Des souris optiques sans fils

Par Mathieu, le

Attention cependant : les tests sont à peu près indépendant. Il ne s'agit pas là d'un comparatif. Les modèles testés sont : les Macally rfMouseJr et rfMouse, la Logitech MX 700, la Kensington PocketMouse Pro Wireless et la Microsoft Wireless Optical Mouse Ice.

Les souris Macally - Par Coco



Nous avions initialement prévu de tester uniquement la souris Macally rfMouseJr. Suite à la recommandation de notre sympathique contact chez Macally, nous avons accepté de tester également la rfMouse. Ces deux souris sont très proches, on considérera donc que, sauf mention contraire, toute remarque s'adressera aux deux souris.

Premier contact



[imgv3="433_19-08-2003_10333.jpg"]Dans les deux boites, nous trouvons en plus du matériel un CD contenant le pilote et la documentation, des piles rechargeables ainsi qu'un feuillet explicatif d'une clarté irréprochable (même si l'installation est suffisemment intuitive pour pouvoir s'en passer). La rfMouse se compose de la souris en elle-même et d'un chargeur-récepteur branché en USB autoalimenté. Ce système permet de charger deux piles en permanence alors que les deux autres se trouvent dans la souris. Le système de la rfMouseJr est un poil plus complexe: le récepteur et le chargeur sont dissociables, pour une portabilité optimale. De plus le chargeur se comporte comme un socle rechargeant directement les piles situées dans la souris. Petit inconvénient: ce système nécessite une alimentation externe.
Ci-contre: souris Macally rfMouse.

Esthétisme: de jolies souris



Rien à dire sur ce point : de belles souris blanches. (la petite rfMouseJr est particulièrement mignonne...)

Ergonomie



[imgv3="433_19-08-2003_77222.jpg"]Il est temps de prendre ces souris en main. La rfMouse est agréable à utiliser, plutot légère, un cheveu trop petite pour moi mais j'ai de grandes mains. Au contraire, les mains féminines (ou celles de vos gazouillants bambins) la trouveront, croyez-en mes sources, un peu disproportionnée. A propos de proportions on peut tout de même noter que les boutons auraient gagné à occuper un peu moins de place, mais cela n'est pas vraiment gênant. Autre petit détail, la molette de défilement est un peu trop petite mais là encore rien de bien grave.
En ce qui concerne la rfMouseJr maintenant il y a peu de choses à dire: compte tenu de la taille de la souris, l'utilisation est agréable à très agréable pour les petites mains. En effet comme tous les mulots de ce format, elle s'utilise comme les souris rondes Apple plus ou moins appréciées en leur temps. question de goût mais je vous rassure on s'y fait très bien (et je vous rappelle que j'ai de grandes mains..).
Ci-dessus: souris Macally rfMouseJr.

Le capteur optique



Un point important tout de même: le capteur optique est plutot sensible. Il lui faudra donc une surface parfaitement uniforme pour fonctionner sans sauts désagréables. Une fois cette condition remplie tout se passe bien, le déplacement est toujours fluide, aucun problème...

Le signal



Nous n'avons constaté aucun problème lié à la transmission sans-fil. Au contraire il est bien agréable de se passer de cordon. Par ailleurs nos tests montrent une portée du signal largement suffisante (plus de 5m !).

Autonomie



[imgv3="433_19-08-2003_56787.jpg"]Si vous reposez systématiquement la rfMouseJr sur son socle quand vous ne l'utilisez pas, vous n'aurez pas de problème d'autonomie puisqu'elle se recharge en continu. Pour la rfMouse, le système dont j'ai parlé est très efficace: vous n'aurez qu'à échanger les piles de temps en temps (variable selon utilisation mais tout de même quelques jours en utilisation intensive).
Ci-contre: chargeur/récepteur de la rfMouse.

