Actualité

Netflix : la formule financée par la pub ne permettra pas d’accéder au catalogue complet !

Par Laurence, le

Dans les prochains jours, les firmes vont de nouveau se livrer au ballet des chiffres et présenter leurs résultats trimestriels. Netflix vient d’ouvrir cette danse sur un ton plutôt morose, affichant une perte de 1,3 million d'abonnés aux États-Unis et au Canada au deuxième trimestre de 2022 (passant de 74,58 à 73,28 millions).

Au total, plus de 970 000 abonnés dans le monde entier sont allés voir ailleurs. C'est -certes- nettement plus que les 200 000 clients perdus au premier trimestre 2022, mais c'est moins catastrophique que les 2 millions prévus lors du dernier appel des résultats !

Netflix : la formule financée par la pub ne permettra pas d’accéder au catalogue complet !


Malgré cela, la plateforme affiche un chiffre d'affaires en hausse de 9% d'une année sur l'autre. Mais tout est une histoire de mathématiques puisqu’elle a augmenté ses tarifs sur cette même période ce qui lui permet de compenser la perte des abonnés (mais par un effet pervers, cette hausse serait pour partie responsable de ces départs).

Pour expliquer cette situation difficile, Netflix rend toujours responsables le partage des comptes et le poids de la concurrence. Aussi entend-elle continuer à améliorer la croissance de ses revenus, et se concentrer sur sa nouvelle stratégie avec sa formule moins chère financée par la pub (début 2023 ?) et son système de sanction financière.

Toutefois si la date exacte de lancement n’est pas encore connue (début 2023), Ted Sarandos a apporté quelques précisons qui risquent de déplaire. En effet, cette nouvelle formule ne donnera pas un accès au catalogue complet de la plateforme ! Mais elle permettrait de toucher un nouveau segment, les 100 millions de ménages qui apprécient Netflix, mais ne paient pas directement. Au troisième trimestre de 2022, le CEO se veut donc plus optimiste et prévoit d’ajouter un million d'abonnés supplémentaires.

Netflix : la formule financée par la pub ne permettra pas d’accéder au catalogue complet !

Apple Music Live : des contenus exclusifs pendant l'été

Par Laurence, le

Dans les petites nouveautés estivales, Apple poursuit ses sessions Apple Music Live, avec un concert de Luke Combs à Coyote Joe en Caroline du Nord. La vidéo sera diffusée pendant plusieurs semaines en exclusivité dans 165 pays à partir du 24 août. Il s'agira pour la firme de proposer des contenus réservés à sa plateforme de streaming, en mettant en vedette certains artistes du moment et en lumière des artistes émergents. Enregistrées dans les studios d'Apple Music à travers le monde, ces sessions seront diffusées en spatial audio.

Apple Music Live : des contenus exclusifs pendant l'été

Microsoft dévoile Viva Engage, son Facebook maison !

Par Laurence, le

Désormais, Microsoft aura son propre Facebook ! Dénommée Viva Engage, cette plateforme veut encourager les réseaux sociaux au travail et sera accessible directement depuis l'application Teams.



Pour la petite histoire, cela fait 10 ans aujourd'hui que Microsoft a dépensé 1,2 milliards de dollars pour acheter Yammer, la plateforme de réseautage d'entreprise, et ce, afin d'aider les employés à se connecter et à socialiser. Malgré une importante refonte de de cette dernière en 2019, Redmond s'était davantage concentré sur Teams et Viva -la pandémie et les mesures sanitaires ayant également poussé à le faire.

Microsoft dévoile Viva Engage, son Facebook maison !


A première vue, Viva Engage -qui sera lancée à la fin août- ressemble vraiment à Facebook. Comme d'autres, elle possédera d'une section pour accéder aux publications, images, vidéos et autres contenus. On y trouvera même des stories façon Instagram (sur le haut de l'écran) ! Elle fonctionnera également avec Yammer et les contenus créés seront disponibles sur les deux réseaux.

Microsoft dévoile Viva Engage, son Facebook maison !

MacBook Air M2. : pas de dissipateur thermique mais un mystérieux accéléromètre

Par June, le

Les ceintures noires de tournevis d'iFixit n'ont pas pu se retenir de jeter un coup d'œil sur les entrailles du nouveau MacBook Air M2.

MacBook Air M2. : pas de dissipateur thermique mais un mystérieux accéléromètre


Le démontage de la plaque inférieure du châssis nécessite de retirer seulement quatre vis (contre dix auparavant). Une fois cette dernière retirée, l'intérieur du MacBook Air M2 révèle l'emplacement des haut-parleurs qui migrent vers la charnière, ainsi que la présence de puces maison gérant le Thunderbolt (au lieu d'éléments en provenance d'Intel) et d'un accéléromètre dont la fonction reste mystérieuse (pour détecter une chute ? Ou encore pour une fonctionnalité qui n'a pas encore été dévoilée, par exemple liée à Localiser ?). Sur un modèle avec disque dur, cela aurait pu servir à lever la tête de lecture/écriture lors d'un mouvement brusque (comme le Sudden Motion Sensor de certains anciens Mac), mais le stockage de cette machine repose (heureusement) intégralement sur des puces de mémoire flash.

MacBook Air M2. : pas de dissipateur thermique mais un mystérieux accéléromètre


Malgré un blindage très fin, de la pâte thermique et une feuille de graphite, les techniciens remarquent l'absence d'un réel dissipateur thermique, ce qui peut expliquer la tendance à la chauffe de la nouvelle puce M2 au sein de ce MacBook Air dépourvu de ventilation active. Comme sur les MacBook Pro 14 et 16 pouces, Apple fixe les batteries (4 cellules affichant 52,6Wh au total, contre 49,9 Wh pour la génération précédente) avec des bandes adhésives munies de languettes afin de simplifier leur remplacement. Enfin, iFixit indique que les ports MagSafe, mini jack et Thunderbolt 3/USB-C sont modulaires et ne sont pas collés, permettant de les remplacer sans trop d'efforts.


Elon Musk et Twitter s'affronteront dans un "procès éclair" en octobre !

Par Laurence, le

Il faudra attendre le mois d'octobre pour connaitre la fin (ou pas) de la bataille juridique qui oppose Elon Musk à Twitter. En effet, la juge Kathaleen McCormick (Présidente d'un tribunal spécialisé en droit des affaires dans le Delaware) vient de fixer un procès de cinq jours pour trancher l'épineuse question du rachat du réseau.

Elon Musk et Twitter s'affronteront dans un "procès éclair" en octobre !


Après avoir été réticent à son rachat, Twitter veut désormais forcer l'homme d'affaires à honorer sa promesse d'achat pour 44 milliards de dollars, et ce, dans le cadre d'une procédure accélérée au vu des montants en jeu. Dans une audience via Zoom (la juge avait le Covid), cette dernière a estimé que des délais risqueraient de [lui] causer des dommages irréparables.

