Mac4Ever Refurb Guide d'achat Apple - Des conseils sur toute la gamme Apple Débuter sur Mac
Apple TV+ : 3 avis de la rédaction sur le nouveau service d'Apple (+ sondage)
Actu Dossiers Forum Photos/Podcasts Petites Annonces V.I.P.
2568 connectés

Apple TV+ : 3 avis de la rédaction sur le nouveau service d'Apple (+ sondage)

Le 05/11/2019 à 21h29
Apple a visé juste, en lançant AppleTV+ juste avant un week-end prolongé, très pluvieux de surcroit. Avec l'offre de gratuité d'un an pour ceux qui ont acheté un produit récent (et éligible), vous êtes sans doute nombreux à avoir tenté l'aventure, quitte à sacrifier quelques épisodes sur Netflix ces derniers jours !

Puisque les goûts et les couleurs restent par définition très subjectifs, nous avons décidé de vous proposer un retour séparé en fonction des différents rédacteurs. Bien-sûr, on vous invite également à réagir dans les commentaires, et également à répondre à ce petit sondage :

Comment trouvez-vous AppleTV+ ?
4521 votes


Didier


Si la navigation dans l'application AppleTV+ se révèle assez hasardeuse, ce « bordel organisé » vise sans-doute à nous faire croire que l'offre est plus étoffée qu'elle n'y parait. Car avec moins d'une dizaine de séries, ce lancement parait encore bien timide comparé à la concurrence déjà bien installée. L'absence de fond de catalogue est d'autant plus étonnant qu'Apple propose déjà des formules de location de films et séries, qui auraient pu faire partie de l'offre, quitte à gonfler un peu le tarif. On pourrait d'ailleurs croire que la série à succès « Tchernobyl » (largement mise en avant) faisait partie de l'offre, or chaque épisode coûte le prix de l'abonnement AppleTV+ ! Mais l'idée, pour Apple, semble plutôt de « forcer » un peu ses clients -notamment via un démarrage en quasi-gratuité- à découvrir ses contenus originaux et d'éventuellement, y prendre goût. La qualité d'abord, la quantité ensuite, voilà un bon moyen de se démarquer de Netflix, à condition de proposer des contenus vraiment inédits et addictifs.



Les enfants aux premières loges

L'avantage d'un petit catalogue, c'est de pouvoir en faire le tour rapidement : le programme fut idéal pour ce week-end prolongé (et pas spécialement ensoleillé). Apple a eu la bonne idée de partir avec des contenus pour enfants et il y en a pour tous les âges : « Soopy dans l'Espace » est assez rigolo pour les tout petits, mais difficile de les rendre addictifs quand tous les copains sont devant Yakari, Pokemon, Peppa et autres TroTro. Quant à Helpsters, cet univers façon Muppets Show à l'américaine nous rappelle ô combien des versions localisées sont nécessaires -le doublage est ici catastrophique, les écritures présentées ne sont pas traduites et l'esprit est un peu décalé pour des enfants européen. En revanche, le « Secret de la Plume », beaucoup plus proche des univers fantastiques d'Harry Potter, se révèle assez addictifs, d'autant que la série s'inspire de contes populaires déjà connus des bambins et que la réalisation fonctionne vraiment bien -à condition d'avoir au moins 5 ou 6 ans ou, pour les plus âgés, d'avoir gardé une âme d'enfant. Et si c'était lui le plus réussi de la bande ? Histoire de boucler la boucle, le petit documentaire sur les éléphants est bien construit, mais pas assez pour retenir les petits plus de 10 minutes : rien ne le distingue vraiment de ce que l'on peut trouver sur les chaines animalières par exemple, c'est même un peu rasant.



Mélodrames ou science-fiction ?