Le pilote



Vous trouverez sur le CD accompagnant la souris le pilote Macally Mouse Trackball. Ce logiciel simple et efficace vous permet de paramétrer sans peine les actions des trois boutons et les vitesses de déplacement et de défilement de la molette. En plus de cela le CD contient le manuel de la souris, très clair.

Portabilité



La rfMouseJr se veut de par sa petite taille le compagnon idéal des utilisateurs de portables. Pourtant à première vue l'ensemble occupe une certaine place. C'est là qu'intervient le système adopté par Macally: le récepteur est branché sur un port USB contenu dans le chargeur. Il est donc possible de l'en détacher et de le brancher sur n'importe quel port USB alimenté. Vu la taille de l'objet (2x5x1 cm), c'est extrêmement intéressant ! La souris étant elle-même petite, il peut être utile de n'emmener que ces deux composants en vadrouille (à condition bien sûr de n'avoir pas besoin de recharger la souris). Ici encore l'autonomie est nettement suffisante pour tenir quelques jours.
Pour les utilisateurs itinérants, un système permet également de verrouiller la souris lors du transport.

Conclusion



En conclusion, beaucoup de points positifs pour ces deux souris. Petit détail pas vraiment gênant: les LEDs du chargeur/récepteur de la rfMouse ne sont pas très visibles... il faut bien trouver des reproches à faire ! ;)
Si vous cherchiez une souris sans fil, voilà donc deux modèles à prendre sérieusement en compte selon vos besoins (utilisateur de machine de bureau ou de portable, taille de vos mains...).

Logitech MX 700 - Par Grouik



Sortie il y a quelques mois, la Logitech MX 700 fait parti des leaders pour ce qui est des souris sans fil, combinant à la fois autonomie, précision et de nombreuses fonctions.
L'ayant eu en main depuis quelques semaines, nous l'avons donc testé pour vous.

Les boutons de fonctions



[imgv3="433_19-08-2003_66777.jpg"]La Logitech MX700 est équipée en tout et pour tout de 5 boutons et d'une molette :

- deux viennent se loger sur le côté gauche, faisant office par défaut de touches Avant/Retour pour votre navigateur Internet. Le plus éloigné est toutefois assez difficile à atteindre, car un peu trop en avant par rapport à la main. Mais ceci dépend bien évidemment des individus.
- deux autres sont situés respectivement au dessus et en dessous de la molette de défilement, permettant par exemple, de simuler un défilement total de la fenêtre.
- un traoisième bouton est également présent au centre, simulant Pomme-Tab, à savoir la commande qui permet de changer d'application. Tout ceci en un clic, c'est vraiment agréable !
- la molette fait aussi office de clic. Vous pouvez lui attribuer la fonction que vous voulez - sachant que l'utilisation courant est le double-clic.

On regrettera peut-être que la partie droite soit totalement délaissée. En effet, dans une logique optimum, vous contrôlerez donc cette souris avec 3 doigts maximum, contrairement aux modèles de Microsoft par exemple, qui permettent d'utiliser souvent les phalanges les plus externes.

L'interface de paramétrage



Là aussi, c'est très simple : un CD contenant le driver est présent dans la boite et s'installe en deux temps, trois clics ! Sachant que la souris est reconnue par Mac OS X par défaut, ce driver reste tout de même indispensable pour régler les boutons additionnels ainsi que les affectation de touches.

[imgv3="433_19-08-2003_21444.jpg"]

L'état de la pile est indiquée par voie logicielle

[imgv3="433_19-08-2003_14442.jpg"]

Le paramétrage, très simple et complet. Chaque bouton peut se voir attribuer n'importe quelle commande ou combinaison de touche.

Ergonomie nous voilà



[imgv3="433_19-08-2003_45666.gif"]Une qualité tout à fait notable de cette souris, et des modèles de Logitech plus généralement, à savoir la remarquable finition des patins de glissement. En effet, si chez Microsoft par exemple, la souris frotte carrément sur le tapis, ici le mouvement est tout à fait coulant et s'adapte à tout type de surface.

