et pourrait même être l'un des best-seller du printemps !

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous propose de visionner notre prise en main :


(Invalid youtube)

Illustration : Test de l'iPhone SE


Un petit iPhone en 2016 : pour quoi faire ?



En 2015, Apple a écoulé 30 millions d'iPhone de 4" (essentiellement des 5s/5c), un chiffre encore impressionnant à l'heure où la plupart des smartphones du marché affichent une diagonale d'au moins 5 pouces. Apple précise d'ailleurs qu'un tiers des nouveaux acheteurs préfèrerait ce format, un ratio qui double même en Chine, alors que l'on pensait le pays totalement accro aux phablettes -ces téléphones qui ressemblent presque à de petits iPad.

Illustration : Test de l'iPhone SE


Un fabuleux produit d'appel



Mais derrière ces bons résultat, se cache peut-être un effet de gamme : Apple positionne en effet ses petits iPhone à des tarifs bien inférieurs aux iPhone 6/6s et les revendeurs parviennent même à faire dégringoler les tarifs de ces modèles, que l'on trouve parfois dès 300/400€ en jouant sur le marché gris. Du coup, l'iPhone 5s est devenu au fil du temps la bonne affaire pour s'offrir un iPhone récent sans y consacrer toutes ses économies.

Ce n'est donc pas un hasard si l'iPhone de 4" cartonne autant chez les primo-accédants, des personnes venant parfois d'Android et pour qui l'iPhone 6s parait largement surtarifé. Sans ces iPhone abordables, ils seraient probablement restés dans le carcan de Google, qui truste aujourd'hui la quasi-totalité de l'entrée de gamme.

Illustration : Test de l'iPhone SE


Mais ce revival de l'iPhone 5s pourrait surtout s'expliquer par un mouvement de panique dans les hautes sphères de Cupertino. En début d'année, Tim Cook affichait la couleur : 2016 sera la première année où les ventes d'iPhone commenceront à stagner, voire même à baisser. Malgré de bonnes ventes de l'iPhone 6s et des appareils toujours plus puissants, la Pomme semble avoir du mal à trouver de nouveaux relais de croissance. Garder un modèle d'entrée de gamme compétitif -et qui ne cannibalisera pas les modèles plus chers- pourrait donc se révéler bénéfique sur le plan commercial et éviter la grosse claque lors des prochains résultats financiers.

Le format "idéal"



Pour Steve Jobs, l'ergonomie de ses appareils constituait une véritable obsession. Si le co-fondateur d'Apple a toujours tenu bon face aux gros téléphones de ses concurrents, c'est qu'il estimait -à raison- qu'au delà de 4", l'appareil devenait difficilement utilisable à une main. Le pouce devait notamment pouvoir parcourir l'ensemble de la dalle, sans que l'iPhone ne quitte le creux de la main.

Pourtant, la réalité du marché a fait fi de ces dogmes pour une raison simple : plus l'écran est grand, et plus la lecture est confortable. Les problèmes d'ergonomie digitale (là, je parle de nos gros doigts) deviennent tout à coup bien accessoires face aux bénéfices d'une dalle plus large : naviguer sur le web, regarder des films, profiter des jeux vidéos... Une fois que l'on s'est habitué à ces écrans de 5 à 6", il est bien difficile de faire machine arrière, même si l'on doit souvent s'aider des deux mains pour s'en servir.

Illustration : Test de l'iPhone SE


Reste qu'une frange minoritaire d'utilisateurs ne l'entend pas de cette oreille. Certains adorent les petits téléphone déclarait Greg Joswiak pendant la keynote. A commencer par les filles, qui n'ont pas de grandes poches de pantalon et qui se retrouvent obligées de stocker leur iPhone 6 dans le sac à main. Et puis il y a ceux qui ont toujours les bras encombrés et qui souhaitent absolument pouvoir taper leurs messages avec une seule main sans risquer de faire tomber l'appareil sur le bitume. Quelqu'en soit l'excuse, ces petits téléphones jouissent encore d'avantages ergonomiques parfois rédhibitoires. Gardons quand-même à l'esprit que le smartphone est devenu un compagnon très personnel, pour lequel il n'y aura jamais de taille idéale universelle. Un peu comme les montres, les souris ou... les sacs à main !