L'offre pour adulte est toute aussi variée, et de facto, forcément clivante. Ceux qui aiment voir Jennifer Aniston larmoyer au cinéma adoreront probablement « The Morning Show », un mélodrame heureusement épaulée par la pétillante Reese Witherspoon qui parvient à nous faire oublier les longueurs et le scénario très téléphoné. Quand on sait que cette série est désormais la tête de gondole de Tim Cook, on comprend vite le public visé. J'ai déjà mieux accroché sur « For All Mankind », énième récit de la conquête de l'espace, façon mondes parallèles -si vous aimez Apollo 13 et Sliders, vous êtes carrément dans la cible, bien que sur la fin, on se demande si ce n'est pas plutôt House Of Cards. Pour les fans de Waterworld, de Game Of Thrones et du film Bird Box (de Netflix), la combinaison des trois s'appelle « See » et est pour le moment plutôt sympa, même si beaucoup pointent quelques incohérences dans le scénario, comme souvent dans ces séries post-apocaliptiques. « See » cloue en tout cas le bec à ceux qui pensaient qu'Apple interdirait toute forme de violence et de sexe un peu trop aiguisé, même si l'ensemble reste quand-même assez édulcoré. Dickinson se montre déjà plus original, avec sa bande-son complètement décalée et son personnage très impertinent, à espérer que l'idée de base ne s'essouffle pas trop vite. Se déroulant au XIXe siècle et reprenant l'histoire vraie de l'étonnante poétesse américaine, il règne une ambiance à cheval entre Riverdale et Dark Shadow de Tim Burton -pour le moment, j'aime assez !



Une tribune toute trouvée pour Apple

L'offre est donc plutôt variée, et assez large pour plaire à chacun des membres de la famille. Mais si vous regardez les séries uniquement en couple ou en colloc, pas sûr que vous ayez envie de rester accroché à plus d'une ou deux d'entre-elles. Malgré l'originalité annoncée, on retrouve quand-même beaucoup de similitudes dans les scénarios de la concurrence, je n'ai pas senti qu'Apple parvenait vraiment à se démarquer outre mesure -mais l'exercice est-il vraiment possible compte tenu de la production actuelle ? Les placements produits réguliers vous rappelleront d'ailleurs vite que la Pomme se servira de ses « shows » pour faire la promotion ouverte de ses nouveaux iPhone et Apple Watch, que tous les acteurs portent (presque) tous au poignet. Certains passages comme « Plus personne n'utilise d'argent liquide » sont à la limite de la propagande pour Apple Pay ! Sur le plan créatif, on sent aussi que les dadas de Tim Cook (lutte pour le climat, féminisme, diversité) sont à la base d'une grande partie des scenarii, mais la tendance n'est pas tellement propre à Apple ces derniers mois.



C'est le moment de passer à la 4k HDR !

Sur le plan technique, saluons la qualité intrinsèque des productions et de ce point de vue, on ne peut reprocher à Apple d'avoir sorti le chéquier : la qualité d'image est fabuleuse, le son est souvent à couper le souffle et même les génériques sont magnifiques, là où Netflix se montre souvent plus chiche. Si vous avez un Home Cinéma récent, une Apple TV 4k et une télévision 4k HDR OLED, on est clairement un cran au dessus de la concurrence, certaines images étant carrément bluffantes. Pour le coup, ça serait dommage de regarder ça sur un iPad 7 avec son écran médiocre et ses haut-parleurs sans vraie stéréo. D'après certaines études, il semblerait d'ailleurs (sans surprise) qu'Apple offre des débits deux fois plus élevés que son concurrent direct...



Bilan

Alors, serais-je prêt à payer 4,99/mois pour ces quelques séries de lancement ? Absolument pas, le choix est trop restreint pour l'instant. Même si l'abonnement peut paraitre abordable, partager son compte Netflix avec sa famille revient toujours beaucoup moins cher, avec une offre incomparable -même si la qualité est souvent inégale. Avec un vrai fond de catalogue, ce qui arrivera peut-être par la suite, ou une offre combinée avec Apple Music (pour 1 ou 2€ de plus par exemple), il y a matière à réfléchir. La question sous jacente est surtout de savoir si les gens pourront multiplier les abonnements dédiés au streaming vidéo (Netflix, Apple, Disney, Amazon) ou s'ils feront plutôt leur choix en fonction de leurs goûts, comme actuellement entre Spotify et Apple Music. Apple n'aurait-elle pas plutôt dû s'inspirer d'Amazon Prime, pour qui l'offre vidéo vient finalement compléter un modèle combinée ? Imaginez par exemple, 200Go de stockage iCloud, Apple Music, Apple Arcade et Apple TV+, le tout pour une quinzaine d'euros par mois, on se poserait sans doute moins la question.

