Black and White, le test Mac4Gamer !

Par athrus, le

Un concept original, un jeu inclassable



Black and white frappe d’abord par sa réalisation et son game-play. On peut être dérouté au début car la prise en main est assez diffcile. Le jeu se rapproche beaucoup du concept de l’ancien Populous. Qui se souvient de ce soft ? Premiers joueurs sur LC ? La ressemblance frappe car le concept est identique. Vous incarnez un dieu, votre mission si toutefois vous l’acceptez, sera de faire le plus de fidèles possible à votre religion. Le jeu alterne phases de mouvement et phases de construction. Black and White n’est pas une sorte Giants. Bien au contraire, le jeu est tout sauf un quake-like. Il est basé sur la créativité et l’intelligence. Un jeu qui sans doute ne plaira guère aux hardcore gamers. Black and Wite n'est qu'autre qu'une révolution dans la ludothèque mac…

[imgv3="b&w1.jpg"]

Tu seras reproducteur, mon fils. Et toi, tu seras bûcheron. C’est ainsi, on ne discute pas !



Black & White propose des éléments de gestion, par l’intermédiaire des villages qu’il faut administrer. Il s’agit de répondre aux attentes des villageois qui réclament du bois, de la nourriture, ou bien la construction de bâtiments nécessaires à leur bien être, et donc à leur expansion. Bien que les villageois puissent se débrouiller seuls, le joueur pourra également, dans un souci d’optimisation, leur attribuer des taches spécifiques (couper des arbres, s’occuper des champs, se reproduire ...).

L’aspect gestion de Black & White est toutefois le maillon faible du jeu en question. Il y a en effet peu de bâtiments à construire, et lorsque dans une catégorie de bâtiment donnée, plusieurs sont disponibles, le joueur ne peut choisir lequel construire en premier : ils sont toujours bâtis dans le même ordre. On aurait aimé un tout petit peu plus de choix, et de contrôle. Mentionnons néanmoins l’existence de merveilles, des monuments très coûteux qui procurent divers avantages, dont le chantier est toujours excitant à mettre en œuvre.

Viens ici sale bête ! Lâche le monsieur !



[imgv3="b&w3.jpg"]Enfin, bien sûr, il y a la créature. Cet animal humanoïde, dérivé du tigre, du singe ou de la vache. Pourquoi une créature au fait ? Parce que dans l’univers Black & White, à chaque dieu est associé une créature. C’est ainsi.

En tant que dieu, le joueur hérite donc en début de partie d’une petite créature, ignorante et chétive, débile diront certains, mais en tout cas très curieuse. Elle est en effet attentive à tout ce qui se passe autour d’elle, et va apprendre, petit à petit, le fonctionnement du monde qui l’entoure, en observant et en expérimentant. Livrée à elle même, elle va tenter tout et n’importe quoi lui ''passant par la tête'' : Quel goût a un villageois, qu’est-ce que ça fait si je jette un rocher sur une maison, que se passe t-il si je mets un arbre dans la réserve de bois ...

Pour accélérer l’apprentissage de sa créature, le joueur peut focaliser son attention sur ce qu’il fait, dans l’espoir qu’elle l’imite par la suite. Evidement, entre ce qu’on veut lui faire comprendre et ce qu’elle comprend effectivement, il y a parfois quelques mésententes. Entre poser et lancer, par exemple, il y a une petite nuance que la créature ne comprend pas et que les villageois aimeraient bien dissiper ... Au joueur donc de récompenser ou de punir sa créature, avec des caresses ou des gifles, pour lui signifier si ce qu’elle vient de faire est bien ou mal. C’est ainsi que, petit à petit, le joueur va transmettre son savoir, apprendre à sa créature comment interagir avec son environnement, lancer des sorts, ou bien encore se comporter avec les villageois. Cette créature, modelée par le joueur, sorte d’ambassadeur divin, sera très utile pour impressionner et donc convertir les villageois, notamment ceux des villages hors de sa zone d’influence.