Le patron de Tesla et SpaceX devrait-il avoir peur ? Peut-être. En effet, la magistrate semble douter que le paiement de dommages et intérêts de la part d'Elon Musk suffise à réparer les torts subis... De son côté, le milliardaire estime que cela pourrait prendre plus de temps, au vu des expertises demandées pour vérifier les informations fournies par Twitter. Pour lui, les 5% de faux comptes et spams sont largement erronés, ce qui aurait justifié de dénoncer l'accord de rachat.


Google va commencer les tests grandeur nature de ses lunettes ARVR

Par Laurence, le

Après un teasing lors de sa dernière I/O 2022 en mai, Google envisagerait de commencer les tests grandeur nature de ses lunettes de réalité augmentée, et ce, dès le mois d'août.

Dans un billet de blog, Juston Payne, chef de produit de groupe à la division de réalité augmentée et de réalité virtuelle de Google, précise que les tests dans monde réel nous permettront de mieux comprendre comment ces appareils peuvent aider les gens dans leur quotidien. Pour cela, il cite également d'autres facteurs essentiels à prendre en compte -comme des conditions météorologiques- qui peuvent être difficiles, parfois impossibles, à recréer complètement à l'intérieur.

Google va commencer les tests grandeur nature de ses lunettes ARVR


En pratique, les tests seront limités à quelques dizaines d'individus (employés de Google et personnes de confiance). Les prototypes seront équipés de caméras, de microphones et d'écrans intégrés. La firme entend évaluer la détection audio et visuelle pour des fonctions telles que la traduction, la transcription ou encore la navigation.

Précisons que les caractéristiques techniques seraient toutefois limitées. En effet, les lunettes de Google ne permettraient pas de prendre des photos ou enregistrer des vidéos, les caméras serviront pour analyser des images (traduire du texte et afficher les directions). Pour des questions de sécurité, les données seront supprimées une fois l'expérience terminée mais pourront être utilisées pendant 30 jours (anonymisées ) pour peaufiner le système avant son déploiement.

Des puces W5+ Gen1 plus puissantes pour concurrencer les Apple Watch chez Qualcomm

Par June, le

Qualcomm va donner un coup de fouet bienvenu aux futures montres connectées et wearables dotés de puces Snapdragon.

Des puces W5+ Gen1 plus puissantes pour concurrencer les Apple Watch chez Qualcomm


La vieillissante puce Wear 4100+, gravée en 12 nm avec un coprocesseur en 28 nm, va ainsi passer le relai aux nettement plus modernes W5+ Gen1 et W5 Gen1 gravées en 4nm (et 22nm pour le coprocesseur, absent sur la W5 Gen1). A titre de comparaison, la puce S7 des Apple Watch Series 7 est gravée en 7 nm (ce qui ne veut pas dire qu'elle est forcément moins performante que la nouvelle puce Snapdragon).

Des puces W5+ Gen1 plus puissantes pour concurrencer les Apple Watch chez Qualcomm


Ces nouveaux SoC embarquent quatre cœurs Arm A53 (un coprocesseur M55 à 250 MHz pour la variante W5+ Gen1 gérant l'écran toujours allumé, l'audio, les notifications via le Bluetooth 5.3, ainsi que les capteurs de santé, et accélérant les calculs d'apprentissage automatique via la puce U55), de la RAM LPDDR4 et un GPU A702, le tout offrant des performances doublées, une autonomie en hausse de 50% et un encombrement réduit de 30% par rapport au SoC Snapdragon Wear 4100+. Ces avancées devraient permettre de proposer des montres connectées plus compactes, plus performantes et dotées d'une autonomie en nette hausse, ce qui pourrait également relancer la compétition et forcer Apple à fournir une puce SX plus performante à l'avenir (il se murmure que la prochaine S8 serait proche de la S7, qui n'en offrait déjà pas beaucoup plus que la S6). Selon Qualcomm, Oppo et Mobvoi seraient les deux premiers constructeurs à proposer des montres disposant des nouvelles puces de la série W5 dans les semaines à venir, et 25 modèles seraient en cours de développement dans différents segments..


Foxconn (iPhone) se met aux véhicules électrices avec NXP Semiconductors

Par Laurence, le

Foxconn -l’assembleur privilégié des iPhone- vient de dévoiler son partenariat avec NXP Semiconductors, et ce, afin de développer des plates-formes pour véhicules électriques. Le Taïwanais n’a pas caché sa satisfaction, qualifiant cette alliance d’opportunité de premier plan, cette dernière lui permettra apparemment de renforcer sa capacité à construire rapidement des composants pour les véhicules électriques et d'en réduire les coûts. Par le passé, il a conclu d’autres accords dans le domaine des VE avec la start-up américaine Fisker et le conglomérat indien Vedanta. Bien évidement, au vu des rapports privilégiés avec Cupertino, cela soulève pas mal de question sur le lancement éventuel d'une Apple Car...

Foxconn (iPhone) se met aux véhicules électrices avec NXP Semiconductors

La Fitbit Charge 5 pourrait aider à retrouver un smartphone

Par June, le

Fitbit pourrait bientôt proposer une mise à jour intéressante pour les possesseurs de Charge 5.

La Fitbit Charge 5 pourrait aider à retrouver un smartphone


Selon nos confrères de 9to5Google, la mise à jour 1.171.50 du bracelet d'activité Fitbit Charge 5 permettrait de profiter d'une nouvelle fonctionnalité permettant de faire sonner le smartphone qui lui est lié via Bluetooth. A l'image de ce que propose Cupertino avec l'Apple Watch (Fitbit le propose également sur certains modèles), cela permettra de retrouver plus simplement et rapidement un smartphone égaré en déclenchant la fonction adéquate (disponible en faisant glisser le doigt du haut de l'interface vers le bas). Attention toutefois, cette mise à jour ne semble pas encore déployée pour l'ensemble des utilisateurs.

La Fitbit Charge 5 pourrait aider à retrouver un smartphone


Pour rappel, la dernière itération du bracelet d'activité de Fitbit propose un design plus moderne, un écran couleur, la prise en charge des ECG, la possibilité d'évaluer le niveau de stress du porteur, ou encore un score de préparation quotidienne calculé en fonction de l'historique des activités physiques, du score de sommeil, et de la fréquence cardiaque. En fonction des informations collectées, le bracelet pourra recommander différentes activités, comme une séance de yoga afin de se relaxer et reprendre des forces, ou au contraire une activité physique intense si le porteur est en forme. L'appareil affiche surtout une autonomie de 7 jours faisant pâlir d'envie les possesseurs d'Apple Watch.

Le bracelet d'activité FitbIt Charge 5 à 148€ au lieu de 179,95€

Apple veut prendre soin de la santé de ses utilisateurs (avec un iPhone et une Apple Watch)

Par Laurence, le

Apple publie aujourd'hui une nouvelle étude détaillant l'impact de ses produits et services sur la santé des utilisateurs, aussi bien à un niveau personnel que collectif en matière de recherche.