Un design "Sans Effort" (SE)



Depuis que nous avons l'appareil entre les mains, on a beau chercher une excuse à Jony Ive, on ne trouve pas. Comment la plus grosse capitalisation mondiale ose-t-elle présenter un téléphone prétendument moderne en reprenant un design vieux de 2012 ? Même dans l'automobile -une industrie dont les cycles de renouvellement se chiffrent sur 4 ou 5 ans- on ne se risquerait pas à changer le moteur et l'intérieur d'un véhicule tout en proposant au client une vieille carrosserie. C'est même tout le contraire : les constructeur proposent régulièrement des facelift, ces modifications extérieures très cosmétiques, destinées à augmenter la durée de vie de la voiture jusqu'à la prochaine itération.

Illustration : Test de l'iPhone SE


Que ce soit par facilité ou par précipitation, le designer en chef d'Apple est inexcusable. Face aux courbes rondouillettes des iPhone 6 & 6s, l'iPhone 5s paraissait déjà bien vieillot, alors imaginez l'iPhone SE face à l'iPhone 7 ou l'iPhone 8 d'ici 1 à 2 ans.... Pourtant, ces dernières semaines, des fuites évoquaient des prototypes de 4" reprenant les codes de l'iPhone 6 et certains rendus 3D de l'hypothétique appareils étaient parfois diablement sexy. Tim Cook a peut-être hésité jusqu'au dernier moment à proposer un modèle plus original, mais aussi plus long à produire.

Illustration : Test de l'iPhone SE

Pourquoi ne pas avoir repris le design et les couleurs de l'iPod Touch ?


Quitte à réutiliser l'existant, pourquoi ne pas s'être tout simplement inspiré de l'iPod Touch ? Les lignes du baladeur sont encore très modernes et les nouvelles couleurs introduites l'an passé auraient donné un sérieux coup de jeune à l'iPhone SE. Mais il aurait probablement été difficile de caser tous les composants du téléphone (notamment la batterie) dans un boitier si fin, ce qui explique (peut-être) que cette piste n'ait pas été retenue.

Illustration : Test de l'iPhone SE


Tout comme Audi ou Porsche, Apple est avant tout une marque statutaire. On n'achète pas seulement un iPhone pour ses qualités intrinsèques, mais aussi pour son look et ses finitions. Malgré cela, la Pomme s'entête chaque année à décliner ses iPhone en version S sans modification apparente. Il n'y avait alors bien que les nouvelles couleurs (dorées sur le 5s, blanches sur le 4s ou rose sur le 6s) pour se différencier. L'iPhone SE ne déroge pas à la règle, et si l'on cherche à tout prix à se démarquer des anciens modèles, il faudra alors assumer ce joli rose aux accents cuivrés, loin de faire l'unanimité (surtout chez la gente masculine).

Histoire de finir sur une note positive, on se réjouira tout de même qu'Apple soit parvenue à placer son fameux capteur photo de 12MP sans faire dépasser l'optique du boitier. Sur l'iPhone 6/6s, cette protubérance rend l'appareil bancale lorsqu'il est posé une surface plane.

Performances : une bête de course !



Apple a sans doute beaucoup hésité avant de placer un processeur A9 dans le boitier. Il s'agit de la dernière génération de puces ARM que l'on retrouve sur l'iPhone 6s, et également déclinée pour l'iPad Pro.

Illustration : Test de l'iPhone SE


A la sortie de la boite, la différence est très nette par rapport à l'iPhone 5s : les apps se lancent plus rapidement et toutes les actions sont quasi-immédiates. Ceux qui sont déjà passés à l'iPhone 6s et 6s Plus noteront même une interface souvent plus réactive, puisque la résolution plus faible nécessite forcément moins de calcul.

