Actualité

NSO avoue que Pegasus a été utilisé dans plusieurs pays de l'Union européenne

Par Laurence, le

Depuis plusieurs mois, le dossier NSO vient s'alourdir de nouvelles découvertes et accusations d'espionnage. Pour rappel, la firme israélienne avait développé le logiciel Pegasus, qui permettait de traquer les utilisateurs via leur smarpthone -y compris l'iPhone ! En pratique, le spyware profitait d'une faille de sécurité de l'app Message, pour accéder au smartphone à la Pomme via une attaque zero-click (ne nécessitant pas que l'utilisateur clique sur un lien malveillant).

NSO avoue que Pegasus a été utilisé dans plusieurs pays de l'Union européenne


Depuis de nombreuses investigations ont été menées, et l'on apprend aujourd'hui que Pegasus aurait été utilisé par au moins cinq pays de l'Union européenne. C'est en effet ce que vient de déclarer NSO dans le cadre d'une enquête de l'Union européenne sur l'impact du programme. A priori, le nombre réel devrait même être plus élevé... En outre, la firme précise avoir résilié au moins un contrat avec un état membre pour usage abusif de Pegasus (c'est dire...).

S'adressant à la commission du Parlement européen chargée d'examiner l'utilisation des spywares en Europe, le représentant de NSO a déclaré que la société avait fait des erreurs, mais qu'elle avait également laissé passer un énorme montant de revenus, annulant des contrats depuis que l'utilisation abusive avait été mise au jour. En outre, NSO se dit en faveur de l'adoption d'une norme internationale pour réglementer l'utilisation de ce type de logiciels... Mais n'est-il pas trop tard pour faire amende honorable ?

Commentaires

0 commentaire
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat iPhone

Voir le guide d'achat iPhone

Dossiers iPhone

Plus de dossiers iPhone

Dernières vidéos

Voir toutes les videos