Apple veut prendre soin de la santé de ses utilisateurs (avec un iPhone et une Apple Watch)


Habitué de ce genre de sujet, c’est Jeff Williams, directeur d'exploitation, qui s’y colle et livre un discours des plus optimistes ! Nous croyons avec ferveur que la technologie peut jouer un rôle en améliorant les résultats en matière de santé et en encourageant les gens à vivre des journées plus sainement. Nous sommes enthousiasmés par les nombreuses façons dont ils peuvent bénéficier de nos fonctionnalités de santé et de remise en forme, et par la manière dont les développeurs, les institutions et les organisations tiers utilisent la technologie Apple pour faire progresser la santé et la science.

En parallèle de son rapport de 59 pages tout de même, Cupertino livre quelques impressions et réaffirme sa volonté de renforcer l'autonomie de ses clients dans leur parcours personnel de santé.

Apple veut prendre soin de la santé de ses utilisateurs (avec un iPhone et une Apple Watch)


Elle entend ainsi livrer petit bilan de situation et un véritable guide pour célébrer ces huit dernières année. En effet, l'application Santé est sortie en 2014 et l'Apple Watch en 2015. Le rapport s'articuler autour de quatre piliers des fonctionnalités Santé d'Apple :

1) donner aux utilisateurs un point central et sécurisé pour stocker et consulter leurs données de santé dans l'application Santé,
2) offrir des fonctionnalités qui permettent à l'Apple Watch d'agir comme un gardien intelligent de la santé des utilisateurs,
3) offrir des fonctionnalités qui aident les utilisateurs à améliorer leur santé et leur condition physique quotidiennes pour de meilleurs résultats de santé,
4) alimenter des applications de santé et de remise en forme tierces innovantes avec des outils de développement.


Pour rappel, iOS 16 et de watchOS 9 vont également proposer de nouvelles options, dont le suivi des médicaments, l'historique AFib et des améliorations au niveau des analyses de sommeil.

Apple veut prendre soin de la santé de ses utilisateurs (avec un iPhone et une Apple Watch)

Slack fait le point sur les augmentations de tarif au 1er septembre

Par Laurence, le

Le 1er septembre prochain, Slack va augmenter ses prix, ce qui constitue la première augmentation de prix depuis son lancement en 2014.

Slack fait le point sur les augmentations de tarif au 1er septembre


Même si elle ne concernera que la formule Pro (à l'exception de Slack Business Plus ou des plans d'entreprise personnalisés), il existe un moyen de pallier momentanément cette hausse de prix en souscrivant dès maintenant (et avant le 1er septembre donc) un forfait pro annuel. La plate-forme joue d'ailleurs franc jeux sur ce point, en l'indiquant carrément sur un post de blog.

À compter du 1er septembre 2022, les abonnements Pro mensuels vont passer de 8 $ US à 8,75 $ US par utilisateur par mois, et les forfaits Pro annuels vont passer de 6,67 $ US à 7,25 $ US par utilisateur par mois (le prix pour les autres pays est disponible juste ici).

Les clients abonnés à un forfait Pro annuel peuvent bloquer leur tarif annuel actuel de 6,67 $ US par utilisateur par mois pendant un an en renouvelant leur forfait Pro annuel avant le 1er septembre. Les clients abonnés à un forfait Pro mensuel peuvent également bloquer leur tarif annuel actuel pendant un an en passant à un forfait Pro annuel avant le 1er septembre
.



iOS 16 : Apple fait la promotion de ses nouvelles fonctionnalités Santé en France

Par Laurence, le

Décidément, ce mercredi semble dédié à la Santé chez Apple. En effet, outre son rapport-guide de 59 pages qu'elle a publié ce jour, la firme vient également d'accorder une interview à un journal français. C'est en effet dans les colonnes des Echos que l'on retrouve Sumbul Desai, la vice-présidente Santé de Cupertino.

Malgré un contexte socio-économique difficile (entre pandémie et pénurie ou conflit armé), le segment de la Santé reste dynamique avec encore de belles perspectives de développement. La santé en tant qu'industrie recèle tellement d'opportunités. C'est une priorité pour Apple et cela n'a pas changé. Nous sommes encore au début de l'histoire, même si nous avons commencé notre travail il y a huit ans. Mais la santé est un domaine dans lequel il faut d'abord apprendre à marcher avant de vouloir courir.

La VP et ex-médecin de Stanford revient donc sur les nouvelles fonctionnalités dédiées dans iOS 16 et watchOS 9 qui arriveront pour la rentrée, ces dernières permettront d'ailleurs de surveiller 17 paramètres différents pour chaque utilisateur. Elle évoque ainsi le suivi des médicaments, l'analyse du sommeil (avec les différentes phases, ce que propose déjà Fitbit depuis un certain temps) ou l'historique de l'Afib.

iOS 16 : Apple fait la promotion de ses nouvelles fonctionnalités Santé en France


Elle s'attarde effectivement sur la fibrillation atriale (un trouble du rythme cardiaque qui fait battre le coeur de manière irrégulière et qui touche 10 % des plus de 80 ans). La fonction qui a été validée quelques heures avant la WWDC par la FDA permettra de mesurer la fréquence, la durée, et les facteurs susceptibles de l'avoir déclenché (comme l'abus d'alcool ou l'insuffisance de sommeil). Là encore Cupertino se veut très claire : pas question de se passer de médecins et de se soigner seul mais bien d'aider le travail des professionnels et de se sentir mieux.

Enfin Sumbul Desai fait aussi un peu de pub pour l'écosystème de la marque notre avantage, c'est que nos clients portent leurs appareils tous les jours, et toute la journée. Elle finit sur un des principes forts de la firme, la confidentialité des données, en indiquant que l'ensemble de ces données ultra sensibles sont chiffrées et contenus dans l'enclave sécurisée de l'iPhone !

Après l'iPhone X et un Galaxy A51, il intègre un port USB-C à un boitier d'AirPods

Par Laurence, le

Le désormais bien connu Ken Pillonel -qui a étudié la robotique à l'EPFL en Suisse- fait à nouveau le buzz en publiant aujourd'hui une longue vidéo sur une de ses précédentes expériences, celle du boîtier d'AirPods.

Dans cette dernière, il fournit de nombreux détails sur la conception du petit boîtier blanc. Précédemment, il avait déjà posté une vidéo teaser et il avait souligné que les AirPods ne sont pas vraiment conçus pour être réparés car aucun composant matériel n'est accessible sans endommager l'appareil (c'est presque un article jetable). Pour cette raison, rappelons que les AirPods (première et deuxième génération) et AirPods Pro ont hérité d'un superbe 0/10 en réparabilité chez iFixit...

Après l'iPhone X et un Galaxy A51, il intègre un port USB-C à un boitier d'AirPods


Le but était de trouver une solution pour donner une nouvelle vie au boîtier de charge (et de pallier leur obsolescence programmée). Pour cela, il a utilisé une application professionnelle de modélisation et créé un boîtier de remplacement imprimé en 3D (qui est maintenant disponible en téléchargement). Il en a d'ailleurs profité pour remplacer le port Lightning par un port USB-C.