Avec Geekbench, on obtient donc logiquement des performances similaires entre un iPhone SE et un iPhone 6s. Tous deux sont par ailleurs équipés de 2Go de RAM, ce qui permet de garder en mémoire plus d'informations et d'accélérer certains traitements lourds, notamment en vidéo, en audio et en photo.

Illustration : Test de l'iPhone SE


Mais le plus ironique, c'est que cet iPhone SE surclasse parfois son grand-frère. Avec une dalle plus petites, la puce a moins de pixels à traiter et peut alors présenter un affichage plus fluide. Dans les jeux, certains titres se montreront plus fluides grâce à une résolution plus faible. Nous avions déjà vécu cela à l'arrivée de l'iPhone 4 et de son écran retina, parfois plus lent que le 3GS ou encore entre l'iPad 2 plus rapide que l'iPad 3 (Retina).

Illustration : Test de l'iPhone SE

En calcul "on screen" (à résolution du téléphone), l'iPhone SE surclasse l'iPhone 5s, mais aussi l'iPhone 6s Plus de quelques points ! C'est logique, son écran a moins de pixels à calculer.


L'iPhone SE aura donc logiquement une durée de vie assez longue, et devrait pouvoir prendre en charge au moins 3 ou 4 versions majeures d'iOS. Les développeurs seront en revanche un peu moins ravis de devoir -pour encore longtemps- prendre en charge 3 résolutions différentes dans leurs programmes, ce qui constitue toujours un surplus de travail important.

Enfin, on pourrait se demander si l'iPhone SE bénéficiera chaque année de la dernière génération de puce. Connaissant Apple, c'est loin d'être acquis, la firme pourrait tout à fait se contenter d'un nouveau modèle tous les 2 ans ! Cette perspective rend cet iPhone SE encore plus séduisant : si vous attendiez avec impatience qu'Apple renouvelle l'iPhone 5s, il ne faudrait pas rater une telle occasion.

Des fonctions photos/vidéos de 2016



Seconde bonne surprise de ce modèle, l'iPhone SE embarque la dernière génération de capteurs photos de la marque. Alors qu'on aurait pu s'attendre à ce qu'Apple se contente des composants de l'iPhone 6 (8MP), la firme a finalement opté pour les technologies les plus récentes.

Le meilleur appareil photo



L'appareil prend des photos en 12MP avec une ouverture honorable de ƒ2.2 et des photosites de 1,22 µm : c'est tout simplement aussi bien que l'iPhone 6s.

Cliquez sur les images pour zoomer

Illustration : Test de l'iPhone SE

L'iPhone 6S+ et l'iPhone SE offrent un rendu similaire avec leur capteur de 12MP.
L'iPhone 5S propose moins de détails (et plus de bruit dans l'image) avec seulement 8MP.


Illustration : Test de l'iPhone SE

Avec une forte luminosité, l'iPhone 5S a tendance à surexposer plus facilement.
Ces photos ont été prises sans HDR et sans régler la luminosité manuellement.


Nous n'avons pas noté de différence sensible entre l'iPhone SE et l'iPhone 6s, que ce soit au niveau des températures de couleur, de la stabilisation de l'image, ou de la vitesse de mise au point. L'iPhone SE peut même créer des Live Photos, ces petites photos animées finalement très rigolotes, surtout si vous utiliser les flux de photos iCloud.



On retrouve également le flash "true tone", un objectif très robuste, mais aussi des fonctions réservées à l'iPhone 6s, comme la mise au point Focus Pixels ou encore la réduction de bruit améliorée. C'est une vraie belle surprise !

Illustration : Test de l'iPhone SE


Des vidéos en 4k (oui, mais) et de superbes ralentis !