June


La première rencontre avec le service de streaming de Cupertino est assez déconcertante, Apple tentant de masquer le manque de contenu avec une interface qui se résume, sur une Apple TV, à plusieurs bandeaux comprenant les quelques programmes de la pomme. On ne peut alors s'empêcher de comparer l'épaisseur du catalogue avec les offres actuellement disponibles sur notre territoire, comme l'inévitable Netflix, MyCanal, ou encore Prime Video. Apple aurait pu délier sa bourse pour offrir des nouveautés supplémentaires, mais quelques titres nous sont déjà promis pour les semaines à venir.



En fin stratège, Apple permet aux utilisateurs ayant acquis un produit de la gamme après le 10 septembre (hors Apple Watch et AirPods) de profiter d'une année gratuite, laissant un peu de temps pour étoffer son offre au fur et à mesure. Quelques titres intéressants sont déjà en chemin, comme The Servant de M.Night Shyamalan, ou encore l'alléchante « Histoire de Lisey », tirée de l'œuvre de Stephen King, qui mettra en scène Clive Owen et Julianne Moore pour une série en huit épisodes.



Une fois le pop-corn réchauffé, et la télécommande de l'Apple TV devenue luisante, See, le premier de cordée sur l'échelle de mon intérêt dévoile son générique. On sent que Cupertino a mis les petits plats dans les grands bras de Jason Momoa dès les premières secondes, avec une bande sonore impressionnante, et une image qui l'est tout autant. La séance commence sous les meilleurs auspices, mais n'arrivera toutefois pas à captiver l'audience d'un soir plus de deux épisodes. C'est tout à fait personnel, mais le plumage ne me semble pas à la hauteur du ramage, malgré les décors léchés, et quelques scènes « hot » que l'on jurerait calibrées pour faire mentir l'adage selon lequel Apple ne produit que des contenus prudes et non violents.



La série retraçant la vie de la poétesse américaine Emily Dickinson aura le même effet, son ambiance est travaillée, il n'y pas de doute là-dessus, et la bande originale colle parfaitement à l'esprit, mais la tragi-comédie n'a pas réussi à éveiller l'intérêt. Les personnages sont hauts en couleur, quelques répliques font mouche, mais l'envie de passer plusieurs heures à suivre l'héroïne n'y est pas. Encore une fois, c'est très personnel, mais peut-être en attendais-je un peu trop, ou simplement que les univers d'époques de séries comme « Peaky Blinders » ou l'extraordinaire « Mrs Maisel, femme fabuleuse » sonnent plus justes.



Le scénario s'est répété pour For All Mankind et The Morning Show, l'impression d'être détaché d'une ambiance très américaine, peut-être, ou ce sentiment insistant de déjà vu. L'alchimie qui fait que l'on apprécie ou non un programme est extrêmement subtile, et n'a pas pris face à ces propositions. Le documentaire animalier « The Elephant Mother » a quant à lui été avalé avec gourmandise en famille, nécessitant parfois de sécher quelques larmes, rapidement oubliées devant des images grandioses, tout comme les premiers épisodes du « Secret de la plume », et au contraire d'Helpsters au doublage navrant, mais que les enfants ne sont pas encore prêts à regarder en V.O.



En l'état, la proposition d'Apple semble trop fade pour mériter un abonnement, mais la curiosité reste de mise pour les quelques programmes déjà prévus, et les surprises que l'on espère du fond de son canapé. L'année à venir sera donc décisive, et Apple semble l'avoir compris. Il lui faudra multiplier les contenus pour attirer de nombreux spectateurs dans ses filets, et la tâche s'annonce d'autant plus ardue que d'autres services de streaming vont bientôt pointer le bout de leurs programmes.

Laurence


Le week-end pluvieux de la Toussaint a fourni une excuse occasion rêvée pour découvrir le catalogue de lancement d’Apple TV+. Ce dernier est assez restreint puisqu’il ne compte que 7 séries inédites (dont 3 dédiées aux plus jeunes) et un documentaire tout public.



A force de rumeurs, on avait un peu peur d’un contenu trop soft - à la limite du prude- mais les séries commencent toutes très fort de ce côté-là, entre les injures copieuses de « The Morning Show », les scènes sanglantes (et intimes) de « SEE » ou les concepts très avant-gardistes et plutôt morbides de « Dickinson » (où sans spoiler le contenu, il parait tout de même que le premier épisode recèle quelques blagues salaces et une scène plutôt osée ainsi qu'une présence certaine d'hémoglobine !).