Désormais, j'ai enfin tous mes produits Apple qui peuvent se charger en USB-C. Cela a pris beaucoup d'efforts, mais cela en valait la peine, précise-t-il. Avouons que cela serait bien pratique en attendant le chargeur unique européen. Pour rappel, le monsieur a modifié un iPhone X et un Samsung Galaxy A51, en les dotant respectivement d'un port USB-C et d'un port Lightning entièrement fonctionnels.


iOS 16 : de nouvelles possibilités pour les appareils compatibles UWB

Par June, le

Le déploiement d'iOS 16 en version finale, prévue pour l'automne prochain, permettra de nouvelles interactions entre les appareils dotés de la puce U1 et les périphériques tiers compatible Ultra Wideband.

iOS 16 : de nouvelles possibilités pour les appareils compatibles UWB


Comme relevé par nos confrères de MacRumors, le fabricant de puce Qorvo publie aujourd'hui un communiqué officiel annonçant que ses puces Ulta Wideband (UWB) sont désormais certifiées MFi (Made For iPhone) et que les périphériques qui en seront équipés pourront interagir avec les appareils dotés de la puce U1 tournant sous iOS 16 afin de déclencher des actions (par exemple, jouer de la musique ou allumer la lumière dans une pièce en particulier) en fonction de la position de l'utilisateur, même si l'application liée est en arrière plan.

Pour rappel, Apple met à profit cette technologie au sein de sa gamme ( AirTags, iPhone à partir de l'iPhone 11, HomePod mini, et Apple Watch depuis la Series 6) pour offrir une localisation plus précise via Localiser (affichage de la direction et de la distance vous séparant de l'objet), pour les transferts via AirDrop (l'interface montre la direction dans laquelle se trouve l'appareil cible), pour faire passer le son d'un iPhone à un HomePod mini, ou encore pour la technologie CarKey (malheureusement disponible sur quelques véhicules seulement à l'heure actuelle) permettant d'ouvrir et de démarrer sans sortir l'iPhone de la poche.

TV+ : Ted Lasso fermera-t-il vraiment la porte des vestiaires ?

Par Laurence, le

Cet été, Apple prépare quelques nouveautés pour la rentrée (ou presque, à commencer par les dernières aventures de Ted Lasso. D'après Deadline, il ne resterait plus que trois épisodes à filmer avant la fin ultime de cet excellent show. Mais pour le moment, le tournage serait en pause et la date de diffusion ne serait pas encore connue.

D'après le producteur exécutif et acteur Brett Goldstein, Ted Lasso ne doit avoir que trois saisons, et ce, pas une de plus. Nous l'avons écrit comme cela. Dès le départ, il n'était que trois saisons. Mais les acteurs -comme le public- ne semblent pas être prêts à dire au revoir à leur entraineur favori. Ainsi Hannah Waddingham (Rebecca Welton) vient d'exprimer sa profonde affection pour son personnage et a partagé qu'elle n'arrivait toujours pas à croire que l'aventure était presque terminée. Même son de cloche pour Toheeb Jimoh (Sam Obisanya) pour qui il sera extrêmement difficile de dire au revoir.

TV+ : Ted Lasso fermera-t-il vraiment la porte des vestiaires ?


Parmi les nouveautés à venir, la troisième saison de Central Park débutera le 9 septembre 2022 sur Apple TV+, avec treize épisodes inédits. Comme d'habitude, la série proposera les trois premiers épisodes, avec un nouvel épisode sorti tous les vendredis jusqu'au 18 novembre.

Enfin, il ne reste plus que quelques jours à attendre pour connaître la suite des aventures de Nikki (Esther Smith, nominée au BAFTA) et Jason (Rade Spall, nominé aux SAG Awards) dans Trying ! Après une fin dramatique de la deuxième saison, la troisième saison sera en effet disponible le vendredi 22 juillet.

TV+ : Ted Lasso fermera-t-il vraiment la porte des vestiaires ?

iOS 15.6 est disponible au téléchargement

Par Didier, le

Apple vient de proposer la version finale d'iOS 15.6 au téléchargement. Vous pouvez la récupérer dans les Réglages de votre appareil.

- L'application TV ajoute la possibilité de redémarrer un jeu de sport en direct déjà en cours et de mettre en pause, de rembobiner ou d'avancer rapidement
- Résout un problème où les paramètres peuvent continuer à afficher que le stockage de l'appareil est plein même s'il est disponible
- Résout un problème qui peut ralentir/Arrêter les appareils braille lors de la navigation dans le texte dans Mail
- Résout un problème dans Safari où un onglet peut revenir à une page précédente


iOS 15.6 est disponible au téléchargement

macOS Monterey 12.5 est disponible également !

Par Didier, le

Après iOS 15.6, Apple propose macOS Monterey 12.5 est disponible également !

macOS Monterey 12.5 apporte des améliorations, des correctifs et des mises à jour visant à renforcer la sécurité.

• Corrige un problème pouvant entraîner dans Safari le retour à une page web précédente dans un onglet.

• Certaines fonctionnalités peuvent ne pas être disponibles dans toutes les régions ou sur tous les appareils Apple.

Pour obtenir des informations détaillées sur les correctifs de sécurité apportés par cette mise à jour, veuillez consulter la page suivante : https://support.apple.com/kb/HT201222


macOS Monterey 12.5 est disponible également !

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !

Par Didier, le

Véritable star de la gamme Mac depuis des années -toutes machines confondues- le MacBook Air n'a pas droit à l'erreur : comme pour une nouvelle Golf, pas question de tout chambouler à chaque itération. Pourtant, malgré une puce Apple Silicon de seconde génération effectivement plus rapide, c'est le tarif qui coince : le MacBook Air M2 a-t-il tout à coup perdu sa cible ? Vaut-il vraiment le coup ? A-t-il des soucis de surchauffe par les canicules qui courent ? C'est ce que l'on va voir dans ce test complet !



Design : trop sérieux, ce MacBook Air M2 ?



On reconnaissait tous un MacBook Air par sa silhouette asymétrique caractéristique, en forme de goutte d'eau : l'avant -très fin- vient s'épaissir sur le fond de la machine, ce qui lui confère une vraie-fausse impression de finesse.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


En 2022, Apple revient à un modèle plus traditionnel, proche des MacBook Pro 14", mais pas à n'importe quel prix ! Là où le MacBook Air M1 culminait à 1,6cm d'épaisseur, cette machine ne mesure qu' 1,13cm sur toute la hauteur, du jamais vu ! Finalement, la seule limite d'Apple fut de pouvoir conserver la hauteur des ports de la machine, désormais presque affleurants aux abords de la coque.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Le MacBook Air M2 est presque aussi fin qu'un iPhone 13 Pro Max...


Un coque plus homogène



Les nouvelles couleurs -comme ce superbe Bleu Minuit ou le très réussi Lumière Stellaire- apporte une modernité certaine, mais le machine n'a-t-elle pas manqué un peu sa cible ? On se souvient des iBook Palourde, des iMac FlowerPower, où sont donc passés ces motifs un brin funky et ciblant notamment les jeunes ?