Tout comme la partie photo, l'iPhone SE bénéficie des mêmes caractéristiques que l'iPhone 6s qui filme en 4k UHD (3 840 x 2 160) à 30 images par seconde. Bien que la FullHD (1080p) soit encore loin de tirer sa révérence, la montée en résolution est toujours intéressantes pour revoir ses petits films d'ici 5 ou 10 ans sans avoir l'impression qu'ils datent du siècle dernier. On regrettera néanmoins -comme sur l'iPhone 6s- qu'Apple propose encore des modèles de 16Go, sur lesquels on ne pourra stocker que quelques dizaines de minutes de vidéos, voire beaucoup moins si la mémoire est déjà bien remplie.

Puisqu'on avait déjà testé ce même capteur sur l'iPhone 6s, je ne pensais pas nécessaire de refaire une vidéo. Mais finalement, en s'amusant avec Romina, on a trouvé que le l'image était particulièrement saccadée en 4k. Du coup, on vous a refait une petite vidéo, qui montre bien le problème : tant que la vidéo est stable (plan fixe), il n'y a pas trop de souci. Mais si on bouge, alors l'image saute assez facilement, un effet qu'on retrouve souvent en rajoutant de la stabilisation en post-production. A vue de nez, je dirais que c'est probablement un souci logiciel dans ce qu'Apple nomme la stabilisation de qualité cinéma. La petite taille du téléphone joue aussi sans doute un rôle : une fois en main, il est très léger et on a un peu tendance à l'orienter dans tous les sens.

(Invalid youtube)


Autre nouveauté majeure sur cette gamme de téléphone, l'arrivée de ralentis en FullHD à 60 et 120FPS et même à 240FPS en 720p (cf. vidéo). Là encore, c'est assez inédit à cette gamme de prix et sur de si petits appareils. Pas sûr que vous soyez nombreux à l'utiliser, mais les amateurs de sport y trouveront rapidement un intérêt.

Un capteur frontal très décevant



Tant de bonnes nouvelles ne pouvaient cacher quelques déconvenues. Apple n'a pas cru bon de doter l'iPhone SE d'un capteur frontal décent, reprenant celui de l'iPhone 6 à 1.2Mp, contre 5MP sur l'iPhone 6s. Pire, l'ouverture est même moins bonne que sur l'iPhone 6, ce qui va générer plus facilement du bruit dans l'image en basse lumière.

Illustration : Test de l'iPhone SE

L'iPhone 6s est le seul à proposer un capteur frontal de qualité correcte (5MP).
Les images en 1,2MP de SE font vraiment dépassées !


Maigre consolation, Apple a rajouté le flash retina qui permet d'augmenter temporairement la luminosité de l'écran à un niveau très élevé pour remplacer l'absence de flash en façade... et compenser ce petit capteur ridicule.

Illustration : Test de l'iPhone SE


A l'heure des selfies et de Snapchat, voilà donc une décision bien étonnante, qui s'explique sans doute par une volonté de maitrise coûts et (peut-être) un problème de place dans le boitier.

Paré pour 2016



Le bel équipement de l'iPhone SE ne se limite pas à la puce A9 et au capteur photo. L'appareil renferme en effet toute l'armada pour tenir la route sur la durée.

Citons par exemple la prise en charge des réseaux 4G de génération 4 à 150Mbps comme sur l'iPhone 6 (300Mbps sur l'iPhone 6s), le bluetooth 4.2, ou encore le WiFi ac qui permet de rivaliser avec une connexion Ethernet.

Illustration : Test de l'iPhone SE


L'iPhone SE permet également d'utiliser Apple Pay grâce à sa puce de communication en champ proche. On pensait que l'absence de NFC sur le 5s était lié à un problème de place, mais ce n'est apparemment pas le cas.

Une autonomie en nette hausse



L'iPhone 5s était sans doute le pire iPhone sur le plan de l'autonomie. Ceux qui l'utilisent encore -et qui ne sont pas toujours proches d'une prise électrique- ont très souvent investi dans une petite batterie de secours, qu'ils utilisent au moins une fois par jour. C'est simple, il est impossible d'utiliser l'appareil sans excès et de finir la journée sans devoir recharger.