Autre point fort, la pris en main très agréable. Le haut du boîtier est en PVC, alors qu'une matière plus caoutchouteuse vient s'enfiler sur chacun des côtés. La forme générale épouse assez bien le creux de la main, sauf peut-être pour les enfants ou les personnes ayant des phalanges plus courtes qui auront du mal à garder la main sur la souris sans lever de temps à autre le poignet. Mais globalement, cette souris est très facile et pratique à utiliser. Le clic est particulièrement doux et c'est en réalité le prolongement de la coque qui se déforme légèrement au bout pour permettre à l'utilisateur d'appuyer sur le bouton souhaité. Il n'est donc pas nécessaire de presser le doigt jusqu'au fond pour cliquer correctement. Une simple pression au milieu du boîtier peut suffire.

Le poids



Comparé à une souris classique - à fil, donc - il va sans dire que ce modèle est bien plus lourd. La principale cause étant bien évidemment les piles, au nombre de deux, et qui viennent se loger juste au dessous du boîtier. Au delà des accus, cette MX700 a été légèrement lestée à vide, sans doute pour une meilleure prise. Pour tout vous dire, et pour l'avoir eu entre les mains durant plus de 10 heures par jour, durant quelques semaines, c'est pratiquement son seul petit défaut. A moins d'une certaine habitude, cela fait tout parfois mal au poignet au cours d'une utilisation prolongée. Pour les jeux par exemple, où l'on demande au pointeur une réactivité sans pareil, il est parfois difficile de la faire glisser rapidement, tant elle dégage une impression de lourdeur générale. Pour le graphisme, c'est un peu gênant également.

Mais ceci est donné à titre totalement personnel et de façon très subjective, tout dépend bien-sûr des individus.

L'autonomie



Afin de subvenir au maximum à ses besoins électriques, la Logitech MX700 est équipée de deux accumulateurs de type 1,2V/1700mAh. Si vous regardez chez la concurrence, vous noterez que cette souris embarque un des plus importants stock d'énergie pour un appareil de ce type. Si certains modèles d' il y a quelques années permettaient de tenir à peine quelques heures, ici c'est loin d'être le cas ! En effet, lorsque le constructeur déclare plusieurs jours d'autonomie, ce n'est pas seulement à but marketing, puisque ce sont à peu près les durées que l'on retrouve pour une utilisation courante ! Non vraiment, rien à dire là dessus, Logitech a réussi le pari de proposer une souris performantes et à la fois très autonome.

La recharge



La MX700 est livrée avec un Dock pour rechargement. Il vous suffit en fait de la glisser dedans lorsque vous abandonnez votre Mac, et elle se rechargera automatiquement. Par contre, il vous faudra brancher ce Dock à la fois sur le port USB pour la connexion au Mac, et à une prise de courant pour l'apport d'énergie destiné à recharger le mulot. On aurait peut-être aimé une connexion BlueTooth fonctionnant avec un dongle ou avec la puce intégrée depuis les AluBook. Ce sera sans doute pour la prochaine version ;--)

Conclusion



Autonomie, ergonomie et simplicité, voilà qui résume bien cette Logitech MX 700, qui donnera du fil à retordre à la concurrence dans ces divers domaines. Pour autant, elle n'est pas exempte de petits défauts, imputables à l'aspect sans fil, à savoir le poids à ne pas négliger et la nécessité d'un rechargement tout de même régulier. Au delà de ces quelques reproches, la finition est exemplaire, le paramétrage enfantin et un prix (Un peu moins 100 Euros en moyenne) plutôt justifié si l'on regarde attentivement du côté des équipements.

PocketMouse Pro Wireless, la plus nomade de toutes - Par iDav



[imgv3="433_19-08-2003_30237.jpg"]Ce produit made in Kensington est sans aucun doute destiné aux utilisateurs de portables. Testée avec un iBook sous OS X, elle remplit entièrement son rôle et fait rapidement valoir ses avantages, et notamment, son extrême mobilité.

En effet, le récepteur USB se glisse très facilement à l'intérieur même de la souris. Il suffit de presser un bouton pour ouvrir une petite trappe et introduire le récepteur dans la souris. De cette manière, on peut transporter la souris avec le portable en économisant un maximum de place, et sans risquer d'oublier le récepteur.

La souris est alimentée par 2 piles AAA. Pour préserver son autonomie, l'objet tire alors parti de son design original. En effet, pour couper l'alimentation de la souris, pas de bouton. L'extinction est automatique une fois le récepteur rangé dans la souris.

Sur l'écran, disons que la Pocket Mouse tient la route. L'installation est simplissime sous Mac OS X, puisqu'elle est reconnue sans problème par le système. La sensibilité de la molette se règle dans les Préférences Système : "Souris" et le bouton droit = "ctrl + clic" est parfaitement reconnu. Impossible toutefois de paramètrer le clic de la molette sans installer de driver. Aucun CD n'étant fourni, il existe des drivers disponibles sur le site internet de Kensington.

[imgv3="433_19-08-2003_20222.jpg"]

On notera quelques retards à la "reprise d'activité" : quand vous laissez la souris de côté pour la frappe, le curseur met parfois quelques secondes avant de bouger (ce problème apparaît beaucoup plus rarement si vous décochez la fonction "désactiver le trackpad lors de la frappe"), mais je n'ai pour le moment constaté aucune "perte de curseur" problème récurrent pour les souris optiques.

Il ne reste donc qu'un seul petit défaut pour ce produit, et il se trouve dans son principale avantage. En effet, il arrive que la fameuse trappe ai un peu de jeu, ce qui est désagréable sous le pouce droit. Alors à moins d'être gaucher (pas de problème, la souris est parfaitement symétrique, mais il faut un driver pour échanger la place des boutons), c'est un peu dommage...

En définitive, la souris Kensington va s'avérer le compagnon idéal du iBook de iDav pour cet été !

Microsoft Wireless Optical Mouse Ice - Par Mathieu



Dans le domaine des souris, Microsoft fait figure de challenger face à Logitech. chaque nouvelle innovation, les deux constructeurs - optique, sans fil, doubles capteurs - se suivent de près. On peut même dire que leurs produits se ressemblent beaucoup, même pour de simples souris. Après le modèle de Logitech, voyons ce que la célèbre Ice de Microsoft a dans le ventre.

Les boutons - Une souris simple comme je les aime



[imgv3="433_19-08-2003_88789.jpg"]Cette souris reste plutôt classique par le nombre de bouton qu'elle propose : deux boutons plus une molette. Pas de bouton d'extinction : il vous faudra enlever les piles. Pas des plus pratique. Mais si vous ne l'utilisez pas de manière nomade, cela ne constitue pas un problème.

Elle est accompagnée d'une base de réception assez jolie, même si certains la trouveront trop grosse. En effet, on est bien loin du petit dongle de Kensington : elle fait pratiquement la taille d'un paquet de cigarettes, en un peu moins épais. Un petit bouton sous la souris et un autre sur le récepteur permettent d'appairer les deux modules. La distance de réception est (dans la pratique) de moins de trois mètres, assez peu.

L'interface de paramétrage



Comme dirait Grouik pour la MX 700 : "Là aussi, c'est très simple : un CD contenant le driver est présent dans la boite et s'installe en deux temps, trois clics ! Sachant que la souris est reconnue par Mac OS X par défaut, ce driver reste tout de même indispensable pour régler les boutons additionnels ainsi que les affectation de touches." De la même manière, la souris Microsoft possède un driver assez bien fait qui vous permet de paramètrer à votre guise ses boutons.