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Beaucoup avaient d'ailleurs tablé sur des coloris pastels similaires à ceux de l'iMac M1, y compris sur les bordures de l'écran, le tout surmonté d'un clavier blanc -peut-être que le style n'a pas été retenu au moment du prototypage, qui sait.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


On notera le soin habituel apporté par Apple, jusqu'à faire correspondre la couleur du câble MagSafe avec chaque coloris. On peut critiquer la firme sur de nombreux points, mais la finition de leurs ordinateurs est toujours exemplaire.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Si le Bleu Minuit retient plus facilement les traces de doigts et la poussière (mais cela dépend beaucoup de la lumière), le version Lumière Stellaire, très champagne, pourra convaincre ceux qui trouvent les coloris argentés trop classique.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Sur les genoux, ce MacBook Air M2 reste un poids-plûme (1,24Kg, en légère baisse), et peut-être plus facile à maintenir à plat -l'ancien modèle avait tendance à partir légèrement en arrière.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Finalement, seule cette encoche située en haut de l'écran dénote un peu avec le minimalisme général. Certains parlent de touche de style, de caractéristique propre aux produits de la marque (comme sur l'iPhone), mais il faut réellement être un brin fanboy pour ne pas s'étonner qu'une firme comme Apple n'ait pas trouvé une solution pour placer la caméra autrement.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Un mini-MacBook Pro !



Après un MacBook Pro 13" M2 qui n'avait plus grand chose de "Pro" (Voir notre test), c'est -contre toute attente- le MacBook Air qui hérite de technologies réservées jusque là, à la gamme supérieure.

Le retour du MagSafe ! Mais quid du SD, du HDMI... ?



Le MagSafe fut il y a 10 ans, un véritable salut pour tous les fan de MacBook dont la machine avait parfois chuté de plusieurs mètres après s'être pris les pieds dans le câble. Mais avec l'USB C, Apple a fait disparaitre cette technologie, jugée sans doute trop complexe à coupler avec un standard comme l'USB, qui pouvait désormais charger le Mac sur chaque port. Mais avec le MacBook Air, il n'était pas possible de choisir le meilleur côté pour brancher sa machine en toute sécurité.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Avec le retour du MagSafe, Apple utilise à nouveau un connecteur propriétaire, même s'il est cette fois possible de brancher le câble sur n'importe quel chargeur USB -ce n'était pas le cas sur les premières versions. Pour bénéficier de la charge rapide, il faudra en revanche opter pour un chargeur d'au moins 65W -on en trouve chez Anker ou UGreen à des prix nettement plus compétitifs même si Apple ne facture l'option "que" 20€ (oui, il n'est pas livré avec la machine d'entrée de gamme ou sur demande pour les modèles supérieurs !)

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Contrairement au MacBook Pro 16", vous pouvez aussi utiliser les ports USB C y compris charge rapide pour votre Mac ! Nous avons mesuré jusqu'à 75W avec un chargeur de 100W, ce qui permet de charger 50% en 30mn. Avec le modèle fourni (30/35W), ce sera 1H pour 50%, et encore 1H pour 100%, contre une grosse heure en charge rapide pour une charge complète.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Avec une machine frisant la journée complète d'autonomie, on peut aussi se demander si le retour du MagSafe était vraiment pertinent. Pour un usage quasi-exclusivement web et bureautique, même avec un peu de FaceTime de temps en temps, emmener son chargeur en vadrouille n'est plus aussi utile qu'à une époque où un portable tenait difficilement la demi-journée. A choisir, et comme sur les 14 ou 16", j'aurais largement préféré un ou deux ports USB C supplémentaires, voire même du HDMI ou un lecteur SD.

Allez, petit sondage, que pensez-vous du MagSafe en 2022 ?




Pas d'écran OLED, mais une dalle très lumineuse.



Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Il n'est pas encore XDR, mais l'écran de ce MacBook Air propose enfin de belles couleurs et une luminosité digne de son rang. Avec ses 500 nits et son milliard de couleurs, il dépasse tout ce qui se faisait jusque là sur les MacBook de petit format (12/13"). Même le MacBook Pro 13", autrefois plus lumineux (500 nits contre 400 sur le MacBook Air M1), n'offre pas de dalle d'aussi bonne qualité (en millions de couleurs seulement). Pour autant, la différence entre l'écran d'un M1 et d'un M2 n'est pas flagrante en terme de luminosité, et travailler en extérieur reste toujours assez compliqué :

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Le MacBook Air n'est donc pas encore idéal pour diffuser les vidéos HDR des derniers iPhone, mais il permet de travailler près d'une fenêtre sans trop de gêne -dehors, ce sera toujours un peu compliqué. Cela reste une dalle IPS, avec un rétroéclairage LED, l'OLED était souvent jugé trop cher ou trop gourmand par les constructeurs d'ordinateurs -même si l'on en trouve sur PC. Avec sa résolution Retina, Apple peine sans doute à trouver un bon compromis tarifaire et économe en énergie, on pensait pourtant que le mini-LED serait une solution temporaire plus facile et moins couteuse, mais ce n'est apparemment pas encore le cas.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Terminons notre tour du propriétaire par cette vilaine encoche, que certains prétendent pouvoir oublier, justifée par un écran plus bord à bord nécessitant un trou pour la webcam. Non, vraiment, quelle place perdue ! L'encoche fait 3 à 4 fois la taille du capteur et ne se justifie pas par un éventuel Face ID -apparemment trop épais pour être placé dans un écran d'ordinateur. Sur une dalle de 13", c'est vraiment gênant dans certains cas, surtout dans les application très fournies en menus ou si votre barre supérieure est gavée -comme moi- de nombreux petits widgets bien utiles -comme l'application Mac4Ever par exemple !

Où est passé le Thunderbolt 4 ? Et le Wifi 6E ?



Avec la puce M2 et sa bande passante de compétition, je pensais qu'Apple en profiterait pour en faire bénéficier sa connectique et en passant au Thunderbolt 4 -mais seules les MacBook Pro 14/16" sont officiellement compatibles.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


En réalité, la seule limitation pour bénéficier de l'appellation semble concerner le nombre d'écrans externes (2 minimum pour la certification), car le Thunderbolt de notre MacBook Air est capable d'offrir l'ensemble du débit pour les données, ce qui n'était pas forcément le cas sur les PC Thunderbolt 3. Mieux encore, nos docks Thunderbolt 4 (comme l'Echo 11 de Sonnet) sont parfaitement reconnus et permettent d'utiliser plusieurs périphériques simultanés branchés sur chacun des ports. Bref, la différence est donc minime avec un MacBook Pro, même si notre machine n'offre que 2 contrôleurs (2x40Gbps) contre 3 sur les 14 et 16".