Avec l'iPhone SE, tout ceci n'est qu'un lointain souvenir. Avec une capacité de 1624mAh, contre 1450mAh sur le 5s, l'augmentation n'est pourtant que de 10%. Mais la puce A9 est sans doute plus économe et la Pomme a peut-être trouvé des systèmes logiciels plus efficaces pour économiser de l'énergie (nouveaux composants, optimisations logicielle).

Illustration : Test de l'iPhone SE

[ Le score de notre iPhone 5s est très certainement sous-évalué :
l'appareil possède sa batterie d'origine de 2013]/i*


A l'arrivée, l'iPhone SE tient presque aussi bien que l'iPhone 6, mais ne rivalise toujours pas avec les versions Plus, capables de tenir presque 2 jours sans recharge. Apple a encore beaucoup à faire avec ses batteries, mais lorsqu'elle progresse, il est bon de le souligner.

Quelques regrets



On a assez râlé sur le design de l'appareil, on s'en tiendra donc là sur le plan esthétique. En revanche, l'iPhone SE affiche quelques manques, qui auraient pourtant pu le hisser à la note maximale.

La première raison d'être mécontent, c'est la capacité. Lorsque j'ai commencé à rédiger ce test, j'ai voulu transférer le contenu de mon iPhone 6s Plus de 128Go sur le SE et... patatra, la place était insuffisante. iTunes ne vous propose même pas de charger qu'une partie de l'appareil, sauf à passer par une synchronisation plus classique. Bref, avec des capteurs photos/vidéo en nette hausse et des apps toujours plus gourmandes, on ne comprend pas qu'Apple ne propose pas la capacité maximale et ne fasse pas démarrer tous ses iPhone récents à 32Go.

Illustration : Test de l'iPhone SE


C'est anodin, mais l'iPhone SE n'intègre pas de baromètre. Même si très peu d'apps utilisent réellement ce capteur, si vous êtes un grand baroudeur, peut-être que certains programme (altimètre etc.) ne vont pas fonctionner correctement en l'absence de connexion.

Peut-on vraiment reprocher à Apple de ne pas avoir intégré 3D Touch ? Pour utiliser environ 150 fois par jour le curseur à l'écran, je vous répondrais Oui, assurément !. Mais pour une fois, Cupertino a fait le choix de la raison : le taptic engine nécessite de la place supplémentaire sous l'écran, ce qui aurait de facto réduit la taille de la batterie. A choisir, mieux vaut privilégier l'autonomie. Mais à vraiment choisir, j'aurais préféré qu'Apple modifie un peu son boitier et évite ce type de compromis.

Illustration : Test de l'iPhone SE

3D Touch permet d'offrir des "clics droits" aux applications


Enfin, l'iPhone SE ne bénéficie pas de la seconde génération de capteur d'empreinte. Touch ID sera donc un peu plus lent que sur l'iPhone 6s, qui active l'écran d'accueil presque instantanément. Mais avant de se plaindre, notez que cette rapidité extrême empêche aussi d'apercevoir rapidement ses notifications sur l'écran de verrouillage. Maigre consolation, j'en conviens.

Bilan



Après une semaine d'utilisation, l'iPhone SE nous a laissé une sensation bizarre. Comme celle d'avoir renoué avec un vieux pote que l'on avait un peu oublié, mais qui a su se bonifier avec le temps. Décidément, le choix d'un design vieillot a bien du mal à passer, même si cette couleur Or Rose aide à faire passer la pilule.

Illustration : Test de l'iPhone SE


Si l'on accepte de revenir (ou de rester) sur un petit écran de 4" (ce qui n'est pas mon cas), difficile d'être réellement critique sur l'aspect fonctionnel. Son plus gros défaut sera sans doute d'avoir opté pour une caméra frontale de piètre qualité, mais en toute objectivité, cela gênera surtout vos correspondants dont l'écran est plus large. Non vraiment, cet iPhone est rapide, taillé pour l'avenir, et il ne souffre que de très peu de compromis.

