Actualité

Le film français "Fou d’amour" vante les mérites d'un montage 100% Final Cut Pro (témoignage)

Par Didier, le

Après Diversion (Focus), film entièrement monté sous Final Cut Pro, c'est au tour du réalisateur français Philippe Ramos, de se tourner vers la solution d'Apple.

Le film français "Fou d’amour" vante les mérites d'un montage 100% Final Cut Pro (témoignage)


Son nouveau long métrage Fou d'amour, où l'on retrouve les acteurs Melvil Poupaud, Dominique Blanc, et Jean-François Stévenin, devrait sortir prochainement au cinéma. C'est en fait Nathalie Sanchez, embauchée en tant que consultante et assistante (Ramos monte ses films lui-même) qui a poussé les équipes à utiliser Final Cut Pro.

Le film français "Fou d’amour" vante les mérites d'un montage 100% Final Cut Pro (témoignage)


Chose rare dans le milieu vidéo, la jeune femme explique ses choix dans une interview fleuve à Video-Design, revenant notamment sur les solutions techniques adoptées, les contraintes et les nombreux avantages procurés par le logiciel. Alors qu'en France, Le logiciel de montage [..] c’est forcément Avid, elle a réussi à imposer malgré tout son workflow Apple (avec un peu de ProTools pour le son). Pour ceux que ça intéresse, tout le film a été enregistré avec une caméra Alexa de chez ARRI, en 2K APR444 LogC.

Extrait :

Comment Final Cut Pro X s’est comporté durant tout ce workflow et le montage ?



Final Cut Pro s’est vraiment bien comporté à toutes les étapes. Lecture en temps réel et travail fluide, pas de plantages. Bon, il faut dire que par sécurité, j’avais désactivé les rendus en arrière-plan, réglé la lecture sur meilleure performance, et exclu la bibliothèque de spotlight (j’ai lu quelque part que ça aidait parce qu’il ne passait pas du coup son temps à indexer mais je ne sais pas si c’est vraiment vrai).

Les avantages d’un workflow avec FCP, c’est bien sûr sa simplicité et la rapidité avec laquelle on peut commencer à travailler.

L’interface est très agréable et pratique, le classement des rushes extrêmement puissant, l’absence de pistes rigides prédéfinies peut dérouter mais à l’usage, c’est vraiment une très bonne idée.

C’est réellement un très bon outil.

Tout est plus fluide, plus instinctif , plus souple, sans perdre ni en précision ni en rigueur.

Le montage ne dépend pas de l’outil, et justement, FCPX en montage… se fait oublier.


Lire l'interview intégrale

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

18 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat Mac

Voir le guide d'achat Mac

Dossiers Mac

Plus de dossiers Mac

Dernières vidéos

Voir toutes les videos