Ergonomie nous voilà



[imgv3="433_19-08-2003_76466.jpg"]Le modèle de Microsoft a un avantage non négligeable : son design est symétrique, ce qui lui permet de convenir aux droitiers, comme aux gaucher - c'est heureusement le cas pour de nombreuses souris trois boutons. Et, comme presque toutes les souris sans fils, elle est lourde. Bien plus lourde qu'une souris traditionnelle.

Ses boutons sont assez souples, certains apprécieront, d'autres moins. La molette est un petit peu moins agréable : elle roule en cliquant. Le bruit et l'effet produit sur le doigt sont assez agaçant. Mais là aussi, certains aiment.

Le modèle que vous trouverez en ce moment en boutique sera probablement bleu, mais c'est le seul détail qui diffère du modèle que nous avons eu en main. Sa forme est assez joli et très agréable en main. Mais les matériaux et les couleurs choisis ne sont pas des plus heureux. Personnellement, je ne trouve pas que l'esthétisme soit très réussi.

L'autonomie



Là encore l'Ice s'illustre par sa simplicité - au premier sens du terme - elle fonctionne sur piles. Aucun chargeur ou batterie ne l'accompagne. Deux LR6 ou deux accumulateurs AA l'alimentent en énergie. Avec des piles, l'autonomie, en usage quotidien intensif, ne dépassera guère les quelques semaines.

Conclusion



Ce modèle n'est pas vraiment comparable à celui de Logitech que nous avons testé, aussi bien du point de vue prix que fonctionnalités. Mais, dans son domaine, il reste assez intéressant : bonne prise en main et robuste. Cependant, quelques reproches vous feront peut-être aller voir du côté de la concurrence : peu de portée, un esthétisme discutable et une base plutôt grosse. Malgré cela, elle se place en entrée de gamme avec un prix raisonnable qui pourrait vous faire craquer...

Réactions

13 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !

Suivez-nous !

Guide d'achat

A voir Mac iOS Autre

MacBook Air

Acheter
Le MacBook Air a été mis à jour en novembre 2020 avec le tout nouveau processeur M1 Made in Cupertino. S'il reprend le design de la génération précédente, la puce permet d'atteindre des performances, selon Apple, 3,5 fois supérieures pour le CPU et 5 fois supérieures pour la partie graphique intégrée. Cette nouvelle version est bien plus intéressante, n'hésitez pas à voir nos tests !

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

MacBook Pro 13"

Acheter
Le MacBook Pro 13" a été mis à jour le 10 novembre 2020 avec le nouveau processeur M1. Il faudra cependant bien réfléchir à un tel achat, la puissance est bien au rendez-vous (regardez nos tests !), mais un modèle 14" est envisagé pour 2021.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

MacBook Pro 14"

Acheter
Apple dévoile enfin un modèle inédit de 14,2" avec un tout nouveau processeur : le M1 Pro. Mais ce nouveau modèle propose de nombreuses nouveautés ou évolutions : un écran Liquid Retina XDR, un clavier totalement revu avec la disparition de la Touch Bar et le retour des touches de fonction, jusqu'à 32Go de mémoire et du stockage plus généreux (jusqu'à 8To).

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

MacBook Pro 16"

Acheter
Apple dévoile enfin un modèle 16,2" avec deux tout nouveaux processeurs : le M1 Pro ou le M1 Max. Mais ce nouveau modèle propose de nombreuses nouveautés ou évolutions : un écran Liquid Retina XDR, grosse batterie de 100Wh, clavier totalement revu avec la disparition de la Touch Bar et le retour des touches de fonction, jusqu'à 64Go de mémoire et du stockage plus généreux (jusqu'à 8To).