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


L'ajout du MagSafe permet aussi de bénéficier de deux vrais ports (pour des SSD, des souris...), et d'éviter d'avoir recours à des docks pour partager une fiche entre la charge et les données ou pour simplement brancher deux périphériques simultanés. Par ailleurs, 2 fiches Thunderbolt 3/4 seront suffisantes pour la plupart des usages, y compris pour ces 5 prochaines années. Avec 2x40Gbps de bande passante pour des SSD, lecteurs de cartes, NAS et autres souris, clefs USB, la plupart des appareil se limitent même à moins de 5Gbps ! Bref, vous avez le temps de voir venir.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Seul grief, il n'est toujours possible de lui adjoindre qu'un seul écran supplémentaire, une régression face à Intel qui pouvait prendre en charge 2 moniteurs en sus de la dalle principale. Apple bride sans doute artificiellement la machine, segmentation de gamme oblige avec le 14". Cela dit, combien d'utilisateurs de MacBook Air utilisent plus d'un écran externe ? Cette limitation n'est donc pas aussi pénalisante que sur un Mac mini par exemple, d'autant qu'on peut grimper jusqu'en 6K -oui, vous pouvez lui accoler un Pro Display XDR ! Mais le plus raisonnable reste un écran 4K classique, on en trouve désormais de bons modèles pour moins de 300€, plutôt 400-500 pour un modèle LG Ultrafine avec une luminosité comparable à l'écran intégré (500 nits). N'oubliez pas le très récent Studio Display d'Apple, si vous avez le budget.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Enfin, Apple n'a toujours pas résolu les soucis de contrôleurs USB. Pour rappel, un Mac Intel peut utiliser tout le débit offert par l'USB C ou le Thunderbolt, mais les Mac M1/M2 en semblent incapables. Un SSD en USB 3.1 Gen 2 10Gbps ne fonctionnera souvent qu'à 5Gbps sur notre MacBook Air M2, contre 8 ou 9Gbps sur un Mac Intel ! J'ai également toujours de gros soucis de débit avec les RAID Thunderbolt 3 (LaCie, Pegasus...) mais ces périphériques restent l'apanage des professionnels de la vidéo, dont le MacBook Air n'est clairement pas la cible. Ce sera un peu différent pour les futurs Mac M2 Pro/Max/Ultra...

Le MacBook Air à l'heure du télétravail et de la visio



Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Il aura donc fallu attendre 2022 pour que le MacBook Air intègre une caméra FullHD... on regretterait presque qu'Apple ne passe pas directement à la 4K ! Comme vous avez pu le voir dans la vidéo, l'image est nettement meilleure que sur le M1, mais ça ne casse pas des briques. On va dire que la dynamique est correcte vu la taille du capteur et que l'IA compense bien le grain et la luminosité vacillante en se focalisant sur le visage... mais sans plus.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Les 3 micros "beamforming" sont également plutôt efficaces, y compris pour s'enregistrer ponctuellement à la guitare ou au chant, mais tout ceci ne remplacera jamais un petit équipement dédié -même très abordable. En sommes, Apple souhaite simplement conserver un bon niveau audio/vidéo pour ceux qui ont des besoin ponctuels ou réguliers, sans devoir prévoir du matériel additionnel et c'est très bien.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Les haut-parleurs sont bien cachés !


On notera aussi la montée en puissance des haut-parleurs (désormais cachés vers la charnière) : ne rigolez-pas, bon nombre d'étudiants (et même au delà) regardent des films avec les enceintes intégrées. Les basses sont convenables, ça peut suffire pour regarder un film ponctuellement et l'on peut même sonoriser une petite pièce, mais là encore, je considère ces éléments comme du dépannage -le moindre casque ou paire d'enceintes externe, même à quelques dizaines d'euros, sera nettement plus confortable pour une écoute prolongée.

Apple M2 : une belle évolution, surtout en 2D/3D !



Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Toujours mue par 8 coeurs CPU et 10 coeurs GPU (8 en entrée de gamme), la puce M2 ne tranche pas radicalement avec sa devancière. Les progrès sont en fait bien plus fins, avec +25% de transistors supplémentaires (20 milliards en tout !) et une bande passante qui passe de 68 à 100Go/s. Pour une nouvelle génération, le gain théorique reste intéressant, surtout après des années à coups de +5% chez Intel ! Enfin, comme on le verra plus bas, l'arrivée d'un Media Engine creuse l'écart sur la conversion vidéo, un usage très spécifique, mais pas si marginal, surtout à l'heure des réseaux sociaux.

Des performances CPU en léger progrès



Avec des fréquences qui restent entre 3,2 et 3,5Ghz, Apple souhaite garder des puces économes en énergie. En fait, le M2 est un peu plus gros que le M1, mais conserve une taille tout à fait raisonnable par rapport à un M1 Pro ou un M1 Ultra. On ne change pas non plus de finesse de gravure (5nm), ce qui oblige donc Apple à trouver quelques astuces pour augmenter les performances. Les coeurs économes représentent toujours la moitié de la puce (4 sur 8), contrairement aux M1 Pro où l'on obtient 6 coeurs rapides.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


La firme annonce +18% entre le M1 et le M2, mais dans tous les tests synthétiques réalisés jusque là, les résultats sont légèrement en dessous. On est plutôt autour de +10/15%. In fine, vous ne verrez que très peu de différences entre un M1 et un M2 pour les tâches courantes, qui ne font pas appel au GPU -comme Logic Audio.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Sous GeekBench, le score passe de 1730 à 1920, soit à peine 10% d'écart... En multicoeur, on grimpe à 16%, ce qui se rapproche des chiffres annonces par Apple. Attention tout de même, ce programme additionne des pommes et des poires et donne un résultat pondéré -il ne s'agit pas d'un calcul linéaire.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


CineBench est plus consistant dans ses résultats (il ne pondère pas) mais il réalise un seul type de calcul, à savoir un rendu 3D. En monocoeur, on gagne à peine 70 points, soit tout juste 5%... En multicoeur, le gain passe à 12%, loin des 18% annoncés par Tim Cook. Notez qu'on se rapproche quand-même d'un MacBook Pro 14" M1 Pro et ses 6 coeurs rapides, ce qui n'est pas si mal pour une machine "d'entrée de gamme".

Contrairement aux années précédentes, nous n'avons pas pu réaliser nos tests sous Logic Audio, le programme étant particulièrement buggé dans sa dernière mise à jour. En attendant un correctif, on se focalisera donc plutôt sur les programmes vidéo (FCP, Resolve...), voir plus bas.


Une puce graphique bien plus performante ! (sauf en entrée de gamme)



Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


La puce M1 était environ deux fois plus rapide que les iGPU d'Intel, ce qui restait assez moyen pour une machine portable. Avec la puce M2, Apple annonce un gain de 35% grâce à une puce à 10 coeurs (+2) et une architecture apparemment revue. En fait, c'est là que les gains constatés sont les plus importants !