Apple a -pour une fois- fait un bel effort sur les prix. A 489€ pour 16Go, c'est presque inespéré pour filmer en 4k, photographier en 12MP et profiter d'une puce dernier cri. A choisir entre ça et un iPhone 6 moins performant vendu 200€ plus cher, on se dit qu'il y a comme un problème dans la gamme.

On vous conseillera vivement -si le budget le permet- d'opter pour le modèle de 64Go, seule version permettant d'envisager l'avenir (et la revente) avec sérénité.

Commentaires

30 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !

Suivez-nous !

Guide d'achat

A voir Mac iOS Autre
MacBook Air

MacBook Air

Attention
Le MacBook Air a été mis à jour en novembre 2020 avec le tout nouveau processeur M1 Made in Cupertino. S'il reprend le design de la génération précédente, la puce permet d'atteindre des performances, selon Apple, 3,5 fois supérieures pour le CPU et 5 fois supérieures pour la partie graphique intégrée. Cette nouvelle version est bien plus intéressante, n'hésitez pas à voir nos tests ! Une nouvelle version est attendue courant 2022 : nouveau design, puce M2 et Thunderbolt 4 ! Mais peut-être pas avant l'été...

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter si nécessaire
MacBook Pro 13"

MacBook Pro 13"

Attention
Le MacBook Pro 13" a été mis à jour le 10 novembre 2020 avec le nouveau processeur M1. Il faudra cependant bien réfléchir à un tel achat, la puissance est bien au rendez-vous (regardez nos tests !), mais un modèle 14" est sorti fin 2021, avec des caractéristiques supérieures (ports, écran etc.). A noter qu'un MacBook Pro 13" M2 pourrait voir le jour en 2022.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter si nécessaire
MacBook Pro 14"

MacBook Pro 14"

Acheter
Apple dévoile enfin un modèle inédit de 14,2" avec un tout nouveau processeur : le M1 Pro. Mais ce nouveau modèle propose de nombreuses nouveautés ou évolutions : un écran Liquid Retina XDR, un clavier totalement revu avec la disparition de la Touch Bar et le retour des touches de fonction, jusqu'à 32Go de mémoire et du stockage plus généreux (jusqu'à 8To).

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
MacBook Pro 16"

MacBook Pro 16"

Acheter
Apple dévoile enfin un modèle 16,2" avec deux tout nouveaux processeurs : le M1 Pro ou le M1 Max. Mais ce nouveau modèle propose de nombreuses nouveautés ou évolutions : un écran Liquid Retina XDR, grosse batterie de 100Wh, clavier totalement revu avec la disparition de la Touch Bar et le retour des touches de fonction, jusqu'à 64Go de mémoire et du stockage plus généreux (jusqu'à 8To).

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iMac M1

iMac M1

Acheter
Il aura fallu attendre presque 10 ans pour que les équipes de Jony Ive se décident enfin à offrir une nouvelle robe, à ce qui était autrefois la star de la gamme Apple : l'iMac. Design totalement revu, finesse à tous les étages, alimentation déportée, écran plus grand, Touch ID... Apple a totalement repensé son tout-en-un tout en conservant ce qui en a fait son succès : une machine reste simple à utiliser, peu encombrante et adaptée à de nombreux usages.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iMac Pro

iMac Pro

Attendre
L'iMac Pro est actuellement le Mac le plus puissant du marché, même s'il a déjà 2 bonnes années d'existence. Apple a rajouté une petite option GPU Vega 64X et 256Go de RAM courant mars 2019, mais rien de bien folichon. N'hésitez pas à consulter nos tests et nos vidéos avant de vous décider ! A noter qu'Apple va sortir un Mac Pro fin 2019, donc si vous n'êtes pas trop pressé, il sera + modulaire...