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iMac M1

Acheter
Il aura fallu attendre presque 10 ans pour que les équipes de Jony Ive se décident enfin à offrir une nouvelle robe, à ce qui était autrefois la star de la gamme Apple : l'iMac. Design totalement revu, finesse à tous les étages, alimentation déportée, écran plus grand, Touch ID... Apple a totalement repensé son tout-en-un tout en conservant ce qui en a fait son succès : une machine reste simple à utiliser, peu encombrante et adaptée à de nombreux usages.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iMac Pro

Attendre
L'iMac Pro est actuellement le Mac le plus puissant du marché, même s'il a déjà 2 bonnes années d'existence. Apple a rajouté une petite option GPU Vega 64X et 256Go de RAM courant mars 2019, mais rien de bien folichon. N'hésitez pas à consulter nos tests et nos vidéos avant de vous décider ! A noter qu'Apple va sortir un Mac Pro fin 2019, donc si vous n'êtes pas trop pressé, il sera + modulaire...

La note Mac4Ever

3/10

Notre conseil d'achat

Attendre avant d'acheter

Mac Mini

Acheter
Le Mac mini a été mis à jour le 10 novembre 2020 et a reçu le tout nouveau processeur M1. Il est le moins cher de la bande, et sans doute le plus polyvalent avec sa prise HDMI, ses nombreux ports et son format compact. Il s'agit aussi du seul modèle de bureau, conçu pour être raccordé à des écrans externes.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

Mac Pro

Acheter
Le nouveau Mac Pro est enfin là ! Certes, sont prix est élevé, mais la cible est très claire : les ultra-pro. Vous pouvez acheter sans crainte, (presque) tout est modifiable dans le temps et les modules MPX sont proposés à part par Apple.

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPhone SE

Acheter
489€ pour cet iPhone 8 revisité avec puce A13, WiFi 6 et de meilleures capacités photo (mode portrait etc.). C'est le bon-plan de 2020, même si les fans des grands écrans, de Face ID et d'une bonne autonomie préféreront le XR !

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPhone 11

Acheter
L'iPhone 11 prends la suite de l'iPhone XR, mais apporte quelques nouveautés intéressantes en photo/vidéo (voir nos tests/vidéos). Il ne sera pas mis à jour avant septembre 2020... avec l'arrivée de la 5G !

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPhone 12

Acheter
L'iPhone 12 prends la suite de l'iPhone 11, mais apporte quelques nouveautés intéressantes en photo/vidéo (voir nos tests/vidéos) et surtout la 5G. Il ne sera pas mis à jour avant septembre 2021.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPhone 13

Acheter
L'iPhone 13 prends la suite de l'iPhone 12, sans prise de risque, Apple offre quand-même quelques fonctionnalités intéressantes, en terme d'autonomie, de stockage, ou encore d'écran, même si cette année, c'est surtout la version « Pro » qui progresse le plus. Mais l'iPhone est un produit mature, complet et toujours l'une des références du marché.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPhone 13 Pro

Acheter
L'iPhone 13 prends la suite de l'iPhone 12, sans prise de risque, Apple offre quand-même quelques fonctionnalités intéressantes, en terme d'autonomie, de stockage, ou encore d'écran, même si cette année, c'est surtout la version « Pro » qui progresse le plus. Mais l'iPhone est un produit mature, complet et toujours l'une des références du marché.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPad mini 6

Acheter
Nouveau design (hérité de l'iPad Air 4 et des iPad Pro), nouveaux capteurs photo, nouveau format d'écran, son stéréo, USB C... Les nouveautés ne manquent pas pour cette cuvée 2021, qui tranche avec le moule vieillissant et pourtant réutilisé depuis des années par Apple. Mais à 559€ en 64Go, la tablette vient gentiment taquiner les tarifs de ses aînées, si bien que son positionnement prend tout de suite des allure de petites tablettes professionnelles

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPad Air

Acheter
Après avoir fait son grand retour en 2019, l'iPad Air revient avec une 4e déclinaison. On pourra découvrir un processeur A14 Bionic, gravé en 5nm -une première mondiale. L'écran de10.9" offre une résolution de 2 360 x 1 640 pixels à 264 pixels par pouce (ppp). Si tout en bas, on a droit enfin à un connecteur USB-C, avec une charge à 20W, tout en haut se trouve TouchID sur le bouton de démarrage.