Expérience unique en son genre



La présence de la créature est non seulement une idée novatrice, mais surtout une expérience unique. On a l’habitude, dans les jeux, d’apprendre à se servir de l’interface, assimiler les mécanismes du jeu et de s’adapter aux situations qui se présentent. Dans Black & White, il s’agit, en plus, de transmettre un savoir, d’apprendre ce que l’on est en train d’apprendre soi même. Une expérience très gratifiante, similaire à celle que peut procurer l’éducation d’un enfant.

Néanmoins, la créature peut se révéler un peu embarrassante. C’est en effet un élément du jeu que l’on contrôle mal, qui vient sans cesse interférer de quelque manière que ce soit, et qui empêche de se concentrer sur l’objectif principal, qui demeure la gestion et la conquête. La créature n’est en effet pas indispensable pour arriver à ses fins, il y a d’ailleurs un niveau entier du jeu qui se déroule en partie sans elle. Les stratèges et les gestionnaires purs et durs, habitués à tout maîtriser, seront donc peut être agacés par cet élément turbulent.

Interface réussie



[imgv3="b&w2.jpg"]Concernant l'interface, on peut parler de réussite totale, voire de vraie révolution. Aucune icône et aucun menu n'apparaissent à l'écran : toutes les actions sont contextuelles et sont effectuées grâce à un curseur en forme de main, actionné avec les deux boutons de la souris. Besoin de bois ? Attrapez un arbre et jetez-le dans l'entrepôt. Assigner un villageois à une tâche spécifique ? Attrapez-le et déposez-le sur son futur lieu de travail. Tout cela est rendu possible grâce à un univers très interactif, dans lequel il est possible de manipuler tout et n'importe quoi (même si l'on regrette de ne pas pouvoir modifier le relief, comme dans Populous, ou agir sur la mer pour créer des raz-de-marée, par exemple).

En fait, Black & White demande au joueur d'utiliser la main-curseur comme il utiliserait sa propre main, ce qui pourrait être une bonne interprétation de l'idée "d'interface parfaitement intuitive". Ainsi, lancer un objet se fait en plusieurs temps, à la souris : un petit mouvement de recul (pour l'élan), un grand mouvement avant, puis un lâcher de l'objet à un moment savamment calculé. Lancer un sort se fait en "dessinant" des signes cabalistiques à l'écran, comme si le joueur avait la magie au bout des doigts. Une utilisation aussi inédite de la souris est, au départ, déroutante et il faudra compter plusieurs heures avant de s'y faire (la combinaisons raccourcis-claviers + souris semble, finalement, être le meilleur choix). D'un autre côté, les maladresses du début cadrent assez bien avec le sujet du jeu. On fait tomber un arbre par inadvertance, celui-ci s'écroule sur une maison, les villageois s'enfuient, effrayés... Pas de doute : on a vraiment l'impression d'être un dieu tout puissant, même maladroit. Par contre, seul point négatif : les joueurs utilisant des souris Apple à un seul bouton s’acharneront sur les pomme-clique. Le fait de posséder une souris avec plus de 2 boutons et une molette, vous permettra de moins faire appel aux raccourcis clavier : par exemple pour zoomer, la molette suffit !

Je suis Dieu, toi tu es mon fils !!



Car il faut quand même dire qu'une bonne partie du plaisir est liée à ce sentiment d'être tout puissant. Le réalisme de l'univers contribue à renforcer cette sensation. Le moteur graphique, en particulier, est impressionnant : objets qui dévalent les pentes, feu qui se propage, destruction progressive des bâtiments, etc. Et puis, il y a le souci du détail apporté à la conception de ce petit monde. Chaque villageois est unique, il a des statistiques propres, il naît, travaille et vieillit, il est homme ou femme... La fonction de zoom, d'une puissance rare, permet d'observer l'île sous tous les angles et sous toutes les coutures. Certes, il ne s'agit que d'un "truc" purement technique, mais il a le mérite de donner à l'univers l'impression d'exister. Le ciel est très changeant (il est d'ailleurs possible d'utiliser d'authentiques données météo en temps réel) : nuit, jour, pluie, neige, nuages... En un mot, c'est crédible comme tout et agréable à la vue. Heureusement, car certaines phases de jeu sont très contemplatives, le joueur n'étant pas sollicité en permanence. Bon à savoir si vous attendiez un jeu de stratégie plus "nerveux".