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Déjà, en OpenCL, on obtient +45% sur une technologie pourtant de moins en moins populaire. Cela reste évidemment loin derrière un Mac Studio M1 Ultra ou même un petit M1 Pro, mais pour une machine ultra-mobile, le gain est significatif. On notera le score en net retrait de la puce à 8 coeurs, quel dommage qu'Apple propose une telle disparité à ce niveau de prix...

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Le test de Metal (l'API d'Apple utilisée un peu partout -jeux, 2D, 3D...) de GeekBench confirme d'ailleurs ce résultat (+38%) même si notre MacBook Air M2 est légèrement moins rapide que le Pro M2. Voilà qui sera de bonne augure pour les éventuels jeux et applications 3D à venir. Même avec un projet Sketchup (architecture) ou les cartes en 3D d'Apple Plans bien chargées, on sent que la machine en a encore sous la pédale.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


D'autres tests 3D, comme avec GFXBench Metal, plafonnent autour de +30%, avec là encore, des différences assez nettes entre les MacBook Pro M2, et MacBook Air M2 à 8 et 10 coeurs . Dans tous les cas, nos résultats sont plus élevés que ceux promis par Apple, ce qui est suffisamment rare pour être souligné !

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


On a même lancé quelques jeux, non optimisés M1 (mais les appels aux API sont généralement natifs) et l'on obtient environ 80 à 100FPS dans World Of WarCraft (détails élevés, 1440p) sur un MacBook Pro M2, là où un Mac M1 peinait à dépasser les 50/60. Sur le MacBook Air M2, là encore, on est légèrement en dessous, avec plutôt 79/80FPS : en monopolisant CPU et GPU combinés, les jeux font rapidement chauffer la machine, qui a du mal à se ventiler et doit alors baisser une peu ses fréquences.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Si vous avez le malheur de sortir par 30 degrés, le nombre d'images par seconde peut carrément descendre sous les 10FPS !

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Dans les applications vidéo, comme DaVinci Resolve 17, qui utilise abondamment le GPU, la progression est encore de 30%, ce qui le rapproche même du 14" -mais attention, ces programmes ont parfois du mal à utiliser tous les coeurs sur des projets de taille réduite.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Final Cut Pro n'est pas en reste, avec 40% de gain, sur des effets de flou et de contraste... Le GPU est très sollicité dans ce test.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Comme vous avez pu le voir, sur le MacBook Air M2 et contrairement au MacBook Pro M2, la version d'entrée de gamme n'est dotée que de 8 coeurs, ce qui engendre une perte de performances non négligeable en 2D/3D. Rien de très grave pour un usage classique, mais si vous avez l'intention de jouer un peu sur votre Mac ou même d'utiliser des applications exigeantes en 2D/3D (Sketchup, Unity, animations 3D...), mieux vaut opter pour le modèle supérieur.

Autre remarque, malgré une puce identique, le MacBook Air M2 est presque toujours légèrement plus lent que le MacBook Pro 13" M2, ce qui s'explique par une ventilation passive sur notre ultraportable. Plus les calculs sont longs, et plus l'écart se creuse, comme on le verra plus bas.

Un vrai "Média Engine"



C'est LA grosse nouveauté pour les amateurs de montage vidéo et de conversions de fichiers : l'apparition d'un Media Engine permet de booster les encodages. Le gain est plus marqué en ProRes, environ 40%, (Apple l'avait annoncé) un peu moins en H.264 (20%) et c'est aussi mesuré en H265 (HEVC). Dans tous les cas, ça reste une belle avancée si vous montez ponctuellement sous iMovie ou Final Cut Pro !

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Le M2 : des progrès qui profitent à tous, mais pas partout !



Pour conclure sur ces tests de performances, les progrès du M2 profitent finalement à tous les usages : aujourd'hui, même macOS utilise la partie graphique pour de nombreux effets et animations. Par exemple, des outils comme le futur Stage Manager , seront probablement plus réactifs avec un grand nombre des fenêtres à l'écran. Ce sera aussi valable pour l'application de filtres dans Photos, du défilement dans Safari ou encore des derniers jeux à la mode. Et même le Media Engine peut être utilisé pour diffuser en AirPlay, enregistrer votre écran ou faire une visio dans FaceTim !

Par ici toutes les nouveautés de macOS Ventura ! !



A l'inverse, si vous utilisez votre Mac pour des tâches classiques (web, bureautique, mails...), peu de chance que vous puissiez voir la différence avec le M1. Le bond ne sera pas aussi spectaculaire que pour le passage des MacBook Air Intel au MacBook Air M1 par exemple. Dès lors, nul doute qu'une machine de génération précédente (M1, donc) sera peut-être suffisante, ce qui vous permettra de rajouter un peu de mémoire, de stockage ou de périphériques (sauvegarde etc.) pour le même prix.

Le MacBook Air M2 chauffe-t-il trop ? Oui, mais en silence !



Contrairement au MacBook Pro, le MacBook Air n'embarque pas de ventilateur, seulement des dissipateurs thermiques passifs pour refroidir la puce. Mais est-ce pour autant problématique ?

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


La consommation de la puce M2 n'est que de quelques dizaines de watts au maximum, mais elle peut quand-même atteindre les 100 degrés. Rien d'affolant, le silicium utilisé ici supporte largement ces températures élevées, même pendant une longue période.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


En revanche, pour l'utilisateur, c'est parfois plus gênant. Déjà, la machine chauffe plus vite : là où notre MacBook Pro M2 ne dépassait pas ou peu les 40 degrés, notre MacBook Air atteint plus facilement le seuil des 50 degrés, ce qui va vite vous bruler un peu les genoux... surtout en été.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


A l'inverse, la machine se révèlera toujours totalement silencieuse -un point fort pour ceux qui ont besoin d'une environnement maîtrisé. Ce MacBook Air M2 va, dans certains cas (température extrême et CPU/GPU sollicités à outrance) baisser drastiquement ses fréquences. On le remarque principalement par des baisses de performances assez rapides.

Par exemple, un test comparé entre 22 et 30 degrés sous CineBench va diviser par 2 à 3 fois les performances, que ce soit avec le M1 ou le M2 :

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Dans World Of WarCraft, là où le MacBook Pro maintient bien entre 80 et 100FPS, notre MacBook Air descendra très vite à 60 voire 40 FPS... et encore, n'espérez pas jouer par 30 degrés ! Là, ça sera plutôt 10FPS !

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


En pratique, la puce M2 n'a qu'une possibilité pour se refroidir : baisser sa consommation. Elle va ainsi passer de 20W à environ 5/6W. Pour cela, le CPU va devoir adapter ses fréquences : de 3,4Ghz, il repasse facilement à 1,2Ghz et il est même possible de voir les coeurs rapides totalement éteints pendant quelques dizaines de secondes ! Même chose pour le GPU, dont la fréquence nominale est de 1,4Ghz, et qui va descendre à 500Mhz, soit des performances divisées par 3 en cas de forte chaleur/sollicitation.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Et après quelques minutes de jeu.... les fréquences sont parfois divisées par 2 (CPU) ou par 3 (GPU)


Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Et même avec un test 100% CPU (comme Cinebench), la puce va surchauffer et descendre assez vite autour de 1,5Ghz.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


In fine, sur ce type de machine et vu l'usage général d'un MacBook Air, il semble peu probable que vous en voyez réellement les conséquences tant que la température ne dépasse pas les 25 degrés. Au delà, ce Mac peut effectivement devenir assez lent sur les tâches un peu exigeante.