La bonne surprise est finalement du côté de la jeunesse avec « Le Secret de la Plume » et une excellente intégration des contes de fées, même si d’autres séries ont surfé sur ce thème ces dernières années, comme Charmed, Grimm, Once Upon a Time ou encore Supernatural

« Snoopy » s’offre un petit coup de jeune avec un côté très didactique, on pourrait même dire une professionalisation du dessin animé. En effet, le petit chien connaît les affres de la candidature spontanée, la lettre type de refus du RH de la Nasa, la valeur de l’expérience de terrain et la nécessité d’aller à l’école (même si son prof est une IA) pour viser le job de ses rêves. Les petites secondes historiques pourront même faire un clin d’œil aux fans des Mystérieuses Cités d’Or de la première heure.



« The Helpster » -avec des voix VF absolument redoutables- est la série de Tim Cook. Le but est de donner des conseils éducatifs. Parmi les thèmes abordés, on trouve comment faire un sandwich, suivre un plan, soigner son rhume, faire des tours de magie. Malgré le côté marionnette, l’accueil reste mitigé chez les plus jeunes, qui préféreront aller sur Apple Arcade ou sur un concurrent si vous leur donnez le choix. « The Elephant Queen » est un très bon documentaire, et on peut en espérer d'autres du même type et avec une qualité équivalente d'ici les prochains mois.

En définitive, on reste un peu sur sa faim. Certes, le catalogue est court mais les idées développées ne sont pas si originales que cela. Par exemple, « TMS » est une série sociale très axée sur des sujets US : le système journalistique américain (le principe même de l’émission d'infos du matin), le scandale de #meetoo, la dénonciation des discriminations entre les femmes et les hommes, la violence à l’écran ou l’histoire économique. Tout fait d’elle une série typiquement US -voire la série flagship d’Apple qui ne lésine pas sur le placement produit à outrance.



La dystopie « For All Mankind » (là encore un genre qui a beaucoup de succès avec notamment Watchmen ou Divergente) revient sur le sujet fort (mais toujours très américain) de la conquête spatiale, en modifiant le cours de l'histoire réelle. La même chose pourrait être dite sur « SEE » : on retrouve les bases d’une « bonne » série SF desservie par les gros bras du moment (ceux de Jason Momoa), un générique trop travaillé (qui laissait espérer mieux…)

Finalement, Apple TV+ n'est, pour l'instant, qu'une bonne base de départ pour le service de streaming de Cupertino. Les séries se laissent regarder mais aucune n'a le potentiel pour justifier à elle seule un succès massif auprès du public. Les prochaines annonces et les programmes à venir seront déterminants pour le succès ou non du service.
partage email

iOS 13.3 : apps en tâche de fond, Temps d'écran et 2/3 petites choses

Media Arts Lab : l'agence de pub d'Apple supprime 50 postes

chargement des réactions

Réagissez à ce dossier !

Pour réagir directement dans le forum, cliquez ici.
Pour réagir, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, créez-en un !
Identifiant :
Mot de passe :
Gras Italique Souligné Image URL Smiley confus Smiley cool Smiley M. Vert Smiley malsain Smiley mort de rire Smiley geek Smiley surpris
Important : soyez concis, courtois et pertinents. (plus d'infos ?) Les messages injurieux et hors sujet seront effacés. En cas de non respect de ces instructions, le compte d'un utilisateur pourra être bloqué sans préavis.
Pour toute erreur dans un article, merci de nous le signaler en nous contactant ici.