La note Mac4Ever

3/10

Notre conseil d'achat

Attendre avant d'acheter
Mac Mini

Mac Mini

Attention
Le Mac mini a été mis à jour le 10 novembre 2020 et a reçu le tout nouveau processeur M1. Il est le moins cher de la bande, et sans doute le plus polyvalent avec sa prise HDMI, ses nombreux ports et son format compact. Il s'agit aussi du seul modèle de bureau, conçu pour être raccordé à des écrans externes. Attentio, un modèle M2 pourrait voir le jour courant 2022, avec une puce plus puissante, du Thunderbolt 4 et sans doute une prise en charge d'un plus grand nombre d'écrans.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter si nécessaire
Mac Pro

Mac Pro

Acheter
Le nouveau Mac Pro est enfin là ! Certes, sont prix est élevé, mais la cible est très claire : les ultra-pro. Vous pouvez acheter sans crainte, (presque) tout est modifiable dans le temps et les modules MPX sont proposés à part par Apple.

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iPhone SE

iPhone SE

Attention
489€ pour cet iPhone 8 revisité avec puce A13, WiFi 6 et de meilleures capacités photo (mode portrait etc.). C'est le bon-plan de 2020, même si les fans des grands écrans, de Face ID et d'une bonne autonomie préféreront le XR ! Attention, un nouveau modèle semble envisagé pour début/mi 2022...

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter si nécessaire
iPhone 11

iPhone 11

Acheter
L'iPhone 11 prends la suite de l'iPhone XR, mais apporte quelques nouveautés intéressantes en photo/vidéo (voir nos tests/vidéos). Il ne sera pas mis à jour avant septembre 2020... avec l'arrivée de la 5G !

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iPhone 12

iPhone 12

Acheter
L'iPhone 12 prends la suite de l'iPhone 11, mais apporte quelques nouveautés intéressantes en photo/vidéo (voir nos tests/vidéos) et surtout la 5G. Il ne sera pas mis à jour avant septembre 2021.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iPhone 13

iPhone 13

Acheter
L'iPhone 13 prends la suite de l'iPhone 12, sans prise de risque, Apple offre quand-même quelques fonctionnalités intéressantes, en terme d'autonomie, de stockage, ou encore d'écran, même si cette année, c'est surtout la version « Pro » qui progresse le plus. Mais l'iPhone est un produit mature, complet et toujours l'une des références du marché.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iPhone 13 Pro

iPhone 13 Pro

Acheter
L'iPhone 13 prends la suite de l'iPhone 12, sans prise de risque, Apple offre quand-même quelques fonctionnalités intéressantes, en terme d'autonomie, de stockage, ou encore d'écran, même si cette année, c'est surtout la version « Pro » qui progresse le plus. Mais l'iPhone est un produit mature, complet et toujours l'une des références du marché.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iPad mini 6

iPad mini 6

Acheter
Nouveau design (hérité de l'iPad Air 4 et des iPad Pro), nouveaux capteurs photo, nouveau format d'écran, son stéréo, USB C... Les nouveautés ne manquent pas pour cette cuvée 2021, qui tranche avec le moule vieillissant et pourtant réutilisé depuis des années par Apple. Mais à 559€ en 64Go, la tablette vient gentiment taquiner les tarifs de ses aînées, si bien que son positionnement prend tout de suite des allure de petites tablettes professionnelles

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iPad Air

iPad Air

Acheter
Après avoir fait son grand retour en 2019, l'iPad Air revient avec une 4e déclinaison. On pourra découvrir un processeur A14 Bionic, gravé en 5nm -une première mondiale. L'écran de10.9" offre une résolution de 2 360 x 1 640 pixels à 264 pixels par pouce (ppp). Si tout en bas, on a droit enfin à un connecteur USB-C, avec une charge à 20W, tout en haut se trouve TouchID sur le bouton de démarrage.