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPad 9

Acheter
La nouvelle place de l'iPad 9 est plus compliquée à tenir cette année, pour cette tablette d'entrée de gamme, qui évolue timidement. Pour autant, elle ne manque pas d'atouts, comme le prix, l'écran large et lumineux, la prise en charge du Pencil, l'autonomie très correcte, son capteur frontal Ultra Grand-Angle et le chargeur USB C fourni. Le tout dans un design tout de même très daté.

La note Mac4Ever

7/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPad Pro M1

Acheter
5G, Thunderbolt, puce M1, 16Go de RAM, 2To de stockage, écran HDR... L'iPad Pro M1 n'a rien à envier à un MacBook Pro 13" ou presque ! Hormis macOS, c'est même le Mac qui pourrait être un peu jaloux, face à un écran tactile de cette qualité, de la connectivité au top et un accès aux accessoires les plus rapides du marché.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

Apple Watch 3

Attention
L'Apple Watch Series 3 reste au catalogue (mais peut-être plus pour longtemps ?) et constitue une bonne alternative à la Series 5, même si son écran est un peu plus petit et qu'elle ne propose pas certaines fonctionnalités inédites, comme l'ECG, l'écran allumé en permanence ou la détection de chute, propres à la nouvelle version. Pesez bien le pour et le contre, sachant que ces montres connectées évoluent beaucoup d'une année sur l'autre et son rapidement obsolètes (la première Apple Watch ne prend pas en charge watchOS 5/6 par exemple, alors qu'elle ne date que de 2015)

La note Mac4Ever

4/10

Notre conseil d'achat

Acheter si nécessaire

AirTag

Acheter
L'AirTag est avant-tout destiné à ne pas égarer ses affaires, mais Apple ne veut pas parler de traqueur, respect de la vie privée oblige. Pourtant, ces petites balises bluetooth fonctionnent très bien pour suivre certaines personnes. Avec sa simplicité d'usage, la petite balise bénéficie d'un vrai réseau Bluetooth mondial et d'une localisation proche très efficace.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

Apple Watch 7

Acheter
la nouvelle Apple Watch Series 7 propose des bordures plus fines, une certification IP6X pour la poussière et WR50 pour l'eau, un écran plus grand et un clavier AZERTY avec QuickPath permettant de glisser le doigt de lettre en lettre. L'écran est 70% plus lumineux en veille, avec une dalle plus résistante, et une autonomie similaire aux générations précédentes. Disponible en 41 et 45 mm, elle n'affiche pas augmentation de tarif.

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

Apple TV HD

Attendre
L'Apple TV 2015 est sortie fin 2015 et Apple le garde au catalogue malgré l'arrivée de la version 4k. Avec en prime, une petite baisse de prix ! Si vous n'avez pas de TV 4k, cela reste une bonne affaire.

Notre conseil d'achat

Attendre avant d'acheter

Apple TV 4K

Acheter
Apple met à jour sa petite boite avec quelques petites nouveautés intéressantes, comme une puce A12, un retour eARC, du HDMI 2.1 ou encore une toute nouvelle télécommande ! Et d'ailleurs, si c'était elle, la star de cette année ?

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPod touch

Acheter
Après une petite mise à jour en juillet 2015 (même processeur que l'iPhone 6 et un capteur de 8MP), Apple a enfin daigné mettre à jour son baladeur en 2019. Mais les nouveautés sont maigres : processeur A10 (iPhone 7) et 256Go de stockage au maximum. Pour le reste, rien ne change, sauf le prix, qui prend 20€ en entrée de gamme et qui atteint les 469€ pour le haut de gamme ! Assez décevant pour un produit dont le design et les caractéristiques nous ramènent presque 4 ans en arrière...

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
Consulter le guide

A lire

Voir tous les dossiers

Refurb Store

Découvrir toutes les offres

Dernières vidéos

Voir toutes les videos