Conseils d'achat

  • Macintosh

  • iPhone, iPad & iPod

iMac 27" 5k Indicateur orange Informations 03/2019 2099 € L'iMac 27" (Retina) a été mis à jour le 18 mars 2019 avec des modèles Coffee Lake ( 6 à 8 coeurs) et des GPU Radeon Vega. Vous pouvez acheter sans crainte, les iMac ne sont mis à jour qu'une fois tous les 12/18 mois en moyenne. Une mise à jour n'est pas à écarter début 2020 !
iMac 21,5" 4k Indicateur orange Informations 03/2019 1499 € L'iMac 21,5" (Retina) a été mis à jour le 18 mars 2019 avec des modèles Coffee Lake ( 6 à 8 coeurs) et des GPU Radeon Vega. Vous pouvez acheter sans crainte, les iMac ne sont mis à jour qu'une fois tous les 12/18 mois en moyenne. Une mise à jour n'est pas à écarter début 2020 !
Apple TV 4k Indicateur rouge Informations 09/2017 199 € L'Apple TV 4k est une petite évolution de l'Apple TV pour les téléviseurs 4k. Il gère le HDR, le HDMI 2a et tous les codecs récents. Si vous avez une télévision OLED 4k, il s'agit du modèle idéal. Son prix est raisonnable par rapport à la version HD, qui reste au catalogue. Attention, une rumeur évoque un modèle plus puissant pour la fin 2019.
iMac Indicateur rouge Informations 06/2017 1299 € L'iMac 21,5" (non Retina) a été mis à jour le 5 juin 2017 avec Thunderbolt 3 et puces Kaby-Lake. On attendait des modèles Coffee Lake (à 6 coeurs) d'ici le courant du printemps/été 2019 mais Apple n'a pas renouvelé cette version.. qui ne vaut plus vraiment le coup en 2019.
iMac Pro Indicateur rouge Informations 12/2017 5499 € L'iMac Pro est actuellement le Mac le plus puissant du marché, même s'il a déjà 2 bonnes années d'existence. Apple a rajouté une petite option GPU Vega 64X et 256Go de RAM courant mars 2019, mais rien de bien folichon. N'hésitez pas à consulter nos tests et nos vidéos avant de vous décider ! A noter qu'Apple va sortir un Mac Pro fin 2019, donc si vous n'êtes pas trop pressé, il sera + modulaire...
Mac Mini Indicateur orange Informations 10/2018 899 € Le Mac mini a été mis à jour fin 2018 avec un tout nouveau CPU à 4 coeurs. Une mise à jour n'est pas à écarter fin 2019, début 2020 !
Mac Pro Indicateur rouge Informations 10/2013 3339 € Apple a annoncé un nouveau Mac Pro pour la rentrée, plus modulaire et moins fermé que la version actuelle. Attendez la rentrée !
MacBook Pro 13" Indicateur vert Informations 05/2019 1499 € Le MacBook Pro 13" (haut de gamme) a été mis à jour le 21 mai 2019, mais sans changement majeur : le CPU gagne 100MHz et Apple a installé un énième "nouveau" clavier censé régler le problème de blocage des touches. On espère une "vraie" nouvelle version en 2020. A noter que le modèle sans Touch Bar (entrée de gamme) a été remplacé par une version quad-core avec Touch Bar le 9 juillet 2019, plutôt intéressante malgré le SSD faiblard.
MacBook Pro 16" Indicateur vert Informations 11/2019 2699 € Le MacBook Pro 15" est remplacé par un modèle 16" le 13 novembre 2019 avec de nombreuses nouveautés : grosse batterie de 100Wh, clavier totalement revu, touche ESC physique, nouveau GPU MAD (5500M) et du stockage plus généreux. Vous pouvez acheter sans risque, pas de MAJ prévue avant (au moins) le printemps 2020 !
MacBook Air Indicateur vert Informations 07/2019 1349 € Le MacBook Air a fait son grand retour après 4 ans sans mise à jour ! Le 9 juillet 2019, il gagne un écran True Tone (mais c'est tout). Préférez plutôt le Refurb qui le propose à moins de 1000€ !
Apple TV 2015 Indicateur rouge Informations 10/2015 159 € L'Apple TV 2015 est sortie fin 2015 et Apple le garde au catalogue malgré l'arrivée de la version 4k. Avec en prime, une petite baisse de prix ! Si vous n'avez pas de TV 4k, cela reste une bonne affaire.
Téléchargez nos
applications mobiles
À découvrir sur Mac4Ever
b 1  b 2 
Mon Mac4Ever
Pour participer, vous devez être identifié.
Si vous ne possédez pas de compte, vous pouvez en créer un gratuitement !
Identifiant :
Mot de passe :
Sondage
Le MacBook Pro 16" est...
1852 votes
app
A propos | Mentions légales | Infos Cookies | Contacts | Emploi | RSS | Apps