Un God-sims assez réussit ?



[imgv3="b&w4.jpg"]Incontestablement, les années de développement nécessaires à la réalisation de Black & White se voient sur le produit fini, ce qui, en soi, pourrait déjà être considéré comme une réussite. Au niveau interface, le jeu redéfinit clairement un nouveau standard en matière "d'intuitif" et de "convivial". Au niveau gameplay, là encore, c’est un succès, même s’il est plus difficile de parler de révolution cette fois-ci. En mélangeant une grande variété de genres (gestion, god-sim, jeu de rôle, éducation de créature, etc). Certains points, cependant, sont un peu décevants. La partie gestion, par exemple, aurait gagné à être un peu plus riche. Les plus grosses critiques concernent toutefois le rythme et la difficulté du jeu. La progression, probablement étudiée pour convenir à un large public, se révèle trop lente pour les joueurs expérimentés. Par ailleurs, l'impact des éléments de stratégie et de gestion est un peu atténué par un certain manque de challenges. A quoi bon chercher à gérer un village, si l'on sent que celui-ci peut très bien se débrouiller seul ?

Mais ce dont Black & White manque peut-être au niveau gameplay, il le rattrape en magie et en immersion. Jamais on a eu autant de contrôle et d'influence sur un univers aussi crédible et réaliste. Alors si le temps est venu de passer à une nouvelle génération de god-sims, Black & White est tout désigné pour ouvrir la marche. Dommage qu’il soit sorti si tard sur mac …

En conlusion



Black fait partie des jeux que l'on se doit de posséder... Original, beau et maniable que demandez de plus. Il n'y a rien a reprocher à Black and white si ce n'est sa difficulté. De plus il ne demande pas de grosse configuration. Ce jeu s'adresse tant aux plus jeunes parmis nous tant aux adultes. La magie qui se dégage de Black and white à sans doutes déjà conquis des âmes.

PS : Neobugs est déjà un addict ;-)

Réactions

14 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !

Suivez-nous !

Guide d'achat

A voir Mac iOS Autre

MacBook Air

Acheter
Le MacBook Air a été mis à jour en novembre 2020 avec le tout nouveau processeur M1 Made in Cupertino. S'il reprend le design de la génération précédente, la puce permet d'atteindre des performances, selon Apple, 3,5 fois supérieures pour le CPU et 5 fois supérieures pour la partie graphique intégrée. Cette nouvelle version est bien plus intéressante, n'hésitez pas à voir nos tests !

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

MacBook Pro 13"

Acheter
Le MacBook Pro 13" a été mis à jour le 10 novembre 2020 avec le nouveau processeur M1. Il faudra cependant bien réfléchir à un tel achat, la puissance est bien au rendez-vous (regardez nos tests !), mais un modèle 14" est envisagé pour 2021.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

MacBook Pro 14"

Acheter
Apple dévoile enfin un modèle inédit de 14,2" avec un tout nouveau processeur : le M1 Pro. Mais ce nouveau modèle propose de nombreuses nouveautés ou évolutions : un écran Liquid Retina XDR, un clavier totalement revu avec la disparition de la Touch Bar et le retour des touches de fonction, jusqu'à 32Go de mémoire et du stockage plus généreux (jusqu'à 8To).

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

MacBook Pro 16"

Acheter
Apple dévoile enfin un modèle 16,2" avec deux tout nouveaux processeurs : le M1 Pro ou le M1 Max. Mais ce nouveau modèle propose de nombreuses nouveautés ou évolutions : un écran Liquid Retina XDR, grosse batterie de 100Wh, clavier totalement revu avec la disparition de la Touch Bar et le retour des touches de fonction, jusqu'à 64Go de mémoire et du stockage plus généreux (jusqu'à 8To).