Enfin, comme on l'a vu dans la vidéo, le MacBook Air M2 chauffe effectivement plus fort et plus vite que le MacBook Air M1. Est-ce pour autant problématique ? Oui, pour vos genoux, mais pas pour les performances, qui restent supérieures au M1 dans tous les cas. S'il y a toujours matière à polémiquer autour du throttling (le terme anglophone désignant la surchauffe et la baisse des fréquences), ce phénomène sera peu handicapant en pratique, tant qu'on ne surestime pas la machine.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


En revanche, pour tous ceux qui vivent dans des régions chaudes (>30 degrés l'été). et qui ont besoin de travailler efficacement, mieux vaudra opter pour un Mac ayant un ventilateur.. Sans quoi, il faudra parfois prendre son mal en patience !

Un SSD plus lent en entrée de gamme



Après le MacBook Pro M2, au tour du MacBook Air M2 d'héberger un SSD de 256Go plus lent que le version M1 ! C'est vraiment le comble, vu l'augmentation de prix, mais c'est comme ça : Apple a supprimé l'une des deux puces mises en cluster sur le M1 pour aboutir à des débits nettement en retrait -de 2,5Go/s, on passe à 1,5Go/s.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Heureusement, les versions 512Go, 1To et + ne semblent pas concernées par ce souci. A ce niveau de prix, il est surtout étonnant -pour ne pas dire agaçant- qu'Apple ne fournisse pas 512Go par défaut, comme sur les MacBook Pro 14".

On notera qu'un SSD plus lent sur une machine dotée de seulement 8Go de RAM pénalise doublement l'utilisateur : le recours à la swap (le SSD sera utilisé comme de la RAM) sera lui-aussi plus lent !

Une bonne autonomie, mais en nette baisse



Avec un poids maîtrisé et une épaisseur contenue, le MacBook Air n'a jamais été le roi de l'autonomie. C'est donc logiquement le MacBook Pro M2 et sa batterie de 58,2 Wh (contre 56,2 sur le Air) qui conserve le haut du classement.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Ce nouveau modèle offre aussi un écran plus lumineux et un peu plus grand, ce qui peut expliquer les différences dans nos tests -1H tout de même en moins par rapport au M1 ! Le M2 semble quand-même consommer un peu plus que son prédécesseur, rien d'illogique car la puce est gravée avec la même finesse sur ces deux générations.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Cependant, le score de notre MacBook Air reste tout à fait exceptionnel pour un ultra-portable : ce n'est pas une heure en vidéo qui fera réellement la différence. En revanche, en usage standard toute la journée, il est possible qu'il faille recharger notre MacBook Air M2 en milieu d'après-midi là où le Pro offrira la petite heure de rabe qui permettra de boucler son travail sans brancher le chargeur.

Quel Mac acheter ? MacBook Air M2, MacBook Pro 14" ou.. MacBook Air M1 ?!



Ave un tarif qui débute à 1449€ en 256Go/8Go, notre MacBook Air n'est pas spécialement abordable, surtout avec son petit GPU à 8 coeurs. Pour un prix assez voisin, vous pouvez vous payer des MacBook Air M1 sur le Refurb en 16/512 (1349€) ou même 16/1To (1599€). Pour ne pas rater ces sorties, suivez bien l'actualité sur Mac4Ever ou vous pouvez aussi vous inscrire sur le site du RefurbStore et recevoir des alertes.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Pour un usage basique, on l'a vu, la différence entre le M1 et le M2 (surtout avec seulement 8 coeurs GPU) sera assez faible. Apple fait payer très cher son nouveau design, l'écran légèrement bord à bord et le MagSafe -seules réelles nouveautés ici. La seule version qui vaut vraiment le coup, c'est le modèle à 1849€ : 10 coeurs GPU, 512Go de disque et vous obtenez même le double chargeur de 35W. C'est un budget, mais à ce tarif, vous aurez une bécane qui durera vraiment dans le temps, et une puce bien plus performante que le M1.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Apple vend la RAM à prix d'or...


La question de la RAM reste néanmoins en suspens : même avec Safari et de nombreux onglets ouverts (avec quelques programmes autour, comme Slack, Outlook et Tweetbot), il n'est pas rare d'arriver au bout des 8Go de RAM. Le système se met alors à swapper (utiliser le SSD pour mémoire vive), ce qui ralentit un peu la navigation et fait perdre tout l'intérêt de la puce M2. Problème, lorsqu'on passe la seconde version à 16Go de RAM, le prix dépasse les 2000€ !

Et là, c'est le 14" qui devient plus intéressant, puisqu'on trouve des configurations très musclée sur le Refurb :

• MacBook Pro 14" 512Go à 2 019,00 €
• MacBook Pro 14" 1To à 2 469,00 €


Pour ne pas rater ces sorties, suivez bien l'actualité sur Mac4Ever ou vous pouvez aussi vous inscrire sur le site du RefurbStore et recevoir des alertes.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Même par rapport au MacBook Air M2, la puce M1 Pro du MacBook Pro 14" est nettement plus puissante, la machine embarque un écran XDR (deux fois plus lumineux), 16Go de RAM, 512Go de SSD, un écran plus grand, 3 ports Thunderbolt 4 (contre 2 Thunderbolt 3 sur le Air), sans parler des ports HDMI et SD... Bref, il n'y a pas photo, le Air devient trop cher payé face à une telle configuration.

Par ici notre test du MacBook Pro 13" M2 (2022) !



Histoire de compliquer encore un peu votre choix, notons aussi l'existence du MacBook Pro M2 (testé ici), qui n'offre pas grand chose de plus face au Air, si, ce n'est un ventilateur, la Touch Bar et une batterie légèrement plus grosse -pour tout le reste (écran, connectique, caméra...), le MacBook Air est meilleur ! Très franchement, cette machine ne nous semble que peu pertinente aujourd'hui face au MacBook Air, sauf cas très particulier (si vous adorez le Touch Bar, que vous avez absolument besoin d'une autonomie maximale ou que vous souhaitez un ventilateur pour éviter la surchauffe). Ou éventuellement, si Apple la brade ponctuellement sur Amazon -guettez les promos en fin d'année.

Test du MacBook Air M2 (2022) : presque Pro, mais il manque d'air !


Evidemment, les besoins et les budgets sont très différents et il est toujours difficile de vous donner des conseils génériques. Quoiqu'il en soit, avec ce test, vous aurez (je l'espère) les armes pour faire votre choix.

La note !





Suivez-nous !

Guide d'achat

Consulter le guide d'achat

A lire

Voir tous les dossiers

Dernières vidéos

Voir toutes les videos