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iPad 9

iPad 9

Acheter
La nouvelle place de l'iPad 9 est plus compliquée à tenir cette année, pour cette tablette d'entrée de gamme, qui évolue timidement. Pour autant, elle ne manque pas d'atouts, comme le prix, l'écran large et lumineux, la prise en charge du Pencil, l'autonomie très correcte, son capteur frontal Ultra Grand-Angle et le chargeur USB C fourni. Le tout dans un design tout de même très daté.

La note Mac4Ever

7/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iPad Pro M1

iPad Pro M1

Acheter
5G, Thunderbolt, puce M1, 16Go de RAM, 2To de stockage, écran HDR... L'iPad Pro M1 n'a rien à envier à un MacBook Pro 13" ou presque ! Hormis macOS, c'est même le Mac qui pourrait être un peu jaloux, face à un écran tactile de cette qualité, de la connectivité au top et un accès aux accessoires les plus rapides du marché.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
Apple Watch 3

Apple Watch 3

Attention
L'Apple Watch Series 3 reste au catalogue (mais peut-être plus pour longtemps ?) et constitue une bonne alternative à la Series 5, même si son écran est un peu plus petit et qu'elle ne propose pas certaines fonctionnalités inédites, comme l'ECG, l'écran allumé en permanence ou la détection de chute, propres à la nouvelle version. Pesez bien le pour et le contre, sachant que ces montres connectées évoluent beaucoup d'une année sur l'autre et son rapidement obsolètes (la première Apple Watch ne prend pas en charge watchOS 5/6 par exemple, alors qu'elle ne date que de 2015)

La note Mac4Ever

4/10

Notre conseil d'achat

Acheter si nécessaire
AirTag

AirTag

Acheter
L'AirTag est avant-tout destiné à ne pas égarer ses affaires, mais Apple ne veut pas parler de traqueur, respect de la vie privée oblige. Pourtant, ces petites balises bluetooth fonctionnent très bien pour suivre certaines personnes. Avec sa simplicité d'usage, la petite balise bénéficie d'un vrai réseau Bluetooth mondial et d'une localisation proche très efficace.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
Apple Watch 7

Apple Watch 7

Acheter
la nouvelle Apple Watch Series 7 propose des bordures plus fines, une certification IP6X pour la poussière et WR50 pour l'eau, un écran plus grand et un clavier AZERTY avec QuickPath permettant de glisser le doigt de lettre en lettre. L'écran est 70% plus lumineux en veille, avec une dalle plus résistante, et une autonomie similaire aux générations précédentes. Disponible en 41 et 45 mm, elle n'affiche pas augmentation de tarif.

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
Apple TV HD

Apple TV HD

Attendre
L'Apple TV 2015 est sortie fin 2015 et Apple le garde au catalogue malgré l'arrivée de la version 4k. Avec en prime, une petite baisse de prix ! Si vous n'avez pas de TV 4k, cela reste une bonne affaire.

Notre conseil d'achat

Attendre avant d'acheter
Apple TV 4K

Apple TV 4K

Acheter
Apple met à jour sa petite boite avec quelques petites nouveautés intéressantes, comme une puce A12, un retour eARC, du HDMI 2.1 ou encore une toute nouvelle télécommande ! Et d'ailleurs, si c'était elle, la star de cette année ?

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
iPod touch

iPod touch

Acheter
Après une petite mise à jour en juillet 2015 (même processeur que l'iPhone 6 et un capteur de 8MP), Apple a enfin daigné mettre à jour son baladeur en 2019. Mais les nouveautés sont maigres : processeur A10 (iPhone 7) et 256Go de stockage au maximum. Pour le reste, rien ne change, sauf le prix, qui prend 20€ en entrée de gamme et qui atteint les 469€ pour le haut de gamme ! Assez décevant pour un produit dont le design et les caractéristiques nous ramènent presque 4 ans en arrière...

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
Consulter le guide

A lire

Voir tous les dossiers

Refurb Store

Découvrir toutes les offres

Dernières vidéos

Voir toutes les videos