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iMac M1

Acheter
Il aura fallu attendre presque 10 ans pour que les équipes de Jony Ive se décident enfin à offrir une nouvelle robe, à ce qui était autrefois la star de la gamme Apple : l'iMac. Design totalement revu, finesse à tous les étages, alimentation déportée, écran plus grand, Touch ID... Apple a totalement repensé son tout-en-un tout en conservant ce qui en a fait son succès : une machine reste simple à utiliser, peu encombrante et adaptée à de nombreux usages.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iMac Pro

Attendre
L'iMac Pro est actuellement le Mac le plus puissant du marché, même s'il a déjà 2 bonnes années d'existence. Apple a rajouté une petite option GPU Vega 64X et 256Go de RAM courant mars 2019, mais rien de bien folichon. N'hésitez pas à consulter nos tests et nos vidéos avant de vous décider ! A noter qu'Apple va sortir un Mac Pro fin 2019, donc si vous n'êtes pas trop pressé, il sera + modulaire...

La note Mac4Ever

3/10

Notre conseil d'achat

Attendre avant d'acheter

Mac Mini

Acheter
Le Mac mini a été mis à jour le 10 novembre 2020 et a reçu le tout nouveau processeur M1. Il est le moins cher de la bande, et sans doute le plus polyvalent avec sa prise HDMI, ses nombreux ports et son format compact. Il s'agit aussi du seul modèle de bureau, conçu pour être raccordé à des écrans externes.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

Mac Pro

Acheter
Le nouveau Mac Pro est enfin là ! Certes, sont prix est élevé, mais la cible est très claire : les ultra-pro. Vous pouvez acheter sans crainte, (presque) tout est modifiable dans le temps et les modules MPX sont proposés à part par Apple.

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPhone SE

Acheter
489€ pour cet iPhone 8 revisité avec puce A13, WiFi 6 et de meilleures capacités photo (mode portrait etc.). C'est le bon-plan de 2020, même si les fans des grands écrans, de Face ID et d'une bonne autonomie préféreront le XR !

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPhone 11

Acheter
L'iPhone 11 prends la suite de l'iPhone XR, mais apporte quelques nouveautés intéressantes en photo/vidéo (voir nos tests/vidéos). Il ne sera pas mis à jour avant septembre 2020... avec l'arrivée de la 5G !

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPhone 12

Acheter
L'iPhone 12 prends la suite de l'iPhone 11, mais apporte quelques nouveautés intéressantes en photo/vidéo (voir nos tests/vidéos) et surtout la 5G. Il ne sera pas mis à jour avant septembre 2021.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPhone 13

Acheter
L'iPhone 13 prends la suite de l'iPhone 12, sans prise de risque, Apple offre quand-même quelques fonctionnalités intéressantes, en terme d'autonomie, de stockage, ou encore d'écran, même si cette année, c'est surtout la version « Pro » qui progresse le plus. Mais l'iPhone est un produit mature, complet et toujours l'une des références du marché.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPhone 13 Pro

Acheter
L'iPhone 13 prends la suite de l'iPhone 12, sans prise de risque, Apple offre quand-même quelques fonctionnalités intéressantes, en terme d'autonomie, de stockage, ou encore d'écran, même si cette année, c'est surtout la version « Pro » qui progresse le plus. Mais l'iPhone est un produit mature, complet et toujours l'une des références du marché.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPad mini 6

Acheter
Nouveau design (hérité de l'iPad Air 4 et des iPad Pro), nouveaux capteurs photo, nouveau format d'écran, son stéréo, USB C... Les nouveautés ne manquent pas pour cette cuvée 2021, qui tranche avec le moule vieillissant et pourtant réutilisé depuis des années par Apple. Mais à 559€ en 64Go, la tablette vient gentiment taquiner les tarifs de ses aînées, si bien que son positionnement prend tout de suite des allure de petites tablettes professionnelles

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPad Air

Acheter
Après avoir fait son grand retour en 2019, l'iPad Air revient avec une 4e déclinaison. On pourra découvrir un processeur A14 Bionic, gravé en 5nm -une première mondiale. L'écran de10.9" offre une résolution de 2 360 x 1 640 pixels à 264 pixels par pouce (ppp). Si tout en bas, on a droit enfin à un connecteur USB-C, avec une charge à 20W, tout en haut se trouve TouchID sur le bouton de démarrage.

