Actualité

Apple, opposée au projet de loi Cybersécurité, rencontre le Gouvernement australien

Par Laurence, le

Vendredi, on apprenait que l’Australie planchait sur un projet de loi sur la cybersécurité, qui obligerait les sociétés tech à accéder aux messages chiffrés de leurs utilisateurs. Selon le journal The Australian, le Sénateur George Brandis va s’entretenir cette semaine avec des représentants d’Apple, pour discuter d’une éventuelle coopération.

Cet entretien intervient après que le Premier ministre Malcolm Turnbull ait répondu vendredi aux protestations de plusieurs sociétés américaines (dont Facebook et Apple). Pour ces dernières, la nouvelle loi serait impossible à mettre en œuvre. Elles soulèvent tout d’abord une difficulté pratique, à savoir que la nature du chiffrement de bout en bout est telle que seul l'expéditeur et le destinataire d'un message sont capables de le déchiffrer.

Apple, opposée au projet de loi Cybersécurité, rencontre le Gouvernement australien

Image Lonely Planet


Mais le plus problématique reste que cette loi affaiblirait la technologie de cryptage et la sécurité de tous les utilisateurs. Pour elles, même avec leur coopération, les états ne pourraient pas empêcher les criminels et d’autres personnes de créer leur propre technologie de chiffrement.

Le sénateur demeure confiant de son côté : Je vais voir Apple la semaine prochaine et je veux que ces discussions soient aussi constructives et aussi coopératives que possible, car, comme je l'ai dit précédemment, nous préférons une coopération sans contrainte. Pour cette raison, je ne vais pas me livrer à une critique des entreprises à ce stade des discussions.

Apple, opposée au projet de loi Cybersécurité, rencontre le Gouvernement australien


Pour autant (et à défaut d’accord), les nouveaux textes impliqueraient effectivement des mesures cœrcitives pour obliger les entreprises de médias sociaux à coopérer -à l’image des normes britanniques. Il a ajouté : Ce n'est pas un nouveau type d'obligation. Tout ce que nous faisons, c'est essayer de faire en sorte que la loi soit adaptée aux développements technologiques.

En outre, Brandis a conclu que si les terroristes utilisent de plus en plus d'applications de messagerie chiffrées, qui sont inaccessibles aux services de renseignement ou aux autorités chargées de l'application de la loi, notre capacité à surveiller leurs communications, à prévenir un incident terroriste ou à les poursuivre, sera perdue.

Source

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

11 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

Dossiers Divers

Plus de dossiers Divers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos