Test Sonos Ray : que vaut la barre de son d'entrée de gamme de Sonos ?

Par June, le

Nous avons pu passer quelques jours avec la barre de son Ray, présentée officiellement par Sonos le 11 mai dernier.



Présentation



Test Sonos Ray : que vaut la barre de son d'entrée de gamme de Sonos ?


La barre de son Sonos Ray est livrée dans une boite compacte et sobre comprenant, outre l'enceinte elle-même, un câble d'alimentation de 200 centimètres, ainsi qu'un câble optique mesurant quant à lui 153 centimètres (il faudra penser à ôter les capuchons protecteurs sur les connecteurs avant utilisation). Sonos soigne les détails et livre des câbles en accord avec la couleur de la barre de son (disponible en blanc ou en noir).

Test Sonos Ray : que vaut la barre de son d'entrée de gamme de Sonos ?


De gauche à droite, Arc, Beam et Ray


La nouvelle barre de son de Sonos prend donc la place d'entrée de gamme au sein du catalogue, aux côtés des Beam Gen2 et Arc. La Ray propose un format compact avec des mensurations de 559 x 95 x 71 millimètres (contre 651 x 100 x 68,6 mm pour la Beam) et un poids de 1,96 kg sur notre balance (2,8 pour la Beam et 6,25 pour l'Arc), deux tweeters, deux mid-woofers garantissant une restitution fidèle des fréquences médium et des basses profondes (un système bass reflex est également de la partie), le tout piloté par quatre amplificateurs de classe D (sans que la puissance ne soit spécifiée, comme pour les Rolls-Royce, il faudra se contenter d'un suffisant). A titre de comparaison, la Beam propose quatre haut-parleurs elliptiques (dont deux situées aux extrémités afin d'offrir de l'ampleur et de gérer les rebonds ) épaulés par trois radiateurs passifs, ainsi qu'un tweeter placé au centre, et l'Arc 8 haut-parleurs elliptiques (dont deux aux extrémités et deux vers le haut pour la spatialisation verticale du Dolby Atmos) et trois tweeters.

Test Sonos Ray : que vaut la barre de son d'entrée de gamme de Sonos ?


La personnalisation du rendu en fonction de la pièce d'écoute TruePlay (plus ou moins efficace en fonction de la complexité de la pièce, une pièce rectangulaire étant plus facile à gérer) est toujours de la partie, tout comme la pratique et efficace mise en avant des voix, le mode nocturne, l'interface tactile, la possibilité d'ajouter des enceintes surround et un subwoofer (issus du catalogue de la firme) et la prise en charge des formats audio PCM Stéréo, Dolby Digital 5.1 et DTS Digital Surround. La barre de son est compatible AirPlay 2, dispose d'un port optique et d'un port Ethernet (pas de port HDMI ARC/eARC comme sur ses ainées).

Test Sonos Ray : que vaut la barre de son d'entrée de gamme de Sonos ?


La nouvelle venue dispose d'une grille perforée en plastique reprenant l'aspect de celle de la Beam Gen2 (la première itération disposait d'une grille en tissu, jolie mais plus salissante) et de l'Arc (la grille de cette dernière monte en gamme et est en aluminium) permettant d'uniformiser la gamme. Outre la taille, chaque modèle de la gamme de barre de son se différencie au premier coup d'œil par sa silhouette, avec un format tubulaire pour l'Arc, plus aplati pour la Beam et avec des bords coniques pour la Ray).

Test Sonos Ray : que vaut la barre de son d'entrée de gamme de Sonos ?


L'installation est un jeu d'enfant et ne prendra que quelques minutes en suivant les indications de l'application du constructeur.

Test Sonos Ray : que vaut la barre de son d'entrée de gamme de Sonos ?


Une fois cela fait, l'application Sonos permettra de situer la barre de son dans une pièce du logement (pour la lecture multiroom, ou encore pour la gestion via les assistants vocaux. Cette fonctionnalité nécessite une enceinte dotée d'un microphone -la Ray en est dénuée- comme une Sonos One, une Echo ou un Google Nest Home), d'accéder à la fonction TruePlay, au limiteur de volume, à l'égaliseur (graves et aigus de -10 à +10 et une fonction Loudness activée d'office), à l'activation/désactivation du voyant d'état et des commandes tactiles, à la synchronisation ou au décalage de l'audio si nécessaire, ainsi qu'à l'ajout d'éventuelles enceintes surround et d'un caisson de basse (seuls les modèles de Sonos sont compatibles).

A l'usage



Au niveau du rendu, la Sonos Ray se défend bien pour une barre de son de ce format, avec un réglage de base offrant des basses plus que satisfaisantes (le Loudness est activé d'origine, il faudra penser à le désactiver si cet artifice vous dérange) avec une bonne dynamique et un certain contrôle, des médiums précis, et seuls les aigus semblent étonnamment un peu en retrait (j'ai personnellement désactivé le Loudness -une vieille habitude ^^- et ajouté un peu d'aigus, mais cela reste tout à fait subjectif) au sein du réglage d'usine. Les deux modes (accessibles depuis l'application) son nocturne (permettant de réduire automatiquement les grands écarts de volume afin de profiter d'un film d'action en pleine nuit sans devoir conserver la télécommande en main et ainsi préserver le sommeil des autres personnes du domicile) et Réduction de bruit mettant en avant les dialogues sont extrêmement pratiques et réellement efficaces, ce qui n'est pas toujours le cas chez les concurrents. On regrettera toutefois que ces deux modes soient uniquement accessibles via l'application dédiée. Le niveau sonore généré par la barre de son reste impressionnant pour le format, et le volume maximal devrait être largement suffisant dans la plupart des cas, y compris pour des salons de taille moyenne (il faudra passer aux modèles de la gamme supérieure ou à un système traditionnel pour conserver un impact maximum dans un très grand volume ou pour une grande pièce dédiée, qui sont d'ailleurs rarement équipés d'une barre de son). La Sonos Ray pourra également servir à la diffusion de musique dans un salon (la comaptivlité AirPlay 2 est un bonheur dans ce genre de cas d'utilisation), et l'application permettra de gérer efficacement l'ajout d'enceintes supplémentaires du constructeur (en multiroom, ou encore pour configurer le rôle des enceintes surround qui pourront alors fonctionner en mode Ambiance ou Complet selon les préférences de l'utilisateur, avec un volume différent pour la lecture de vidéos ou de musique).

Test Sonos Ray : que vaut la barre de son d'entrée de gamme de Sonos ?


Ainsi, si l'écosystème Sonos vous intéresse et que le budget ne suit pas pour une Beam ou une Arc, la Ray devrait tout de même pouvoir vous satisfaire. Il sera de plus tout à fait possible de passer par la suite à un système doté d'enceintes arrières (par exemple des Sonos One ou SL) et d'un caisson de basse (une version moins chère pourrait arriver selon les rumeurs) en un clin d'œil et ainsi donner tout son sens au terme Home Cinema, le tout sans passer par un système traditionnel avec un pack amplificateur/enceintes et son lot de câbles.

La Sonos Ray à 299,99€
La Sonos One à 229€
La Sonos One SL à 199€
Le Sonos Sub à 849€
La Sonos Beam Gen2 à 499€
La Sonos Arc à 990€

Commentaires

Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

6 commentaires
Connectez-vous/créez un compte pour réagir à cet article !
Oops, vous n'êtes pas connecté

Pour évaluer un commentaire sur Mac4Ever, vous devez être connecté avec votre compte utilisateur.

Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

Dossiers Audio

Plus de dossiers Audio

Dernières vidéos

Voir toutes les videos