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPad 9

Acheter
La nouvelle place de l'iPad 9 est plus compliquée à tenir cette année, pour cette tablette d'entrée de gamme, qui évolue timidement. Pour autant, elle ne manque pas d'atouts, comme le prix, l'écran large et lumineux, la prise en charge du Pencil, l'autonomie très correcte, son capteur frontal Ultra Grand-Angle et le chargeur USB C fourni. Le tout dans un design tout de même très daté.

La note Mac4Ever

7/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPad Pro M1

Acheter
5G, Thunderbolt, puce M1, 16Go de RAM, 2To de stockage, écran HDR... L'iPad Pro M1 n'a rien à envier à un MacBook Pro 13" ou presque ! Hormis macOS, c'est même le Mac qui pourrait être un peu jaloux, face à un écran tactile de cette qualité, de la connectivité au top et un accès aux accessoires les plus rapides du marché.

La note Mac4Ever

9/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

Apple Watch 3

Attention
L'Apple Watch Series 3 reste au catalogue (mais peut-être plus pour longtemps ?) et constitue une bonne alternative à la Series 5, même si son écran est un peu plus petit et qu'elle ne propose pas certaines fonctionnalités inédites, comme l'ECG, l'écran allumé en permanence ou la détection de chute, propres à la nouvelle version. Pesez bien le pour et le contre, sachant que ces montres connectées évoluent beaucoup d'une année sur l'autre et son rapidement obsolètes (la première Apple Watch ne prend pas en charge watchOS 5/6 par exemple, alors qu'elle ne date que de 2015)

La note Mac4Ever

4/10

Notre conseil d'achat

Acheter si nécessaire

AirTag

Acheter
L'AirTag est avant-tout destiné à ne pas égarer ses affaires, mais Apple ne veut pas parler de traqueur, respect de la vie privée oblige. Pourtant, ces petites balises bluetooth fonctionnent très bien pour suivre certaines personnes. Avec sa simplicité d'usage, la petite balise bénéficie d'un vrai réseau Bluetooth mondial et d'une localisation proche très efficace.

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

Apple Watch 7

Acheter
la nouvelle Apple Watch Series 7 propose des bordures plus fines, une certification IP6X pour la poussière et WR50 pour l'eau, un écran plus grand et un clavier AZERTY avec QuickPath permettant de glisser le doigt de lettre en lettre. L'écran est 70% plus lumineux en veille, avec une dalle plus résistante, et une autonomie similaire aux générations précédentes. Disponible en 41 et 45 mm, elle n'affiche pas augmentation de tarif.

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

Apple TV HD

Attendre
L'Apple TV 2015 est sortie fin 2015 et Apple le garde au catalogue malgré l'arrivée de la version 4k. Avec en prime, une petite baisse de prix ! Si vous n'avez pas de TV 4k, cela reste une bonne affaire.

Notre conseil d'achat

Attendre avant d'acheter

Apple TV 4K

Acheter
Apple met à jour sa petite boite avec quelques petites nouveautés intéressantes, comme une puce A12, un retour eARC, du HDMI 2.1 ou encore une toute nouvelle télécommande ! Et d'ailleurs, si c'était elle, la star de cette année ?

La note Mac4Ever

8/10

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant

iPod touch

Acheter
Après une petite mise à jour en juillet 2015 (même processeur que l'iPhone 6 et un capteur de 8MP), Apple a enfin daigné mettre à jour son baladeur en 2019. Mais les nouveautés sont maigres : processeur A10 (iPhone 7) et 256Go de stockage au maximum. Pour le reste, rien ne change, sauf le prix, qui prend 20€ en entrée de gamme et qui atteint les 469€ pour le haut de gamme ! Assez décevant pour un produit dont le design et les caractéristiques nous ramènent presque 4 ans en arrière...

Notre conseil d'achat

Acheter maintenant
Consulter le guide

A lire

Voir tous les dossiers

Refurb Store

Découvrir toutes les offres

Dernières vidéos

Voir toutes les videos